Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 07:00

Centrale de Poissy : un dossier relancé ?

 

L’article paru le 27 juillet dernier dans le Figaro (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/07/27/01016-20100727ARTFIG00271-vingt-trois-prisons-vetustes-fermees-d-ici-2017.php) a eu le mérite de relancer le débat du déplacement de la Centrale de Poissy.

 

Mesure phare du programme de POISSY2008, elle est tombée dans les plus profondes oubliettes avec le passage de relai vers POISSY POUR TOUS, fusion du 2ème tour de mars 2008.

 

Le débat est relancé, mais le dossier le sera-t-il ?

 

La question mérite d'être posée, au regard de deux éléments clefs :


 - le Maire de Poissy, Frédérik BERNARD, est contre ou en tout cas cela ne figure pas dans un quelconque plan ou une déclaration d'intention;

- la fermeture annoncée de 23 établissements vétustes (sur 191 en France) ne concerne pas la Centrale de Poissy.

 

Tout au plus pourrait-on y voir une lueur d'espoir quand on relève le conditionnel dans le texte : "Sans aller jusqu'à la fermeture, d'autres établissements vont subir des aménagements. Trois établissements existants à Clairvaux, Poissy et Bar le Duc, pourraient être remis aux normes, à la condition d'un «investissement fort» des collectivités territoriales."

 

Mais comme "Des réunions auront lieu en septembre avec tous les acteurs concernés.", nous ne manquerons pas d'être pleinement informés, en toute transparence, par notre Maire qui ne manquera pas d'exiger d'être partie prenante à ces réunions et réflexions, auxquelles il siégera et participera avec toute l'assiduité et l'acuité que nous, citoyens et habitants de Poissy, sommes en droit d'attendre de la part de notre premier élu municipal.

 

Au-delà de cette perspective, se pose la question de la pertinence de l'opération de déplacement hors centre ville :

- recréer une nouvelle urbanisation du centre ville en récupérant les 4 hectares que composent la Centrale actuelle, en plein centre ville, afin de pouvoir y créer : crèche, école, parking, logements, commerces, sans oublier des espaces verts, bref dessiner le visage du POISSY que nous laisserons à nos enfants;

- avoir un établissement aux normes, pour accueillir les prisonniers dans de meilleures conditions, y compris avec la construction d’un hôtel social à proximité pour accueillir les familles en visite.

 

Deux questions sur des aspects complémentaires :

la «taille inhumaine» - 700 places maximum - des nouveaux établissements prévus permettra-t-elle un réel travail pluridisciplinaire axé sur la réinsertion et la prévention de la récidive ? Une taille comme la Centrale de Poissy à 230 places ne serait-elle pas un meilleur gage de réussite ?

- la "nécessité" de réimplantation à Poissy est-elle immuable ?

 

Une chose est sûre : le dossier n'est pas aussi simple qu'il n'y parait, si ce n'est que les acteurs sont nombreux et leurs objectifs ne sont de loin pas les mêmes. Le tout dans un contexte ou plutôt une exigence qui est celle de ne pas négliger le côté humain de cette affaire, tant pour le lien familial quand il en existe encore un, si faible soit-il mais qu'il ne faudra pas fragiliser, que de possibilité de réinsertion à la sortie, essentielle mais pourtant défaillante dans de trop nombreux cas.



Partager cet article
Repost0

commentaires

La Queen 01/09/2010 15:45



J'ai toujours trouvé très bizarre ce besoin qu'ont les gens de vouloir déplacer des batiments, quels qu'ils soient, loin de leurs yeux alors que ces mêmes bâtiments étaient là bien avant eux ! Ce
que je dis ne s'applique pas forcément qu'à la Centrale et pas uniquement à Poissy !


Quand ces personnes ce sont installées à Poissy (car c'est là notre principale préoccupation) personne ne leur a caché l'existence d'une centrale ! (oui je sais, celà aurait été dur !) Il ne faut
pas non plus oublier, et là, on va faire un peu d'histoire, que ce bâtiment est, je cite : un ancien couvent de religieuses ursulines fondé en 1645 (note de moi : c'est là que Jeanne-Antoinette
Poisson, plus connue sous le nom de Mme de Pompadour fut envoyée dès l'âge de 8 ans pour étudier), en partie détruit à la Révolution et transformé en 1810 en dépôt de mendicité. De 1811 à 1817,
les bâtiments sont transformés pour y recevoir les blessés de l'armée. L'ordonnance du 3 octobre 1821 convertit en maison centrale de correction la prison ouverte en 1817 dans l'ancien dépôt de
mendicité. La prison est presque complètement reconstruite sous le Second Empire.


Alors oui, c'est moche, un coup de jeune de lui ferait pas de mal, mais Poissy sans sa centrale, ce n'est plus Poissy ! Je vis ici depuis 35 ans et je n'ai pas envie de voir ce bâtiment détruit !
Prison ce fut, prison c'est, prison ça doit rester et que ceux que cette édifice dérangent, déménagent !


 


En plus, on ne peut pas dire que ses locataires soient très gênants ! Tout au plus 1 ou 2 émeutes et 1 ou 2 tentatives d'évasion en 35 ans que je suis à Poissy, ça va ! 


 


Et si c'est encore pour y construire des logements sociaux qui feraient grimper le taux à 45 ou 50%, non merci !



ddebus 04/09/2010 09:33



je ne pense pas que la Centrale à Poissy ait le même statut que la tour Eiffel à Paris. Vous soulevez le problème des émeutes, c'est évidemment un des soucis de l'implantation en plein centre
ville. Ce n'est pas pour moi un bon argument, bien au contraire. A entendre notre Maire, près de 2/3 des Français auraient droit aux logements sociaux, alors si c'était le cas, il aurait une
opportunité formidable pour en créer...Mais ce n'est pas dans ses projets.


Si la place était laissée libre, il y aurait bien des projets à mener. 



Patrick Meunier 27/08/2010 15:08



Bonjour,


Je n'ai pas d'avis tranché sur la question, mais je pense que


-La partie ancienne des batiments a un intérêt historique à préserver en cas de transfert de la prison - Exemple de la réhabilitation en habitations du quartier Gramont à St Germain - Le logement
pour le logement ne fera qu'accroître le caractère dortoir de Poissy


-Il ne faut pas sous-estimer l'importance des emplois en banlieue, qui allègenet les besoins de transports domicile-travail et les temps perdus dans bien des cas, et permettent aussi de faire
pendant à l'attractivité de Paris et La Défense.


Une municipalité n'a pas pour objet de faire de la macro-économie, mais de défendre et développer les activités locales.


Sinon, on peut défendre que 250 emplois perdus à Poissy sont gagnés ailleurs - ce qui peut etre faux en cas de fusions d'établissements - que le départ de Peugeot par exemple ou Roumanie est une
bonne chose car celà créera 10000 emplois en Roumanie, ou qu'une autoroute n'apporte pas d'activité puisqu'il ne s'agit que de transferts d'emplois.


Finalement, pourquoi tenir des comptes puisque le débit est toujours égal au crédit ?


-Finalement, il me semble qu'une réhabilitation, qui n'est pas qu'une dépense, mais aussi une création d'emplois et de richesse pour le sectueur de batiment et des services accessoires, avec
maintien dans les lieux, est préférable.


Et l'emplacement de la Centrale, si proche de la gare, est d'une grande qualité pour le maintien du lien social entre prisonniers et familles.


 


 



radical 26/08/2010 14:57



pourquoi faudrait-il dépenser des centaines des milliers d'euros pour des batiments anciens, vétustes et inadaptés ? il faut enlever cette verrue du centre ville, point !



Titi 25/08/2010 17:39



j'aime bien le "ne restons pas prisonnier de cette idée"...C'est une occasion unique d'aérer le centre ville et de lui donner un souffle nouveau.


 


Il faut espérer que le dossier n'échappe pas à Poissy. J'attends du Maire qu'il nous rende compte de ce dossier.



Kat 24/08/2010 14:43



Tomo voulait probablement dire mettre "en danger" l'économie de la ville, faut pas pousser. Je ne vois pas les prisonniers faire leurs courses dans les boutiques de la ville. Si 250 personnes
vivent de la prison, ils continueront d'en vivre, s'ils habitent Poissy ou dans une autre ville. La véritable question est celle de son accessibilité, à toute heure. C'est vrai que c'est
plus pratique quand elle est en plein centre ville. Mais il faut savoir ce qu'on veut : redynamiser le centre ville, donner de la respiration et de l'espace aux habitants ou "rester prisonniers"
de la localisation forcée de 230 personnes, étrangères à Poissy sauf exception ?



Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche