Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 08:00
POLITIQUE IN-SÉCURITAIRE


La sécurité refait surface durant l'été. Brandie tel un étendard, elle est le sujet dont tout le monde parle, surtout pour s'accuser les uns les autres de défaillances aussi notoires que partagées, pour ne pas dire co-préparées ou co-entreprises, chacun au moment où il tenait les rênes du pouvoir.

De plus, le sentiment se renforce sur la justice française qui est devenue extrêmement laxiste. Ce ne sont pas les dernières déclarations de Mme Taubira, ministre de la justice, qui vont rassurer les Français...

Laxiste ? Regardons l’arsenal législatif d'un peu plus près.

Se souvient-on qu'un récent prédécesseur de Madame Taubira, une certaine Rachida Dati, a fait voter une loi sur les remises de peine automatiques ultra-permissive : grâce ou plutot à cause de cette loi, aujourd’hui un condamné à moins de 2 ans ne fait même pas une journée en prison grâce aux remises de peine automatiques.

Faut-il rappeler que pour être condamné à 2 ans en France, il faut faire quelque chose de particulièrement grave. Aujourd’hui ce ne sont pas moins de 80 000 peines de prison qui sont inappliquées. Beaucoup de trafiquants récidivistes continuent leur manège avec à la cheville des bracelets électroniques qui ne sont pour 90% même pas géo-localisables.

Comment raffermir la situation sécuritaire du pays avec de tels paramètres de fonctionnement qui font que le loustic (plus tard devenu grand) vient narguer les forces de police le lendemain voire le soir même de son arrestation ?

Quant aux forces de police, comment ne pas les faire tomber dans un morne désespoir quand 16.000 policiers et gendarmes n'ont pas été remplacés depuis ces cinq dernières années ?

Que faut-il retenir ? Avec la réalité du terrain, l'angélisme et les vieilles lunes socialistes ne vont pas être à la hauteur de la situation. Que les majoritaires précédents, en voulant taper vite et fort, ne manquent pas de se souvenir qu'ils y ont bien contribué, à cette situation...

Concrètement, qu'est-il fait ou que faudrait-il faire ?

Tout simplement taper là où ça fait mal : au portefeuille. L'argent de la drogue par exemple passe bien quelque part... Recyclage, blanchiment, toutes les méthodes sont généralement bien connues. Comment se fait-il que certains conducteurs de véhicules de sport à plus de 60 ou 70.000 euros, si ce n'est plus, qui ne ressemblent pas vraiment à des capitaines d'industries, puissent se pavaner ainsi en public ?

Qui plus est, l'état cherche des financements, alors au lieu de taper dans les poches des Français moyens, pourquoi n'instituerait-il pas la saisie des biens acquis par financement frauduleux ?

En combinant systématiquement notre administration fiscale aux enquêtes de Police, ne serait-on pas à même d'endiguer les trafics en tous genres et, en parallèle, d'insuffler le principe que l'impunité ne serait plus que l'exception qui confirmerait la règle...?

Bien entendu, cela ne résoudra pas le mur qui s'est fait taguer, mais quand une loi est idiote, il n'est pas idiot d'en changer... Et transformer les anciennes casernes désaffectées en maison de sécurité, histoire créer quelques places d'accueil complémentaires, mais probablement plus que nécessaires...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche