Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 22:00

Mission Locale pour l'Emploi, un sujet collant

 

Dans mon article du 23 juillet dernier, j'écrivais : "je ne sais pas si nous serions amenés à nous délecter d'un autre rebondissement que celui de la démission du trésorier, mais si tel devait être le cas, il faudrait dans la foulée la renommer en MIEL (Mission Intercommunale pour l’Emploi Local)…

 

Mais alors attention, le miel colle aux doigts… !"

 

 

Il faisait écho à celui du 15 janvier qui relatait la subvention de la ville qui avait fait un bond de +50% sur décision unilatérale du Maire, en contradiction avec l'avis rendu par la commission finance, confirmée lors de la fameuse séance du 17 décembre 2009.

 

Le rebondissement n'aura donc mis qu'à peine plus de trois mois pour se réaliser puisqu'une procédure judiciaire a été introduite hier par la CFDT, avec un dossier assez étayé semble-t-il.

 

Le 30 septembre dernier, lors du Conseil Municipal de Poissy, j'étais intervenu dans la rubrique des "décisions prise par le Maire", pour relever qu'il manquait celle de demander au Président de la Mission Locale pour l'emploi de faire toute la lumière sur les comptes 2009, suite à la démission de son Trésorier, Eddie AIT, maire (PRG/PS) de Carrières-sous-Poissy et Conseiller Régional.

 

Force avait été de constater que j'avais été interrompu manu militari par une intervention intempestive de Monsieur le Maire de Poissy, visiblement contrarié par une telle demande. Il est vrai que le Maire et le Président de la Mission Locale pour l'Emploi sont une seule et même personne, un certain Frédérik Bernard.

 

Sa réaction ne pouvait que confirmer la sensibilité du sujet.

 

J'avais quand même pu terminer ma phrase en lui demandant de procéder à un audit par la Cour des Comptes, puisqu'il s'agit d'un organisme para-public avec des financements de l'Etat et que la démission de M.AIT laissait supposer des dysfonctionnements (cf articles du Parisien et du Courrier des Yvelines).

 

Comme je n'ai pas obtenu de réponse après un mois et que je suppose qu'il n'ait pas une ardeur réelle pour en donner une, je me vois donc dans l'obligation de demander l'intervention du Préfet, représentant de l'Etat dans les Yvelines.

 

La non-publication à ce jour des comptes 2009 sur le site internet du Journal Officiel vient renforcer mes questionnements notamment au sujet de leur certification.

 

Toute la lumière doit être faite.


Partager cet article
Repost0

commentaires

état des lieux 09/11/2010 23:01



l'état va-t-il enfin bouger ? la moindre des choses serait de demander un état des lieux, clair, net et précis : sur le plan financier et humain.



ddebus 10/11/2010 08:10



c'est ce que j'ai fait...



Armelle Haya Héliot 30/10/2010 10:34



Outre ce problème de gestion inquiétante, une information récente me laisse à penser que tous les jeunes s'adressant à la mission locale ne bénéficient pas du même accompagnement dans leur
formation et la recherche d'emploi. Nous ne serions pas très loin d'attitudes discriminatoires !



ddebus 01/11/2010 06:59



affirmer est une chose, le prouver en est une autre. Chaque profil est différent et l'accompagnement est évidemment adapté en fonction de celui-ci. Je fais une différence entre l'équité
et l'égalité : l'équité veut une inégalité de moyens (dans le sens du "+" pour ceux qui partent de plus bas). Si ce n'est pas exliqué comme tel, cela peut générer incompréhensions et
frustrations.



fan de poissyscope 27/10/2010 13:35



sujet collant...à l'actualité...! Article après article vous donnez un éclairage avisé des situations ou des perspectives sur la ville de Poissy. Rien à voir avec la "pravda" locale, j'ai nommé
le "Pisciacais".



quelqu'un 27/10/2010 11:49



Bonne démarche, continuez dans ce sens! Les principales villes adhérentes à la mission locale sont de gauche aujourd'hui, c'est la raison pour laquelle personne ne bouge... Toutes les
autres ne donnent pas grand chose, c'est pour cela qu'elles restent muettes. Le Conseil Régional est aussi de gauche, il ne va pas se tirer une balle dans le pied, surtout qu'il a déjà
commandité un audit sur cette structure, du temps de l'ancienne municipalité, sans résultat... Comme cette fois, il risque de trouver des anomalies de gestion, il préfère s'abstenir. Ainsi,
il évite le ridicule et protège ses petits copains des municipalités de Poissy, Achères et Carrières-sous-Poissy.


Le plus curieux dans cette affaire, c'est le silence des services de l'Etat. Ce dernier demeure l'un des principaux financeurs des missions locales. Un jour ou l'autre, il devra prendre une
position qui aura du mal à rejoindre celle du Président de la mission locale, le tout est de savoir dans combien de temps ?  



Lapinou 27/10/2010 08:41



qu'est ce qui va sortir du chapeau rose ?