Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 23:00

gallieni.jpg

Un Gallieni averti

en vaut deux


Ce soir, jeudi 20 mai 2010 a eu lieu un grand exercice de style "participatif" de notre Maire lors de la réunion "Gallieni" à la salle Robespierre.


 

 

 

Enfin qui se voulait être comme tel car certaines affirmations de notre Maire n'y aident pas toujours.


Par exemple quand il affirme que l'assemblée présente n'est pas en majorité de son bord politique alors que les habitants du quartier étaient venus écouter leur Maire, tout simplement, comme mon voisin de devant qui a fait une intervention fort juste sur le principe de démocratie participative.


Ce ne doit pas être la présence de quelques opposants avérés qui permettaient de confirmer le point de vue du Maire.


Par exemple quand il dit à l'assemblée présente : "que vous le vouliez ou non, ce projet se fera", il est difficile à certains de garder leur calme, déjà qu'il y en avaient deux qui étaient venus semble-t-il assez énervés et sont repartis encore plus énervés après que le Maire ait affirmé que la décision était prise.


Après ce départ, le débat a gagné en sérénité et en écoute, en tout cas dans la salle.

gallieni1.jpg

 

 

Mais que dire de ce projet, si ce n'est qu'il ne correspond pas du tout aux attentes des habitants. D'ailleurs le présentateur bénévole n'a même pas eu l'occasion d'aller jusqu'au bout de sa présentation, qui n'était de toute façon que partielle puisqu'il le projet ne serait d'après lui qu'au niveau de l'étude.

 

Il est vrai que les échanges ayant été nombreux et riches, l'heure a tourné sans que l'on s'en rende compte.


L'inquiétude est grande et je dirais qu'elle a encore grandi, principalement pour deux raisons, selon moi :


- la définition de la cible des personnes n'est pas vraiment établie : le type de population évoqué est finalement assez large et flou, car tantôt on parlait de jeunes travailleurs, tantôt de mères de famille, tantôt d'étudiants, tantôt de jeunes "en situation de précarité".

Je n'ai pas manqué de demander quels étaient les critères de sélection pour l'attribution du "logement" (rappelons que je le demande pour l'attribution des logements appartenant à la ville lors de conseils municipaux, sans réponse claire et précise du Maire, si ce n'est que "c'est ma décision").


- la mèche semble avoir été vendue par l'intervenant puisqu'en évoquant la possibilité de financement de 4 animateurs pour 100 logements (en y associant l'autre projet de de résidence 50 logements sociaux prévu boulevard Devaux), l'orientation retenue implicitement serait le logement social de jeunes en difficulté, seul à même de pouvoir obtenir le financement des postes créés.

 

gallieni5Peut-être que notre Maire aurait dû mieux expliquer le concept de "parcours résidentiel" des jeunes, terme qui fait référence à un process peut-être connu, mais pas du grand public.


 

L'hermétisme des mots semble avoir rejoint celui de la pensée...

 

Sans oublier la problématique du coût aux pisciacais, pour laquelle la réponse n'était pas vraiment précise, si ce n'est qu'il y avait foultitude de subventions, à chercher à ce stade du projet, auprès de l'Etat, de Conseil Général, voire de la CAF etc.

 

Il y a cependant une incertitude de taille qui est la place laissée aux financeurs pour "contingenter" (=réserver) les places. Si cette hypothèse se confirmait, la gestion de l'association qui serait créée pour la circonstance serait quelque peu orientée, même si le financeur ne ferait que "proposer".

 

Reste la "turn-over" ou le taux de remplacement, dont le temps moyen d'occupation aurait tendance à augmenter, crise oblige.

 

Reste la question - toujours ouverte - des besoins réels des habitants.

 

Ainsi, la demande exprimée ce soir pour la création d'une crèche - même si elle est bien ciblé - n'a malheureusement que peu de chances d'aboutir, disons même aucune. Mieux vaut ne pas leur donner de faux espoirs, alors qu'il serait bienvenu et en plus facilement réalisable la transformation de cette Poste récemment désaffectée.


Un Gallieni averti en vaut deux.

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 08:30

Gallieni, appel à la mobilisation



Le projet de construction d'une résidence pour personnes en situation de précarité n'a pas l'air de plaire aux riverains du quartier environnant l'ancienne poste Gallieni.


Ainsi, un tract largement diffusé relève la page 11 du Pisciacais n°38 (22/04/2010) et le projet en question, projet qui vient en sus de celui du Boulevard Devaux, à l'emplacement de l'ancien magasin "Point P" (en face du Franprix).


Il appelle à la mobilisation des habitants pour notamment se rendre à la réunion du 20 mai (après-demain) qui se tiendra à la salle Robespierre (2 rue Robespierre), puis à celle prévue le 17 juin à l'école La Fontaine à 20h30.


Après celle du Club Péguy le 26 mars pour le projet de 200 logements de La Bruyère, la réunion du 20 mai sera probablement le théatre de nombreuses questions légitimes des pisciacais.


On peut imaginer que notre Maire va jouer sur la corde sensible de l'aide à son prochain et des besoins en logements sur la ville, y compris sociaux même si la ville en compte déjà 38%.


Probablement financé pour partie à grand renfort de subventions, la première question sera de savoir quel sera le coût supporté par les finances de la ville.


La seconde porte plutôt sur le type d'habitat et son adaptation à la population visée car, si j'ai bien compris,  il ne s'agirait pas d'appartements mais de simples chambres avec des communs (cuisine, douches).


Une cité universitaire en somme, sans l'université, mais avec l'universalité et son bagage de nuisances. 


Et c'est bien ce qui fait peur, à juste raison.


Donc rendez-vous le 20 à 20h00 pour en savoir plus.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 21:00

 

feu-voitureApportez

les merguez

à Saint-Ex !




Pardon à l'avance pour ce titre très dérisoire au regard de la souffrance des citoyens du quartier de Saint-Exupéry qui ont vu leur véhicule partir en fumée.


Beauregard en 2008, Saint-Exupéry en 2010


Il est vrai que le fond de l'air est frais, mais le temps n'est pas la motivation de ce "barbecue" improvisé.

 

Car "Le quartier Saint Exupery est devenu le barbecue de Poissy !", comme l'affirme Philippe MARIETTE, de manière tout aussi dérisoire, dans son "post" du 08 mai dernier.

 

Cinq véhicules brûlés en une semaine, c'est un triste constat en ce début du mois de mai 2010.

 

Mais le CLSPD de Poissy veille !

 

Oui, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance est entré dans une grande activité, relatée dans le Pisciacais du 22 avril, en page 10.

 

On y apprend que les échanges ont été menés de façon approfondie avec les membres du Conseil.

 

Pour vous résumer :

 

Les élus et membres se réunissent,

Les chercheurs cherchent,

Les penseurs pensent,

et les voitures brûlent...

 

Les conversations que j'ai mené avec certains habitants du quartier de Saint-Exupéry permettent de connaître une réalité peu reluisante de sa sécurité, notamment question vols et tentatives de vol.

 

Et maintenant les voitures qui font pour ainsi dire de l'"auto-allumage" ! Cela en fait trop, la coupe est pleine pour beaucoup. 

 

Si "la question des mineurs, de l'accompagnement des familles et d'autres questions telles que les addictions (en particulier l'alcool)" est importante, il apparaît tout aussi important de prendre en compte la problématique de la sécurité du quartier dont la réalité est bien moins lisse que l'article publié dans le Pisciacais.

 

Notre Maire devrait être incité à se déplacer plus souvent dans le quartier, y compris avec l'ensemble des membres du CLSPD.

 

J'entends déjà ceux qui me souffleraient "à commencer par eux"...



Partager cet article
Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 22:00

a21

AGENDA 21,

on progresse !

 

 

 

Après la réunion du 04 mai dernier, voilà le second volet qui est organisé ce mardi 11 dans le cadre de l'élaboration de l'agenda 21 à Poissy.


Vu sur le site web de la ville :

Pour faire de Poissy une ville plus "durable" nous avons besoin de vous ! Au programme du mardi 11 mai : "la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources". Rendez-vous à 20 h salle Robespierre !


Au programme :

  • 11 mai 2010 à 20h : la préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources


Ensuite les autres réunions prévues sont : 

  • 18 mai 2010 à 20h : la cohésion sociale et la solidarité entre les quartiers et les générations 
  • 25 mai 2010 à 20h : le bien-être et l’épanouissement de tous
  • 2 juin 2010 à 20h : le développement selon des modes de production et de  consommation responsables

22 juin : un grand forum de restitution du diagnostic partagé de l'AGENDA  21 sera organisé et montrera si le côté participatif aura donné ses fruits.

 

Affaire à suivre.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:00

8 mai 1945,

65 ans après

 

La Seconde Guerre mondiale se termine officiellement en Europe le 8 mai 1945, à 23h01, au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne nazie, signée le 7 mai à Reims. 

Le tournant de la guerre se produit lors de la bataille d'El-Alamein, en octobre 1942. A partir de cette date, les armées allemandes subissent défaite sur défaite et reculent sur tous les fronts. En février 1945, Dresde est écrasée sous les bombes. La jonction des troupes soviétiques et anglo-américaines a lieu le 25 avril 1945 au milieu de l'Allemagne, sur l'Elbe.

Le 30 avril, le suicide de Hitler, terré dans son bunker de Berlin avec son dernier carré de fidèles, sonne le glas des espoirs allemands. 
Il revient à son successeur, l'amiral Dönitz, de demander la cessation des combats aux puissances alliées. Celui-ci envoie le général Alfred Jodl, chef d'état-major de la Wehrmacht, à Reims, au quartier général des forces alliées du général Dwight Eisenhower.

Entre temps, des millions de morts, blessés, veufs, veuves, orphelins issus de la folie des hommes.

En 65 ans, la reconstruction européenne a fait son chemin et a permis de retrouver la paix entre les peuples.

 

Mais la guerre est toujours présente, permanente, mondiale toujours et encore.

 

Aujourd'hui et depuis quelques temps déjà, elle est passée sur le plan économique et financier.

La France est-elle bien armée pour la mener ? Sa dette est devenue un réel poids, avec des intérêts qui obèrent les marges de manoeuvre.

Dépenser plus grâce à l'emprunt est la règle depuis 20 ans, alourdissant le déficit année après année, mais elle atteint ses limites. Quand remboursera-t-on ?

L'emprunt ne doit pas constituer une solution de facilité, quel que soit le niveau de gestion du territoire : Pays, Région, Département, Ville.

Chaque niveau est un rouage qui compte. Attention d'en garder la maîtrise.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche