Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 07:00

ROBESPIERRE


ECO-QUARTIER ?

 

La seconde réunion ouverte au public relative au projet d’aménagement pour l’éco-quartier Robespierre, anciennement ZAC Bongard, s’est tenue ce vendredi 29 avril.

 

Environ une cinquantaine de pisciacais ont fait le déplacement, sans compter les élus présents.

 

Présentée comme une réunion de concertation, appelons-la plutôt réunion d’information, tant le projet est encore « en amont » avec des choix à prendre et à venir.

 

Une histoire de proportion

 

Initialement prévu pour 1500 logements, l’EPFY - Etablissement Public Foncier des Yvelines – demande de passer à 2000 (au minimum) afin de mieux lisser la répercution du coût de la dépollution des sols qui est à sa charge et qui doit être en mesure d’impacter raisonnablement les frais dépensés sur le prix de vente des terrains au promoteur. Faute de quoi, la rentabilité du projet exigerait des prix de vente trop élevés pour les logements.

 

Avec la bonne règle de trois, nous avons donc un tiers de logements en plus, et non pas seulement +25%. Monsieur le Maire a décidemment des problèmes avec les chiffres et les mathématiques…

 

ECO : Nouvelle définition !

 


Tout d’abord, 2000 logements, c’est pas moins de 6000 habitants supplémentaires.

 

Pour les finances de la commune de Poissy, c’est une très bonne chose à terme ! Taxe d’habitation et taxe foncière ne seront pas de trop pour renflouer les caisses et subvenir aux dépenses de fonctionnement de la ville. Le budget 2011 en prévoyant 9 millions de plus par rapport au réel 2010, gageons qu’il est possible d’y arriver en l’espace de trois ans, comme sur la période 2008-2010.

 

Par voie de conséquence, la sur-densification urbaine appelle à revoir la hauteur des bâtis de R+4 à R+5 voire R+6 si le nombre de bâtiments n’était pas à la hausse lui aussi.

 

L’éco-quartier reçoit donc une nouvelle définition : ECO = ECO-nomique

 

Vous pensiez ECO-logique ? Mais en dehors de la présentation et des aspirations à la « traversée douce » (entendez « avec une peu de verdure »), la réalité se profile telle qu’elle est ou qu’elle va être.

 

Sur-densification et écologie ne fait pas peur à Vivre Sa Ville, association écologiste pisciacaise dont l’ex-président est adjoint au Maire, en charge de l’urbanisme. Un des nombreux membres présents a même indiqué qu’ils étaient « tout à fait d’accord ».

 

On sera finalement en hauteur comme dans une maison dans les arbres, mais sans les arbres…

 

Mais puisqu’on vous dit qu’ECO veut dire ECO-NOMIQUE, plus ECO-LOGIQUE, il n’y a aucune contradiction.

 

La belle idée d’un éco-quartier où les modes de déplacement doux supplantent la voiture occultent naïvement les difficultés déjà actuelles de circulation mais aussi celles à venir en particulier au rond point du Bd de l’Europe qui deviendra un point névralgique du flux de transport pisciacais.

 

Obtenir le label eco-quartier en reprennant le scénario du « quartier sans voiture », avec sa trame verte, sera probablement un enjeu plus facile à atteindre qu’à pouvoir y accéder avec 4 roues.

 

De plus, le quartier accueillera la base du chantier EOLE le temps des travaux débutant en 2014, jusqu’en 2018. Le quartier sera partiellement réalisé pendant plusieurs années. Mais cela laissera probablement le temps à l’EPFY d’acquérir les 95% de terrains utiles au projet.

 

Le Maire a même évoqué l’idée de transformer les anciens « quais Talbot » à proximité en gare pour aider les futurs habitants à prendre le RER, mais chacun sait que toute gare est un aimant à l’intensification du trafic routier local, pour lequel l’inexistence d’un parking digne de ce nom ferait du stationnement du quartier une galère sans nom.

 

Le point positif est l’intégration d’un groupe scolaire en liaison avec le quartier de Noailles.

 

Avec la crèche et la garderie qui seraient installées rue Gallieni, à la place de l’ancienne Poste, ce serait parfait !

 

L’équipe municipale n’a pas manqué de souligner que « la réflexion se poursuivait ». J’en ai donc profité pour indiquer de penser à installer les prises (électriques) pour les futures voitures « propres » (on parle au niveau sonore, pas au niveau des batteries ou de l’électricité à produire, avec ou sans nucléaire).

 

La crainte est qu’entre les différents scénarios présentés, le choix soit déjà fait, et que la concertation des pisciacais se limiterait au choix de la couleur des peintures.

 

Mais le rose est tellement plus « chou »…

 


Repost 0
Published by ddebus - dans Quartier Bongard
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 12:00

ZAC BONGARD,

nouveau quartier "durable" ?

 

Sur les quinze hectares de l'ex-ZAC Bongard, la Ville envisage la construction de 1 500 logements, dont 25 % de logements sociaux. La municipalité envisage des activités tertiaires, des commerces et plusieurs équipements publics dont un groupe scolaire, une crèche et une maison de quartier. "Cet aménagement serait alors une référence en matière de développement durable."
Selon elle, une recherche sur la pollution des sols est actuellement en cours dont les résultats sont attendus mi-2011, et pourraient venir interférer sur certains points des scénarios proposés. 

Les 3 scénarios (vu sur le site Web de la ville de Poissy) :

  • L’îlot ouvert : Le premier des scénarios imagine un maillage orthogonal ainsi qu’un découpage des constructions en îlot de formes et de fonctions mixtes. Les routes et les parcours piétons seraient dissociés. Le groupe scolaire prendrait place avenue de Pontoise, soit à l’entrée de ce quartier, et ferait office de trait d’union avec le quartier Saint-Exupéry.

 

  • Un quartier sans voiture : La large coulée verte traversant le quartier est voulue en continuité de la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Elle constitue le grand principe de ce scénario. Les parkings réservés aux véhicules sont placés en bordure, offrant le cœur du lieu aux piétons. Le groupe scolaire est implanté au centre face au quartier de Noailles et devient un élément fédérateur.  
  • Grande échelle sur les boulevards : Des bâtiments écrans accueillant activités, équipements et logements, sont construits en bordure du futur boulevard de l’Europe. Le coeur du quartier ainsi protégé est réservé à des immeubles de petite taille. Le groupe scolaire prendrait place au du quartier, côté rue Saint-Sébastien ou boulevard de l’Europe.

 

Une fois de plus, la grande question sera celle du financement et de son niveau d'impact sur les taxes locales, puisqu'à partir de cette année, elles sont la seule variable d'ajustement directe des finances municipales.

 

A moins que le regroupement en communauté de communes puisse donner d'autres perspectives et de sources de financement.

 

Pour le moment, seule l'attente de solution est durable pour ce quartier en devenir.

Repost 0
Published by ddebus - dans Quartier Bongard
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 10:30

Zacbongard.jpgInformation pour le projet

du nouveau quartier BONGARD


ou le vrai problème de Poissy n'est pas celui qu'on croit


Ce jeudi soir, 17 juin, a eu lieu la première réunion pour l'aménagement de la Zac Bongard qui se situe entre la voie de chemin de fer et le nouveau quartier de Noailles (Bd Robespierre).

 

Pour être objectif, je dois avant tout dire que cette grande zone constitue une verrue dans Poissy et qu'elle doit être aménagée. Toutefois, je ne suis pas certain qu'elle doive se faire au détriment des entreprises qui y sont présentes, mais je suppose qu'avec la réforme et la déconnexion de la taxe professionnelle avec son territoire, la décision de les sortir de l'espace urbain soit plus facile à prendre.


Le Maire a pris de la graine de ses dernières réunions et il l'a beaucoup mieux joué cette fois, soyons objectifs, ce qui a permis une réunion bien moins houleuse que celles des quartiers La Bruyère et rue Gallieni. Elle a été certainement mieux préparée, sous la houlette de Jean-Paul HEDRICH.

 

Le projet présenté a montré trois hypothèses de concentration de population pour une superficie de 15 hectares, amenant 2000, 4000 ou 7000 habitants supplémentaires, avec une préférence affichée pour celle de 4000, avec une densité de 90 à 120 logements à l’hectare. 30% des logements seraient consacrés au logement social, ce qui - mathématiquement - ferait baisser (un peu) les 38% répertoriés à Poissy.


La concertation affichée a montré rapidement ses limites lors de deux interventions du public :

- les études ont (selon cette personne) montré que le souhait des habitants étaient d'avoir une densité d'habitation plus "light"

- une personne a rebondi pour dire qu'à Gallieni, les riverains préfèraient le crèche et non le foyer pour jeunes.

Sur ce dernier point, le Maire a répondu qu'il connaissait une (!!) personne qui était très satisfaite d'avoir un foyer pour jeunes et que l'emplacement n'était pas idéal.

 

C'est pourquoi je ne qualifierai pas cette réunion de "concertation" mais "d'information interactive". Car même s'il a y eu sollicitation des pisciacais, elle ne se situait que pour des points à la marge du projet comme par exemple le nom du quartier (pour enlever celui de Bongard, trop associé à l'ancienne équipe à l'origine du projet, tout comme pour le revenu étudiant). 


Par ailleurs, lors de réunions du groupe majoritaire (quand j'y étais encore) le projet a été montré à deux reprises, avec des pistes d'aménagement qui se confirmeront sans doute à la lecture du projet final, affermies par le résultat des études du cabinet qui a fait la présentation ce jeudi soir.

 

Un tel afflux de population ne manquera d'avoir un impact sur la vie quotidienne : circulation, école, crèche etc.


Et son lot d'impôts pour l'ensemble des pisciacais !


Car, de l'aveu même du Maire, la ville devra se charger des voiries  - l'achat des terrains et leur dépollution seront effectués par l'(es) aménageur(s) et intégrés dans les coûts de revente.

En attendant, pour montrer que le projet n'est pas "figé", « nous poursuivons la réflexion ». 


C'est ce qu'il faudra faire effectivement, mais pas tellement à ce niveau. Car le vrai problème a été évoqué sans qu'il ait réellement traité : il s'agit de la circulation dans la ville.

 

L'étude a montré qu'il y a 31.000 véhicules/jour sur l'axe Carrières/Saint-Germain et peu ou prou 18.000 véhicules/jour sur l'axe Orgeval/Achères/Maisons-Laffite.

 

Et, encore une fois de l'aveu du Maire, les projets urbains "des communes d'en face" vont créer de "grosses difficultés" pour la circulation, oubliant peut-être un peu trop rapidement l'impact des 4000 habitants supplémentaires prévus à Bongard.

 

Là est en fait le vrai problème de Poissy : la circulation et sa fluidité.

 

Dans ce projet "Bongard", tout le flux sera concentré vers le rond-point "PSA", sans qu'il y ait d'autre aménagement des axes actuels de circulation.

Dans cet esprit, l'avenue du Bon Roi Louis (passage devant la Collégiale) et les Boulevards Gambetta (RD190) et Robespierre confirmeront leur caractère "d'autoroute urbaine", même si c'est à faible vitesse. Les chiffres présentés le confirment.


Poissy est effectivement un grand lieu de passage, avec son lot de nuisances constatées tous les jours : ainsi, il faut parfois une bonne demi-heure, si ce n'est pas plus, pour "passer" Poissy aux heures de pointe. Sans compter la pollution. Cela devient presque pire qu'à Paris, c'est dire !

 

C'est bien ce même sujet qui a été mis en avant par les habitants de La Bruyère, pour sortir du quartier. Le phénomène a été mis en relief récemment de manière concrète par nos amis de Coeur de Poissy.

 

Donc, ce à quoi l'équipe municipale devrait oeuvrer, c'est la fluidification de cette circulation, avec entre autre le contournement de la ville.

 

Il ne s'agit pas de faire un plaidoyer pour l'A104 pour un des quelconques tracés, inadaptés aux enjeux de l'Ouest parisien. Cependant le contournement de la ville par l'Est serait une des solutions matérialisée par une partie du tracé "blanc", avec en prolongement la réalisation du pont d'Achères.

 

Donc, nous aurons beau aménager de telle manière ou de telle autre ce nouveau quartier Bongard, et en dehors du désenclavement du quartier Saint-Sébastien auquel je souscris pleinement, la réponse à la problématique de la circulation ne sera malheureusement pas donnée dans ce projet.

 

Mais c'est cependant la clef du bien être (retrouvé) des pisciacais actuels et des futurs 4.000 habitants du quartier Bongard.



Repost 0
Published by ddebus - dans Quartier Bongard
commenter cet article

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche