Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 08:00

Vu dans 

L’hyper#actu95

 

Aménagement de la Confluence en suspens
"Le sénateur maire de Conflans-Sainte-Honorine, Philippe Esnol mais également le maire de Poissy, Frédérick Bernard n’ont pas signé le protocole d’accord portant sur les vastes projets d’aménagement de la Confluence Seine/Oise. Ils n’étaient d’ailleurs pas présents, la semaine dernière, à Andrésy, lorsque le préfet de la région d’Ile-de-France, Jean Daubigny, a dévoilé les grandes lignes du contrat. Le projet prévoit, entres autres, le prolongement du RER E vers Poissy et la création d’un port à Achères. Ce qui dérange les deux élus des Yvelines est, notamment, le rapport Duron. Il remet en cause de nombre projets inclus dans le contrat de développement territorial, comme un report de la ligne Paris-Normandie."

 

L'histoire ne dit pas s'ils étaient représentés ou non. Toutefois, la politique de la chaise vide est à manipuler avec précaution. 

 

On peut ne pas être d'accord avec le rapport dit DURON (chef de file de la commission "Mobilité 21" sur les infrastructures de transport) qui dans ses recommandations au gouvernement,  a mis l'accent sur la desserte de proximité et l'amélioration des réseaux existants plutôt que sur la création de nouvelles lignes TGV dans une période de contrainte budgétaire : "C'est d'abord en confortant la qualité des réseaux que l'on répondra aux besoins prioritaires de la société (...) Une modernisation de l'existant permet souvent d'atteindre une performance quasi équivalente à celle d'une infrastructure nouvelle, pour un coût et une empreinte écologique bien inférieurs", peut-on lire dans le document commandé à l'automne par le gouvernement.

 

Cependant, deux projets majeurs pour Poissy et son proche environnement étaient présentés : Prolongement du RER E vers Poissy (Eole) et la création du port d'Achères. La moindre des choses aurait au moins été de faire acte de présence et de ne pas "bouder". Avoir une attitude responsable, ni plus ni moins.

 

Espérons qu'une information sera faite prochainement, y compris sur le site de la ville, a minima un renvoi de lien web vers un site qui permette d'en savoir un peu plus. Car n'allez pas demander au maire, il n'y était pas...! 

Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 08:00

LIAISON POISSY-PARIS, TOUJOURS PLUS...

de trains supprimés...!

 


C'est un peu "cata" depuis plusieurs semaines : matin après matin, les usagers des transports en commun ont de plus en plus de mal à savoir s'ils auront leur train. Celui allant à Saint-Lazare voit ses liaisons du matin supprimées de manière épisodique.

 

Ce matin, cela coinçait entre Les Mureaux et Poissy, pour une raison des plus obscures. Prévenus au dernier moment, tout le monde se rabat sur le RER A, celui-là même que le STIF voudrait supprimer à terme au départ de Poissy, comme la ligne directe SNCF, remplacés par le seul Eole.

 

Que fera-t-on quand les wagons arriveront pleins depuis Mantes voire de plus loin ? Prendre son mal en patience ? Eux comme moi, nous souhaitons juste prendre le train...

Repost 0
Published by poissyscope - dans Transports-Déplacement
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 08:00

maladredrie.JPGPONCY : LES PREMIERS HABITANTS ARRIVENT

 

 

Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, ce dimanche a été l'occasion d'une démonstration de force de l'avancée du dossier "PONCY", dont le projet des "Terrasses" avait été mis au point mort depuis 2008.

 

Ainsi après 5 ans, nous avons eu droit à une arrivée massive de nouveaux habitants au sein de notre ville, permettant peut-être de passer la barre des 40.000...

 

Même à La Coudraie, juste de l'autre côté de l'ex-N13, ils en sont encore tout surpris, pour ne pas dire jaloux. Alors que les constructions et rénovations diverses avancent à pas de loup, c'est à la vitesse du guépard que les nouvelles habitations sont arrivées. Cela a créé un petit bouchon pendant une bonne demi-heure d'un côté comme de l'autre du rond-point de la Coudraie, mais la police municipale a été présente pour être aussi bineveillante que le maire.

 

Si tous les dossiers pouvaient être traités comme cela, on en serait pas à attendre depuis 5 ans ce projet de terrase de Poncy ou encore l'aire d'accueil des gens de voyages. En tout cas, bravo de l'opération du dimanche !

 

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 08:00

100 EMBAUCHES A LA MAIRIE DE POISSY

 

 

La réforme des rythmes scolaires produit ses effets. Sous le libellé "renforcement de l'encadrement des accueils en temps péri et extra scolaires et pérennisation des emplois d'animateurs. Modification du tableau des effectifs", la délibération N°11 a été votée ce jeudi soir, lors de la réunion du conseil municipal du 27 juin.

 

L'opposition a voté "contre". D'une part, parce que juste avant la nouvelle mandature, l'alourdissement de la masse salariale est une constante dans celle-ci.

 

D'autre part, et c'est ma principale motivation, sur les 100 postes, seuls 25 sont réservés aux "emplois d'avenir".

Pour mémoire, l'emploi d'avenir permet aux populations de pouvoir remettre le pied à l'étrier, avec financement à 75% par l'Etat. Il aurait donc été plus judicieux de porter cette part à 75 (%), soit trois fois plus.

 

Par ailleurs, quid des partenariats associatifs qui avaient été mis en avant à l'occasion de la présentation du changement des rythmes scolaires ? Cela laisse supposer que la mayonnaise n'a pas pris avec celles-ci. C'est regrettable, mais attendu. Le sujet n'était pas prêt. Nous n'aurons d'ailleurs probablement jamais de nouvelles du projet que le maire voulait présenter aux représentants des parents d'élèves avant les vacances, comme dit lors de la réunion organisée en mars au CDA.

 

Si nous entendons que c'est l'Etat qui décide in fine de la validation des emplois d'avenir, Poissy devrait bénéficier de sa position de bon élève pour être une des (seules) 8 communes dans les Yvelines (sur 262) à mettre en oeuvre la réforme des rythmes scolaires dès septembre 2013, les autres ayant reporté à 2014.

 

La réponse de notre premier édile a été de dire que c'était un choix politique et donc budgétaire, laissant de côté la possibilité de financement des emplois d'avenir, ce qui aurait permis d'alléger ce poids déjà conséquent.

Avec le vote de l'opposition relatif à la création du "conseil consuultatif des parents", se sentant un peu en difficulté, il a même menacé "d'informer les Pisciacais" de notre choix d'être "contre le bien être des familles", lui qui se veut si bienveillant envers elles, s'offusquant qu'on ne l'ait pas suivi sur ces deux délibérations.

 

Espérance lui a été exprimée en retour par votre serviteur, pour qu'il ait autant de bienveillance envers les familles à l'occasion des dérogations scolaires... Mais selon Mme METZGER, adjointe à l'éducation et à la famille, "cela n'a rien à voir" ! Chacun appréciera à sa juste valeur.

 

Et en impôt local...

 

Repost 0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 08:00

IMPOTS : LES FAMILLES UNE NOUVELLE FOIS PRISES EN OTAGE

 

La politique dit-on, c’est l’art de donner d’une main, et de reprendre de l’autre. Cette fois-ci, le gouvernement ne donne rien, il maintient (l’universalité des allocations familiales) mais reprend de l’autre (la diminution du quotient familial).

 

Ainsi donc les allocations familiales resteront universelles et ne seront pas diminuées pour les ménages les plus aisés (15 % des ménages bénéficiaires environ). Mais le revers de la médaille est l’augmentation d’impôts que vont subir les ménages français. Cela grâce au coup de rabot exercé sur le quotient familial, un mécanisme fiscal qui permet aux familles avec enfants de réduire leur impôt sur le revenu.


Une mesure qui devrait toucher 1,3 million de familles dites « aisées », un chiffre bien supérieur aux 740 000 familles qui auraient pu subir la baisse des fameuses « allocs ». Les ménages concernés devront donc payer à eux seuls 1 milliard d’euros d’impôts en plus. Un chiffre qui se justifie par la diminution de l’avantage maximal, qui passera de 2 000 euros à 1 500 euros par demi-part en 2014. 2014, date pour laquelle François Hollande s’était engagé à la stabilité fiscale. De ce point de vue là cela semble compromis.


Et bien que certains ménages, pas si aisés que cela, vont voir leur pouvoir d’achat diminuer de manière conséquente, Matignon précise bien que cette mesure devrait permettre d’aider les ménages les plus modestes, monoparentales voire nombreuses ainsi que financer la création de places dans les crèches et de fait favoriser l’emploi des femmes… Simple non ?


Pourtant cette mesure n’en est qu’une parmi toutes celles prévues par le gouvernement pour économiser 2 milliards d’euros d’ici à 2016. Sont ainsi dans la ligne de mire de Jean-Marc Ayrault et son équipe la douloureuse question des retraites, la réduction des aides aux entreprises et la réforme de la formation professionnelle.

Repost 0
Published by JB Le Roux - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche