Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2018 2 02 /01 /janvier /2018 08:00

Depuis le premier janvier 2018, l’amende de stationnement ne porte plus son nom en France, c’est désormais le « Forfait Post-Stationnement » (FPS).

La nouveauté réside dans l’autorité de fixation de son montant, la municipalité, et sa « liberté » de son niveau.

À Poissy, le conseil municipal a décidé de le faire passer de 17 à 35 euros, au motif que « il faut que ça tourne », entendez « stop aux voitures qui restent trop longtemps ».

Présenté comme à la fois une optimisation de l’offre de stationnement et un effet dissuasif pour les « longs séjours », reste à savoir quel effet concret le nouveau dispositif aura sur l’attractivité du centre-ville.

La rationalisation de l’espace est certainement une des solutions, mais pas la seule. Les projets de développement de places de parking ne sont - pour le moment - pas à l’ordre du jour. Pourtant les besoins sont nombreux, et vont aller crescendo en particulier avec l’arrivée du RER Eole et des centaines d’habitants supplémentaires avec le développement des villes aux alentours.

Le FPS à 35 euros aura très probablement un effet dissuasif, peut-être au-delà des espérances voire des désespérances, commerçantes en premier lieu.

Le plus consistera à la mise en place prochaine du paiement de sa place par smartphone, ce que l’ancienne municipalité socialiste n’avait pas pensé à mettre en œuvre, se limitant à l’arrivée du paiement par CB.

Le progrès se fait toujours par palier, mais celui du doublement du tarif laisse un arrière goût de lait, de vache à lait...

FPS : La plus grosse augmentation de l’amende en vallée de Seine à Poissy !

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 20:30
Bonnes fêtes et en avant pour 2018 !

Toute l’équipe de Poissyscope vous souhaite ses meilleurs vœux en cette fin d’année et vous donne rendez-vous en 2018 !

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2017 5 22 /12 /décembre /2017 08:00

Salle comble à Aigremont mardi soir pour la présentation du projet (presque) finalisé !

L’équipe projet de l’implantation du PSG a assuré « le show » ce 20 décembre auprès de l’assemblée venue nombreuse.

Pour ne retenir que l’essentiel : plusieurs perspectives de vues ont été présentées, avec un message clair « d’intégration dans le paysage », de projet « sous contrôle » avec le rappel et la confirmation des engagements pris.

Pour vous donner l’exemple de la préservation de l’éco-système, des dispositifs sont même prévus pour les chauves-souris et les lézards (!).

Le point essentiel reste le financement, principalement du déplacement de la voie routière et de la fourrière intercommunale, pour lequel la charge n’était pas mince pour respectivement le GPSEO (communauté de communes) et le SIVOM.

Le GPSEO ne l’a pas budgété et le SIVOM avait financé les travaux de rénovation de la fourrière inaugurée en 2011. Les finances n’étaient pas un sujet tout en l’étant...

L’annonce de la mise en place de deux PUP (plan urbain partenarial), comprenez avec la participation du PSG, est certainement le point majeur qui a été révélé en réponse à question posée. Révélé car ne figurant pas dans la présentation.

C’est aussi une bonne nouvelle face aux contraintes juridiques légales qui sont assez strictes.

Le dépôt du permis de construire est prévu le 18 janvier 2018. S’ensuivront des études archéologiques avec le creusement de tranchées tous les 30 mètres. Les Romains ayant été présents un peu partout, il se pourrait y avoir quelques trouvailles... réponse dans les six mois.

Le délai de livraison reste fixé à l’été 2020.

Un comité de suivi va être constitué prochainement avec des riverains entre autres. Avis aux volontaires !

PSG, en avant PUP et toute...!!

PSG, en avant PUP !

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 08:00

Le 20 décembre à partir de 19h, le projet finalisé du PSG sera présenté à la population à... Aigremont...

Le choix du petit village en lisière de la forêt de Marly peut surprendre au regard du projet d’envergure porté par la ville de Poissy et de son très médiatique maire.

Serait-ce un pied de nez pour ce dernier, au vu des difficultés qui semblent avoir été découvertes depuis la rentrée suite aux récentes déclarations du Président du Sivom, Daniel Level, sur le déplacement de la fourrière ?

Sans compter qu’avec le plus grand flou quant au financement du déplacement des fluides (eau, eaux usées, électricité, gaz) par le GPSEO dont c’est devenu la compétence (et donc la prise en charge...), il semblerait que la perspective du respect du timing devienne moins évidente au fil des semaines.

Si le projet est finalisé, est-il réellement bouclé ?

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2017 4 14 /12 /décembre /2017 08:00

Le maire de Poissy et Alexandra Francois-Cuxac ont été élus à la tête du Conseil de développement de GP Aménagement, l’opérateur foncier en Île-de-France, ex-AFTRP. Le premier par un collège d’une cinquantaine de ses pairs élus, maires et représentants de communautés de communes, la seconde par le collège des « partenaires ».

La désignation d’un politique et de la première Présidente nationale de la fédération des promoteurs immobiliers s’inscrit dans une volonté de « l’évolution des modèles pour un urbanisme apaisé à l’écoute des gens ».

Si l’aménagement en et des bâtiments est important - et surtout une affaire d’investissements financiers conséquents, la question principale est de savoir comment se fera la liaison avec l’aménagement des voies de transport, routières et ferroviaires en particulier.

Car nul n’ignore que la concentration urbaine a des conséquences immédiates sur le trafic intra et inter-territoires, communal et régional, déjà particulièrement dense en Île-de-France, Poissy en tête.

TGO, A104, contournement de Poissy (à l’image de Plaisir), fluidité de la N113 (ex-N13) sont les sujets dont les dossiers ont pris soit du retard soit du plomb dans les ailes, sans aucune avancée concrète depuis des années.

Pourtant les problématiques sont connues, parfois depuis plusieurs décennies. Les déclarations et manifestations qui s’égrènent au fil des soubresauts médiatiques n’ont fait que montrer l’incapacité récurrente des responsables politiques, nationaux, régionaux et départementaux, de prendre ce dossier majeur à bras le corps, de faire des choix et de trouver les financements pour les concrétiser.

Des efforts sont pourtant faits en matière de transports collectifs, notamment avec le remplacement du parc des rames de RER qui dataient. Mais l’autre nécessité impérieuse consiste au développement des accès et possibilités de parking des quatre et deux roues, rendues encore plus nécessaires pour se rendre aux stations et gares avec la construction et rénovation de quartiers et l’arrivée en nombre de nouveaux habitants.

Le monde étant « mal fait », tout le monde n’habite pas au centre ville et ne dispose pas de moyens extensibles pour payer sa place. L’épisode du rétropédalage du parking de la piscine de Poissy l’a démontré il y a quelques mois.

Avec nos félicitations pour sa nomination, nous ne pouvons que souhaiter à notre maire qu’il ait le moyen, à travers elle, pour trouver le moyen de faire bouger, pour ne pas dire accélérer, ces sujets connexes pour lesquels il a eu l’occasion de s’exprimer publiquement lors de la dernière rentrée.

Les attentes sont grandes.


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche