Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 07:00

EMPLOI PUBLIC-PRIVE,

QUI ASSUME ?

 

Le cri du contribuable nous fait un état de la situation de l'Emploi public en France :

<< Comme le révèlent les annexes au projet de loi de Finances pour 2013, les effectifs de la fonction publique s’élevaient au 31 décembre 2010 à 5,37 millions d’emplois, soit 20 % de l’emploi total en France.

Il s’agit là de la fonction publique au sens juridique strict (nombre de personnes dépendant de l’administration ou d’établissements publics administratifs où le recrutement de l’agent se fait selon le statut général de la fonction publique).

A quoi il faut ajouter :

les missions de service public assurés par les organismes de service publics recrutant des agents qui n’ont pas le statut de la fonction publique (les caisses nationales du régime général de la Sécrutié sociale, les organismes consulaires, les groupements d’intérêt public, les associations syndicales autorisées, les établissements publics à caractère industriel ou commercial, les autorités constitutionnelles)

les entreprises financées par les collectivités publiques (La Poste, la SNCF, la RATP, EDF, GDF, Aéroports de Paris, etc), qui représentent 5,7 % de l’emploi total.

Au total, c’est donc 25,7% de l’emploi français qui est sous perfusion étatique, soit plus d’un quart. Et cela sans compter les faux-nez de l’administration. >>

 

A la lecture de cet extrait, on pourrait se dire "il y en a trop !" et nous avons dans l'esprit que "un peu  moins" ce ne serait pas mal, budgétairement parlant. Tout dépend où on regarde et quoi. Souvenons-nous que la nouvelle distribution des unités militaires (en réduction) ont permis de compléter des effectifs de gendarmerie - entre autres - avec reconversion à la clef, ce qui a été une bonne chose sur le principe même si la proportion n'a pas été exceptionnelle. La donne de la nouvelle carte judiciaire a été moins heureuse dans le sens où la proximité des tribunaux a été en retrait là où il aurait fallu la conserver, faute au lobbying de certains notables au détriment d'autres et de la population.

 

Ne parlons pas de médecine ou des hopitaux, pour lesquels le renouvellement n'est pas assuré dans 20 ans dans un contexte de désert médicaux et de numerus clausus et de dépassement d'honoraires que nous avons déjà évoqué dans ces colonnes récemment. Encore moins des effectifs de la Police Nationale qui a fait les frais d'économies mal placées durant la dernière mandature alors que nous nous trouvons dans un contexte de hausse de la criminalité.

 

Plus proche de nous, à Poissy, où les effectifs se sont municipalisés à vitesse grand V, l'emploi public se porte "bien", hausse budgétaire sans précédent à la clef.  Normal, puisque le maire veut s'occuper des Pisciacais... Multiplication des "maison de" et des animateurs, hausse indiciaire, dépenses de bouche et en tous genres ont fini par se transformer en hausse spectaculaire "assumée" des impôts locaux en 2011, sous le prétexte d'une situation financière catastrophique après seulement trois ans et malgré une cagnotte de 9 millions d'euros laissée par l'ancienne municipalité.

 

Dernièrement, l'évolution législative a pour ainsi dire "forcé" (par pur respect des lois républicaines) notre premier édile de revoir le paiement des heures des employés municipaux, histoire de limiter une masse salariale qui avait évolué de manière un peu trop assumée, mais qu'il n'assume plus sauf probablement à devoir faire assumer aux contribuables, une nouvelle fois, ce qui le plomberait définitivement pour 2014... La matraquage fiscal, local comme national, atteint ses limites.

 

Assumer ne durerait-il qu'un temps ? Le temps de se rendre compte de la réalité sans doute, et d'y revenir par voie de conséquence, sauf à s'engager dans une fuite en avant. A Poissy comme ailleurs. A l'opposé de l'aveu fait en séance de conseil, il faudra décider de couper dans les dépenses. Et donc assumer... 


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche