Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 06:30
La Bruyère en collectif




A l'initiative de certains habitants du quartier qui ont sollicité Coeur de Poissy, une réunion de "mise au point" a été organisée de manière rapide et impromptue ce dimanche à partir de 18h30 sur la petite place entre la Pharmacie et le Franprix du centre commercial.

Environ une centaine de personnes ont répondu présent pour échanger sur le projet de construction de logements dont je vous livre les points essentiels :

- le projet va au-delà de 110 logements car il semble qu'il faut en ajouter 90 de plus, soit un total de 200. Inutile de vous dire que les commentaires faits pour les places de parking, de crèche et dans les écoles s'en trouvent renforcés. Pareil pour la difficulté pour les allées et venues. 

- l'argument des logements sociaux en manque ne résiste pas à la situation de la ville où la barre est à 38%, mais ce n'est pas une raison - sur le principe - de ne plus en faire à Poissy, comme l'a fait justement remarquer une personne. Toutefois, il s'agit d'en faire une implantation raisonnée, dans le sens qu'une proximité à quatre mètres des voies ferrées n'est certainement pas la bonne solution, même si les isolations phoniques ont fait des progrès...

- en dehors des travaux pour la réaliser, la dépollution des sols est une opération classique et obligatoire pour enlever tous les produits toxiques divers et variés - des carottages ont déjà été faits selon un des habitants

- la mise en service de la gare "grande ceinture" TGO (Tangentielle Grand Ouest) a été mise en suspend et aucune décision ne sera prise le temps de la période élective des Régionales, mais cette liaison est inscrite dans le schéma directeur et a donc toute chance de se faire. La principale contrainte réside en l'électrification de la portion de ligne entre Saint-Germain en Laye et Poissy/Achères qui doit être faite.

- la gare a donc toutes les chances d'être mise en fonction, ce qui va apporter principalement en semaine un flux nouveau dans le quartier, flux qu'il faudra endiguer et gérer. Aujourd'hui, aucune perspective n'est donnée par la municipalité.

- certaines procédures formelles de contestation ont été engagées, mais il me semble important que les habitants du quartier se constituent en collectif, pourquoi pas sur la base de la pétition en cours, afin d'avoir une coordination des actions.

- la municipalité tenterait d'obtenir des subventions liées à la construction de ces logements, subventions qui entreraient dans le financement de la rénovation du quartier de La Coudraie.

Donc, même s'il s'agit d'un opérateur privé (la SNI), la ville semblerait y trouver son compte par plusieurs aspects.

Le dernier point, peut-être essentiel, est que les habitants ne doivent pas donner une orientation politique à cette démarche. D'ailleurs ils ne le souhaitent pas, mais il faudra qu'ils restent vigilants car il serait tellement plus facile à certains de stigmatiser un mouvement politisé pour le rejeter.

Pour ma part, je m'attacherai à soutenir leur démarche comme j'ai commencé à le faire au dernier conseil municipal, foin de toute étiquette politique.

La lettre de réponse du Maire de Poissy - notons qu'elle est datée du 18 février, jour du conseil - a été montrée et n'apporte pas de solution concrète dans sa parfaite langue de bois comme cela a été relevé par les habitants présents, si ce n'est l'organisation d'une réunion publique avec monsieur le Maire en date du 26 mars prochain

Elle sera certainement la séance de rattrapage de la réunion de quartier faite en 2009 durant laquelle aucun projet de construction n'avait été évoqué. Il faudra entre autre expliquer pourquoi un projet si important n'a pas fait l'objet d'une concertation préalable ou tout du moins d'une communication en toute transparence.
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

JL 13/03/2010 22:44


je suis aussi choqué du fait que la "réunion publique" du 26 mars est annoncée et organisée par un organisme privé et non par la mairie et le maire.

Si le maire de Poissy ne venait pas le 26, alors rendons-lui visite ! 


JL 08/03/2010 14:45


je suis choqué que Le Parisien se focalise uniquement sur une association qui essaye de se faire une notoriété avec les problèmes de notre quartier. Il est anormal que la plus grande transparence
ne soit pas présente dans cet article car cela laisse croire que les élus n'ont cure de notre quartier et que les habitants n'auraient que cette solution pour se défendre.

j'espère que vous nous soutiendrez dans notre combat. 


intérogation 06/03/2010 11:37



Monsieur, je vous livre la copie du message laissé sur le forum de Coeur de Poissy, qui n'a pas encore été publié à ce jour. Il me parait important que vous et vos
lecteurs soyez tenus au courant à la fois de sa teneur et de la tournure que prennent les choses.

Je n'approuve pas que vous soyez exclu du débat car vous êtes le seul élu à avoir spontanément et ouvertement soutenu notre quartier. Je tenais, moi et d'autres habitants à vous en remercier.

Intérogation  •  mars 5, 2010 @0:45






comme vous vous mettez en avant, seul, alors que vous ne l’étiez pas c’est d’autant plus facile à Monsieur le Maire de vous fustiger et de vous cataloguer. Peut-être est-ce ce que vous
recherchez ? Je suis étonné que le nom du seul élu pisciacais qui a soutenu les habitants ne soit même pas évoqué, portant à croire que Coeur de Poissy tente de faire de la récupération
politique pour son compte. Ne répondez pas que l’association est apolitique, vous seriez les derniers à le croire, et vous sombriez dans le ridicule. Personne n’est dupe, les habitants de La
Bruyère en premier.
En voulant jouer en “solo” vous allez faire le jeu du Maire de Poissy.




Christophe 02/03/2010 21:21



A méditer ...


"La moquerie est de toutes les injures celle qui se pardonne le moins."


Citation Jean de La Bruyère ; proverbe des Caractères, De l’homme, 78 - 1668.



Bruyères 24/02/2010 23:59



Chacun a voté en toute conscience en mars 2008, et notre quartier à 50/50, mais c’est du
passé. Aujourd’hui il faut regarder les problèmes et les traiter au-delà de toute étiquette politique.


L’UMP de l’équipe MASDEU est gênée car elle avait aussi ce genre de projet dans les cartons, peu importe puisque Karl OLIVE a le courage de dire que leur projet était un mauvais projet. Daniel
DEBUS a été élu avec le groupe majoritaire, peu importe puisqu’il a repris sa liberté en entrant dans l’opposition et surtout il est le seul élu à être intervenu pour le quartier lors du dernier
conseil municipal.


J’ai cherché parmi l’UMP, le MODEM, les verts ou d’autres, mais RIEN, pas un mot entre autres de RAYNAL, de BERTRAND, de PASQUIER ou HEDRICH durant le conseil.


Alors ne nous trompons pas de bataille : Karl et Daniel ont été les seuls présents et je pense que s’ils ne faisaient rien ils seraient taxés d’immobilisme, comme les autres à juste titre. A
l’inverse, il ne faut pas les critiquer alors qu’ils s’engagent.


Ce qui m’intéresse, c’est de ne pas avoir de langue de bois et que les relations soient claires : le collectif doit se créer avec et pour les habitants, il doit rester indépendant et sans
étiquette politique, comme nous le suggère Daniel DEBUS dans son blog POISSYSCOPE.FR et un point c’est tout.


De notre côté, pour vraiment peser, le plus de monde possible doit signer la pétition.


Qu’on se le dise !



ddebus 25/02/2010 05:51


oui, l'essentiel est de peser le plus possible et de se rendre visible sur le terrain, physique et numérique. Dans le dernier article, je relaye la pétition lancée sur internet par une habitante du
quartier.


Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche