Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 08:00
Covid19, lits d’hôpitaux et dernier variant

Les tensions actuelles de places de lit dans les hôpitaux occupent les esprits tant gouvernementaux que de nos concitoyens : aaaaaahhh le Covid, quelle affaire !

Il est commun de constater les effets mais en connaît-on les causes ? 

En regardant les chiffres, ce sont 17600 lits qui ont été supprimés en 5 ans, dont plusieurs milliers en 2020 au plus fort de l’épidémie !


En regardant les précédentes unes des médias, force aussi est de constater qu’il y a toujours eu des tensions aux mêmes périodes, les lits en moins venant aggraver année après année la situation.

 

Certains diront : mais nous manquons de soignants ! Il est difficile de ne pas reconnaître que le métier médical attire moins, constat auquel on peut ajouter le numerus clausus qui avait été instauré dans les années 1990.

 

A terme voire déjà présente la difficulté de trouver médecins généralistes, médecins du travail et certains spécialistes, avec des rendez-vous à quelques semaines voire quelques mois d’attente.

Il est ainsi d’autant plus étonnant - certains diraient fou voire criminel - de suspendre les personnels non-vaccinés, les mêmes qui avaient été applaudis aux fenêtres un an plus tôt tous les soirs à 20h, sans protections à l’époque ce qui leur avait « permis » d’attraper le virus, voyant mourir des collègues « au combat », alors que le manque des troupes oblige à décaler certains soins ou opérations médicales… et que le personnel vacciné ayant le Covid puisse ou doive rester au poste…!

 

Ajoutez-y la non-reconnaissance du niveau d’études du diplôme d’infirmièr(e) et des salaires en conséquence, et vous avez les ingrédients d’une dégénérescence quasiment programmée de l’hôpital public.

 

2021 sera l’année d’une augmentation générale de salaire qui reste sans précédent sur ces dix dernières années où 100 euros auront été attribués. Un précédent depuis 10 ans, considéré comme un bien maigre rattrapage sur la période tant l’inflation aura grignoté leur pouvoir d’achat, en particulier avec toutes les hausses constatées des énergies et des taxes en tous genres.

 

Covid19, lits d’hôpitaux et dernier variant

L’hôpital de Poissy n’échappe pas au phénomène avec les difficultés rencontrées de maintenir des opérations. Le nombre de reports semble être grandissant, signe d’une extrême tension déjà présente et accentuée jour après jour.

 

Heureusement que nous y disposons d’un personnel médical professionnel, consciencieux et courageux. A Poissy comme ailleurs.

Bravo ! Y compris aux suspendus dont les droits individuels sont bafoués.

Force est de croire qu’il sera difficile au bout d’un moment de concilier le « en même temps » du maintien du niveau sanitaire en France et moins de moyens. Le discours du « plus de moyens » doit se transformer en actes, mais dans le bon sens, pas dans le contraire constaté depuis 20 ans et ces 5 dernières années en particulier.

 

En attendant, face aux variants (attention un nouveau se propage !) protégez vous en respectant les gestes barrières.

Covid19, lits d’hôpitaux et dernier variant
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2022 5 07 /01 /janvier /2022 08:00
C’était il y a 7 ans

Il y a 7 ans, des journalistes de Charlie Hebdo étaient assassinés par des terroristes islamistes.
Ni oubli, ni pardon.

#7janvier2015
#CharlieHebdo #7janvier #Charb #Cabu #Wolinski #Tignous #BernardMaris #PhilippeHonore

C’était il y a 7 ans
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 22:00
Pass Vaccinal, quand le non-obligatoire le devient de fait

En jouant sur la peur, le gouvernement utilise le covid pour emmener notre pays vers la société de vigilance et du contrôle permanent.

Notre conviction est que la plupart des élus et responsables politiques ne sont pas à la hauteur de ce moment historique.
 

Ce pass est un cheval de Troie contre toutes nos libertés, transformant notre « pays de la Liberté » en « pays des permissions », où un statut vaccinal révocable au nombre de doses dicte désormais les droits (ou non) de nos concitoyens et les fait entrer dans le pire des apartheids, l’apartheid vaccinal et somme toute médical. 
 

Tous ceux qui étaient vus ou considérés comme « complotistes » ne peuvent qu’être confirmés dans leurs craintes, craintes devenues réalité d’une société à deux vitesses, opprimant des citoyens devenus de seconde zone.

 

Le pire est d’avoir des élus au nom de la République qui piétinent aussi ouvertement, pour ne pas dire fièrement pour certains, l'article 2 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de août 1789 :"Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. »

Historique.

 

PS : Pour reprendre un commentaire de ce blog, sommes-nous sur la voie d’un mauvais remake des édits royaux de Louis XIV pour l’abjuration des protestants après la révocation de l’Edit de Nantes, avec un Jupiter et une Assemblée Nationale remplaçant le Roi Soleil vis-à-vis des Non-Vaxx…?

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2022 4 06 /01 /janvier /2022 08:00
Vœux de type présidentiel à Poissy

Exit les cérémonies de vœux, une fois pour faire des économies, les autres fois pour cause de Covid.

Cependant, c’est la toile qui permet de s’adresser aux concitoyens, réseaux sociaux et site web de la ville.

Cette année, notre premier édile a tourné une vidéo de type allocution présidentielle avec une remémoration des anciens et actuel Présidents de la Vème République.

La reprise des idées clefs de chacun des chefs d’états se fait dans l’ordre, sauf pour Valérie Giscard d’Estaing (1974-1981) dont la séquence figure en final.

Avec les dernières déclarations présidentielles qui font polémique, peut-être la séquence de la présidence de Georges Pompidou mériterait d’être plus mise en exergue, avec son « arrêtez d’emmerder les Français »… ? Valable pour les non vaccinés comme les vaccinés, « boostés » y compris !

Nos meilleurs vœux réitérés.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 08:00
Girophare et sirène, le préfet interdit son usage au maire de Poissy

Fin décembre, le maire de Poissy avait demandé au représentant de l’Etat de lui dire la légalité d’une vieille autorisation datant de 1988. Et de la renouveler.
 

Selon lui, le maire de l’époque avait obtenu l’accord de la sous-préfecture pour équiper son véhicule et l’autorisation a été (auto- ?)transmise de maire en maire jusqu’à arriver au mandat de Karl Olive.

De notre compréhension, ce serait la qualité de député-maire qui en permettait l’usage, mais basé sur la qualité de député, pas de maire.

Cette autorisation aurait dû tomber en avril 2008 selon nous.


La demande est arrivée avec cette soirée du 17 décembre 2021 à Paris, avec un usage qui a engendré un accident de scooter qui défraye désormais la chronique et qui a remis en lumière ce sujet.

Le motif que le Maire soit Officier de Police Judiciaire avec la responsabilité que lui confère son mandat ne faisant pas de lui un membre de la Police Nationale, c’est à juste titre que le Préfet a informé notre premier édile que l’usage en était prohibé.

Une cérémonie de remise des effets est-elle prévue dans les prochains jours ? Ou faut-il faire venir la Police pour récupérer le matériel (avec ou sans gyrophare…) s’il n’avait pas déjà été remis ?

Girophare et sirène, le préfet interdit son usage au maire de Poissy
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche