Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 08:00
Budget 2019 de la ville de Poissy, un premier aperçu

Le budget 2019 de la ville de POISSY a été voté ce lundi 18 mars, sans surprise.

Plusieurs indicateurs et éléments sont cependant à relever.

Saluons en premier lieu la continuité du soutien apporté aux associations locales. Le budget reste stable à 1,9 million d’euros.

Saluons également l’effort de financement du social et de la culture avec une bonification de +240.000 euros dont les bénéficiaires sont le Conservatoire, le théâtre et le CCAS, pour un total de 3,6 millions.

A noter que le cumul des trois est « à peine » supérieur au budget qui nous apparaît étonnant de 3,1 millions d’euros destinés à la reconstruction de la « Maison de fer ». Ce vieux projet lancé en 2008 pour reprendre la maison dite « Eiffel » écroulée lors de la tempête de décembre 1999 arrivé à se concrétiser, mais à quel prix ! À ce tarif, nous proposons de la rebaptiser en « maison en or »...

Budget 2019 de la ville de Poissy, un premier aperçu
Partager cet article
Repost0
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 08:00
Poissy, pas d’augmentation des impôts locaux...?

En voyant le nouveau teaser de la ville de Poissy, «Poissy soutient votre pouvoir d’achat - 0% d’augmentation des impôts locaux », nous avons été plusieurs à avoir réagi spontanément, à plusieurs titres.

Tout d’abord sur sa véracité, pour la partie impôts locaux : si certains taux n’ont effectivement pas bougé, l’augmentation n’a pas été - factuellement - de zéro pour cent puisqu’entre autres, les bases de calcul des taxes d’habitation et foncière ont été revalorisées, augmentant le montant à verser...

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, en différence de montant sur un exemple concret :

Taxe foncière 2018/2014 : +24,65%

Taxe d’habitation 2018/2014 : +3,49%

A noter la taxe des ordures ménagères qui a pris +20% en 2015, après une augmentation de +2,4% en 2014...

Ensuite, ce que n’a pas fait le premier édile et son équipe, c’est le conseil départemental des Yvelines, dont il assure une vice-présidence, qui a voté à la presque unanimité +66% d’augmentation de la part départementale de la taxe foncière pour application au 1er janvier 2016. Une première en France !

Suffirait-il donc de changer de casquette pour ne prendre en compte que ce que fait la main droite mais oublier ce qu’a fait la main gauche ?

La défense du pouvoir d’achat est d’actualité et très largement mise à mal ces dernières mois et semaines, pour ne pas dire années, alors mieux vaut rester prudent sur le sujet sauf à s’exposer bien inutilement mais sûrement.

Enfin, la publicité faite sur fonds publics et municipaux ne manquera pas de faire jazzer les mauvaises langues d’une telle manœuvre pré-électorale un peu trop manifeste...

L’intelligence et la mémoire des Pisciacais pourraient-elles venir à manquer en 2020 ?

Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 08:00
Grand débat : pourquoi la facture du Grand Paris s’alourdit sans projet plus complet ?

Au début de l’année dernière, la Cour des comptes avait réalisé un rapport sur la SGP, la Société du Grand Paris, en charge de la construction des nouvelles infrastructures : les enquêteurs ont ainsi pu constater que la facture prévisionnelle est passée de 19 à 38 milliards d’euros, soit le double...! Sans compter des frais financiers encore plus astronomiques, de 32 à 134 milliards d’euros, avec un risque de les voir exploser à plus de 900 milliards dans un scénario catastrophe (*).

Si - pour un tel montant - le projet du Grand Paris avait été de réaliser le bouclage Ouest de La Francilienne, cela aurait pu se concevoir. Car - pour sa partie Nord - quid de la relance du projet de l’A104 et son tracé le plus large hors agglomérations ? Visiblement, il n’en est rien, aucun financement n’a été prévu ni dans le projet initial, ni dans le projet « augmenté »...

Les magistrats ont également pointé les procédures d’attribution des marchés. Certaines ont été identifiés avec « pour lesquels les procédures et les grands principes de mise en concurrence n’avaient pas été respectés, soit attribuant un marché à une entreprise dont l’offre aurait dû être rejetée pour irrecevabilité, soit en modifiant en cours de procédure les modalités de calcul des offres financières, ce qui a eu pour effet de modifier l’ordre de sélection des candidats ».

Beaucoup de précautions de langage pour désigner des faits constitutifs d'un possible délit de favoritisme, qui peut aussi avoir un autre nom sous-jacent, celui de corruption. A moins que ce ne soit que de la « répartition » vis-à-vis des ressources disponibles, pour permettre de préserver l’emploi dans ces entreprises bénéficiaires.

Évidemment, l’instruction du dossier est en cours et on ne peut qu’espérer que l’enquête va être lancée.

Difficile aussi de ne pas se poser la question pourquoi ce rapport a mis autant de temps pour être pris en compte ?

Le manque de transparence est condamnable mais le manque d’ambition ne l’est-il pas tout autant ?

Les projets comme l’A104 qui datent de plus de 40 ans auraient enfin pu trouver un financement. Malgré l’occasion donnée avec un projet d’une telle ampleur qui ouvre la bourse étatique de l’investissement, comment dire autrement que nos représentants élus départementaux, régionaux et nationaux ont « loupé le coche »...?

Le manque de vision, d’ambition et d’action concrète pour améliorer de façon notable voire résorber la gestion des flux routiers régionaux est patent. Historique même, car quelle autre opportunité aurons-nous pour relancer l’économie et réaliser le détournement de ces flux de nos centres de ville de la proche périphérie parisienne (à Poissy comme ailleurs)...?

(*) Sur la base de Marianne.net

Partager cet article
Repost0
14 mars 2018 3 14 /03 /mars /2018 08:00

Avec 128 logements en propriété, Poissy est une ville riche de son patrimoine historique et immobilier...

C’est aussi une charge et gestion à mener.

Initialement prévus pour loger les fonctionnaires, certains sont même actuellement inoccupés.

Dans sa recherche d’optimisation des charges, la revente reste une solution pour rembourser les dettes ou investir dans tout autre projet municipal.

L’idée n’est toutefois pas de combler les dépenses courantes, mais à porter des investissements d’avenir.

C’est très certainement à ce prix que Poissy pourra continuer de remonter la pente budgétaire tel qu’initié, avec une perspective d’actions de développement de services proposés à nos concitoyens.

Nous voici avec le PSG qui apporterait environ 3,5 mE avec le rachat des terres « de Poncy ». Et n’oublions pas la revente de 28 maisons ou logements déjà effectuée depuis 2014, dont la « fameuse » auberge de jeunesse rachetée lors de la dernière mandature à un organisme ayant (eu) dans sa Direction des liens « amicaux » avec le premier édile pisciacais de l’époque.

Malgré l’affirmation en séance de conseil municipal à l’époque qu’il n’y avait aucun lien de cause à effet (ce qu’il nous avait été difficile de croire), cet achat était resté très controversé; nous voilà débarrassé de cette propriété non entretenue depuis plusieurs années, qui aurait été un véritable boulet financier.

Bref, ne refaisons pas l’histoire - cela fera au total environ 13 mE récupérés.

Si nous avons bien compris, sur ce montant notre Maire indique que l’investissement atteindra 7,2 mE, notamment la réfection du mur de la Tournelle, l’achat du Forum Armand-Peugeot - tous deux déjà effectués. Le point majeur est finalement le choix d’un nouveau site pour l’implantation du conservatoire de musique bien trop à l’étroit dans ses murs du centre-ville.

Municipalisé selon les règles, le conservatoire est et reste un centre de rayonnement local important pour ne pas dire majeur.

Il mérite bien d’y consacrer quelques (grands) efforts, si ce n’est pour reconnaître le travail de qualité mené par son équipe depuis de nombreuses années.

Partager cet article
Repost0
16 février 2018 5 16 /02 /février /2018 12:00

Une avancée notable a été faite dernièrement avec le vote budgétaire des travaux d’aménagement des voies destiné à l’arrivée du PSG à Poissy-Poncy.

5,5 millions d’euros vont être nécessaires pour l’aménagement de la nouvelle voie de la rue de la Bidonnière et des accès aux stade et installations sportives.

Attendue depuis le lancement de la consultation publique, la finalisation du financement de l’opération PSG restait à effectuer.

Voilà qui a été acté lors de la dernière séance du GPSEO.

Le déménagement de la fourrière intercommunale a été confirmé, juste à côté des pompiers.

Le projet va entrer dans sa phase opérationnelle dès validation du permis de construire.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche