Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 12:00
bruyere-keb.jpgRéunion publique
à La Bruyère



C'est plus précisement au Club Péguy, à deux pas, que s'est tenue ce vendredi 26 mars la réunion d'information annoncée par le maire de Poissy, sous la pression de l'inquiétude et du mécontentement des habitants, exprimés à partir du Conseil municipal du 18 février 2010.

Il faut dire qu'il y a de quoi : le projet de construction de 200 logements, en plus des 33 en cours, ne va pas manquer d'exacerber les problèmes déjà présents : manque de place d'école, de crèche et de parking. Le tout avec une accessibilité du quartier déjà dégradée aux heures de pointes.

Un des habitants, membre du collectif de défense du quartier, en a fait une très bonne synthèse.

Reste les réponses aux questions, très inégales et imparfaites, avec cependant un premier éclairage qui manquait jusqu'à présent : 

- le projet était bien lancé, Kaufman&Broad (K&B), en bons professionnels, sont dans les starting-blocks pour avancer et valoriser la portion de terrain acquise.

- SNI et OSICA en sont à une démarche de choix d'architecte, pour entrer dans le projet

- la mairie annonce l'étude d'impact liée à l'arrivée de ces constructions.

Plusieurs remarques :

Il m'apparait que nombreux sont ceux qui sont restés sur leur faim, basé sur un malentendu à la base lié à une assez grande impréparation, notamment de la municipalité.

En effet, le problème n'était pas tant le projet lui-même mais plutôt tous les aspects périphériques d'aménagement de vie pratique du quartier.

L'illustration en a été le grand décalage entre le niveau de prestation des différents intervenants :

- K&B, très "pro" voire trop "pro", avec leur film en 3D et le fait d'avoir avancé sur le projet avant tous les autres, tellement avancé qu'il en donnait déjà le prix de vente des appartements...
- groupe SNI, seulement en phase d'avant projet
- le maire, en manque d'information sur l'étude d'impact, qui est de ce fait passé à côté de l'essentiel.

Car c'est bien cette étude d'impact qui intéressait les gens, et surtout les hypothèses de solutions à mettre en oeuvre, indispensables avec une évolution de population de +15% et la concentration qu'elle va engendrer.

La tournure de la réunion aurait certainement été tout autre s'il y avait eu une moindre présentation un tant soit peu construite et réfléchie sur ce point.

Au lieu de cela, aux questions des habitants, nos maire et adjoints présents en première ligne nous ont fait un "numéro de claquettes" pour tenter de faire bonne figure face aux questionnements légitimes et compréhensibles.

L'impression laissée a été celle d'une certaine forme d'amateurisme liée à la non-maitrise du dossier, mixé à un intérêt tardif suite à réaction et sollicitation des habitants.

Impression renforcée par le comptage des places de parking dans la rue, réalisé le matin même par un maire-adjoint, marquant ainsi probablement le début de "l'étude d'impact"...

En annoncant que le permis de construire qui va être déposé par K&B ne sera signé qu'après modification de son projet, le maire semble plutôt faire de la démagogie.

Car si le permis respecte tous les principes et normes en vigueur, il n'y a aucune raison d'en refuser la signature. 

Et ce n'est pas K&B qui détient les clefs de l'aménagement du quartier nécessaire pour absorber dans de bonnes conditions tous les habitants supplémentaires et leurs familles.

C'est bien au Maire de Poissy de le prendre en compte et de l'étudier sérieusement dans les plus brefs délais.

Vaste programme. Mais c'est sa responsabilité, renforcée de par la perspective de la réouverte de la gare dite "de la grande ceinture" coïncidant avec celle de la Tangentielle Ouest (TGO) à l'horizon 2015.
 
Lorsqu'il met en balance les actions à mener avec l'impact potentiel (et quasi obligatoire à écouter notre maire) sur les taxes locales, il ne faudra pas manquer de lui rappeler les 20 millions qu'il a mis sur la table pour le compte de la ville au titre du projet de La Coudraie.

Sans compter aussi l'évolution - collossale - de la masse salariale de la ville qui a été engagée depuis deux ans (et qui va continuer), dont les millions d'euros correspondant pourraient être sûrement mieux et plus utilement utilisés.

En particulier pour aménager correctement le quartier de La Bruyère, entre autres, afin de répondre aux nouveaux enjeux et contraintes qui découlent de ces projets de nouvelles constructions.

Une chose est sûre, la mobilisation des habitants doit se maintenir pour aider notre maire à rattraper le temps perdu et s'activer pour arriver à présenter un projet d'aménagements qui tienne la route. 
Partager cet article
Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 11:00

2010, année de transition




Hier soir, 25 mars, le conseil municipal s'est réunion pour le sujet principal du "débat budgétaire".


La principale nouvelle est la stabilité des taxes locales pour l'année 2010. Je n'ai pas manqué d'adresser mes félicitations au Maire de Poissy, preuve que la démarche initiée et menée ensemble courant décembre 2009, avec Karl OLIVE, Richard BERTRAND et Christophe BELLENGE, a certainement eu son petit effet.

Il eut été facile de se retrancher derrière la réforme de la taxe professionnelle, mais ses effets ne se verront réellement qu'en 2012. Donc ce ne pouvait être un argument en 2010...

Cependant, l'arbre ne va-t-il pas cacher la forêt ?

Il est juste de mettre en avant que l'avantage financier obtenu sur la période 2007-2008 de par l'estimation INSEE du nombre d'habitants a été perdu en 2009, et engendre un prélèvement de 1.679.476 euros au titre du Fonds de Solidarité de la Région Ile de France (FSRIF), renouvelé en 2010.

Mais ce n'est rien au regard de l'augmentation de la masse salariale de la ville dont le montant global représente un peu plus de 45% des dépenses de fonctionnement.

Ainsi en 2009, elle a progressé de +8,5%, soit selon mes calculs environ 2 millions d'euros, pour un total de 30 millions environ (dans l'attente des chiffres définitifs).

Pour 2010, l'évolution "maitrisée" de 4,8% génèrerait 1,4 millions de plus, soit 3,4 millions en 2 ans de mandature.

Si vous faites une projection sur la fin de mandature, l'année 2014 comprise, vous obtiendrez plus ou moins 20 millions d'euros supplémentaires.

20 millions, c'est également le poids financier restant à charge de la ville prévu dans le cadre de la rénovation du quartier de La Coudraie.

D'où mes interrogations exprimées hier soir :

Quid de la capacité d'investissement pour le futur ?
Quid de la capacité de remboursement d'emprunts ?
Quid de l'action économique, réduite à peau de chagrin en 2010, à 6.550 euros qui frisent le ridicule ?
Quid des reports de charges des projets en cours et à lancer comme ceux des quartiers ?

Ceci même alors qu'une baisse de recettes est prévue (sauf à...).

Si par ailleurs j'étais politiquement favorable aux projets de rénovation des quartiers, ce n'était pas le cas de la mécanique financière qui les accompagnait.

Ainsi, le montage du projet de La Coudraie, par exemple, est-il encore adapté à la prochaine situation économique de la ville ?

Quid enfin des dépenses et recettes d'une future intercommunalité, dont les bases sont à construire sur un plan autre que politique, c'est à dire sur des projets et besoins réels, concrets et de proximité ?

Pour la liste des projets "dont la liste serait trop longue à évoquer" (parait-il), il serait bienvenu de la publier sur le site internet de la ville, cela permettrait au moins de les connaître, de les discerner.

Et voire même de les suivre, et dans la foulée, voir se profiler les futures hausses de taxes qui viendront pour pouvoir les financer.

2012 sera certainement plus propice à les faire, pour de multiples raisons. 

La tactique déployée par le Maire de Poissy est cousue de fil blanc, mais sera-t-elle payante ?

2010 ne sera donc qu'une année fiscale de transition.
 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 20:00
regionales-2010.jpg  Y a du boulot !




Quand s'affiche le résultat des élections du second tour des Régionales, faire une interprétation semble assez facile pour Frédérik Bernard, notre maire, qui met en avant l'ancrage à gauche de la ville. Voir l'article de Médiaseine.

Je peux comprendre qu'il ait été assez heureux de finir sur l'estrade, dimanche 21 au soir, avec Eddie AIT et Sophie RENARD, les deux nouveaux conseillers régionaux fraichement élus, avec lesquels il pense avoir "beaucoup de subventions" dixit.

Maintenant, l'argent ne fait pas tout, et n'est certainement pas là à foison. N'oublions pas que nos impôts font les subventions.

Il faudra avant tout élaborer des projets qui tiennent la route pour escompter recevoir les subsides régionaux. Il faudra espérer que les demandes ne suivent pas le sort - malheureux - de celle du quartier de Beauregard, pour lequel pas moins de 1,5 millions d'euros étaient attendus par le biais de l'ANRU mais finalement perdus en 2009. 

Demander des subventions est une chose, les recevoir en sont une autre.

Donc, finies les vacances, y a du boulot !

et pas que pour les jeunes...comme le dit le titre du dernier livre d'un patron bien connu d'une boite de comm basée à Poissy...

Désormais, le seul bronzage qui aura droit de cité à Poissy sera celui des néons des salles de réunions.

Nous commençons par le conseil municipal du 25 mars 2010 à partir de 20h30 pour le "débat budgétaire 2010".

Nous continuons le lendemain 26, au Club Péguy, toujours à partir de 20h30, pour la présentation du projet de construction de 200 logements dans le quartier de La Bruyère, pour laquelle il serait fortement souhaitable que le monsieur le maire de Poissy soit présent afin de pouvoir répondre à toutes les questions de ses concitoyens. 

Affaires à suivre.
 
Partager cet article
Repost0
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 09:00
VOTEZ (bis)

Dimanche 21 mars 2010
2ème tour des élections régionales


Force est de constater que le choix s'est notablement rétréci...

Pour ma part, je ferai mon devoir citoyen en allant voter.

J'engage chacun à en faire de même, mais je sais bien que l'envie n'est pas très partagée en ce jour gris et pluvieux.

Bon dimanche quand même !

Partager cet article
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:30

Viré du CCAS !

depuis le 05 octobre 2009
"à l'insu de mon plein gré"...




La vie réserve parfois des surprises, bonnes comme mauvaises.

J'ai du mal à classer celle-ci, pour les raisons que je vous livre dans cet article.

Rappel des faits :
le 11 mars 2010, par un e-mail des plus annodins de la part d'une personne du Secrétariat du Conseil Municipal (déjà je ne savais pas qu'il existait un secrétariat du conseil...mais passons), j'ai reçu la mise à jour des tableaux relevant la liste des différents membres des commissions permanentes et autres organismes où les conseillers municipaux sont partie prenante.

En lisant la rubrique CCAS, j'apprends que je suis remplacé par Marie-Noelle BAS, comme indiqué ci-après (copié/collé)
 
 
CCAS
Mme BAS (Remplace M. Debus) (Lettre du 5/10/2009 à M. Debus)


Premièrement, je n'ai jamais reçu de courrier en date du 05 octobre 2009. Je n'aurai pas manqué d'y réagir.

Deuxièmement, ma nomination s'est faite en réunion de conseil municipal, et actée comme tel.

Inutile de vous dire qu'une telle opération m'apparaît étonnante.

Contacté le jour même via e-mail à l'adresse de la ville de Poissy, le maire n'a pas encore daigné me répondre.

A sa décharge, il était en vacances de neige jusqu'au dimanche 14 mars, pour preuve les magnifiques marques de ses lunettes de soleil qui ont empêché un parfait bronzage...

Nous sommes toutefois le 19 aujourd'hui.

Donc, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Bonne nouvelle,
si l'on considère le fonctionnement actuel du CCAS, qui semble être sous l'emprise d'une seule personne, comme constaté personnellement et relaté en conseil municipal de décembre 2009, à la suite de l'intervention et du même constat effectués par Mme DOMONT, conseillère d'opposition.  

Faire acte de présence sans possibilité d'action et servir de faire valoir le cas échéant n'est pas ma tasse de thé.

Mauvaise nouvelle, 
pour l'équité et la démocratie, au regard de la méthode et du procédé employés pour m'exclure de cet organisme.

A la lumière de ces éléments, peut-on arriver à m'ôter de l'esprit que la démocratie locale à Poissy tourne à la mascarade ? 





-Email du 11 mars------------------------------------------------------
Vous voudrez bien trouver ci-joint les 2 documents suivants, après mise à
jour :

- tableau des commissions permanentes

- tableau des délégués du Conseil municipal dans les syndicats
intercommunaux et dans différents organismes et commissions


(See attached file: TABLEAU 2008 DES COMMISSIONS PERMANENTES.doc)


(See attached file: TABLEAU 2008 DESIGNATION DELEGUES DANS ORGANISMES
COMMISSIONS SYNDICATS.doc)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche