Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 07:00

lspr.jpgProjet de radio un as-PS-rateur de jeunes ?




Je suis plus que perplexe concernant ce projet de radio à Poissy, dont j'avais annoncé la présentation dans ce blog lundi dernier (que j'ai remplaçé par celui-ci).

En effet, la réunion publique à La Maison des Associations de Poissy de ce mercredi 03 février a laissé une bizarre d'impression.

En préalable, je dois dire que la réunion débutant à 17h00, mes obligations professionnelles ne m'ont pas permis de m'y rendre personnellement mais un sympathisant DLR m'a donné son retour d'information, corroboré ensuite par deux autres personnes qui elles aussi ont pu assister à la réunion, avec en résumé :

- les jeunes responsables annoncent une radio "apolitique et libre". 

- pas de budget, pas de moyens, pas de fréquence radio, pas de ligne éditoriale ou presque, mais pleins d'idées pour le financement : annonceurs, commerçants et subventions Communales, Départementales, Régionales et Etat...

- émissions faites "par bénévolat"

Fourchette de coût : 50.000 euros (réponse donnée à question)

Mais qui dit "subventions" dit aussi "moindre liberté politique"

Pourquoi cette perplexité ? Principalement pour trois raisons :

1 - Parler d'une radio "apolitique et libre" est normal me direz-vous ? Pas vraiment pour moi : pourquoi parler de politique quand on est jeune et qu'on veut se lancer dans le monde culturel ? Est-ce le contexte particulièrement tendu de Poissy qui inciterait à une telle prudence ?

2 - Faire appel aux subventions limite fortement la "liberté", de facto. Il y a un côté "avec votre argent, nous pouvons tout (ou beaucoup de choses)" qui me dérange. Quand on monte une association, c'est déjà - dans un premier temps - de pouvoir commencer à la faire fonctionner de manière autonome.

3 - Le soutien pré-annoncé des élus de la municipalité force à la prudence. Quid du respect des critères de sélection et d'attribution de subvention aux associations ?

J'en ajouterai une quatrième  :

Pourquoi alors se lancer dans une solution technique de "la radio" quelque peu "has been" (*) quand on a votre âge ? Car c'est une solution d'il y a trente ou quarante ans que vous proposez...
Le ciblage des jeunes par cette solution technique de la radio n'est plus adéquate et adaptée à notre temps.

N'est-ce pas plutôt le moment de suivre et de proposer des projets innovants basé sur le développement d'internet (web 2.0) qui constitue une mine de solution et de diffusion à moindre frais auprès des jeunes : chaîne TV ou radio, Podcast sur le net, myspace, blog etc ?

Bien entendu, vous n'êtes pas obligé de croire un "vieux" de 43 ans !...car ma jeunesse s'éloigne et j'ai dû être trop accroc aux radios-pirate durant mon adolescence...

Nota : modifications du 11/02/2010 (en bleu), suite à échanges et commentaires

Mais il me semble que vous risquez de vous faire influencer par plus âgé que vous.

Car comment croire que cette démarche puisse rester "désintéressée", en particulier quand on voit ce projet de média, sans réelle consistance, sans ressources, sans moyens mais avec un soutien déjà quasi acquis de la municipalité ?

J'espère que tous les "projets" montés avec si peu d'éléments rencontreront le même enthousiasme de nos élus majoritaires pisciacais. Vous reconnaitrez qu'on est en droit d'en douter. Le débat budgétaire 2010 pour le financement des associations viendra très certainement nous le confirmer.

Même si Samuel (**), l'un des initiateurs du projet, assure vouloir en préserver son indépendance, et sans douter de sa bonne foi ni de celle de ses acolytes, comment ne pas penser qu'avec la nécessité d'obtenir une grande partie du financement annuel de la part de collectivités, que cette indépendance ne puisse être mise à mal à un moment donné ?

Surtout il semble illusoire de vouloir continuer de peser sur les décisions en élargissant le nombre d'adhérents de l'association, et de vouloir étouffer toutes velléités de prise de pouvoir par certaines nouvelles recrues ...

Qui plus est, il y a un manque d'élaboration mature à ce stade, illustré rien que par l'absence d'un plan de financement. Le potentiel soutien politique pour ce projet laisse fortement sous-entendre, pour moi, une motivation réelle toute autre de la part de ce(s) soutien(s) : celle de vouloir capter le public "jeune" et disposer d'un media à sa botte ou tout du moins à son image.

N'oublions pas que désormais à Poissy, nous sommes dans l'après mars-2008, dont les évolutions et vicissitudes remplissent les média, jour après jour. 

Il serait naïf de se voiler la face : otons la "burqa médiatique" !

Et surtout entrons dans l'âge moderne des moyens de communication.

(*) hors du coup !
(**) Samuel est également un entrepreneur, créateur d'une activité pour laquelle il assure n'avoir à ce jour aucune relation commerciale avec la mairie de Poissy. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
<br /> <br /> Bonjour à tous,<br /> <br /> <br /> J'ai lu avec attention cet article et ces commentaires, et j'avoue que je suis surpris par ces réactions. Créer une radio indépendante sur Poissy est une bonne initiative... qui nécessite (il est<br /> clair) un financement.<br /> <br /> <br /> Travaillant moi-même (bénévolement, celà va sans dire) pour une autre radio indépendante, sachez que le finance principal est lié au fonds de soutien, qui est sans couleur politique et offre une<br /> totale liberté de ton (dans les limites de la bienscéance et de la Loi). On ne m'a jamais influencé dans mon discours (j'anime une émission depuis 3 ans) et à aucun moment notre émission (et la<br /> radio en général) ne s'est impliqué politiquement pour qui que ce soit (alors que l'actuel Maire de la ville où se trouve la station en est un des fondateurs ! ! !).<br /> <br /> <br /> Je pense qu'il n'est donc pas nécessaire de prendre la mouche ainsi :)<br /> <br /> <br /> Je salue cette initiative et sachez que, même si la radio est considéré par certains comme un média "has-been" il trouve toujours des auditeurs. De plus, je pense que c'est toujours mieux que<br /> de.... ne rien faire, non ?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> si vous lisez bien, je ne dis pas le contraire, mais si j'ai crié au loup c'est que j'avais mes raisons.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Lisez aussi le dernier article du 27/04/10 sur le sujet<br /> <br /> <br /> http://poissyscope.over-blog.com/article-lspr-web-49334160.html<br /> <br /> <br /> <br />
C
<br /> Dans les années 80 on appelait cela des RADIOS LIBRES !<br /> Cela faisait plus ordonné que radios pirates.<br /> Le mot libre a un sens très large, ne veut pas forcément dire anarchie, mais dans le cas des radios de cette époque donnait tout de même aussi droit à une certaine liberté de ton, comme nous<br /> pouvons le voir parfois dans certains forums ou blogs.<br /> Ce projet me semble mal parti si déjà les protagonistes commencent à parler d'avocats et de procédures judiciaires....<br /> Cela voudrait fire qu'avant même d'avoir émis le moindre son, cette radio pratique la censure et le non dialogue et encaisse mal les contradictions qui n'ont qu'un seul but, celui d'être<br /> constructif.<br /> C'est fort !<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Pour votre information, j'ai quelques échanges d'email sur le sujet avec l'un des protagonistes. Bien entendu, je serai totalement transparent en cas de procédure contentieuse.<br /> <br /> <br />
S
<br /> J'ai publié une réponse, l'encadré est vide pourquoi?, merci de ne pas cencurer ce message :<br /> <br />  "Je me suis présenté, au début de cette réunion publique (les témoins ne manquent pas...), comme étudiant et chef d'entreprise d'une société d'audiovisuelle basée à Poissy. Je réitère ma<br /> question : où étaient vos sources lors de cette réunion ? Vous obstineriez-vous à ne pas les mentionner, sachant que seul un journaliste y est autorisé ?<br /> Vous constaterez à nouveau que dans cette affaire tout y est "transparent".<br /> <br /> Poser des questoins est louable mais de cette façon, celà constitue, au regard de la loi, une difamation et un préjudice commercial envers ma société. Mon avocat ne le voit pas autrement.<br /> Je vous contacte par e-mail pour la suite de cette affaire..."<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> il ne s'agit pas de censure de ma part, mais le message était vide, tout simplement et aussi bizarre que cela paraisse. <br /> <br /> Il faudrait savoir, une fois c'est de la calomnie, une autre fois de la diffamation. Le juriste que je suis vous indique que ces termes recouvrent une définition bien précise confirmée par une<br /> jurisprudence constante, tout comme pour le préjudice commercial.<br /> <br /> Par ailleurs, il est difficile de ne pas poser de question dans un blog de discussion et de débat, ce ne serait plus un blog...<br /> <br /> Les questions amènent des réponses.<br /> <br /> Les miennes se cantonnent à ce blog, et mon article sur LSPR ne tient pas lieu de PV de réunion.<br /> <br /> Vous concernant, il y en a deux qui restent ouvertes et auxquelles vous n'avez pas répondu lors de votre réunion publique (sauf erreur) et dans ce blog.<br /> <br /> 1 - dans ce projet, combien y mettez-vous de votre poche ?<br /> <br /> 2 - êtes-vous ou avez-vous été en relation commerciale avec la mairie de Poissy ?<br /> <br /> Je tiens à préciser qu'il n'y a pas de honte à avoir travaillé avec la mairie, beaucoup d'entreprises le font. Bien au contraire, ce serait à indiquer dans "les références client" qui figurent<br /> généralement sous une rubrique "ils nous ont fait confiance". <br /> <br /> Et j'en rajouterai une troisième, qui vous a déjà été posée par une de mes sources lors de votre réunion : quel plan de financement avez-vous pour ce projet ?  <br /> <br /> Merci par avance de vos réponses "en toute transparence". <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> Comme vous restez sans voix, je fais la proposition de nous rencontrer.<br /> <br /> Je vous laisse l'initiative de me contacter par email dans un premier temps : ddebus@gmail.com<br /> <br /> A bientôt peut-être. <br /> <br /> <br />
O
<br /> belle citation que celle de Shakespeare et belle leçon donnée à ce groupe de jeunes qui aurait mieux fait d'être plus explicites et plus transparent. On reconnait la patte d'un pro,<br /> lettré.<br /> <br /> Sinon, c'est bien une personne dans la salle qui a abordé le sujet de la Web-radio, pas eux.<br /> <br /> Mon avis est toutefois qu'ils ont un beau projet et de la volonté de le réaliser, mais comme vous l'avez souligné, le risque qu'ils soient récupérés par le maire et son équipe est grand. <br /> <br /> Peut-être avez-vous été un peu dur avec eux quand vous dites qu'ils ont "foiré" leur lancement ? J'espère que vous ne les avez pas découragé.<br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> j'espère que non et qu'ils iront jusqu'au bout dans sa réalisation. Je suis même prêt à les aider s'ils sont sincères et si je suis sollicité. Les différents échanges ne le présagent pas, ils<br /> doivent prendre un peu de recul et roder leur projet.<br /> <br /> Sinon je suis partisan de dire les choses. Cela ne m'a jamais déservi, bien au contraire.<br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche