Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:00
Baguette-magique.jpg

Abracadabra à La Coudraie !








L'article du dernier numéro du "Pisciacais" (n°33 du 11 février) sur le quartier de La Coudraie m'a interpellé, à plusieurs titres.

En premier lieu son titre : "Les travaux ont commencé !". 

Au regard de la suite, le bon titre aurait pu être "La magie a commencé !".

En effet, à lire le texte et l'encart en gras, on apprend que "aujourd'hui, les différents partenaires contribuent à hauteur d'environ 15 millions d'euros au projet de rénovation urbaine de La Coudraie ! Il reste 2,8 millions d'euros à notre charge, soit environ 15% du coût global!"

Pour un projet dont le coût global a été présenté en mars 2009 à 34 millions, le voilà qu'il serait ramené à 17,8 millions, soit près de deux fois moins. Formidable, me diriez-vous.

Mais par quel tour de passe-passe serions-nous partis de 34 millions pour arriver à 17,8 millions ? Dans la foulée, avec un financement municipal de seulement 2,8 millions au lieu de 20 millions ?

Mystère.

Aucun élément n'a été avancé dans l'article, pas même en conseil municipal ni auprès du conseiller que je suis. Pourtant, cette re-configuration vaudrait la peine d'être largement relayée et diffusée.

De même, il n'y a aucun détail sur les sommes apportées par "les partenaires". Serait-ce parce que certains habitants, comme ceux du quartier de La Bruyère y verraient leur contribution indirecte avec les subventions qui seraient versées dans le cadre du projet de construction de logements ?

Venons-en à la deuxième partie de l'encart en gras : "Je considère que c'est un défi réussi, et que nous avons agi de façon responsable pour préserver la bonne santé financière de la ville."

Deux de choses l'une, soit c'est réel et j'applaudirais des deux mains, soit c'est de la propagande par omission d'informations beaucoup moins avouables à la population.
Car passer de 20 millions à 2,8 millions de financement municipal pour au final se rendre compte qu'il faudra faire le chemin inverse (passer de 2,8 à 20 millions...) risque de faire parler dans les chaumières.

Dernier point : "les habitants continuent à être consultés" avec la mise en place "dans les plus brefs délais" d'un dispositif de "Gestion Urbaine de Proximité". C'est sans doute ce qu'il aurait fallu faire dès le départ.

Comme pour ceux de La Bruyère. 
Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 00:15
La Bruyère sur le net


Une habitante du quartier, Laetitia DUBOIS, a créé une
pétition - je l'ai signée et je vous invite à en faire de même.

Je suggère de prolonger la date de validité jusqu'au 26 mars, date de la très attendue réunion publique d'information (enfin) organisée par le maire de Poissy, selon son courrier daté du 18 février.

Elle a aussi créé un
groupe sur Facebook 
La Bruyère : Urgence Mobilisation

 
Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 06:30
La Bruyère en collectif




A l'initiative de certains habitants du quartier qui ont sollicité Coeur de Poissy, une réunion de "mise au point" a été organisée de manière rapide et impromptue ce dimanche à partir de 18h30 sur la petite place entre la Pharmacie et le Franprix du centre commercial.

Environ une centaine de personnes ont répondu présent pour échanger sur le projet de construction de logements dont je vous livre les points essentiels :

- le projet va au-delà de 110 logements car il semble qu'il faut en ajouter 90 de plus, soit un total de 200. Inutile de vous dire que les commentaires faits pour les places de parking, de crèche et dans les écoles s'en trouvent renforcés. Pareil pour la difficulté pour les allées et venues. 

- l'argument des logements sociaux en manque ne résiste pas à la situation de la ville où la barre est à 38%, mais ce n'est pas une raison - sur le principe - de ne plus en faire à Poissy, comme l'a fait justement remarquer une personne. Toutefois, il s'agit d'en faire une implantation raisonnée, dans le sens qu'une proximité à quatre mètres des voies ferrées n'est certainement pas la bonne solution, même si les isolations phoniques ont fait des progrès...

- en dehors des travaux pour la réaliser, la dépollution des sols est une opération classique et obligatoire pour enlever tous les produits toxiques divers et variés - des carottages ont déjà été faits selon un des habitants

- la mise en service de la gare "grande ceinture" TGO (Tangentielle Grand Ouest) a été mise en suspend et aucune décision ne sera prise le temps de la période élective des Régionales, mais cette liaison est inscrite dans le schéma directeur et a donc toute chance de se faire. La principale contrainte réside en l'électrification de la portion de ligne entre Saint-Germain en Laye et Poissy/Achères qui doit être faite.

- la gare a donc toutes les chances d'être mise en fonction, ce qui va apporter principalement en semaine un flux nouveau dans le quartier, flux qu'il faudra endiguer et gérer. Aujourd'hui, aucune perspective n'est donnée par la municipalité.

- certaines procédures formelles de contestation ont été engagées, mais il me semble important que les habitants du quartier se constituent en collectif, pourquoi pas sur la base de la pétition en cours, afin d'avoir une coordination des actions.

- la municipalité tenterait d'obtenir des subventions liées à la construction de ces logements, subventions qui entreraient dans le financement de la rénovation du quartier de La Coudraie.

Donc, même s'il s'agit d'un opérateur privé (la SNI), la ville semblerait y trouver son compte par plusieurs aspects.

Le dernier point, peut-être essentiel, est que les habitants ne doivent pas donner une orientation politique à cette démarche. D'ailleurs ils ne le souhaitent pas, mais il faudra qu'ils restent vigilants car il serait tellement plus facile à certains de stigmatiser un mouvement politisé pour le rejeter.

Pour ma part, je m'attacherai à soutenir leur démarche comme j'ai commencé à le faire au dernier conseil municipal, foin de toute étiquette politique.

La lettre de réponse du Maire de Poissy - notons qu'elle est datée du 18 février, jour du conseil - a été montrée et n'apporte pas de solution concrète dans sa parfaite langue de bois comme cela a été relevé par les habitants présents, si ce n'est l'organisation d'une réunion publique avec monsieur le Maire en date du 26 mars prochain

Elle sera certainement la séance de rattrapage de la réunion de quartier faite en 2009 durant laquelle aucun projet de construction n'avait été évoqué. Il faudra entre autre expliquer pourquoi un projet si important n'a pas fait l'objet d'une concertation préalable ou tout du moins d'une communication en toute transparence.
 
Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 20:00
lumiere.jpg
18 février, soirée "Hot" en couleurs






Ce Conseil Municipal du 18 février 2010 a été assez court mais n'en a pas été calme pour autant.

En effet, en début de réunion j'ai interpellé monsieur le Maire de Poissy afin de lui faire part de la grande inquiétude des habitants du quartier de La Bruyère suite au projet de construction de logements près de la gare dite "de la grande ceinture", projet qui viendrait sur-saturer la vie du quartier : circulation, crèche, école, stationnement.

En dehors de tout esprit partisan, je m'étais fait l'écho de ce projet dans ce blog le 7 février dernier, avec le questionnement des conséquences potentielles de la réalisation de la Tangentielle Ouest.

La réponse de notre premier édile a été de dire que le sujet n'étant pas à l'ordre du jour il n'y répondrait pas et qu'il fallait respecter le règlement intérieur du conseil (pour respecter l'ordre du jour).

Toutefois, une bonne vingtaine d'habitants du quartier s'étaient déplacés. Devant l'absence de réponse en début de réunion, ils l'ont interpellé à la fin pour savoir ce qu'il en était exactement.

Monsieur le Maire a eu beau dire qu'il s'agit d'un projet initié par son prédécesseur, la physionomie initiale a grandement évolué sous sa mandature.

Et ce n'est pas parce qu'un projet a été initié qu'il faut le garder.

Les motivations pourraient être toutes autres, puisque la construction de nouveaux logements permet l'attribution d'une aide du Conseil Général, aujourd'hui de 10.000 euros par logement.

Je soupçonne donc que cette construction soit le moyen d'obtenir une subvention pour financer....la rénovation du quartier de La Coudraie.

Ce serait l'aide de La Bruyère pour La Coudraie. A confirmer cependant.

Ce sera une des questions à poser à notre Maire lors de la réunion publique (a priori) qu'il a annoncé sous la pression des habitants. Les date, heure et lieu seront annoncés prochainement. 

L'autre sujet "hot", en ce qui me concerne, est la décision de notre Maire de m'attaquer en justice dans le cadre de l'article L2123-35 du Code Général des Collectivités Territoriales.

Comme je l'avais évoqué dans mon article du 15 février ("Maire attacks"), c'est mon article "éthique en toc" du 29 janvier 2010 qui n'a pas été apprécié et qui fera l'objet des discussions devant tribunal pour savoir s'il s'agit de propos diffamants.

Extrait de l'article L2123-35 :
"
La commune est tenue de protéger le maire ou les élus municipaux le suppléant ou ayant reçu délégation contre les violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l'occasion ou du fait de leurs fonctions et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté.

 

La protection prévue aux deux alinéas précédents est étendue aux conjoints, enfants et ascendants directs des maires ou des élus municipaux les suppléant ou ayant reçu délégation lorsque, du fait des fonctions de ces derniers, ils sont victimes de menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages."

Afin de ne pas être en reste, et vu la tournure que prennent les choses, j'ai informé Monsieur le Maire de mon action judiciaire à venir relativement à une autre affaire pour "trafic d'influence".

En effet, le document de promotion de la semaine de l'égalité 2008 indique la tenue de la réunion du "Café Littéraire" du 02 décembre 2008 dans le restaurant "La Mama", document que
 la ville a élaboré, payé (en tout ou partie) et diffusé la publicité.

 

Après le salon de l’auto 2008 de Poissy (réitéré en 2009), pourquoi ce restaurant serait-il choisi dans le cadre de cette « semaine de l’égalité » au détriment de tout autre ?  Monsieur le Maire de Poissy et/ou son adjoint au Commerce useraient-ils de leur position pour exercer un avantage pour ce restaurant ?

 

Si tel était le cas, ces faits seraient incriminés par les articles 432-11 et 433-1 du Nouveau Code Pénal français.

Bien entendu, cela vient en complément des éléments relevés dans le cadre des salons de l'auto qui se sont tenus à Poissy en 2008 et en 2009, éléments qui sont éligibles au
 délit de "prise illégale d’intérêt", définie à l’article 432-12 du code pénal.

Deux points pour lesquels je vais déposer une plainte contre X 

auprès du Procureur de la République pour faire toute la lumière sur ces affaires.

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 07:00

Mars_Attack.jpg
Maire attacks !







Peut-être allez-vous croire au remake de "Mars attacks" ? Pas tout à fait, mais c'est une certaine tournure que compte prendre Frédérik Bernard dans les relations avec certains de ses conseillers municipaux.

A peine le courrier de réponse signé et envoyé le 08/02/2010 (à ma lettre qu'il a reçue le 08/12/2009 - voir articles des 6 et 7/12/2009 dans ce blog), Monsieur le Maire a décidé de porter une action de justice à mon encontre le 09/02/2010.

Mais toutefois sans me prévenir.

En effet, c'est seulement à la lecture de la convocation et ordre du jour du prochain conseil que je l'ai découvert vendredi soir dans les décisions prises par notre premier édile.

Voici le texte : "Date : 09/02/2010 - Objet : Action en justice : recours contre Monsieur Daniel DEBUS, Conseiller Municipal - allégations portant une atteinte certaine à l'honneur et à la considération de Monsieur Krémo ALLAOUCHICHE, Maire Adjoint de la commune de Poissy".

Ma première réaction est de dire "encore des frais pour la commune !".

Ma seconde est un questionnement : "de quoi se mêle le Maire ?"

Car s'il s'agit de mettre en cause mon article dans ce blog relativement aux repas servis et payés par la mairie au restaurant "La Mama" , propriété de M.ALLAOUCHICHE, dans le cadre de l'organisation des salons de l'auto 2008 et 2009 (voir article du 29/01/2010 "éthique en toc"), cela concerne une affaire qui a été transmise au Procureur de la République par un autre élu (Richard BERTRAND, qui lui aussi a fait l'objet d'une décision semblable, mais le 28 janvier dernier), et dont la suite judiciaire est à venir, selon la décision du Procureur.

Par contre, puisque cela prend cette tournure, je ne manquerai pas d'annoncer ma propre action personnelle lors du prochain conseil municipal du jeudi 18 février. 

Affaire (nouvelle) dévoilée le 18 au conseil, le 19 sur ce blog !
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche