Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 08:00

reglement.jpgExclusion automatique ?


J'ai interpellé le Maire pour la délibération N°47 du CM du 17/12/2009 qui traite de la mise à jour des règlements de fonctionnement des accueils de loisirs maternels, de la Maison de l'enfance et de la restauration scolaire.

Ma lecture s'est arrêtée sur les articles régissant l'exclusion : le N°8 pour celui des accueils de loisirs maternels et le N°7 pour celui de la maison de l'enfance.

Sa rédaction permet une exclusion automatique si son application était faite à la lettre, ce qui m'apparait assez inhumain.

J'aurais préféré qu'un entretien préalable avec les parents y soit inscrit, car les paroles s'envolent et les écrits restent, même si bien sûr je n'ai aucune raison de ne pas croire le Maire qui affirme que ce ne sera jamais le cas.

pyramide-alim.jpgPour la restauration scolaire, il s'agit d'un autre aspect : la commission de restauration (article N°8). 

En effet, voilà une commission qui existe - puisqu'elle est mentionnée dans le règlement de fonctionnement - mais dont il est difficile de savoir quel est son fonctionnement. 

Pour preuve, nulle part il n'est indiqué que cette commission soit tenue de "rendre compte" et à qui. Supposons par défaut que ce soit au Maire.

Ne figure pas - non plus - sa périodicité d'action ou de réunion, ne serait-ce que minimale, et encore moins sa composition...

Bref, aucune contrainte.

Et aucune réponse précise du Maire...

Encore une fois !

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 11:30

SIGNEZ la Pétition contre la HAUSSE DES IMPOTS !

Comme dit lors de mon intervention en fin de conseil municipal du 24 septembre 2009, je ne saurai cautionner le résultat prévisible de la politique personnelle du Maire de Poissy, qui, prétextant la réforme de la Taxe Professionnelle, verrait les taux de la fiscalité locale augmenter de manière insupportable pour les contribuables pisciacais. 

Alors comme moi (*) et à l'instar des responsables des sites et associations Poissy Autrement et Coeur de Poissy, signez la pétition contre la hausse des Impôts en 2010.




(*) fait en 6ème position
 

6. Daniel [Signé le 21/12/2009 à 11:51]
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 07:45
Un conseiller averti en vaut trois ou quatre...

J'ai récemment indiqué dans ce blog que ma boite aux lettres de l'Hotel de ville avait été supprimée, rapidement, après ma déclaration du 24 septembre 2009 (voir article "comment contacter vos élus municipaux" du 6 novembre 2009).

C'est donc désormais par La Poste que me sont envoyés les courriers.

A plusieurs reprises, je m'étonnais de recevoir plusieurs courriers le même jour. Jusqu'à présent, je ne conservais pas les enveloppes.

Mais les derniers envois "groupés" méritent d'être relevés, preuves à l'appui :




Comme la municipalité se veut être "pour une gestion dans l’excellence vis-à-vis des citoyens salariés contribuables." comme exprimé récemment par une conseillère municipale du groupe majoritaire dans le blog de Coeurdepoissy, ne serait-il pas plus simple de regrouper le tout dans une seule et même enveloppe ? Ou mieux encore, de rétablir la boite aux lettres en question ?

Avec la révision par l'INSEE de la comptabilisation du nombre d'habitants de la ville (de 41.000 à 37.000 h) et ses conséquences financières (subventions en baisse et exonérations perdues, pour un total prévisionnel de plusieurs millions d'euros) à partir de 2009, ne vaudrait-il pas mieux insuffler une démarche volontariste d'économies de dépenses ?

Et chacun sait que les petits ruisseaux font les grands fleuves.

A ce titre, je serai particulièrement vigilant sur l'évolution des frais de fonctionnement courants.

C'est tout autant valable pour les embauches, dont nous verrons les effets sur la masse salariale de la ville, qui représente plus de 40% de ses charges.

Il est utile de rappeler que ceci se verra dès les comptes de 2009, avant même tout impact lié à la réforme de la taxe professionnelle, dont les effets réels potentiels ne viendraient qu'à partir de 2012, une fois la garantie de l'Etat devenue dégressive. 

Affaires à suivre.


Partager cet article
Repost0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 08:00


Quand les promesses non tenues créent l'émeute


Sept mille personnes environ se sont rassemblées, tôt samedi 14 au matin, devant l'École militaire, avenue de La Motte-Picquet, à Paris, dans l'espoir de récupérer une partie de l'argent promis par le site mailorama.fr, dont la distribution était programmée à 11 heures.

Au fur et à mesure que le terme du décompte approchait, les badauds ont convergé, à la recherche du lieu exact du rendez-vous. Parmi cette foule, de nombreux jeunes qui imaginaient certainement ce qu'ils allaient pouvoir acheter avec cet argent.

Vers 11 h 15, ne voyant toujours pas de signe de la distribution attendue, la rumeur d'une annulation s'est répandue comme une traînée de poudre, confirmée peu de temps après par la police.

Si, dans les premières minutes, la foule a semblé se disperser, prenant la nouvelle avec fatalité, disant que c'est encore un « coup de comm' », certains ne semblaient pas l'entendre de cette oreille.

De petits groupes tentaient de briser les vitrines et des vols à la tire se sont multipliés.

Les forces de police ont néanmoins permis de contenir les casseurs qui se sont dispersés aussi vite qu'ils s'étaient réunis. 

Je ne suis pas certain que le site web ait eu un retour positif de ce malheureux épisode, car à force de vouloir manipuler l'information, voire les gens, pour créer "le buzz", on risque de se brûler les doigts et même les ailes.

"Les promesses n'engagent que ceux qui les croient" dit-on, alors que ce soit à Paris ou ailleurs, méfions-nous des réactions spontanées qui ne peuvent que dégénérer.

A Paris,  pour cause d'argent non versé.
A Poissy, pour cause de taxes locales majorées ? 

Il faut dire que la réforme de la Taxe Professionnelle aura probablement bon dos à Poissy.

Dans la rédaction actuelle du projet de loi, sa "suppression" génère une compensation dégressive par l'Etat. Mais cela ne pourra pas expliquer la totalité des probables difficultés de financement des dépenses et des projets de la ville (même s'ils ne figurent pas encore sur le nouveau site web...).

Il faudra agir, très certainement sur le niveau des taxes locales.

Vous voilà prévenus.
 Qui vivra, verra...!
 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 08:00

Gogos et démagos, ou le transport à deux étages, pour ceux d'en haut et ceux d'en bas...

La cinquième délibération du Conseil Municipal du 22 octobre 2009 consistait en une "demande de subventions auprès de l'ADEME, la Région Ile de France et le Département pour l'établissement d'un plan de déplacements pour les établissements scolaires".

De quoi s'agit-il exactement ? Dans le contexte de la mise en place de l'Agenda 21, la Ville de Poissy souhaite intervenir pour réduire la dépendance automobile dans les déplacements domicile-école et développer les modes alternatifs.

L'objectif affiché est "d'élaborer, en concertation avec la commune, un questionnaire adressé aux élèves et aux parents".

Très bien me direz-vous, mais à qui s'adresse-t-il ?

L'étude est destinée à cinq écoles maternelles et élémentaires, et précision importante "ceci sera également l'occasion d'établir un dialogue parents-enfants sur le sujet, d'une manière générale." 

Ma réaction a été de dire que ce dernier point relevait de la pure démagogie et que ce serait plutôt le dialogue parents-Mairie qu'il faudrait rétablir.

En effet, il n'y a - parait-il - pas d'argent pour organiser le ramassage scolaire de La Coudraie vers l'école Pascal (cf. l'article du Parisien du 11 septembre 2009, relatant les propos de Mme METZGER, Maire-Adjoint à l'éducation) mais il y en a pour payer une pseudo-étude de plus de 12.000 euros (HT, et même si financée à 50%) alors que la plupart des problèmes sont déjà connus et identifiés.

Mme le Maire-Adjoint avait beau faire un effet de manche en me demandant si j'étais devenu le partisan de la dépense à tout va alors que je prétendais être devenu l'inverse (cf. ma déclaration au CM du 24/09/09), il n'en reste pas moins que la démagogie ne fait pas avancer les choses, et qu'au final il reste les gogos de l'histoire à savoir les parents qui n'ont pas de transport pour leurs enfants.

La question qui se pose également est "pourquoi avoir accepté des dérogations d'affectation" ? A la réponse "La décision était donnée depuis février denier et donc les parents doivent assumer !", j'ai rétorqué "Mais quels parents accepteraient de mettre leur enfant dans une classe de 3 à 4 niveaux ?" (à l'Ecole Fournier de La Coudraie).

Personne n'a été en mesure de me répondre. Et je suis surpris d'apprendre que cette décision ait été prise il y a quelques mois déjà, sans aucune concertation ni information. 

La sécurité est pourtant une priorité sur laquelle le tandem BERNARD-METZGER n'a pas lésiné en enlevant un grand nombre de jeux extérieurs dans les maternelles de la ville (voire la quasi-totalité à la maternelle de l'Abbaye), prétextant de leur non-conformité (ce qui était vrai pour certains).

Alors qu'elle est prise en compte à l'INTERIEUR pourquoi ne pas la prendre en compte à l'EXTERIEUR ?

Il n'en reste pas moins qu'il faut que le Maire sache assumer ses choix vis-à-vis de ses administrés et que la sécurité des enfants n'est pas un luxe.

Par contre, rouler en véhicule de fonction Citroen C5 Exclusive (à 38.000 euros environ) en est un.

S'il y avait des économies à faire pour financer le transport scolaire, que le M.Le Maire commence donc par celle-ci...!

Et je ne parle même pas des sommes astronomiques mises dans la Maison des Associations (entre autres)...

Y aurait-il donc deux niveaux de service rendu à nos administrés ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche