Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 11:00

 

cochon-casse.jpgQuand les

pourcentages

se transforment

en chiffres…

 

 

 

 

Le budget 2010 présenté dans le dernier numéro (38 du 22/04/10) du Pisciacais ne serait pas complet s’il n’était pas converti en euros.

 

Déjà, tel qu'on le voit dans la partie "dépenses de personnel", additionner des pourcentages en dit long sur la maîtrise mathématique.

 

Comparons donc 2010 par rapport au réel de 2007, en millions d’euros :

 

Salaires et charges : + 5,01  (32,63 contre 27,62)

Charges à caractère général : + 5,08  (22,71  contre 17,63)

Autres charges de gestion courante : +1,3  (8,82 contre 7,52)

Charges financières : +1,94  (2,71 contre 0,77)

Atténuation de produits (solidarité) : +1,68  (0 en 2007)

 

ce qui donne un total de +15 millions de dépenses de fonctionnement supplémentaires.

 

En parallèle, les recettes des contributions directes (taxes d’habitation, foncière, professionnelle) ne progresseront que de +4,1 millions.

 

De plus, que dire à la lecture de « L’encours de la dette reste stable » en passant de 26,624 millions en 2007 à 31,418 prévus en 2010… ? Une « stabilité » à +4,8 millions, soit +18%...

 

Pour financer toutes ces dépenses au-delà de 2010, le Maire aura beau tenter de se retrancher derrière le prétexte de la réforme de la taxe professionnelle, il n’aura cependant aucune excuse d’avoir alourdi les dépenses de la ville alors qu’il connaissait pertinemment l’évolution des recettes, de toute façon en stagnation, crise économique aidant.

Avec cette frénésie de dépenses et d’embauches qui ne semble pas s’arrêter, la question est de savoir quelles marges de manœuvre seront laissées en 2014 ?

 

De douloureuses décisions devront sans doute être prises.

 

D’ailleurs, l'augmentation de +25% à +67% des tarifs 2010 des piscines plein air serait-elle annonciatrice de celle des taxes locales en 2011 ?


 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 06:00

lspr.jpgLe Web

pour cible




Ce lundi 26 avril, une deuxième réunion de présentation du projet s'est tenue à la Maison des Associations de Poissy, annoncée par la page Facebook de LSPR. Elle fait suite à celle du 03 février qui m'avait laissé perplexe sur un certain nombre de points (voir article 05 février dans ce blog).

 

En l'espace de presque trois mois, l'équipe a progressé dans sa réflexion et sa recherche de solutions techniques. Et dans sa maturité.

 

Le besoin d'animation à Poissy n'est certainement plus à démontrer et, encore plus à la présentation faite (même si encore imparfaite, notamment sur le timing proposé), je figure bien dans le club des soutiens, ce même si mon alerte de février dernier a été un peu rude. Mais peut-être est-ce le prix d'une certaine tranquillité et de conservation de marge de manoeuvre ?

 

Le principal souci reste le financement, qui se doit d'être pérenne, notamment pour arriver à louer un local qui puisse accueillir des participants et invités dans de bonnes conditions.

 

Pour le moment, l'attribution d'une fréquence par le CSA reste hypothétique et sans moyens financiers de l'ampleur souhaitée, c'est clairement l'utilisation des moyens du web, plus rapidement et facilement mobilisables, qui est de mise.

 

Tout comme le bénévolat, même si à terme des embauches par contrat d'insertion sont envisagées. Mais dans cette perspective, le modèle et la structure devront avoir engrangé un peu plus de vécu.

 

Il conviendrait désormais d'enrichir le site web par un certain nombre d' "échantillons" divers et variés afin de démontrer une volonté de fer pour progresser, mais surtout pour compléter la vitrine de ce que pourrait être ce projet, tel que mené à terme.

 

Bien entendu, la route n'est pas et ne sera pas facile, mais c'est un passage obligé pour recueillir plus de réponses (favorables autant que possible) lors des sollicitations qui sont effectuées auprès de professionnels.

 

Karl Olive, que j'ai sollicité pour être présent à cette réunion, saura sans doute mieux que moi donner un coup de pouce adéquat, en professionnel qu'il est et en dehors de toute velléité politique pour laquelle l'équipe a bien appréhendé et intégré les risques ou pièges, de quelque côté ils viendraient.

 

Sur le principe, il faut chercher les compétences là où elles se trouvent, en plus de celles qui se sont proposées de manière naturelle après le lancement, sans oublier de les développer même quand elles sont encore balbutiantes.

 

Et continuer d'avancer. Pas à pas.

 

Le site web : http://www.lspr.fr

 


Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 15:30

boule-de-cristal.jpgBoule de cristal

au CCAS ?


 

 

Après mon éviction "à l'insu de mon plein gré" du CCAS (voir article du 19 mars 2010 "Viré du CCAS" dans ce blog), un internaute m'a conseillé de regarder la situation de Hicham EL IDRISSI, membre du Conseil d'Administration du CCAS (Comité Communal des Actions Sociales)

A noter qu'il est un ancien membre de "Poissy Pour Tous" (liste PS-PCF), présent au 1er tour des municipales 2008.


C'est au mois de juin 2008, et sauf erreur de ma part, qu'il est entré au Conseil d'Administration du CCAS de la ville, en sa qualité de Président et représentant de l'association HANDICA'POISSY, comme indiqué sur le site web de la ville de Poissy :

Les membres nommés :

  • - Micheline Daniele, en qualité de représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions sur proposition du Secours catholique.
  • - Annick Dechamps, en qualité de représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions sur proposition du Secours populaire français.
  • - Hicham El Idrissi au titre des personnes participant “à des actions de prévention, d’animation et de développement social dans la commune”,
  • en qualité de membre de l’association "HANDICA'POISSY".
  • - Daniel Geslin, en qualité de représentant des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de la lutte contre les exclusions sur proposition des Restaurants du cœur.
  • - Pierre Guettier, en qualité de représentant des associations de personnes âgées et retraitées sur proposition de l'Union territoriale retraités CFDT des Yvelines.
  • - Magdelaine Le Goff, en qualité de représentant des associations de personnes âgées et retraitées sur proposition du Comité départemental des retraités et personnes âgées.
  • - Pierre Léveque, en qualité de représentant des associations de personnes handicapées du département sur proposition de La Croix-Rouge française.
  • - Micheline Vanderstappen, en qualité de représentant des associations familiales, sur proposition de l’UDAF.

 

Un jeune qui s'implique dans l'action sociale, quoi de plus exemplaire et remarquable dans ce monde individualiste et consumériste !


Mais à regarder la déclaration de création de son association, un détail m'est apparu assez singulier : l'association n'a été déclarée qu'à la date du 12 novembre 2008, et publiée au 29 novembre suivant.

 

Soit environ 5 mois APRES sa nomination au CCAS...


La première question qui arrive dans la foulée est de savoir comment au moment de sa nomination, il a pu être identifié comme Président d'une association qui n'avait pas encore d'existence officielle ?


La question reste ouverte pour le moment.


La seconde est de savoir si cet aspect, singulier donc, n'invalide pas tant sa nomination, comme les décisions du Conseil d'Administration prises depuis cette date ?

 

La question reste ouverte, elle aussi. 


J'en ajouterai une troisième - plus politique - qui est de se demander, quelle est l'action concrète de cette association ?

La coordination handicap locale, jointe ce jour par téléphone, ne la connait pas et n'est pas en mesure de donner si ce n'est même un numéro de téléphone où la joindre...

 

Mais il vrai qu'elle n'a pas de boule de cristal, elle...


Plus d'informations :

 

Coordination handicap locale : CHL de POISSY

Immeuble "Antares" - 2 rue Charles-Edouard Jeanneret - Technoparc - 78300 POISSY

Tél. : 01 39 11 89 25 - Télécopie : 01 39 11 89 20 - Courriel : chl.poissy@club-internet.fr

 


---> Copié/collé du site du journal officiel :

Association : HANDICA'POISSY. 

 

Identification R.N.A. : W783000032

No de parution : 
20080048
Département (Région) : 
Yvelines (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye. 
Type d'annonce : 
ASSOCIATION/CREATION


Déclaration à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye. 
HANDICA’POISSY.
Objet : favoriser l’épanouissement des personnes handicapées (tout type d’handicap : physique, mentale, addiction...), par la découverte et la pratique du sport, de la culture, par la participation à des voyages, des ateliers à thème,... promouvoir l’accessibilité à des édifices et lieux publics, aux tranports, aux stationnements et lieux de passage dans la ville... favoriser l’intégration sociale des personnes handicapées des les structures de loisirs non spécialisés, encourager la scolarisation des enfants handicapés, contribuer à changer le regard des autres envers la personne porteuse de handicap. 
Siège social : 4, avenue de la Coudraie, 78300 Poissy. 
Date de la déclaration : 12 novembre 2008.


Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:30

dauphins.jpg

 

Piscines pour tous,

enfin presque...




La ville de Poissy compte deux piscines municipales : celle des Migneaux et celle de Saint-Exupéry.


Lors de la séance du 14 avril 2010, le conseil a voté pour le relèvement des tarifs d'entrée ETE et HIVER.


Personnellement, j'ai voté "contre". Pourquoi ?


Premièrement, le postulat donné en préambule disant que "face à l'augmentation des coûts de fonctionnement" n'est absolument pas étayé par des quelconques chiffres factuels.


Deuxièmement, ce n'est pas parce que la dernière délibération municipale sur la tarification des piscines date du 26 juin 2003 qu'il faut absolument palier à ce "manque" de révision tarifaire.


Troisièmement, j'ai beaucoup de mal à comprendre la logique de monsieur le maire quand il nous dit que ce serait pour que les pisciacais reviennent à la piscine de Poissy. En portant le ticket d'entrée à un niveau semblable à celui des piscines des communes environnantes, c'est sûr, les pisciacais vont venir ou revenir s'y précipiter... 


Quatrièmement, dans la même logique, c'est pour offrir à terme d'autres prestations ludiques (si j'ai bien compris). Sauf que pour arriver à susciter de l'intérêt et faire accepter la hausse, il vaut mieux les mettre à disposition, voire au moins les présenter dans le but d'une mise en place proche. Rien de cela n'a été fait.


Et enfin cinquièmement, la hausse en elle-même qui se situe entre +25% à +67% pour les pisciacais !


Tarifs ETE :

Enfants : 2,60 E à 3,30 E => +27%

Adultes : 3,50 E à 4,50 E => +28,5%

Enfants : Carnet de 10 entrées de 22 E à 28 E => +27%

Adultes : Carnet de 10 entrées de 29 E à 37 E => +27,5%


Pour les non-pisciacais : Pas d'augmentation !


Tarifs HIVER :

Enfants : 1,60 E à 2,00 E => +25%

Adultes : 2,20 E à 2,80 E => +27%

Enfants : Carnet de 10 entrées de 11 E à 14 E => +27%

Adultes : Carnet de 10 entrées de 17 E à 22 E => +29,5%

Carte d'activité pour les cours de natation : 42 E à 70 E => +67%

 

Pour les non-pisciacais, les tarifs Hiver progressent de 27% pour les tickets à l'unité et de 28% pour le carnet de 10 entrées.

 

Chacun aura certainement son appréciation sur le sujet.

 

Pour ma part, une seule question m'étreint : est-ce que cela préfigure le niveau d'augmentation des taxes locales à Poissy ?

 

En attendant, les piscines sont ouvertes à tous, et si vous mettez les moyens pour y aller, profitez-en bien pour vous détendre ou pour faire le dauphin !

 

 


Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:00

cmj.jpg Je n'y suis pas allé !



"C'est bien dommage !" me répondrez-vous sans doute.


Eh bien, non ! Ce qui est "dommage" ne consiste pas pour moi à être absent à cette réunion, même si - parait-il - elle était d'importance car des propositions y seraient exposées par nos jeunes.


Ce qui est "dommage" est de n'avoir eu comme unique information du Maire que la convocation à cette "manifestation" prévue ce vendredi 16 avril.

 

Sur la teneur des éléments et propositions des jeunes, les communications du cabinet du maire ou de l'animatrice ont brillé par leur absence, en ce qui me concerne en tout cas. Vive la transparence !

 

Alors à quoi sert d'avoir par exemple un e-mail de la ville de Poissy, que le Maire a bien voulu continuer à m'accorder après mon départ du groupe majoritaire, si ce n'est pas pour l'utiliser et envoyer un minimum d'informations ?

 

Le Conseil des Jeunes est le sujet pris en exemple, il n'est de loin pas exhaustif : en dehors des éléments remis pour les réunions mensuelles de conseil, l'information de l'élu que je suis reste plus que spartiate. 

 

Et mon passage dans l'opposition n'a bien sûr pas arrangé la chose, mais la différence est somme toute assez peu visible.

 

Pourtant, être élu municipal, majoritaire comme d'opposition, ce devrait être un rôle particulier et une place privilégiée au sein de la ville pour la faire vivre.

C'est bien pour cela que les élus ont été...élus...!


Tenir le rôle particulier d'élu municipal, ce ne devrait pas être - pour moi - apprendre "ce qui se passe" à Poissy au travers de la lecture du dernier numéro du "Pisciacais" ou de découvrir les sujets une fois inscrits à l'ordre du jour des réunions de conseil...

 

Dans le cas du Conseil des Jeunes, cela me donne l'impression qu'il faudrait venir juste "pour faire joli sur la photo" (à supposer qu'elle soit "bien cadrée") ou à peine plus, voire "pour montrer la cohésion de l'équipe municipale autour de ce Conseil des Jeunes", ce qui est loin d'être le cas dans la pratique.

 

Car comment réussir une cohésion sans quelques bases élémentaires d'animation ?

 

Aussi, sans cette animation - minimale - sur le sujet, j'ai décidé de ne pas me transformer en "conseiller d'ornement".

 

Même en ayant été disponible, l'absence est malheureusement de rigueur pour marquer sa désapprobation car en m'abstenant de venir j'évite de verser de l'eau au moulin de cette mascarade et de "faire comme si" fallacieux qui ne me convient pas. 

 

Toutefois, pour montrer tout le respect et l'intérêt - réels - que je porte à ces élus en herbe (comme aux pisciacais), je suggère de les faire réfléchir, avec leurs ainés (majorité et opposition), sur le thème "l'information des élus et des citoyens, source d'implication dans la cité".

 

Des propositions, simples et de bon sens, en sortiront, à n'en pas douter.

 

Il resterait la volonté politique de l'organiser puis de mettre en oeuvre le résultat des travaux.


Chiche, monsieur le maire ?



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche