Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 17:30

La municipalité a décidé de faire disparaître cet établissement pour le remplacer par une structure identique en apparence mais avec une différence majeure : les parents ne pourront plus voter les décisions ! Leur avis ne sera que consultatif.

 

La Caisse des écoles est un établissement public communal qui intervient dans les domaines suivants :

•les subventions pour les sorties pédagogiques dans chaque école,

•le soutien financier des activités spécifiques au sein de l’école (conteurs, musiciens, comédiens…),

•l’aide à l’équipement des bibliothèques d’école,

•l’organisation de concerts JMF au Théâtre de Poissy,

•les cadeaux de Noël aux écoles maternelles.

•elle porte aussi le Dispositif de Réussite Educative qui soutient les enfants et adolescents en fragilité scolaire, sociale ou familiale.

 

Jusqu'à maintenant, les réunions nombreuses nous amenaient à débattre des orientations de la Caisse des écoles, des attributions de financement pour tel ou tel projet éducatif, du vote du budget.

 

Depuis deux ans, le nombre de réunions a brutalement chuté, les échanges sont devenus peu à peu difficiles car les décisions étaient déjà actées en amont. Ce qui a fini par démobiliser les parents d'élèves élus.

 

Aujourd'hui, la municipalité a décidé de museler encore davantage la parole des parents d'élèves en leur supprimant le droit de voter les décisions de la Caisse des écoles. Les parents d'élèves désignés ne seront plus que des faire valoir.

 

La pétition est disponible à cette adresse :

http://www.mesopinions.com/petition/social/sauvons-caisse-ecoles-poissy/18181

Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 10:00

Depuis le 27 janvier, la vidéo verbalisation est effective à Poissy. Les vidéo-opérateurs derrière les écrans, sont assermentés pour verbaliser les contrevenants.

Le sujet ne laisse visiblement pas indifférent. De la "Surveillance" à la "protection", nous voilà passé à la "verbalisation".

Est-ce un réel "plus" pour la ville ou un facteur supplémentaire de désertition de la ville ? L'avenir le dira. La fréquentation des commerces servira certainement de baromètre. Le retour de la carte TEMPO permettra-t-il d'enrayer la désaffection du centre ? Beaucoup de questions et de doutes.

Les réactions sont attendues dans les jours et semaines à venir.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 21:00

IMPOTS LOCAUX A POISSY

LE NIVEAU EXCEDENTAIRE DE 2011 

 

 

L'augmentation des impôts locaux avait été sentie en 2011. Annoncée à près de 15%, son effet réel a été supérieur pour un certain nombre de Pisciacais, notamment de retraités pour lesquels le taux constaté était de +25% si ce n'est plus.

 

Toutefois, rien ne vaut un comparatif avec d'autres villes pour "apprécier" le niveau relatif, en comparaison de ce qui se pratique. Le site PROXITY nous en donne l'occasion. Et ce comparatif est édifiant.

 

Vous apprécierez, également, les éléments dont vous trouverez un extract ci-après :

 

POISY-impots-locaux.JPG

 

En 2011, le budget de fonctionnement de la commune de Poissy se montait ainsi à : 75 702 000 € (impôts locaux + divers + dotations de l'état).

En 2011, les charges de fonctionnement de la commune de Poissy étaient de : 66 458 000 € dont 33 732 000€ pour les charges de personnel : soit 50.76%. Ce taux a grimpé à 53% en 2012.

Le résultat comptable de la commune de Poissy s'établissait ainsi à : + 9 244 000 € en 2011 (recettes-dépenses). C'est une somme qu'elle peut ainsi utiliser pour ses opérations d'investissement ou de désendettement. Vous remarquerez que ce montant représente 12.2% du budget.

 

Si l'on met en perspective l'augmentation des charges de fonctionnement et de celle des impôts locaux, y verrait-on la nécessité d'avoir eu à augmenter les impôts locaux en 2011 au niveau auquel il a été effectué ?

 

Pour s'en convaincre, exercez-vous à faire la règle de trois : En 2011, le total des impôts locaux encaissés par la commune de Poissy se montait à : 45 604 000 €.

Pour mémoire, les impôts locaux sont l'addition de :

  • la taxe d'habitation
  • la taxe foncière (bâti et non bâti)
  • la taxe professionnelle (ou son équivalent suite à sa réforme) sur les entreprises établies sur la commune de Poissy.

A vos calculettes !

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 12:00

cochon-casse

 

 

TAXES, TAXES et

(RE-)TAXES à Poissy


 

 

Après les impôts sur le revenu, voici l'arrivée des impôts locaux : taxe d'habitation, taxe foncière, taxe ordures ménagères et autres.

 

Les variations sont assez inégales : taux comunaux et départementaux n'ont pas changé d'un pouce. Seule la revalorisation de la base, de 1.6 à un peu plus de 1.8% restent raisonnables;

 

La taxe d'ordure ménagère a une progression plus "intéressante" en passant de 4.71% à 4.93%, nous voilà avec +4.67% auquel s'ajoute l'évolution de la base, soit +6.72% au total. Près de 7%, nous voilà a minima à plus de trois fois l'évolution de l'inflation...!

 

Ce n'est rien comparé au syndicat de communes qui se "gave" de plus de 27% sur la taxe foncière et de plus de 29% sur la taxe d'habitation !!

 

Par rapport au taux d'inflation de 2012 (2.00%), nous voilà de 13 à 15 fois plus !

 

La taxe d'ordure ménagère à 2,3 fois plus ferait presque figure de "petite" hausse... 

 

Attendez-vous à quelques hausse (une création en fait) supplémentaire, car il n'aura échappé à personne que la colonne "intercommunalité" est restée vide. Pour le moment. Avec l'intégration de Poissy dans la PAC (intercommunalité Poissy - Achères - Conflans), l'impôts nouveau arrivera un peu avant le beaujolais de 2014...

 

Personne ne saurait dire dans quelle proportion puisque le contour des activités qui seront "mutualisées" n'ont pas encore été définies, ou en tout cas présentées. A peine avons-nous eu l'écho de la mise en place d'une video-surveillance, qui aura son coût bien pesé. D'ici là, le mystère reste entier.

 

Mais, chers concitoyens, vous n'avez encore pas tout vu puisque l'impôt européen pointera son nez, probablement juste après les élections européennes du 25 mai 2014. On prend le pari ?

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 23:30

Lors du conseil municipal qui a eu lieu ce soir, mercredi 30 octobre 2013, le point d’orgue a été la délibération N°3, au sujet du rachat par la ville de la propriété appartenant au CLAJ, situé sur l’Ile des Migneaux. Les riverains se sont déplacés en masse pour être présents et assister plus particulièrement aux débats sur le sujet.

 

Plusieurs points ou éléments sont à éclaircir :

 

1 – aujourd’hui il n’est présenté qu’une partie, probablement infime, du projet de reprise et de réhabilitation de l’ancien site du CLAJ ; les locaux ne sont plus aux normes, d’importants travaux vont devoir être nécessaires,

2 – dans la délibération, il est présupposé d’un financement du Conseil général des Yvelines et de la Région IdF, aucune demande préalable ne leur a toutefois été faite,

3 – avant même cette réunion du conseil municipal, le maire a proposé le rachat du site par courrier en date du 26 septembre 2013…

4 – pourtant, la discussion du budget 2014 n’est pas encore d’actualité !

 

Mes questions, posées en séance :

 

1 - Le site est situé dans une zone inondable (PPRI présent), quid des possibilités d’aménagement voire d’agrandissement dans ce cadre très contraint ?

 

2 – quel est le projet global, et surtout son coût, sachant qu’aujourd’hui seuls 1.5 millions sont demandés ? Quel est l’engagement financier à venir ? Quid sur 2014, 2015, 2016, voire au-delà ? Pourquoi ne pas l’avoir inscrit au budget 2013 puisque la liquidation judiciaire du CLAJ local a été prononcée en octobre 2012 ?

 

3 – le CLAJ ayant été mis en liquidation en 2012, pourquoi ne pas avoir traité le sujet avant ? et « in fine » à qui va revenir le montant de la vente, quel est le passif du CLAJ local ? La première estimation du coût d'acquisition du site était donnée à 3,2 millions d'euros. Ce sera probablement le coût final, sans compter sur celui - récurrent - de l'usage et de la mise à disposition de la propriété ;

 

4 – Pour un sujet aussi engageant pour l’avenir des finances de la ville, pourquoi la délibération tient-elle en à peine une demi-page à peine tassée dans sa présentation ?

 

5 – Quelle est la nature de votre relation avec l’ex-président du CLAJ, M. Jean BETBEDER ?

 

La seule réponse donnée par le premier édile de Poissy aura été de dire que M.BETBEDER est un ami, mais qu’il a négocié avec le CLAJ national, et non local. Il a cependant oublié de préciser qu’il était aussi son colistier de PoissyPourTous en 2008… De là à dire qu’il y a du copinage, je ne l’ai pas fait, mais d’autres se sont chargé de l’évoquer.

 

 

A ce stade, nous ne savons donc rien du projet de réhabilitation ni du projet « populaire » d'animation pour lequel la vente a été scellée. Pourtant, il y a eu une bail (précaire) signé le 14 octobre dernier entre la mairie et le CLAJ (national) pour occuper les locaux, alors qu’ils n’appartiennent pas (encore) à la ville.

 

De quoi y perdre sincèrement son latin…


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche