Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2022 1 21 /11 /novembre /2022 08:00
Rénovation de Beauregard, un programme de 58 millions

La signature semaine dernière du protocole d’accord pour le financement et la gouvernance de la rénovation urbaine de Beauregard est passée un peu inaperçue.

 

Ce programme totalise 58 M€ dont 21 M€ financés par le département. Ce projet avait été acté le 16 décembre 2021 par le Conseil communautaire de GPSEO.
 

Restent 37 millions à financer pour :

✅ Requalification du Centre social André Malraux
✅ Construction d'une maison médicale de 12 professionnels de santé 
✅ Réaménagement des squares Labbé et Gutenberg, des places Corneille, Brazza et Ronsard et des voiries du quartier
✅ Opérations de réhabilitation

Ce dernier point reste flou car peu précis. Tout le monde se souvient de la réfection des places à grand frais. Ce sera donc autre chose.

 

Avec la maison médicale qui va remplacer le bistrot à côté du Centre Social, il restera à inventer un lieu de convivialité pour tous.


L’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) est la grande absente sur cette opération.

 

Pourtant, elle soutenait l’EPAMSA qui annonçait dans le numéro 8 de décembre 2015 un projet d’envergure pour Poissy.
 

7 années ont passé et il semble que les fruits attendus sont tombés mais pour certains aux oubliettes…


 

Rénovation de Beauregard, un programme de 58 millions

Idem pour l’Etat, qui pourtant avait placé le quartier Beauregard dans ses priorités en 2015.

 

2022 ne ressemble donc en rien à 2015… Beaucoup a déjà été fait, mais l’argent magique n’existe pas.

Rénovation de Beauregard, un programme de 58 millions

Les objectifs du programme de 2022 portent essentiellement sur :

  • L’amélioration du confort dans les appartements ;
  • L’augmentation de l’offre de logements ;
  • Une redéfinition des espaces publics (piétonnisation, aires de jeux, espaces de convivialités, réadaptation du stationnement…)
  • Plus de connexions avec les commerçants du quartier et avec les quartiers environnants ;
  • L’ouverture d’une Maison des services publics et d’une Maison de santé.
Chiffres clés :
  • Plus de 5 500 habitants concernés
  • 336 logements en copropriété
  • 1 724 logements sociaux
  • 5 bailleurs sociaux : Domnis, Résidences Yvelines Essonne, Batigère, Toit et Joie, Vilogia
Rénovation de Beauregard, un programme de 58 millions


 

De son côté, le département des Yvelines met en avant les programmes d’aide financière aux communes, tout en précisant qu’il vient suppléer à l’absence du financement de l’Etat :

  • Le QPV Beauregard à Poissy : 21,8 M€ au titre de la subvention départementale Prior’ soit 38% du coût du projet de rénovation urbaine
  • Le QPV des Petits Prés à Elancourt : 22,9 M€ au titre du Prior’, soit 45% du coût du projet de rénovation urbaine.
  • Le QVA de la Fontaine Saint-Martin à Saint-Cyr-l’Ecole : 13,9 M€ au titre du Prior’ soit 20% du coût du projet de rénovation urbaine.
Séance de signatures de la semaine dernière

Séance de signatures de la semaine dernière

Après le programme de rénovation de VILOGIA effectué sur 2018-2020, le quartier de Beauregard est donc parti pour se refaire une beauté.

 

Résultats attendus en 2025.

 


 

Pour mémoire, le programme VILOGIA et son estimation de 45.000 Euros par appartement.

Le programme VILOGIA 2018-2020
Le programme VILOGIA 2018-2020

Le programme VILOGIA 2018-2020

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2022 5 14 /10 /octobre /2022 08:00
Taxe foncière, Poissy championne nationale !

Avec la publication par Le Figaro du classement des villes (*) où la taxe foncière à le plus evolué, Poissy se retrouve à la PREMIÈRE place…! Et de loin devant toutes les autres…

 

En clair, Poissy est championne nationale avec près de 24% de hausse.
 

Elle distance Mantes-la-Jolie en passant ainsi du taux d’imposition de 29,33% à presque 36%, ce bond est renforcé par la revalorisation des bases de calcul…

 

Champion de la hausse, celle que nous avions vu venir en février dernier avec la décision et vote à une grande majorité des membres de notre communauté de communes appelée GPSEO.


(*) les 200 plus grandes villes de France

https://poissyscope.over-blog.com/2022/02/gpseo-taxe-lourdement-les-proprietaires.html

 

Taxe foncière, Poissy championne nationale !

 

Visiblement, beaucoup de Pisciacais se sont ému de la réalité découverte avec l’arrivée des feuilles d’impositions 2022. La publication du classement vient mettre en lumière cette réalité au point que notre nouvelle maire se sente obligée de produire un communiqué officiel.

Taxe foncière, Poissy championne nationale !

En mettant en avant le « pas de hausse municipale », nous ne sommes pas sûr que les gens comprennent encore le message quand de l’autre côté les représentants pisciacais votent les hausses de taxes intercommunales.
 

Ceci est d’autant plus incompréhensible pour nos concitoyens que l’intercommunalité avait été présentée comme un organisme supra-communal pour faire des économies au niveau de la ville…

 

Ajoutez l’inflation qui fait évoluer de 3,4% les bases de calcul (au lieu des 0,2% de l’année dernière), et vous obtenez un vent de colère qui a bien été identifié par la nouvelle édile.

 

Pour l’argument avancé qu’il n’y a QUE 36%, et pas 40 ou 50% (…), ce qui numériquement est juste, nous pensons que la pilule va avoir (vraiment) du mal à passer.
 

Le discours compassionnel du « ça pourrait être encore plus cher » atteint ses limites, particulièrement avec une inflation qui atteint des sommets : de « seulement » 6% en France selon l’Insee, paraît-il, l’impact sur le porte-monnaie des Français n’en est concrètement pas à ce niveau mais bien plus fort rien qu’avec l’augmentation des carburants, l’électricité et le gaz. Et maintenant la taxe foncière…


C’est une forme du « ça va bien se passer » d’un de nos ministres (visiteur de notre ville à différentes reprises)…

 

Mais la prétendue « lecture biaisée » du classement trouve sa limite au montant de la hausse et du prix final à payer.

 

Et comme à Poissy, nous avions eu le précédent épisode socialiste de la hausse extravagante des taxes locales, d’ailleurs non remise en cause depuis 2014 par la nouvelle municipalité (d’où le « pas de hausse », plus besoin le Frédérik était passé par là avant… un visionnaire en somme…), la coupe est pleine pour les 4 prochaines années.

 

2026 risque d’être une année rude au début du printemps.

 

A Poissy comme ailleurs.

 

Diplôme de champion 2022

Diplôme de champion 2022

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 08:00
« chez Mauricette » ferme, qui va payer ?

Mauricette range sa cape !
 

Avec la fermeture fin octobre pour manque de fréquentation de « chez Mauricette », le centre de vaccination ouvert à Poissy depuis le 07 janvier 2021, la vérité des coûts fait surface. 
 

D’après notre premier édile, le coût total de l’impact du Covid sur la Ville est estimé entre « 1,5 et deux millions d’euros », celui du centre de vaccination se chiffre à environ 1 000 euros par jour.

Heureusement que des bénévoles ont participé au fonctionnement mais avec 8 médecins, 16 infirmières et 11 agents de la ville, le chiffre de 1000 euros journaliers paraît être bien sous-estimé.

« À un moment donné, je présenterai aussi une note à l’Etat car on est très insuffisamment remboursé sur le sujet », affirme notre maire dans un média local. Il faudrait sans doute revoir la base de calcul, en la multipliant par 2 voire par 2,5, pas moins, durant la période faste selon nos estimations.

Au total, depuis son ouverture, le centre de vaccination aurait permis de vacciner « 75 000 » personnes, soit une moyenne de 8000 personnes par mois si l’on décompte les congés estivaux. Soit 350 personnes par jour en moyenne estimée.

Il serait utile d’en savoir un peu plus, plus précisément, pour tout l’argent dépensé, y compris le restant à charge pour notre commune.

Partager cet article
Repost0
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 08:00
Monoprix remplacé par Super U début 2022 pour réenchanter le centre-ville

Après quelques mois de suspense, l’annonce du remplacement de Monoprix (fermé depuis le 30 décembre 2020) a été faite récemment.

Ce sera donc l’enseigne Super U qui prendra le relai en 2022, avec visiblement moult atermoiements.

En effet, la mairie a tenté de diversifier l’offre par d’autres activités que de l’alimentation en proposant au propriétaire de découper la surface en 4 voire 5 cellules commerciales.

Mais le réalisme économique n’a pas de prise sur le politique car de 50.000 euros de loyer annuel à 290.000 escomptés (ce qui a provoqué le départ de Monoprix…), il fallait une activité suffisamment rentable pour payer ce loyer, ce qui n’était pas une mince affaire.
 

Avoir un seul locataire au lieu de plusieurs simplifie la gestion et sécurise financièrement en minimisant le risque avec l’arrivée d’une grande enseigne.

De plus, avec la prochaine implantation d’une surface de bricolage à l’angle quasiment opposé, la ville retrouve un réel poumon commercial en plein centre, avec pour conséquence une redynamisation à terme - mais rapide - de son attractivité, et induisant tout le ruissellement positif vers les autres commerces présents en conséquence.

L’arrivée d’un (grand) commerce de renom suscite et engendre le développement économique de proximité. A l’inverse, le départ de Bricorama et de Darty du centre Art de Vivre d’Orgeval avait précipité la chute de ce dernier…

Il ne reste plus qu’à piétonniser de manière permanente la rue du Général de Gaulle, et la « douceur de vivre pisciacaise » tant vantée par ailleurs pourrait prendre une forme plus pérenne, y compris économiquement parlant avec une relance du passage en ville au lieu des grandes surfaces aux alentours qui prennent l’ascendant sur le centre ville depuis près de deux décennies.

Une des illustrations du phénomène a été le départ récent de certaines enseignes bien connues vers les galeries commerciales, à leur détriment avec la fermeture temporaire des surfaces de plus de 20.000 m2 depuis janvier 2021, et désormais l’obligation du « pass sanitaire » qui impacte d’ores et déjà fortement la fréquentation des centres commerciaux concernés, comme celui de Chambourcy. 

Même si les sénateurs ont introduit la compensation de perte de chiffre d’affaires liée à la mise en œuvre du pass sanitaire (oui, avec NOS impôts…), difficile de prouver sur août que l’impact ne serait pas lié à la période estivale. Les finances publiques ont peut-être encore un peu de répit…

Et tant pis pour le chiffre d’affaires de la rentrée scolaire dont la baisse se fait bien sentir et n’arrange pas la reprise économique de toutes ces surfaces déjà mises à mal par les confinements successifs des 18 derniers mois.

Certains n’ont pas fini d’en crever, quand d’autres ont quand même eu leur fermeture estivale annuelle…

Donc chaque situation est à relativiser, et les affaires sont différentes d’un commerce à l’autre.
 

Mais l’arrivée de Super U est une bonne nouvelle tant pour l’offre concurrentielle aux consommateurs que pour la ville de Poissy et son centre ville qui a bien besoin d’être « réenchanté ». D’autres actions restent à engager. 

Affaire à suivre.

Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 08:00
Collecte de déchets, ils n’y arrivent pas...
Collecte de déchets, ils n’y arrivent pas...

Plusieurs cas signalés sur la ville de poubelles restées pleines, après les tournées de ramassage, un peu plus que les cas signalés sur la page FB de la ville. Ils n’y arrivent pas, cette fois prétendument pour «  raisons climatiques », mais la réalité est toute autre pour les déchets recyclables (poubelles bleues).

Collecte de déchets, ils n’y arrivent pas...

Pour le moment, l’action de GPSEO s’est bornée à coller des stickers d’information sur les nouvelles dispositions de collecte sur le dessus des poubelles...

C’est un peu comme les affichettes dans les aéroports en février 2020 pour endiguer le Covid-19... : en 2021, cela n’endiguera pas la colère des habitants.

Cette évolution d’organisation de collecte n’a pas été suffisamment pensée ni préparée, aucune concertation ni enquête publique pour un sujet aussi majeur.

Resultat : des poubelles dans la rue en permanence ou presque, un service à la population en forte dégradation, des déchets non recyclés tellement les poubelles débordent parfois, au point de finir dans le « tout-venant »...

Semblerait-il également un retard dans le traitement des demandes de poubelles supplémentaires, prises en compte seulement après trois semaines ou presque, tellement elles sont nombreuses sans doute...

Tous les moyens ont-ils été mis en œuvre pour passer le cap suite aux alertes répétées ? On finit sérieusement par en douter.

A Poissy comme ailleurs.

 

Stickers

Stickers

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche