Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 07:00

Gens du voyage, Poissy ne donne pas le bon exemple

 

Les mesures à l'égard des Roms, annoncées par le gouvernement suite à la réunion de mercredi 28 juillet, n'apportent guère de nouveauté, selon les associations : Démantèlements de camps, expulsions et coopération policière sont déjà une réalité.


Le gouvernement va également "poursuivre la politique de développement des aires d'accueil" des populations nomades, a promis Brice Hortefeux, le Ministre de l'Intérieur. Une mesure qui concerne donc les gens du voyage et non les Roms.

 

Car il faut noter que seules 42 % des communes de plus de 5 000 habitants respectent l'obligation de disposer d'aires d'accueil pour les gens du voyage.

 

Poissy ne figure pas parmi ces 42%. Pourquoi ?

 

Il faut remonter à Juin 2008, soit maintenant déjà deux ans. Le constat est que le dossier "coince".

 

Il "coince" déjà pour ce qui concerne l'emplacement qui a été "choisi" pour son implantation,  en fait sans choix, puisque imposé par les circonstances et le besoin de subvention, ou plutôt le risque de la perdre.

 

J'avais contesté sa localisation, puisque placée entre RD113 (ex-N13) et A14 (voir mon intervention dans l'extrait de PV en fin d'article). La Préfecture semble-t-il aussi, officieusement tout au moins.

 

Mais deux ans plus tard, rien n'a avancé. La dérogation de deux ans mentionnée en Conseil Municipal du 24 juin 2008 est - elle aussi - dépassée.

 

Le risque de se voir imposer la "solution" par la Préfecture ne va donc pas manquer de revenir au devant de la scène, telle une épée de Damoclès.

 

Il "coince", semble-t-il, pour ce qui concerne la subvention, qui n'aurait pas encore été demandée faute de la remise d'un dossier complet et finalisé, sauf erreur de ma part.

 

Force est donc de constater que Poissy ne donne pas le bon exemple.

 

Pendant ce temps, les camps sauvages prolifèrent, notamment à Chambourcy et à Orgeval, comme vu à plusieurs reprises depuis début 2010.

 

Faudra-t-il qu'un camp s'installe sur la place de la République, en face de la Mairie de Poissy, pour que le dossier progresse enfin ?

 

-------------------extrait du PV du CM du 24 juin 2008--------------------------

Point 34°/ ENGAGEMENT DE LA VILLE DE POISSY POUR LA REALISATION D’UNE

AIRE D’ACCUEIL INTERCOMMUNALE DES GENS DU VOYAGE

Le Maire donne la parole à M. DEBUS :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, sans remettre en cause la nécessité

de réaliser cette aire d’accueil, c’est sa localisation qui me fait intervenir ce jour. En effet,

l’emplacement prévu est situé entre l’ancienne RN 13, la RD 113, et en tout cas aussi la

proximité de l’A 14. Ce n’est humainement pas convenable. C’est même pour moi une certaine

honte et le mot n’est certainement pas assez fort pour dénoncer effectivement ce projet de

localisation, que de vouloir le localiser à cet endroit car la proximité des voies de trafic

automobile intense et qui va encore s’intensifier par le prochain doublement de la RN 13 est tout

simplement inacceptable, d’autant plus si la volonté était de vouloir mieux les accueillir (et pour

eux-mêmes de se sentir mieux accueillis). Je ne pense pas que ce soit tout à fait la bonne chose à

faire. De ce fait, si cette localisation était maintenue, je ne pourrais que voter contre cette

résolution en l’état.

Le Maire donne la parole à M. HEDRICH :

Nous avons là aussi hérité de la localisation de l’aire des gens du voyage. Ce n’était bien

évidemment pas notre choix mais nous étions dans l’obligation de le faire dans le cadre du plan

départemental des aires des gens du voyage car le délai était dépassé. Nous avons même dû

demander une dérogation pour deux ans. La préfecture pouvait se substituer à la mairie, à la

municipalité, en cas de non respect du délai et il n’aurait pas été versé de subvention. Ce n’est

effectivement pas merveilleux mais nous y avons été contraints.

Cette délibération est approuvée à la majorité des présents, moins une voix contre : M.DEBUS

Partager cet article
Repost0

commentaires

SaintLouis 01/09/2010 15:25



on en entend pas vraiment parler de cette aire à Poissy. Est-ce que je dois demander à un évèque de venir ? L'ancien prêtre des bateliers de Conflans est celui qui a dit qu'il voudrait que notre
Président de la République ait une crise cardiaque.


A Poissy, un coup de pied au c.. suffirait sans doute, ou sans doute pas, je ne sais plus.



ddebus 04/09/2010 09:27



à force, moi non plus...



Titi 25/08/2010 17:35



Kat,


M.Debus ne peut rien à lui seul, on le voit dans la délibération de juin 2008 que je découvre, et qui est plus qu'honorable, encore une fois. Les clefs sont dans les mains du Maire de Poissy.
Quelles sont ses intentions ?



Kat 24/08/2010 14:44



dénoncer la situation, c'est bien, mais comment faire avancer ce sujet ?



Patrick Meunier 12/08/2010 07:07



Pour l'instant, nous n'avons pas été saisis au Conseil d'administration de la CAF des Yvelines, d'une demande de subvention, car nous sommes co-financeurs de ce type d'emplacement. Co-financeurs
un peu marginaux, car le coût d'investissement à la place est très élevé sans même compter le terrain .


Un autre projet, intercommunal, est en cours dans la plaine au nord de ST Germain, en face de Conflans.


 



Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche