Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 06:30
poissy-gare-gd-ceint.JPGLa Bruyère, quartier et gare en devenir






Beaucoup de questions et de remarques suite à la publication d'unappel public à la concurrence pour la construction de 110 logements dans le quartier de La Bruyère, à deux pas de la gare dite de la grande ceinture, sur des terrains appartenant au groupe SNI qui est une filiale de la Caisse des Dépôts.



"Une qualité de vie du quartier dégradée, bradée sur l'autel du "logement social"

- Il y a déjà beaucoup de mal à trouver à se garer dans le quartier, à sortir de celui-ci car il donne sur la voie de grand passage entre Carrières-sous-Poissy et Saint-Germain-en-Laye (qui est une calamité en terme de charge de traffic le matin et le soir), et on va ajouter encore 110 logements de plus qui vont générer une sur-abondance de mouvements de va-et-vient dans le quartier.
 
- Cela fait beaucoup, surtout qu'il va se trouver à deux pas de la gare de la TGO, avec le passage des trains, voire de leur arrêt qui va forcément générer des nuisances
 
- Quid des places en crèche, à l'école de La Bruyère...?
 
- les seuls réels intéressés seront-ils les commerçants du cru par l'apport de nouveaux habitants ?
 
Déficit d'information et de communication

C'est finalement un projet dont on ne connait pas vraiment les vrais tenants et aboutissants. Il avait été évoqué très rapidement durant un "bureau municipal" (réunion du groupe majoritaire) en son temps, sans être entré dans le détail, mais c'est le manque de visibilité donnée aux conseillers qui reste de mise. 
 
Il ne faut donc pas accuser certain(s) de ne pas connaître les dossiers, encore faut-il qu'il y ait eu communication préalable (cf les déclarations respectives du 24/09/2009...). 
 
Qui plus est, le projet de la TGO n'est pas encore validé, mais on peut présager qu'une solution "à l'économie" sera privilégiée, avec l'utilisation de la voie ferroviaire existante, donc avec l'ouverture de la gare de "Poissy-grande ceinture".
 
Le projet de TRAM-TRAIN passant dans Poissy ne pourrait sans doute pas s'économiser la présence de cette gare, sa place deviendrait même stratégique pour conserver l'accessibilité routière de la ville. Cela ne doit pas se faire au prix de la défiguration de la ville et encore moins des habitants de La Bruyère dont les besoins doivent être pris en compte.
 
Une proposition

Sur ce grand projet, force est de constater qu'il y a un déficit de vision, d'anticipation et de partage d'information de la part du Maire, ce qui est regrettable.

Vu les difficultés actuelles de stationnement, ne serait-il pas plus pertinent et utile de créer un grand parking en silo sur plusieurs étages, qui soit à même de résoudre déjà les besoins actuels des habitants du quartier, sans laisser de côté leur évolution.
 
Il serait aussi pertinent de repenser la vie du quartier en y associant réellement les habitants, surtout avec le bouleversement que pourrait engendrer l'arrivée potentielle de la TGO.

Affaire à suivre !

  
Partager cet article
Repost0
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 07:00

lspr.jpgProjet de radio un as-PS-rateur de jeunes ?




Je suis plus que perplexe concernant ce projet de radio à Poissy, dont j'avais annoncé la présentation dans ce blog lundi dernier (que j'ai remplaçé par celui-ci).

En effet, la réunion publique à La Maison des Associations de Poissy de ce mercredi 03 février a laissé une bizarre d'impression.

En préalable, je dois dire que la réunion débutant à 17h00, mes obligations professionnelles ne m'ont pas permis de m'y rendre personnellement mais un sympathisant DLR m'a donné son retour d'information, corroboré ensuite par deux autres personnes qui elles aussi ont pu assister à la réunion, avec en résumé :

- les jeunes responsables annoncent une radio "apolitique et libre". 

- pas de budget, pas de moyens, pas de fréquence radio, pas de ligne éditoriale ou presque, mais pleins d'idées pour le financement : annonceurs, commerçants et subventions Communales, Départementales, Régionales et Etat...

- émissions faites "par bénévolat"

Fourchette de coût : 50.000 euros (réponse donnée à question)

Mais qui dit "subventions" dit aussi "moindre liberté politique"

Pourquoi cette perplexité ? Principalement pour trois raisons :

1 - Parler d'une radio "apolitique et libre" est normal me direz-vous ? Pas vraiment pour moi : pourquoi parler de politique quand on est jeune et qu'on veut se lancer dans le monde culturel ? Est-ce le contexte particulièrement tendu de Poissy qui inciterait à une telle prudence ?

2 - Faire appel aux subventions limite fortement la "liberté", de facto. Il y a un côté "avec votre argent, nous pouvons tout (ou beaucoup de choses)" qui me dérange. Quand on monte une association, c'est déjà - dans un premier temps - de pouvoir commencer à la faire fonctionner de manière autonome.

3 - Le soutien pré-annoncé des élus de la municipalité force à la prudence. Quid du respect des critères de sélection et d'attribution de subvention aux associations ?

J'en ajouterai une quatrième  :

Pourquoi alors se lancer dans une solution technique de "la radio" quelque peu "has been" (*) quand on a votre âge ? Car c'est une solution d'il y a trente ou quarante ans que vous proposez...
Le ciblage des jeunes par cette solution technique de la radio n'est plus adéquate et adaptée à notre temps.

N'est-ce pas plutôt le moment de suivre et de proposer des projets innovants basé sur le développement d'internet (web 2.0) qui constitue une mine de solution et de diffusion à moindre frais auprès des jeunes : chaîne TV ou radio, Podcast sur le net, myspace, blog etc ?

Bien entendu, vous n'êtes pas obligé de croire un "vieux" de 43 ans !...car ma jeunesse s'éloigne et j'ai dû être trop accroc aux radios-pirate durant mon adolescence...

Nota : modifications du 11/02/2010 (en bleu), suite à échanges et commentaires

Mais il me semble que vous risquez de vous faire influencer par plus âgé que vous.

Car comment croire que cette démarche puisse rester "désintéressée", en particulier quand on voit ce projet de média, sans réelle consistance, sans ressources, sans moyens mais avec un soutien déjà quasi acquis de la municipalité ?

J'espère que tous les "projets" montés avec si peu d'éléments rencontreront le même enthousiasme de nos élus majoritaires pisciacais. Vous reconnaitrez qu'on est en droit d'en douter. Le débat budgétaire 2010 pour le financement des associations viendra très certainement nous le confirmer.

Même si Samuel (**), l'un des initiateurs du projet, assure vouloir en préserver son indépendance, et sans douter de sa bonne foi ni de celle de ses acolytes, comment ne pas penser qu'avec la nécessité d'obtenir une grande partie du financement annuel de la part de collectivités, que cette indépendance ne puisse être mise à mal à un moment donné ?

Surtout il semble illusoire de vouloir continuer de peser sur les décisions en élargissant le nombre d'adhérents de l'association, et de vouloir étouffer toutes velléités de prise de pouvoir par certaines nouvelles recrues ...

Qui plus est, il y a un manque d'élaboration mature à ce stade, illustré rien que par l'absence d'un plan de financement. Le potentiel soutien politique pour ce projet laisse fortement sous-entendre, pour moi, une motivation réelle toute autre de la part de ce(s) soutien(s) : celle de vouloir capter le public "jeune" et disposer d'un media à sa botte ou tout du moins à son image.

N'oublions pas que désormais à Poissy, nous sommes dans l'après mars-2008, dont les évolutions et vicissitudes remplissent les média, jour après jour. 

Il serait naïf de se voiler la face : otons la "burqa médiatique" !

Et surtout entrons dans l'âge moderne des moyens de communication.

(*) hors du coup !
(**) Samuel est également un entrepreneur, créateur d'une activité pour laquelle il assure n'avoir à ce jour aucune relation commerciale avec la mairie de Poissy. 

Partager cet article
Repost0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 07:30
Armelle Heliot, ex-conseillère municipale de Poissy

Visiblement, l'information circule autour de moi, puisque plusieurs contacts médiatiques m'ont demandé hier une réaction sur le sujet, demandes que je renvoie vers ce blog pour y donner une réponse. 

Quelle information ? Celle de la démission du mandat électoral de Conseiller Municipal de Poissy d'Armelle HELIOT.

Armelle est membre de "Vivre-Sa-Ville", association incluse dans la liste de Poissy2008.

Armelle m'a effectivement confirmé, oralement et directement en la croisant ce mercredi matin qu'elle a démissionné la veille.

Elle n'a pas manqué de m'en donner rapidement ses raisons, que je lui laisse le soin d'exprimer elle-même, pour éviter tout impair.

Mais je la comprends : dans le tumulte créé et tonitruant depuis plusieurs mois à la Mairie de Poissy, il est difficile d'en sortir intact, voire impossible. Chacun sa part de responsabilité, moi y compris certainement aussi, bien sûr.

A chacun aussi sa part de charge, d'émotions, d'espoirs qui, quelques gouttes de plus, font déborder le vase....Elle n'était pas d'ailleurs présente aux CM du 17/12/2009 et du 28/01/2010.

Je tiens toutefois à la saluer, elle et son geste. Car même si nous ne partagions pas - toujours - les mêmes opinions, j'appréciais son franc-parler et une certaine forme d'exigence pour elle-même autant que pour les autres. 

Ensuite, il faudra souhaiter la bienvenue à David CARVALHO, son remplaçant dans la liste de fusion du 2ème tour, qui ajoute un conseiller membre de l'équipe du Modem.

Mais chaque chose en son temps...
Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 07:30
Commission Logement, personne ne se souvient d'y être allé, mais elle existe !


Il y a des projets qui datent et qui méritent des "hourras" une fois qu'ils se réalisent. 

Tel est le cas de la Commission Logement.

Petit rappel en arrière, le principe de l'existence de cette commission a été validé par délibération du conseil municipal de décembre 2008 pour laquelle j'étais "pour".

Mon intervention en CM du 17 décembre 2009 mérite elle aussi d'être rappelée : j'avais fustigé l'absence de cette commission pourtant prévue de longue date et surtout suggéré qu'elle soit enfin constituée pour attribuer un autre logement de Poissy "digne de ce nom" à un haut dignitaire national et départemental du PCF...

J'ai même relancé Le Maire lors du CM du 28 janvier 2010, comme quoi j'avais espéré y voir le sujet à l'ordre du jour puisque Monsieur le Maire s'était engagé à la constituer début 2010.

Mais voilà que j'apprends que cette commission a été réunie pour la première fois le 07 décembre 2009, soit 10 jours avant le CM du 17 !!

Son Président élu en est Monsieur Daniel LOBJEOIS (nouvel Adjoint au Maire depuis le 28/01/2010), et deux autre élu(e)s sont Mmes MERLIER et SKAJENIKOFF.

Incroyable, non ?

On ne peut dès lors que s'étonner que : 

- Le Maire n'était pas au courant ni le 17/12/2009, ni le 28/01/2010 - à sa décharge, il n'y était pas...mais quand même...

- Le Président, Monsieur LOBJEOIS, ainsi que les élues pourtant présentes, aient eu un grand trou de mémoire, et ne soient pas intervenus pour donner l'information en réponse à ma question alors que c'était "encore tout chaud" de la semaine d'avant.

Merci de me donner votre appréciation du sujet, il y a quelque chose qui m'échappe encore...

Mais j'ai une première idée...




 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 07:30

Ethique en toc

Les révélations faites preuves à l'appui lors du conseil municipal d'hier soir laissent un goût amer.

Amer, pour deux raisons majeures.

La première, c'est d'avoir la confirmation qu'un Adjoint au Maire a mélangé les genres en faisant fi de tout conflit d'intérêt, par deux fois.

De quoi s'agit-il exactement ?

En mai 2008 et en mai 2009, Monsieur Krémo ALLAOUCHICHE, Adjoint au commerce et commerçant lui-même, est l'élu qui est le référent pour l'organisation du "salon de l'auto" annuel. Jusque là, rien que de plus normal.

Sauf qu'à cette occasion, l'un des restaurants dont M.ALLAOUCHICHE est propriétaire, sauf erreur, "La Mama" a été le pourvoyeur de repas payés par la mairie, respectivement


Facture du 17 mai 2008 pour 30 repas à 22 euros soit 660.00 euros ttc

Libellé de la facture « salon de l’auto du 17 mai 2008 »

Signée par le Maire de Poissy

 

Facture du 18 mai 2009 pour 88 repas à 15 euros soit 1170.00 euros ttc

Libellé de la facture « salon de l’auto du 16 et 17 mai 2009 »

Signée par le Maire de Poissy


Et encore, ce n'est qu'une partie des 6.000 euros (environ) au total constatés entre Mars 2008 et décembre 2009, payés par la Mairie au sein des deux établissements "La Mama" et "Le bistrot de Poissy".

D'ailleurs, je ne peux que constater que le montant n'est pas complet puisqu'à partir de janvier 2009, "le Bistrot de Poissy" est devenu "Le Siddi Ferruch" (du nom de ce restaurant au croisement de la N13 et la D30, racheté à M.ALLAOUCHICHE et démoli dans le cadre des travaux du dédoublement des voies de la N13, devenue D113 entre temps); il en manque donc certainement un peu...

L'éthique qui voudrait qu'il n'y ait pas de relations commerciales entre un élu et son administration a pris un sacré coup de canif (de fourchette devrait-on dire...), surtout pour quelqu'un qui avait signé en son temps la charte de l'élu de Poissy2008 dont il est issu. Un des principes édicté était de "servir et non se servir". Principe balayé et foulé au pied.

Cette appréciation d'ordre moral aura son prolongement judiciaire.

La deuxième raison du goût amer est que notre Maire ait à la fois signé donc validé les factures et qu'en plus il ait tenté d'en minimiser l'ampleur puisqu'en réponse à la question posée, il a affirmé que La Mama étant une pizzeria, les prix restaient somme toute modiques.

Chacun est laissé juge, les juges y compris...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche