Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 07:00

La vague République En Marche a déferlé ce dimanche, y compris dans les Yvelines.

 

Les personnalités "historiques", à l'image de Jacques MYARD dans la 5ème circonscription et Pierre MORANGE dans la 6ème, sont à la peine, largement devancées par le candidat REM.

 

La douzième ne fait pas exception, avec David DOUILLET qui n'est que second avec moins de 27% des exprimés.

 

Saluons Michèle De Vaucouleurs, adjoint au Maire de Poissy, qui est à plus de 40%, loin devant Arnaud RICHARD à moins de 20% dans la 7ème circonscription.

 

Le désir de changement est visiblement profond, dans la volonté de donner les moyens de sa politique au nouveau Président de la République. Ce dimanche il fallait avoir l'étiquette REM pour passer. Voyons dimanche prochain.

Partager cet article
Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 07:30

Poissy est à l'image de la France sur un seul point : Emmanuel Macron finit en tête du premier tour avec 29,64% des suffrages exprimés.

Avec un peu plus de 21% d'abstention, ces suffrages exprimés sont de 77,15% des inscrits (source ministère de l'intérieur).

Même dans une ville d'obédience municipale LR, François Fillon est en retrait avec seulement 22,44%. Le plus étonnant reste le score d'un Jean-Luc Mélenchon à 20,40%, formidable tribun y compris hologrammique... en face d'un Hamon à 7,61%, sans doute pour raison de programme à contre courant avec notamment la légalisation du cannabis.

Les affaires ont donc entamé la campagne 2017; l'impact à Poissy de celle de Marine Le Pen au niveau européen a été notable avec seulement 11,93%.

Victime du vote utile, Nicolas Dupont-Aignan (NDA) finit avec un score à peine supérieur à 4%, 4,07% exactement. Victime, car le "sérieux" d'un Fillon a probablement masqué la réalité de ses affaires en cours. Véritable suicide collectif de son parti "Les Républicains", ce n'était pas le bon porte-drapeau pour ces élections.

Finalement, certains diront que le vrai vote utile a été celui de NDA, pour définitivement sortir le dernier des sortants (de 2012)...

Si seulement sa proposition de casier judiciaire vierge pour permettre de se présenter pouvait être retenue, le paysage serait encore plus éclairci et les tentatives ou velléités pour SE servir beaucoup moins tentantes.

C'est désormais le second tour qui est lancé avec une situation historique dans la cinquième république constituée par l'absence des deux "grands" partis qui ont été à l'origine des gouvernements de ces trente dernières années.

Le choix des Français et des Pisciacais sera celui de donner - ou non - les clefs de la France à une famille, sous couvert de combat "patriote", mot et notion mis à toutes les sauces, pour la "survie de la France".

Avec la réforme électorale qui institue la fin du cumul des mandats, les législatives de juin seront le "deuxième effet kiss cool" à venir.

Le renouveau/renouvellement politique est "en marche"...!

Présidentielles : Macron en tête à Poissy
Partager cet article
Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 17:00
Tractages du dimanche, avec soleil mais sans gêne

Sous un beau ciel bleu, le dimanche matin était propice au tractage :

A la droite, les Pro-Fillon, peu de têtes connues parmi les élus, pour ne pas dire aucune... il y a en qui y croient encore ou plus, selon la vision du verre à moitié vide ou plein. Peu de distribution

Au centre, les Pro-Dupont-Aignan, venus nombreux, plus nombreux que les Pro-Fillon... un peu plus de résultats à la clef vis à vis de pas mal d'indécis.

À gauche, l'anachronisme parfait avec un tractage pour les candidats PS ... aux législatives... les présidentielles seraient-elles déjà du passé ??

Toujours à gauche, les Pro-Macron venus en force et en démonstration, avec deux chevalets, des drapeaux (français et européen) et une équipe de jeunes en majorité, assez colorés (les t-shirts...) qui ne s'en laissent pas compter, y compris par le délégué à la sécurité de Poissy qui a bien eu du mal à se faire respecter pour un véhicule twingo noir "garé" en bordure de marché, en sens inverse de la circulation, par un "responsable" qui n'appréciait pas la mise en cause, entre autres.

Dans la période actuelle, en politique surtout, les responsables ça ose tout, c'est d'ailleurs à cela qu'on les reconnaît...

PS: avec la verbalisation via caméra, le responsable de la twingo aura à assumer sa prune, mais sera-t-il assez mûr pour la comprendre ? L'apprentissage est un chemin à emprunter vaille que vaille, souvent à ses dépens...

Partager cet article
Repost0
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 23:30

POISSY 2014, 

Les résultats des municipales

 

 

Ce dimanche 23 mars marque la fin de la mandature de Frédérik BERNARD. Son résultat du jour est à l'image de son mandat, mauvais. L'avantage du sortant n'aura pas été de mise à Poissy.

 

Dans un contexte de forte abstention (41.2%), l'absence de réel challenger malgré la présence d'une liste "sans étiquette" a permis de consacrer la victoire d'une liste de rassemblement à droite et au centre avec plus de 62% des exprimés. Ce résultat marque ainsi une franche claque donnée à l'équipe municipale sortante, installée dans sa tour d'ivoire, sourde au point d'être dans le déni de réalité, notamment budgétaire et financier, comme je l'ai dénoncé depuis septembre 2009.

 

Probablement aura-t-il eu un impact d'un vote sanction du gouvernement et de sa politique fiscale depuis deux ans, mais c'est plus sûrement la gestion partisane et cahotique - avec comme point d'orgue une augmentation des impôts locaux de 2011 - qui aura été l'un des grands facteurs de la défaite cuisante du maire PS de Poissy.

 

L'incompréhension des administrés envers leur premier édile était latente, la voici qui s'est exprimée au grand jour. La tentative d'avoir une troisième voie n'a pas débouché vers la création d'un nouvel espoir crédible, tant la proximité et l'assimilation des deux adjoints au maire dissidents était trop présente dans les esprits. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir voulu leur faire passer le message. Le résultat était attendu avec moins de 10% des suffrages, avec cependant la satisfaction d'avoir essayé, avec leurs propres forces et ambitions, ce qui est à saluer.

 

L'autre adjoint qui avait voulu lancer sa propre liste pour finir par se rallier à la liste de la majorité sortante s'est lui aussi illusionné malgré les retours du terrain auxquels il n'a pas voulu croire. Il a fini par se brûler les ailes, avec ses nouveaux colistiers qui s'étaient largement gauchisés, alors qu'il n'avait aucune vélliété partisane ou idéologique mais une réelle envie de contribuer à l'avenir de sa ville.

 

Une page se tourne. Une autre est désormais à écrire, sans triomphalisme toutefois. Car à sortir sa calculatrice et faire la règle de trois, la proportion des votants à la nouvelle majorité dépasse à peine les 35% des inscrits. L'attente est grande à la fois de ceux-ci mais aussi des nombreux abstentionnistes.

 

Des décisions douloureuses seront à prendre dans les prochains mois, en souhaitant qu'elles produisent leurs effets salutaires pour la gestion de notre ville. Il ne faut pas oublier également que la donne change avec l'intercommunalité (Poissy-Achères-Conflans) et l'élection qui a été faite en parralèle des conseillers communautaires, ceux-là même qui vont devoir gérer les projets communs à mener et le pouvoir qui sera à partager. 

 

Tous nos voeux de réussite à Karl OLIVE et à son équipe !

 

 

 

Les résultats :

 

UMP/UDI/MODEM "Poissy de toutes nos forces " : 7913 voix - 62.43% - 32 sièges

 

PS/PCF/FG "J'aime Poissy" : 3149 voix - 24.84% - 5 sièges

 

"Vivons notre ville" : 1252 voix - 9.88% - 2 sièges

 

LO : 361 voix - 2.85% - sans siège


 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 22:00

MUNICIPALES 2014,

LES JEUX SONT FAITS !

Rien ne va plus...

 

 

A quelques jours du premier scrutin des municipales, Poissy s'est transformée en champ de bataille des affiches sur les panneaux à affichage libre. A côté de la situation actuelle, celle de la Crimée y est presque le monde de Bisounours : affiches recouvertes d'un quart d'heure sur l'autre, celles arrachées suite à manque de "munitions", la bataille fait rage !

 

Un point commun pour tous les candidats ou presque (pas ou peu d'information sur la liste LO), ils "aiment" Poissy... et leurs électeurs...

 

Sauf un vrai/faux candidat qui n'aura été qu'un feu de paille pré-électoral, celui du RBM/FN. Si l'on peut déplorer le coup porté à la démocratie (locale), il a été très instructif de voir que certains trublions locaux n'ont pas hésité à faire chuter la liste, générant le départ du leader dans la foulée. Une victoire à la Pyrrhus dans toute sa splendeur, avec une tournure vaudevillesque marquant un discrédit total de tout ce petit monde et des frondeurs en particulier.

 

Alors vous pourrez demander "à qui profite le crime ?" Sur le principe, pas à la démocratie, même si les idées (pour ne pas dire l'idéologie) ne sont pas partagées. Dans la pratique, elle permet d'éclaircir le paysage "UMP-PS" dont la version locale de l'EXPRESS s'est fait la une il y a quelques semaines de cela. Au passage, les "petites" listes et leur leader ont à peine été citées dans l'article qui était consacrée à notre bonne ville de Poissy, mettant en exergue le principal syndrôme du mal démocratique français pour trouver une autre voie.

 

Pour ma part, ayant abandonné toute étiquette politique depuis plus de deux ans, j'aurai continué mon mandat municipal jusqu'au bout des six ans. La possibilité de la constitution d'une liste "sans étiquette politique" n'ayant pas abouti faute de consensus suffisamment solide, force est de constater que les étiquettes sont pourtant finalement bien absentes.

 

Car l'autre élément marquant de cette campagne est la quasi disparition des références aux partis politiques dans le matériel de campagne, hormis LO. Pourtant la pré-campagne a fait l'objet des plus grandes tractations pour avoir le soutien des uns ou des autres. Le plus pittoresque a été l'émergeance inopinée de "groupes" voire de listes dont l'éphémérité a été aussi courte que le temps mis à annoncer dans la foulée le ralliement à untel ou untel.

 

Toutes ces manoeuvres ne permettront probablement pas d'éviter un reflux d'abstention. A voir le spectacle au niveau national, entre les écoutes furtives, les comptes transparents mais mis sous scellés et les mises en cause et affaires en tous genres, la lassitude et le dégoût du politique de nos concitoyens sont grands.

 

Pour ma part, même si la pause politique est de rigueur, activités professionnelles obligent, j'assurerai mon droit et devoir citoyen en allant voter les 23 et 30 mars prochains. J'invite tous les Pisciacaises et les Pisciacais à en faire de même, et ensuite d'avoir une citoyenneté active. Car Poissy et ses habitants le valent bien. Quel que soit le vainqueur de ce mois, il ne devra pas oublier que le chèque en blanc n'est pas de rigueur.

 

Votez et faites voter !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche