Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 09:00
8 mars, journée internationale
de la femme




Cette journée particulière est devenue un rendez-vous universel, officialisé par l'ONU. Cette année, elle l'est encore plus puisqu'il s'agit de la 100ème.

En effet, cette journée a été lancée en 1910 par des militantes de l'Internationale socialiste.

Au delà de la portée symbolique de cette initiative, ce sont les actes et les progrès concrets pour les femmes qu'il faut mettre en avant, comme :

- 1790 : l
femme a le même droit à l'héritage que les enfants de sexe masculin

- 1850 : création des écoles primaires spéciales pour filles (dans les communes de plus de 800 habitants)

- 1863 : création des cours secondaires pour les filles

- 1881 : ouverture d'un livret de Caisse d'épargne sans autorisation du mari

- 1882 : école obligatoire pour filles et garçons

- 1892 : limitation de la journée de travail à 11 heures pour les femmes

- 1907 : la femme mariée qui travaille dispose de son salaire

- 1928 : création du congé de maternité

- 1944 : droit de vote et d'éligibilité pour les femmes

- 1945 : droit de détenir un chéquier à titre personnel, sans contre-signature du mari

- 1965 : enseignement technique ouvert aux filles

- 1967 : autorisation de la contraception

- 1974 : le droit à l'IVG

- 1975 : libéralisation du droit au divorce, supprimé en 1804 puis réinstauré en 1884 

- 1999 : réforme de la constitution sur la parité homme/femme en politique

Ce long parcours n'est pas encore terminé, puisqu'il reste des blocages et des combats à mener, en France et dans le monde. Par exemple, les questions sociales et raciales, qui se superposent, restent ouvertes. 

Ainsi, dans le monde du travail, la rareté de l'offre d'emploi a généré une concurrence intergénérationnelle terrible, beaucoup plus prononcée chez les femmes que chez les hommes.

Ce qui ramène pour partie à la perception différenciée des corps vieillissants, et du rapport de la société en général aux canons de beauté où la jeunesse prime.

La question du vieillissement ne doit pas faire oublier les autres sujets à traiter, tous âges confondus, qui constituent toujours des sources de vulnérabilité comme par exemple le droit à la retraite, pensions de réversion comprises.

Le travail dominical représente un autre exemple, préjudiciable à la vie familiale et sociale et marquant une vraie régression du statut de la femme dans notre pays.

En conclusion, cette mise en relief (encore et toujours nécessaire) des unes ne doit pas masquer les problématiques des autres au sein de notre République "une et indivisible" où chacun doit pouvoir trouver sa place, peu importe son sexe, ses origines, sa religion ou sa couleur de peau.

Pour cela, le chemin et les défis à relever sont encore longs et difficiles. 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by ddebus - dans Commémorations
commenter cet article

commentaires

Armelle Héliot 08/03/2010 19:31


Peut-être ai-je fait une mauvaise manip ce matin mais j'avais écrit une petite réflexion sur les rémunérations des femmes inférieures de près de 27% en France à poste égal et diplômes identiques,
je confirme que je considère cette position comme discriminatoire en plus des autres positions machistes vis-à-vis des femmes sans rentrer dans les détails des violences mortelles, la volonté de
renvoyer les femmes à la maison (que deviendrait l'économie nous sommes nombreuses à être active [famille, travail, féminité, autonomie, liberté de pensées et de paroles] et engagées pour faire
avancer ces injustices. Je rejoins un texte lu ce matin d'une jeune écrivaine dans Libération, il est temps de travailler sur le machisme car le féminisme (mot tabou aujourd'hui) évolue encore avec
la nouvelle génération des trentenaires et celles qui suivent et qui ont appris et bénéficié des générations précédentes pour se construire et construire à leurs filles un avenir équitable. Ce
n'est pas une lutte mais une réalitéé incontournable sur tous les continents.


femmes en France 08/03/2010 14:30


un lien utile : 1968-2008 : ÉVOLUTION ET PROSPECTIVE DE LA
SITUATION DES FEMMES DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE 
http://www.conseil-economique-et-social.fr/rapport/doclon/09022504.pdf


galère 08/03/2010 13:30


la différence de salaire entre hommes et femmes est toujours criantes. Mais vous avez raison de sous-entendre que "encore faut-il en avoir un", de salaire et d'emploi, car après 45 ou 50 ans c'est
une vraie galère pour en retrouver un. Avant 25 ans, idem, avec ou sans diplôme.


Armelle Héliot 08/03/2010 12:51


Un oubli de taille dans les "inégalités". Les femmes perçoivent près de - 27% du salaire des hommes à poste de travail et diplôme équivalents. Cela confirme bien qu'il s'agit de discriminations ...


Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche