Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 12:00

LA COUDRAIE,

PALISSADE CACHE MISERE

 

 

Dans le "Pisciacais" de février, la Pravda de notre ville, les infos de l'opération de La Coudraie laissent songeurs. Regardez pages 18 et 19, l'article a pour titre " Les habitants donnent de la couleur au chantier". De quoi s'agit-il ? "associés sur le fond au projet de rénovation de La Coudraie, les Pisciacais le sont aussi sur la forme" : 14 panneaux seront mis en place et dévoilés à la population fin février. 

 

Quand j'ai reçu la dernière invitation pour l'inauguration de La Coudraie, j'ai cru qu'il s'agissait de celui du bureau de vente. Mais il ne s'agissait que des panneaux en question, nenommés "palissades". 

 

image-inaug-palissades.jpg

 

L'état d'avancement serait-il à ce point en berne que pour créer l'évènement, afin de montrer que "çà bouge", le maire de Poissy en soit réduit à inaugurer des palissades et non la première tranche de logements...?

 

La couleur donnée au chantier a plutôt des grands airs de cache-misère.

 

Repost 0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 07:00

Logo-ANRU-copie-1.jpgLA COUDRAIE – LES QUESTIONS

DU NOUVEAU JEU DES 100 MILLIONS

 

Le Parisien du 23 juillet nous apprend qu’une enveloppe de 100 millions d’euros a été débloquée par l’ANRU pour la rénovation du quartier de la Coudraie. Formidable !

 

 L'utilisation de cette manne inespérée sera communiquée "dans la plus totale transparence" par notre Maire, comme à son habitude, n'en doutons pas.

 

Mais outre le fait que le fait que le montant est aussi élevé que totalement inattendu, plusieurs remarques et interrogations s'entremêlent d'ores et déjà :

 

-         Si 100 millions sont mis sur la table, c’est qu’il y en avait besoin

 

-         Ce montant n’était pas intégré dans le financement du projet actuel ; alors comment le besoin aurait-il été couvert et financé ?

 

- Les finances de Poissy seront-elles allégées pour autant ? L'augmentation des taxes locales pourra-t-elle être revue à la baisse voire annulée ?

 

-         Le projet peut désormais prendre une autre ampleur, avec l’intégration de Poncy, car ne rêvons pas, tout ne sera probablement pas pour La Coudraie…

 

-         Autre ampleur, avec le rachat du Centre sportif Maurice Clerc, appartenant au CE de PSA Poissy, pour ouvrir une voie plus large vers le centre-ville ?

 

La rentrée va décidemment être riche en animations, avec le nouveau jeu des 100 millions en prime et en tête.

Repost 0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 07:00

POUR LA COUDRAIE,

L'ANRU VA VERSER 23 MILLIONS AU TOTAL

 

Manquent les 11 millions ainsi qu'une autre vision du quartier et de son rattachement à la ville

 

 

Jeudi 7 avril, le Maire de Poissy, Frédérik Bernard, a défendu le projet finalisé du quartier de la Coudraie devant le Comité d’Engagement de l’ANRU.

 

Résultat total : 23 millions de subventions obtenues. Belle somme !

 

De mémoire, il avait été annoncé 16 millions il y a quelques mois de cela, nous voilà donc avec 7 millions de plus. Mais il faut avouer qu'il est assez difficile de s'y retrouver, la traçabilité des fonds perçus n'est pas facile à Poissy.

 

Même le "projet finalisé", le conseiller municipal que je suis ne le connait pas. La réponse qu'il me serait sans doute donnée est que "cela a été vu en commission", mais est-il normal de ne même pas avoir été tenu informé ?

 

Nous l'avons déjà vu dans le passé, la transparence est un combat qui est toujours d'actualité à Poissy.

 

Lors de la réunion du 04 avril, j'ai évoqué la possibilité d'intégrer le Centre Maurice Clerc qui est aujourd'hui la propriété du CE de PSA Poissy. Car selon certains échos, il pourrait être à vendre. Cependant, personne ne semble être intéressé à Poissy.

 

L'intérêt pour "désenclaver le quartier" semble pourtant des plus évidents.

 

Mais la ville de Poissy joue aux petits bras : beaucoup d'argent a été dépensé (on en verra l'ampleur exacte le 28 avril), mais il n'y en a plus pour ce complément sans alourdir le compte "emprunts" ; mais après tout pourquoi pas ! Si le jeu en valait la chandelle...

 

Car, sauf erreur de ma part, cette solution n'a jamais été envisagée sérieusement.

 

Pour un budget global de 34 millions, chercher les 11 millions manquants serait peut-être moins problématique si le projet était d'une autre ampleur ?

 

Avec la surface et les possibilités nouvelles qui y sont attachées, la reprise du centre sportif serait le moyen de relier La Coudraie à la ville, sans avoir besoin de vouloir le faire - artificiellement - à la zone du Poncy qui se trouve de l'autre côté de l'A14 et de la RD113, barrière "naturelle" par excellence ; ni de devoir taxer fortement les Pisciacais pour financer le complément manquant.

 

Comme évoqué précédemment :

- janvier 2009 : ok pour l'opération sur le site en déshérence

- mars 2009 : abstention pour l'opération de financement, non présentée, non expliquée, pour un projet non finalisé. 

 

Le dépôt du dossier auprès de l'ANRU était indispensable pour oser espérer obtenir les subventions.

 

Mais le projet est-il réllement bouclé voire pensé ? La non-prise en compte du centre sportif de PSA le laisse fortement penser.

 

Sans réelle modification, la situation - même rénovée - ne risque-t-elle pas de se reproduire à plus ou moins moyen et long terme ?

 

 

 

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:00
Baguette-magique.jpg

Abracadabra à La Coudraie !








L'article du dernier numéro du "Pisciacais" (n°33 du 11 février) sur le quartier de La Coudraie m'a interpellé, à plusieurs titres.

En premier lieu son titre : "Les travaux ont commencé !". 

Au regard de la suite, le bon titre aurait pu être "La magie a commencé !".

En effet, à lire le texte et l'encart en gras, on apprend que "aujourd'hui, les différents partenaires contribuent à hauteur d'environ 15 millions d'euros au projet de rénovation urbaine de La Coudraie ! Il reste 2,8 millions d'euros à notre charge, soit environ 15% du coût global!"

Pour un projet dont le coût global a été présenté en mars 2009 à 34 millions, le voilà qu'il serait ramené à 17,8 millions, soit près de deux fois moins. Formidable, me diriez-vous.

Mais par quel tour de passe-passe serions-nous partis de 34 millions pour arriver à 17,8 millions ? Dans la foulée, avec un financement municipal de seulement 2,8 millions au lieu de 20 millions ?

Mystère.

Aucun élément n'a été avancé dans l'article, pas même en conseil municipal ni auprès du conseiller que je suis. Pourtant, cette re-configuration vaudrait la peine d'être largement relayée et diffusée.

De même, il n'y a aucun détail sur les sommes apportées par "les partenaires". Serait-ce parce que certains habitants, comme ceux du quartier de La Bruyère y verraient leur contribution indirecte avec les subventions qui seraient versées dans le cadre du projet de construction de logements ?

Venons-en à la deuxième partie de l'encart en gras : "Je considère que c'est un défi réussi, et que nous avons agi de façon responsable pour préserver la bonne santé financière de la ville."

Deux de choses l'une, soit c'est réel et j'applaudirais des deux mains, soit c'est de la propagande par omission d'informations beaucoup moins avouables à la population.
Car passer de 20 millions à 2,8 millions de financement municipal pour au final se rendre compte qu'il faudra faire le chemin inverse (passer de 2,8 à 20 millions...) risque de faire parler dans les chaumières.

Dernier point : "les habitants continuent à être consultés" avec la mise en place "dans les plus brefs délais" d'un dispositif de "Gestion Urbaine de Proximité". C'est sans doute ce qu'il aurait fallu faire dès le départ.

Comme pour ceux de La Bruyère. 
Repost 0
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 07:30
lacoudraie.jpgGrosse dépense prévue


Après la délibération N°3 du CM du 17/12/2009, penchons-nous sur la N°7 : Le projet de La Coudraie.

Je rappelle que je m'étais abstenu le 31 mars 2009 concernant l'ampleur et le financement de ce projet : plus de 34 millions d'Euros ! Une paille, vous en conviendrez...

En décembre, en revoyant son ampleur et en ayant à l'esprit la réforme de la taxe professionnelle et ses effets potentiels sur les comptes de la ville à partir de 2012 (non maintien de la compensation de l'Etat), je ne pouvais que votre "contre".

En effet, il n'est pas possible de ne pas tenir compte de l'actualité, sauf à présager des hausses importantes de la fiscalité locale pour arriver à financer ce projet, hausses contre lesquelles je ne pourrai que m'élever.

A mon exhortation de revoir profondément le projet, et notamment à faire en sorte de trouver une solution acceptable pour ne pas payer les 3 (trois) millions d'euros d'indemnités de résiliation des baux de l'ancien aménageur, Monsieur Le Maire est........passé directement au vote de la délibération...

Au passage, cela a fait sourire une partie de l'assemblée, car cela faisait déjà la deuxième fois qu'il ne daignait pas me répondre. Mais ce n'était pas la dernière.
Repost 0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche