Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 12:00

cochon-casse

 

 

TAXES, TAXES et

(RE-)TAXES à Poissy


 

 

Après les impôts sur le revenu, voici l'arrivée des impôts locaux : taxe d'habitation, taxe foncière, taxe ordures ménagères et autres.

 

Les variations sont assez inégales : taux comunaux et départementaux n'ont pas changé d'un pouce. Seule la revalorisation de la base, de 1.6 à un peu plus de 1.8% restent raisonnables;

 

La taxe d'ordure ménagère a une progression plus "intéressante" en passant de 4.71% à 4.93%, nous voilà avec +4.67% auquel s'ajoute l'évolution de la base, soit +6.72% au total. Près de 7%, nous voilà a minima à plus de trois fois l'évolution de l'inflation...!

 

Ce n'est rien comparé au syndicat de communes qui se "gave" de plus de 27% sur la taxe foncière et de plus de 29% sur la taxe d'habitation !!

 

Par rapport au taux d'inflation de 2012 (2.00%), nous voilà de 13 à 15 fois plus !

 

La taxe d'ordure ménagère à 2,3 fois plus ferait presque figure de "petite" hausse... 

 

Attendez-vous à quelques hausse (une création en fait) supplémentaire, car il n'aura échappé à personne que la colonne "intercommunalité" est restée vide. Pour le moment. Avec l'intégration de Poissy dans la PAC (intercommunalité Poissy - Achères - Conflans), l'impôts nouveau arrivera un peu avant le beaujolais de 2014...

 

Personne ne saurait dire dans quelle proportion puisque le contour des activités qui seront "mutualisées" n'ont pas encore été définies, ou en tout cas présentées. A peine avons-nous eu l'écho de la mise en place d'une video-surveillance, qui aura son coût bien pesé. D'ici là, le mystère reste entier.

 

Mais, chers concitoyens, vous n'avez encore pas tout vu puisque l'impôt européen pointera son nez, probablement juste après les élections européennes du 25 mai 2014. On prend le pari ?

 

 

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 09:00

RYTHMES SCOLAIRES A POISSY,

ENTRE GREVE ET BOYCOTT, LA FRONDE MONTE

 

 

 

La réforme des rythmes scolaires continue de faire parler d'elle, à Poissy comme ailleurs.

 

Force est de constater que, comme le ministre et le gouvernement sur ce sujet (on pourrait en dire plus sur tous les autres...) et le maire de Poissy continuent de faire la sourde oreille.

 

Demain, mercredi 13 novembre, la journée aurait dû être "travaillée" en totalité et non pas le matin seulement. En effet, la demi-journée supplémentaire doit permettre de compenser le pont de l'ascension.

 

Cependant, pour marquer leur mécontentement de l'organisation très insatisfaisante constatée à Poissy, les organisations de parents d'élèves appellent au boycott de la journée.

 

Elle précède la grève des enseignants du lendemain, jeudi 14.

 

Chaque réforme a son lot de contestations, par contre le rejet n'était pas allé à un tel niveau d'universalité. Après la sagesse de reporter à 2014, que notre maire n'a pas eu, voici que d'autres affirment qu'ils n'appliqueront cette réforme même à la rentrée 2014, même si les moyens seraient présents pour la mener (au détriment d'autres actions ou activités municipales).

 

Le vent de fronde commence à souffler de plus en plus fort, il vient de l'ouest. Les bonnets rouges se s ont développés, y compris au défilé du 11 novembre, jour de commémoration de la "grande guerre".

Attention, les grandes guerres ont toujours commencé par des petites étincelles. Il est temps de sortir de l'insouciance à les regarder tel des feux follets.

 

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 09:00

LES TRAVAUX DE LA RD113 QUI BOUCHONNENT POISSY

 

 

Hier, vendredi 8 novembre, le secteur de l'hopital a eu une concentration automobile assez marquée. RD113 bloquée, les accès en entrée comme en sortie de la ville ont été "bénéficiaires" d'un des plus gros bouchons que la ville de Poissy ait connu.

 

En cause les travaux de réfection de la chaussée au rond point dit de La Coudraie et de son prolongement vers Orgeval. Comme déjà effectué en courant de semaine (mardi 5 et mercredi 6), nos braves hommes des Travaux Publics n'ont pas trouvé mieux que de choisir le moment de la sortie des écoles (hé ! les gars, c'est avancé d'une demi-heure depuis la réforme des rythmes scolaires...) pour macadamer les voies de circulation.

 

Résultat : 35 à 40 minutes pour sortir de la ville et passer le rond-point des pompiers ou celui de La Coudraie ! Idem en sens inverse pour ceux qui venaient de Plaisir/Feucherolles via la RD30.

 

Les alentours de l'hopital étant bouchés, beaucoup faisaient demi-tour vers le centre, contribuant à terminer de boucher la ville, dans les deux sens donc...

 

Réaliser des travaux à cette heure, veille de week-end de trois jours qui plus est, a été un excellent moyen pour avoir le plus beau défilé de véhicules avec le temps de les admirer.

 

Poissy est et reste une ville de l'automobile...

 

 

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 21:00

MARISOL TOURAINE EN VISITE ECLAIR A POISSY

 

La ministre de la santé, Marisol TOURAINE, est venue faire un rapide saut à la maternité du CHIPS, l'hopital de Poissy-Saint-Germain. L'objet était évidemment le mouvement de grève des sages-femmes qui a été lancé pour la reconnaissance de leur statut.

 

Chevilles ouvrières des accouchements et de leur préparation, elles réclament le statut médical, à juste raison.

 

La ministre a créé la surprise en se rendant ce jour à leur rencontre, preuve que rien ne vaut le terrain et de montrer de la bonne volonté. Pour faire avancer le dossier, il faudra toutefois attendre le 19 novembre avec une réunion de travail, avec Geneviève FIORASO, la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche.

 

Bonne initiative, avec ces deux ministres, si nous n'arrivions pas à une solution valable, ce serait bien dommage. En somme faire ce que le précédent gouvernement n'a pas su réaliser.

 

Si, en plus, la condition et la reconnaissance des infirmières pouvaient être (re-)mises sur la table à la même occasion, personne ne leur en voudra...

 

Car sans les unes et les autres, point de coordination et de bonne fin de ce moment si particulier qu'est une naissance. Sages-femmes et infirmières, même combat, même résultat ?

 

Voyons ce qui va accoucher (du mouvement)...

 

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 23:30

Lors du conseil municipal qui a eu lieu ce soir, mercredi 30 octobre 2013, le point d’orgue a été la délibération N°3, au sujet du rachat par la ville de la propriété appartenant au CLAJ, situé sur l’Ile des Migneaux. Les riverains se sont déplacés en masse pour être présents et assister plus particulièrement aux débats sur le sujet.

 

Plusieurs points ou éléments sont à éclaircir :

 

1 – aujourd’hui il n’est présenté qu’une partie, probablement infime, du projet de reprise et de réhabilitation de l’ancien site du CLAJ ; les locaux ne sont plus aux normes, d’importants travaux vont devoir être nécessaires,

2 – dans la délibération, il est présupposé d’un financement du Conseil général des Yvelines et de la Région IdF, aucune demande préalable ne leur a toutefois été faite,

3 – avant même cette réunion du conseil municipal, le maire a proposé le rachat du site par courrier en date du 26 septembre 2013…

4 – pourtant, la discussion du budget 2014 n’est pas encore d’actualité !

 

Mes questions, posées en séance :

 

1 - Le site est situé dans une zone inondable (PPRI présent), quid des possibilités d’aménagement voire d’agrandissement dans ce cadre très contraint ?

 

2 – quel est le projet global, et surtout son coût, sachant qu’aujourd’hui seuls 1.5 millions sont demandés ? Quel est l’engagement financier à venir ? Quid sur 2014, 2015, 2016, voire au-delà ? Pourquoi ne pas l’avoir inscrit au budget 2013 puisque la liquidation judiciaire du CLAJ local a été prononcée en octobre 2012 ?

 

3 – le CLAJ ayant été mis en liquidation en 2012, pourquoi ne pas avoir traité le sujet avant ? et « in fine » à qui va revenir le montant de la vente, quel est le passif du CLAJ local ? La première estimation du coût d'acquisition du site était donnée à 3,2 millions d'euros. Ce sera probablement le coût final, sans compter sur celui - récurrent - de l'usage et de la mise à disposition de la propriété ;

 

4 – Pour un sujet aussi engageant pour l’avenir des finances de la ville, pourquoi la délibération tient-elle en à peine une demi-page à peine tassée dans sa présentation ?

 

5 – Quelle est la nature de votre relation avec l’ex-président du CLAJ, M. Jean BETBEDER ?

 

La seule réponse donnée par le premier édile de Poissy aura été de dire que M.BETBEDER est un ami, mais qu’il a négocié avec le CLAJ national, et non local. Il a cependant oublié de préciser qu’il était aussi son colistier de PoissyPourTous en 2008… De là à dire qu’il y a du copinage, je ne l’ai pas fait, mais d’autres se sont chargé de l’évoquer.

 

 

A ce stade, nous ne savons donc rien du projet de réhabilitation ni du projet « populaire » d'animation pour lequel la vente a été scellée. Pourtant, il y a eu une bail (précaire) signé le 14 octobre dernier entre la mairie et le CLAJ (national) pour occuper les locaux, alors qu’ils n’appartiennent pas (encore) à la ville.

 

De quoi y perdre sincèrement son latin…


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche