Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 23:00

13 juin 2016 - REUNION DE QUARTIER BETHEMONT - BIDONNIERE - MALADRERIE

Tout d'abord, remercions Monsieur le Maire et son équipe d'organiser ce type de réunions, où les habitants peuvent s'exprimer librement et avoir - autant que possible - les réponses, complètes ou partielles. L'exercice n'est pas forcément aisé, avec des questions qui fusent.

 

Ont été évoqués plusieurs points qui soucient les habitants, à savoir :

 

Etat de propreté et entretien des voiries : force est de constater qu'elles laissent à désirer puisque le temps aidant, l'herbe atteint des sommets, les trottoirs (et les rigoles) ne sont pas entretenus comme ils le devraient. La faute aux inondations qui ont accaparé les services de la ville. Passons, même si ce n'est pas mieux que l'année dernière, ni les années d'avant.

 

Il n'y a pas eu d'engagement formel de "mieux faire", mais un discours "on n'a pas l'impression de faire moins que pour les autres". Là, il faudrait que nos édiles se prennent la main pour y faire un tour pour se mettre au diapason avec l'impression des habitants qu'un peu de travail de remise en état serait nécessaire. 

 

Au premier virage avant La Bidonnière, certains verraient qu'on a un peu de mal à faire la différence entre le bord de la route et le bas-côté - un voisin a pris l'initiative de passer un coup de débroussailleuse car "la savanne" débordante en devenait dangereuse. Une tonte deux fois par an est largement insuffisant. Ce serait mieux d'avoir une physionomie de jardin comme celle du rond-point de La Coudraie, où un constructeur-marchand de biens immobiliers semble avoir une bien meilleure attention...

 

Pour l'anecdote, le transfert du bureau de vote de l'école Fournier (La Coudraie) vers La Maladrerie a été mis en avant. Au rythme des élections, l'intérêt est "énorme" et les places de parking sont quasi inexistantes. Bref, on reste accroché à l'entretien de la voirie (et de ses abords) de par son usage quotidien. A noter qu'on reçoit (enfin) la Gazette de la Ville quasi systématiquement... on se sent un peu moins délaissé...

 

Ce qui nous amène au point qui est venu assez vite : "à quoi servent nos impôts"...? Le côté rural des hameaux ne permet toutefois pas d'avoir une décote fiscale; taxes d'habitation et foncières sont payées "plein pôt"... L'adjoint aux Finances a promis de donner le lien vers le site de la commission municipale qui détermine les valeurs locatives. Beaucoup attendent qu'il tienne promesse, rapidement...

 

Sur la perte de la navette municipale de bus scolaire, retirée pour économies (et c'est normal) suite à la mise en place de la ligne 55, et à l'arbitrage suite à baisse des dotations/contributions de l'Etat, un mécontent a donné de la voix, puisque désormais cela lui coûte (comme aux autres) en taxant la dépense nouvelle d'impôt déguisé. A sa décharge, la demande d'exonération la première année est restée sans la moindre réponse.

Mais désormais le bus passe toutes les heures, et non plus une fois matin et soir pour les seuls enfants. Longtemps espérée, la mise ne place de cette ligne début mars 2014 est et reste une bonne chose au bénéfice de tous. Chacun est bien conscient du désenclavement qu'elle apporte aux hameaux de Poissy. 

Et même s'il y a encore des bus scolaires municipaux, c'est pour amener - à juste titre - en classe unique des élèves non-francophones en phase d'intégration disséminés en ville - la solidarité, allez disons la fraternité n'est pas un vain mot. Le mécontent n'ayant eu aucun soutien dans l'assemblée, il s'est retiré, très mécontent. 

 

Par contre, avoir retardé de 4 minutes le passage du matin occasionne souvent des retards d'arrivée en classe d'autant, si ce n'est plus, notamment au Lycée-Collège Le Corbusier, selon l'état de la circulation. La prétendue concertation qui aurait été faite mi-2015 n'a pas pris en compte ce point. Message a été donné au Directeur Transdev-CSO présent ce soir ; nous verrons donc à la rentrée prochaine si le point aura été correctement pris en compte.

 

Bonne nouvelle : l'arrivée prochaine de la Fibre, avec l'internet Haut Débit qui tranchera singulièrement avec les (bas) débits actuels. A voir quels seront les débits possibles ou proposés. A Saint-Germain-en-Laye, cela peut grimper à 300 ou 400 mégabits...pour les pros (il y en a quelques uns dans nos hameaux). Pour le particulier, 30 mégas serait un bond déjà considérable.

Une exposition est organisée ce vendredi 17 juin par Orange en ville, Bld Robespierre, pour informer de l'état d'avancement, a priori pour mise en oeuvre fin 2016 dans les hameaux.

 

Petit rectificatif par rapport aux dires du jour : comme elle est mise en place par ORANGE, l'offre ne sera disponible que par cette société durant les 6 premiers mois, si ce n'est plus (on entend parler de 2 ans d'exclusivité au "poseur" du câble).

 

Les abonnés FREE, SFR, BOUYGUES devront patienter ou alors basculer chez ORANGE pour en bénéficier rapidement...

Mise en fourreau de sous-sol, sauf à Béthemont où tout passe en aérien. Des travaux d'enfouissement y verront-ils le jour ? Affaire à suivre.

 

La Maladrerie et sa Chapelle de l'hospice du 12ème siècle est en vente !

 

Comme il existe le projet de la "maison de fer", cette baraque de chantier de la fin du 19ème, transformée en tas de tôle avec la tempête de 1999 (elle était déjà en piteux état avant...), existe-t-il un projet "Maladredrie", cette léproserie avec sa chapelle du 12ème siècle inscrite aux monuments historiques ?

 

Pour le moment, non, mais la propriété est en vente, alors les futurs acquéreurs de ce site classé ont-ils un projet de valorisation ? Rien n'est moins sûr, et aucun engagement n'a été pris par nos édiles. 2 millions pour la maison de fer dite "Danly", zéro euro pour le patrimoine du 12ème siècle, malheureusement.

Pour preuve, deux parmi les adjoints présents m'ont même remercié d'avoir posé la question...!!

 

Aménagement des terres de Poncy : PSG, viendra ou viendra pas ? Et sinon quel projet d'aménagement ?

 

La décision du PSG serait prise fin de ce mois de juin, selon les dires de notre premier édile.

 

Mais PSG ou pas, la zone de 30 hectares initialement "Terrasses de Poncy" plus 43 autres de l'autre côté de la rue de la Bidonnière (avec la Maladrerie) va faire l'objet d'un "aménagement". Reste à savoir lequel, puisque le sujet est resté très flou. Si l'on parle d'histoire, le terrain situé à l'angle entre la N13 et la D30 (côte des Grès) était au 18 siècle un magnifique jardin "à l'anglaise" (sauf erreur). Les gravures anciennes en témoignent. Il y a la chapelle de la Maladrerie, mais n'oublions pas la ferme de Poncy, ancien relais de poste.

 

Monsieur le Maire est attendu au tournant, d'autant que la surprise fut totale à l'annonce des achats effectués par la ville pour ce faire. L'ancien restaurant à l'angle ferait déjà partie des acquisitions. Les autres propriétés seraient-elles préemptées ?

Le bruit passait qu'un agriculteur-propriétaire aurait vendu ses terres du cru à la ville, mais avec droit d'exploitation pendant encore 4 ans, le temps probablement de s'en aller à la retraite.

 

Au passage, on apprend que le PLU n'est plus du ressort de la commune mais de l'intercommunalité. Inquiétude renforcée quand est annoncé que "la déclaration de projet fait tomber le PLU".

 

Mais quel projet nous est donc réservé ? Verra-t-on la mort des hameaux de la Maladrerie et de la Bidonnière ? Ces hameaux perdraient-ils ainsi leur écrin de verdure et le côté "rural" qui sied tant à leurs habitants ? Leur perte de qualité de vie se traduira-t-il alors en perte de valeur de leur bien ?

 

La Mairie se dit maitresse du jeu voire des lieux, pour créer "une nouvelle centralité de ville", même si dans la course à l'habitat, Poissy aurait "déjà donné" et ne serait pas disposée à faire beaucoup plus. Mais c'est désormais l'EPFY (devenue EPFIF) qui tiendrait les rennes du projet. Alors, quid avec ou sans PSG ?

 

Au regard des réactions constatées à l'issue de celle du 13 juin, la prochaine réunion de quartier risque d'être plus animée si ce flou restait de mise. Ca sent le "pas nous, pas nous"... Il est donc de notre devoir de suggérer à nos édiles, le premier d'entre eux en tête, d'y faire la (pleine) lumière, claire et précise. Et d'élaborer tout futur projet dans la plus grande concertation avec les habitants du quartier (B)BM.

 

A n'en pas douter, pour la prochaine fois il sera à même de rassurer ses concitoyens du cru qui entendent préserver leur environnement et qualité de vie, voire l'améliorer avec un mur anti-bruit le long de l'A13 et une ferme aux animaux que cherche à implanter une habitante.

 

Repost 0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 08:00

POISSY BBM, LES HAMEAUX SE RENDENT VISIBLES

Béthemont, Bidonnière, Maladrerie, les hameaux de Poissy sont excentrés mais existent pourtant. Ils constituent avec la forêt proche le "poumon vert" de la ville, avec leurs champs et leurs vergers.

Béthemont est connu pour sa tour médiévale et son golf qu'on ne présente plus.

La Bidonnière est au bout d'un territoire qui a fait parler de lui - et ce n'est pas fini - puisqu'il est au centre des terres du Poncy, avec sa ferme - ancien relais de poste - à son extrémité sud et les Terrasses (ou plutôt son projet) de même nom qui ont fait couler beaucoup d'encre, à son extrémité nord.

La Maladrerie est située au plus près de l'ex-N13 et comporte outre son site historique de recueil des pestiférés, celui du recueil des épaves automobiles et des animaux abandonnés.

Les habitants s'organisent depuis juin 2013 et sont actifs, tant pour préserver ces écrins verts que pour les faire entrer dans la modernité. L'association créée ad hoc a en effet lancé l'action qui a abouti avec la mise en service de la ligne 55 de bus en mars de cette année. Elle a souhaité se rendre visible par la création d'une association de loi 1901 dont les statuts vont être déposés prochainement.

POISSY BBM, c'est pour bientôt !

Repost 0
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 08:00

maladredrie.JPGPONCY : LES PREMIERS HABITANTS ARRIVENT

 

 

Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, ce dimanche a été l'occasion d'une démonstration de force de l'avancée du dossier "PONCY", dont le projet des "Terrasses" avait été mis au point mort depuis 2008.

 

Ainsi après 5 ans, nous avons eu droit à une arrivée massive de nouveaux habitants au sein de notre ville, permettant peut-être de passer la barre des 40.000...

 

Même à La Coudraie, juste de l'autre côté de l'ex-N13, ils en sont encore tout surpris, pour ne pas dire jaloux. Alors que les constructions et rénovations diverses avancent à pas de loup, c'est à la vitesse du guépard que les nouvelles habitations sont arrivées. Cela a créé un petit bouchon pendant une bonne demi-heure d'un côté comme de l'autre du rond-point de la Coudraie, mais la police municipale a été présente pour être aussi bineveillante que le maire.

 

Si tous les dossiers pouvaient être traités comme cela, on en serait pas à attendre depuis 5 ans ce projet de terrase de Poncy ou encore l'aire d'accueil des gens de voyages. En tout cas, bravo de l'opération du dimanche !

 

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 23:00

DU NEUF AUX HAMEAUX DE POISSY

 

Souvent oubliés, pour ne pas dire négligés, voilà qu'on s'intéresse enfin aux hameaux de Poissy. Les hameaux ? KECESTKOIDONCCELA ?


Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas, les hameaux de La Maladrerie, La Bidonnière et Béthemont sont situés entre ex-N13 et Orgeval. Pour vous repérer, prennez le chemin de la fourrière intercommunale. Si vous êtes devant sa grille, çà y est, vous venez de passer le premier hameau...

 

Juste après la grille, vous avez un premier et récent radar "de prévention". Si vous venez par Orgeval, par le haut de Béthemont, vous un trouverez un également, mais limité à 30 km/h au lieu des 50 du premier.

 

Car, annoncé lors de la réunion de quartier en avril...2009... le passage dans les hameaux est désormais limité à 30 km/h. Les panneaux de signalisation ont été installés en catimini fin mai de cette année, juste avant la fête des voisins.

 

Autant vous dire que cette pose a été l'occasion de fêter les quatre ans d'attente... Oui, quatre ans pour poser les quatre panneaux aux entrées-sorties des deux hameaux de part et d'autre de l'A13. Un panneau par an...

 

Comble de bonheur, le marquage au sol avait été refait quelques semaines plus tôt et l'herbe des talus (enfin) coupée après l'hiver.

 

Espoir pour le moment déçu : la mise en place de navettes (électriques) reliant le centre a été retirée de l'ordre du jour en début de séance, sans explication, lors de la réunion du conseil municipal du 26 mai. Le STIF semblerait encore se faire tirer l'oreille pour aider le maire à faire bonne figure juste avant les prochaines échéances de mars 2014...

 

Restent à agir pour le déplacement de l'arrêt de bus scolaire en bord de route lié à la réfection des trottoirs dans un état moyen-âgeux et le passage régulier de la police municipale dans un secteur laminé par les cambriolages.

 

Le projet de mur anti-bruit de l'A13, pour le moment cantonné à Béthemont, reste au point mort, sans avancée de la mairie ou des autorités départementales.

 

Autre débat (selon les échos entendus lors de la fête des voisins), entre un autoproclamé "porte-parole" des habitants, membre annoncé d'une association locale dont le président brigue officiellement la place de premier édile en 2014, et certains habitants eux-mêmes, sur la récupération des demandes et actions des uns par l'autre...

 

Outre le cadre - politisé - en filigrane, qui ne restera probablement pas sans réaction citoyenne, la polémique enfle au sujet d'un des points, qui "reste en attente"  et dont le président-candidat à la mairie avait lui-même évoqué dans une lettre envoyée à l'ensemble des foyers de ces hameaux fin 2012. Ce point c'est "la demande de rattachement à Orgeval" (!).

 

Vieux débat, ce rattachement est un peu l'arlésienne. Le plus étonnant est que l'électoralisme génère tout et son contraire. Il est bien particulier de se présenter aux suffrages des habitants pour ensuite vouloir s'en séparer 

 

Alors, la grande question est de savoir si "les candidats aux municipales seront-ils pour Poissy AVEC ou SANS les hameaux ?".

 

Le peu d'intérêt manifesté jusque là par toutes les municipalités semble aller vers le "SANS".

 

Pour être un habitant d'un de ces hameaux, je ne dirai qu'une chose :

"Nous sommes Pisciacais !"

 

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:00

REEQUILIBRAGE A LA COUDRAIE

 

 

 

La Coudraie reste un quartier controversé jusqu'à présent. Pendant les travaux de restructuration engagés par la municipalité, le nombre d'habitants aurait dû décroître au fil du temps, sur la base des promesses de relocation faites en son temps. Quand on s'y promène, ce n'est pas l'impression qui est donnée puisque celle qui y est donnée est que le quartier est bien vivant, avec ses habitants. A savoir si ceux-ci sont tous présents depuis de nombreuses années, je serai tenté de dire qu'il y a eu un certain apport extérieur à la ville. Mais sans aucune information de la part de la mairie, il est difficile de le certifier. Et je ne suis pas certain qu'elle soit disposée à le faire. 

 

Un apport supplémentaire va être fait prochainement, venant directement des hameaux pisciacais proches. En effet, "Afin de rééquilibrer la répartition des électeurs au sein des bureaux de vote, la municipalité a procédé au redécoupage de ces derniers" indique la lettre remise ce vendredi par La Poste, signé de monsieur le maire. Il n'est pas oublié d'indiquer que cela a été "soumis et validé par Monsieur le Préfet".

 

Le nouveau bureau de vote des hameaux de Poissy (Béthemont-Bidonnière-Maladrerie) sera donc celui de l'Ecole Fournier, numéroté 25 et situé à La Coudraie. Sur le principe, maintenir un bureau de vote ouvert avec seulement 150 votants n'était pas tenable. Le temps des travaux, il aurait peut-être été plus sage de le fermer pour le réouvrir après la reconstruction du quartier. L'opération aurait permis de limiter le nombre de bureaux.

 

Mais c'était sans compter sur l'obstination de notre premier édile pour maximiser l'utilisation de l'école Fournier, refaite à grands frais sans qu'il y ait les effectifs scolaires suffisant et ce pour quelques mois voire années au vu de l'état d'avancement des travaux de La Coudraie...

 

C'est ce que verront et retiendront tous les électeurs qui iront voter désormais au bureau numéro 25.

 

Repost 0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche