Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 00:00

Les législatives de 2017 se sont transformés en une vague REM en France et dans les Yvelines en particulier.

De grands inconnus ont remplacé quelques notables que l'on pensait pourtant bien implantés.

Ainsi Jacques MYARD, le député-maire sortant de Maisons-Laffitte depuis 1993 (5ème circonscription) est battu nettement de près de 6.000 voix par Yael BRAUN-PIVET.

Pierre MORANGE, le député-maire de Chambourcy qui avait pris la suite de Michel PERICARD en 1999, est également battu par Natalia POUZYREFF.de plus de 6.000 voix.

Ainsi, Arnaud RICHARD (UDI) s'est fait balayé par Michèle de VAUCOULEURS (Modem-REM) dans la 7ème. Michèle est conseillère municipale depuis 2008 et adjoint au maire de Poissy depuis 2014. Nous la félicitons chaleureusement.

L'emblématique David DOUILLET, sarkozyste bon teint, se fait renverser sur tatami par Florence GRANJUS de manière très nette également avec près de 4.000 voix et 56.63% des suffrages. 

Enfin, Philippe BRILLAUT, maire du Chesnay, ne profite pas de la ré-impatriation sur Paris du parachuté Henri GUAINO, avec Béatrice PIRON qui finit à 58.93% et 6.700 voix d'écart.

En dehors de ce dernier, osons dire qu'après une vie de député, voilà venue celle de dépité.

Il y a sûrement de quoi, tant l'illusion de la victoire était grande, d'abord avec Sarkozy, puis Juppé, pour finir avec Fillon chez Les Républicains.

La vie politique reste une affaire de mélange entre communication, contexte et envie, celle du changement. Ce dernier a eu lieu avec 5 ans de retard... Les attentes n'en sont que plus grandes.  

Repost 0
Published by poissyscope - dans Politique
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 13:00

PLUS DE LEONARDA,

PLUS DE LEONARDO...

 

L'actualité française est riche ces temps-ci.

 

L'épisode Leonarda ne laisse pas indifférent et a suscité autant d'émotions que de réactions. Voilà une jeune fille qui s'est fait expluser hors de France avec sa famille, après plus de quatre années de procédures diverses et variées. Passons l'épisode de l'arrestation de la jeune lors de la sortie scolaire, et de l'impact déplorable qu'il a eu sur ses camarades de classe et la France entière.

 

La France terre, d'asile, elle a été, elle n'est plus, ou de moins en moins, faute de moyens. Sortons de l'émotion légitime et prenons du recul, essayons de prendre de la hauteur... 

 

Quatre ans de procédure, est-ce normal pour décider si ou ou non les personnes en situation irrégulières doivent être expulsées ? Au travers des lois, avons-nous les bons outils pour gérer l'afflux de migrants ? Comment fait-on ? A-t-on actuellement les moyens de les accueillir, ou au contraire de les empêcher de venir ? Aucun des deux mon capitaine !

 

Combien de familles du type de celle de Leonarda sont entrées en France ? Roms ou pas roms, là n'est pas la question : la stigmatisation de ces nouveaux "lépreux" est indigne autant qu'elle est un faux problème.

 

Le problème est connu, archi-connu mais quelle solution est apportée à l'ouverture des frontières ? Car ce vrai problème est celui de la France et de l'Europe qui laissent faire tout et n'importe quoi, générant désordre pour ne pas dire anarchie. S'il n'y a pas ou plus de règle d'entrée sur notre territoire, ne nous étonnons pas des conséquences : la situation est devenue ingérable. Les camps roms en sont une des illustrations qui est la plus visible : l'expulsion des lieux est spectaculaire, mais on les voit se "reloger" quelques kilomètres plus loin, sans avoir traité les mafias dont ces populations sont victimes.

 

Elles fuient la misère de leur pays, où elles sont souvent la proie au rejet de leur propres compatriotes. Les roms sont des parias chez eux, et malgré les milliards d'euros versés aux gouvernements des ex-pays de l'est, rien n'a changé car rien n'a été fait. Elles ont été mises de côté du développement économique, comme en Roumanie par exemple, restant dans la plus sombre misère. Elles retrouvent la misère ailleurs, sans pour autant avoir les moyens corrects d'y vivre.  

 

La base de la République est de maîtriser qui en fait partie. Aujourd'hui, elle comporte déjà plusieurs millions de chômeurs, entretenus à bout de bras, et bientôt à bout de souffle, par la collectivité nationale. Dans ce contexte, avons-nous encore les moyens d'accueillir toutes ces populations dites "migrantes" ? On n'a plus vraiment de doutes tellement les décideurs socialistes vont racler les fonds de tiroirs fiscaux, dans la suite de leurs prédecesseurs qui avaient amorcé la mouvement sans s'attaquer à la racine du mal. Même sans les nouvelles dispositions, les mamies touchant 800 euros de retraite auraient payé des impôts cette année.

 

Qui n'a pas entendu parler de "pause fiscale" ? Mais ne va-t-on pas plutôt vers la "pose tombale" ? Car à force d'être essoré, le peuple français risque d'en crever. La Grèce n'est pas aussi loin qu'on pourrait le penser. La France a encore de beaux jours fiscaux devant elle car contrairement à ce pays, elle dispose d'une redoutable administration d'encaissement des taxes et cotisations. La dernière trouvaille - votée en 2009 - mais inappliquée jusqu'à présent, porte le doux nom d'éco-taxe, sur les transports routiers. La Bretagne gronde fort, prélude au restant de la France. Et ce n'est pas fini dans la prolifération ou les "coups de rabot"...  

 

Car finalement on paye pour qui ou à la place de qui ? Les sociétés d'autoroute qui ont augmenté lourdement les tarifs leur permettant d'engranger de substanciels bénéfices ? Les sociétés qui fraudent à la TVA ou qui organisent l'évasion fiscale ? 

 

Pendant ce temps-là, on laisse partir des étrangers qui avaient pourtant de larges moyens financiers, qui voulaient s'intégrer qui plus est. On ne parle plus de LeonardA, mais de LeonardO, ex-entraineur/coach du PSG, parti chercher d'autres lieux à l'environnement plus accueillant. Ahh les temps sont durs !

 

Pour couronner le tout, même si Leonardo était resté, nous ne l'aurions pas eu à Poissy. Le PSG restera P mais surtout SG... Le projet à la ferme du Poult aura fait long feu.

Repost 0
Published by poissyscope - dans Politique
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 14:00

IMPOTS, LA RENTREE A ENFIN COMMENCE !

 

 

Vous avez été nombreux à attendre la réception de votre feuille d'impôts. Les dernières ont été reçues il y a quelques jours. La rentrée a donc réellement commencé ! Avec son lot de nouveautés, à commencer par la réforme scolaire qui institue l'école à deux vitesses en France, entre ceux qui appliquent, ce qui ne veulent pas appliquer et ceux qui ne peuvent pas appliquer faute de moyens.

 

La "pause fiscale" aura fait long feu, avec un extraordinaire imbroglio au plus haut sommet de l'Etat : un Président qui annonce d'abord 2014 suivi de près quelques jours plus tard par son premier ministre qui annonce 2015...!

 

La réalité est bien là : les charges augmentent, fonctionnement, poids de la dette, réforme scolaire. Les fameuses "économies" se réduisent à une non-augmentation de la dépense publique... Mais point de baisse réelle des dépenses.

 

La seule certitude réside dans la hausse des impôts, avec un "avantage" aux parents : plus vous avez d'enfants, plus votre impôts augmente (en montant). Les champions toutes catégories sont les foyers qui ne payaient rien jusqu'à présent, et qui désormais ont quelques centaines d'euros à régler. Ils ne seraient officiellement "que" 800.000 en France, en comparaison des premières estimations à un million et demi.

 

La rentrée a donc commencé en ce début octobre. La campagne est bien morne ce matin. Quand la brume se sera dissipée, surtout dans l'esprit de nos compatriotes, que va-t-il se passer dans les urnes dans moins de six mois ?

Repost 0
Published by ddebus - dans Politique
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 08:00

IMPOTS : LES FAMILLES UNE NOUVELLE FOIS PRISES EN OTAGE

 

La politique dit-on, c’est l’art de donner d’une main, et de reprendre de l’autre. Cette fois-ci, le gouvernement ne donne rien, il maintient (l’universalité des allocations familiales) mais reprend de l’autre (la diminution du quotient familial).

 

Ainsi donc les allocations familiales resteront universelles et ne seront pas diminuées pour les ménages les plus aisés (15 % des ménages bénéficiaires environ). Mais le revers de la médaille est l’augmentation d’impôts que vont subir les ménages français. Cela grâce au coup de rabot exercé sur le quotient familial, un mécanisme fiscal qui permet aux familles avec enfants de réduire leur impôt sur le revenu.


Une mesure qui devrait toucher 1,3 million de familles dites « aisées », un chiffre bien supérieur aux 740 000 familles qui auraient pu subir la baisse des fameuses « allocs ». Les ménages concernés devront donc payer à eux seuls 1 milliard d’euros d’impôts en plus. Un chiffre qui se justifie par la diminution de l’avantage maximal, qui passera de 2 000 euros à 1 500 euros par demi-part en 2014. 2014, date pour laquelle François Hollande s’était engagé à la stabilité fiscale. De ce point de vue là cela semble compromis.


Et bien que certains ménages, pas si aisés que cela, vont voir leur pouvoir d’achat diminuer de manière conséquente, Matignon précise bien que cette mesure devrait permettre d’aider les ménages les plus modestes, monoparentales voire nombreuses ainsi que financer la création de places dans les crèches et de fait favoriser l’emploi des femmes… Simple non ?


Pourtant cette mesure n’en est qu’une parmi toutes celles prévues par le gouvernement pour économiser 2 milliards d’euros d’ici à 2016. Sont ainsi dans la ligne de mire de Jean-Marc Ayrault et son équipe la douloureuse question des retraites, la réduction des aides aux entreprises et la réforme de la formation professionnelle.

Repost 0
Published by JB Le Roux - dans Politique
commenter cet article
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 14:00
Il n'aura échappé à personne que les municipales vont aiguiser les débats et déclarations en tous genres. Cela va également susciter réactions plus ou moins dignes. Depuis deux-trois jours, nous assistons à quelque chose que seul le net rend possible de nos jours, sur un autre blog traitant de Poissy. En ne voulant certainement pas y prendre part d'une manière ou une autre, l'avalanche de haine et de fiel envers un jeune militant politique, de son propre camp qui plus est, est symptomatique des relations particulières qui sont entretenues. Les échanges sont à ce point vifs que l'ancienne colistière d'un élu départemental s'est sentie obligée d'intervenir sur le même blog pour défendre le jeune en question et confirmer ses dires. Soit les deux sont des affabulateurs, soit leurs critiques sont véritables. Dans un cas comme pour l'autre, la virulence des propos échangés me laisse pantois. La lecture des blogs m'est toujours autant rare, en voyant de temps à autre ce qui s'y passe, cela m'engage encore moins à y jeter un œil. Et encore, ce n'est que de la (basse) politique locale... L'image donnée n'est pas pour redorer son blason. C'est pourquoi personne ne m'otera de l'esprit qu'une autre politique est possible, mieux : souhaitable. Bonne journée
Repost 0
Published by ddebus - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche