Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:15

PRISON FERMEE, CENTRE SAUVE ?!

 

 

Dans son communiqué de presse du jour, le député de la 12ème circonscription nous retransmet la décision du ministre de la Justice, de la fermeture de la centrale de Poissy à l'horizon 2016.

 

C'est une excellente nouvelle pour la ville de Poissy ! 

 

Le projet phare du programme de la liste POISSY2008 trouvera donc sa mise en application 8 ans plus tard, pour enlever cette verrue gigantesque.

 

Plusieurs conditions devront toutefois être réunies pour transformer l'essai :

 

- associer les élus et les Pisciacais à une véritable réflexion - une concertation - sur le devenir de la zone laissée libre;

- donner des objectifs ambitieux pour permettre la redynamisation de la ville et de son centre;

- se mettre en perspective avec tous les projets commerciaux environnants mais extérieurs à la ville

 

Sa fermeture semble être acquise en contrepartie de la création de trois prisons totalisant 2750 places en région parisienne. La centrale de Poissy n'en comportant que 230, la logique développée par le ministre m'échappe un peu...même si le problème de sous-capacité carcérale est bien connu. Il faut espérer qu'au moins autant de moyens seront mis dans la réinsertion sociale des anciens détenus, talon d'Achille de la politique carcérale française. Des bénévoles oeuvrent dans ce sens, y compris à Poissy, mais sans grands moyens.


L'avenir est prometteur à condition d'avoir une vision claire et de se donner les moyens de la mettre en oeuvre, y compris en tablant sur des idées audacieuses.

 

L'ère "sans prison" à Poissy débute dès à présent. Les projets présentés en 2014 seront pleins de promesses.

 

 


Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:00

les restos du coeurLES TOITS DU COEUR 

INAUGURENT LEUR RESIDENCE REHABILITEE

 

Lundi 16 mai à 15H, les Toits du Coeur inaugurent la résidence de 10 logements situés 104 avenue du Maréchal Foch.

 

La résidence est un centre d'hébergement temporaire qui comporte à Poissy 4 studios, 4 T2 et 2 T3. Il a donc une orientation "famille" et est équipée en conséquence.

 

Elle est proche du centre ville et de la gare, ce qui lui donne un niveau de prestations intrinsèques de très bon niveau.

 

Cette réalisation a été le fruit de la conjugaison des acteurs et parties prenantes tel que la Région Ile de France, la Caisse des Dépôts, le CIL ASTRIA, le groupe Aercade, Antin Résidences, sans oublier la ville de Poissy et les Restaurants du Coeur.

 

Seront présents :

 

Olivier BERTHE

Président des Restaurants du Coeur

 

Jean-Paul HUCHON

Président du Conseil régional d’Ile-de-France

Frédérik BERNARD

Maire de Poissy

Marc SIMON

Président du Comité Exécutif du Groupe Arcade

Jean-Luc LIABEUF

Directeur Général d’Antin Résidences


et tous ceux qui pourront se rendre disponible le jour et l'heure indiquée.


Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 12:00

ELECELECTRICITE,

QU’Y A-T-IL DERRIERE LA PRISE ?

 

 

  

Inaugurée ce samedi 30 avril, l’exposition en cours au CDA, avenue Blanche de Castille, est exemple du genre.

 

Premièrement pour son thème, qui aide à démythifier ce qui se trouve derrière la prise électrique.

 

Deuxièmement pour son côté ludique, pour petits et grands...

electroraymond.jpg 

Le tout pour permettre de renforcer voire retrouver l’intérêt pour les sciences, matière qui enregistre une désaffection marquée depuis plusieurs années par nos chères têtes blondes, devenues grandes.

 

Troisièmement pour le partenariat des différents acteurs : Ville de Poissy, Conseil Général des Yvelines, Cité des Sciences et de l’Industrie ainsi qu’EDF.

 

Une excellente initiative de Katia DRACOULI, adjointe au Maire, déléguée au cadre de vie, sciences et nouvelles technologies, qui mérite d’être saluée à sa juste valeur d’engagement et d’action.

 

 electrototo

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 07:00

ROBESPIERRE


ECO-QUARTIER ?

 

La seconde réunion ouverte au public relative au projet d’aménagement pour l’éco-quartier Robespierre, anciennement ZAC Bongard, s’est tenue ce vendredi 29 avril.

 

Environ une cinquantaine de pisciacais ont fait le déplacement, sans compter les élus présents.

 

Présentée comme une réunion de concertation, appelons-la plutôt réunion d’information, tant le projet est encore « en amont » avec des choix à prendre et à venir.

 

Une histoire de proportion

 

Initialement prévu pour 1500 logements, l’EPFY - Etablissement Public Foncier des Yvelines – demande de passer à 2000 (au minimum) afin de mieux lisser la répercution du coût de la dépollution des sols qui est à sa charge et qui doit être en mesure d’impacter raisonnablement les frais dépensés sur le prix de vente des terrains au promoteur. Faute de quoi, la rentabilité du projet exigerait des prix de vente trop élevés pour les logements.

 

Avec la bonne règle de trois, nous avons donc un tiers de logements en plus, et non pas seulement +25%. Monsieur le Maire a décidemment des problèmes avec les chiffres et les mathématiques…

 

ECO : Nouvelle définition !

 


Tout d’abord, 2000 logements, c’est pas moins de 6000 habitants supplémentaires.

 

Pour les finances de la commune de Poissy, c’est une très bonne chose à terme ! Taxe d’habitation et taxe foncière ne seront pas de trop pour renflouer les caisses et subvenir aux dépenses de fonctionnement de la ville. Le budget 2011 en prévoyant 9 millions de plus par rapport au réel 2010, gageons qu’il est possible d’y arriver en l’espace de trois ans, comme sur la période 2008-2010.

 

Par voie de conséquence, la sur-densification urbaine appelle à revoir la hauteur des bâtis de R+4 à R+5 voire R+6 si le nombre de bâtiments n’était pas à la hausse lui aussi.

 

L’éco-quartier reçoit donc une nouvelle définition : ECO = ECO-nomique

 

Vous pensiez ECO-logique ? Mais en dehors de la présentation et des aspirations à la « traversée douce » (entendez « avec une peu de verdure »), la réalité se profile telle qu’elle est ou qu’elle va être.

 

Sur-densification et écologie ne fait pas peur à Vivre Sa Ville, association écologiste pisciacaise dont l’ex-président est adjoint au Maire, en charge de l’urbanisme. Un des nombreux membres présents a même indiqué qu’ils étaient « tout à fait d’accord ».

 

On sera finalement en hauteur comme dans une maison dans les arbres, mais sans les arbres…

 

Mais puisqu’on vous dit qu’ECO veut dire ECO-NOMIQUE, plus ECO-LOGIQUE, il n’y a aucune contradiction.

 

La belle idée d’un éco-quartier où les modes de déplacement doux supplantent la voiture occultent naïvement les difficultés déjà actuelles de circulation mais aussi celles à venir en particulier au rond point du Bd de l’Europe qui deviendra un point névralgique du flux de transport pisciacais.

 

Obtenir le label eco-quartier en reprennant le scénario du « quartier sans voiture », avec sa trame verte, sera probablement un enjeu plus facile à atteindre qu’à pouvoir y accéder avec 4 roues.

 

De plus, le quartier accueillera la base du chantier EOLE le temps des travaux débutant en 2014, jusqu’en 2018. Le quartier sera partiellement réalisé pendant plusieurs années. Mais cela laissera probablement le temps à l’EPFY d’acquérir les 95% de terrains utiles au projet.

 

Le Maire a même évoqué l’idée de transformer les anciens « quais Talbot » à proximité en gare pour aider les futurs habitants à prendre le RER, mais chacun sait que toute gare est un aimant à l’intensification du trafic routier local, pour lequel l’inexistence d’un parking digne de ce nom ferait du stationnement du quartier une galère sans nom.

 

Le point positif est l’intégration d’un groupe scolaire en liaison avec le quartier de Noailles.

 

Avec la crèche et la garderie qui seraient installées rue Gallieni, à la place de l’ancienne Poste, ce serait parfait !

 

L’équipe municipale n’a pas manqué de souligner que « la réflexion se poursuivait ». J’en ai donc profité pour indiquer de penser à installer les prises (électriques) pour les futures voitures « propres » (on parle au niveau sonore, pas au niveau des batteries ou de l’électricité à produire, avec ou sans nucléaire).

 

La crainte est qu’entre les différents scénarios présentés, le choix soit déjà fait, et que la concertation des pisciacais se limiterait au choix de la couleur des peintures.

 

Mais le rose est tellement plus « chou »…

 


Partager cet article
Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 14:00

Tete a totoLE BUDGET A TOTO

 

 

 

Les comptes 2010 et le budget 2011 de la ville de Poissy appellent plusieurs remarques de ma part.

 

Les dépenses réelles de fonctionnement ont progressé de plus de 9 millions d’€ depuis 2007 alors qu’en parallèle les recettes des taxes locales augmentaient « seulement » de plus de 4,1 millions.

 

Quand en septembre 2009 je dénonçais cette folie des dépenses qui se dessinait, et ce malgré la réforme de la Taxe Professionnelle que se profilait, je n’ai malheureusement vu que trop juste. Le pire est que, je cite notre premier édile « je ne sais pas où il faudrait en enlever » (CM du 04/04/2011).

 

La gestion solitaire de notre Maire n’est pas sans conséquences, les pisciacais vont le découvrir à leurs dépens avec l’évolution des taxes locales, de +14,80% au global mais en réalité de +21.4% en retenant la seule part municipale de la Taxe d’Habitation comme calculé avant réforme. Notre édile se réjouit même du montant de 15 E par mois et par personne que cela représentera ! Au fait, qui a eu une augmentation de salaire de +14,80% ?

 

Augmenter, pour les investissements ? Il n’y a que 60% du budget réalisé en 2010. Pour combler le résultat net ? Il est positif de plus de 11 millions ! La vérité se trouve dans l’évolution vertigineuse des dépenses, notamment de personnel, qu’il faut désormais combler en chargeant les pisciacais opportunément sur le dos de la réforme de la Taxe Professionnelle.

 

Ensuite, quand on regarde le budget 2011, la question est de savoir à quoi il sert ? Aucun doute que tout ce qui a trait à la rénovation de La Coudraie sera engagé. Mais vivons-nous sur la même planète ? Prévoir +9 millions de dépenses de fonctionnement par rapport au réel 2010 n’est pas sérieux ! Les apprentis sorciers alignent les chiffres ubuesques et les zéros. Mais zéro + zéro, nous donne le budget à toto !

 

 

Daniel DEBUS

Conseiller municipal d’opposition

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche