Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 21:00

UN PEU DE SUIVI NE NUIRAIT PAS

 

En reprenant les anciens PV de réunion de conseil, on retrouve des choses...

 

Le 29 septembre 2011, soit à peine plus de deux ans après avoir claqué la porte du groupe majoritaire, Monsieur le Maire me démettait de la représentation de la municipalité à plusieurs écoles : Maternelle et Elémentaire de l'Abbaye, Lycée Charles De Gaulle. C'était son droit puisque cette désignation .

 

Un an plus tard, en recevant ce jour toujours et encore la convocation à la réunion du Conseil d'Administration, je me dis qu'il y a toujours la décision d'une part et la réalisation sur le terrain d'autre part...

 

et que Mme DRACOULI recoive bien sa convocation par ailleurs...

 

Un peu de suivi de la part du cabinet du maire ne ferait pas de mal et ne nuirait pas.

 

Extrait : CM du 29 septembre 2011

4°BIS / DESIGNATION D'UN NOUVEAU REPRESENTANT DU CONSEIL MUNICIPAL AU SEIN DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU LYCEE CHARLES DE GAULLE

1 représentant est à désigner.

Est proposée : Mme DRACOULI.

Monsieur le Maire demande s’il y a d’autres candidatures.7

Aucune autre candidature n’est proposée.

Cette délibération est approuvée à la majorité des votants, moins 9 abstentions : 

Melle DOMONT   M. RAYNAL   Mme DOMERGUE   M. BLOCH   Mme XOLIN  M. BIHANNIC   Mme DELAROUZÉE   M. MONNIER   Melle EL MASAOUDI, 

et 1 non participation au vote : M. DEBUS.

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 07:00

LE TEMPS DE LA DOUCHE FROIDE

 

 

" Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;

Car, pour moi, j’ai certaine affaire

Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin.

En toute chose il faut considérer la fin ".

 

Le renard et le bouc - Jean de la Fontaine

 

 

A méditer par nos employés municipaux qui, coup du sort, se sont vus transformés en "concertés d'office" dans le (non-)paiement de leurs heures supplémentaires. Peut-être y avait-il quelques abus, mais les voilà tous concernés, pris au piège, et certains plutôt pris à la gorge de par leur baisse de rémunération, mis devant le fait accompli.

 

Vous l'aurez compris, ils se sont tous ou presque retrouvés dans la pire des situations, mais le maire en a-t-il pris la pleine mesure surtout après avoir joué de la progression indiciaire bienveillante ? On ne connait pas très bien encore le vocable que ces employés ont pris pour qualifier la situation, tellement le choc a été rude... En résumé : c'est la douche froide !

 

2009 avait été l'année du réveil en ce qui me concerne, notamment pour cette raison de "fuite en avant" municipale de l'évolution salariale conséquente de plus de 8% (!). Pris de haut, avec condescendance par notre premier édile, je n'avais fait qu'aleter, en interne au sein du conseil d'abord avant de me rendre à l'évidence que la voix de la raison était devenue inaudible.

 

Il semblerait que l'heure du réveil ait sonné 3 ans plus tard en tentant de faire marche arrière. On pourrait s'en féliciter, budgétairement parlant, sauf que cette gestion a des conséquences désastreuses sur le budget personnel et familial des employés municipaux. Avoir 100 à 300 euros de moins tous les mois peut remettre en cause un équilibre souvent précaire. Notre premier édile va probablement répondre que - comme en avril pour la subvention de l'association sportive du Triathlon - "il faut faire des choix (dans la vie), nous on les fait".

 

La vie est faite de décisions, mais encore faut-il réfléchir suffisamment en amont pour arriver à prendre les bonnes en aval, pour avoir su gérer leurs conséquences. Faute de quoi nous assistons à ce qu'on appelle de l'inconséquence.

 

Si l'objectif était de réduire la masse salariale municipale, la prochaine décision serait peut-être de réduire à portion beaucoup plus congrue le nombre des fameux "animateurs", sans que ce soit exhaustif.

 

A vouloir s'occuper du bien être des Pisciacais, n'en oubliez pas ceux qui sont censés le leur apporter monsieur le maire ! Qu'ils soient employés municipaux ou non, il est fort à parier que les Pisciacais n'auront pas la mémoire courte en 2014.

Partager cet article
Repost0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 07:30
TRAVAUX D'ÉTÉ


Aujourd'hui, la journée municipale commence par la visite des chantiers d'été.

C'est presque une nouveauté en soi, puisque l'an dernier, les conseillers d'opposition avaient été "oubliés" d'être invités. Le nombre de travaux était pourtant de bon niveau, mais pas autant que cette année où les travaux sont un peu plus visibles. Le niveau atteint est redevenu "normal", contexte oblige...

Si les réfections en tous genres ont été menées, il reste cependant un point particulier qu'il faut mener de toute urgence, pour ne pas laisser perdurer une situation de délabrement flagrant.

Les Pisciacais ne font que constater depuis plusieurs semaines l'état déplorable des feux rouges de la ville. Celui situé sur le chemin menant à la caserne des pompiers depuis le centre ne fonctionne plus depuis plusieurs mois. Dans le sens inverse, celui en bas de la rue descendant vers la prison, le long du cimetière, est sérieusement endommagé. À l'autre entrée de la ville, en venant par le pont de Carrières, un autre feu est "en rade". Et le tour complet de la ville complétera plus largement la liste.

Fut un temps, les électriciens de la ville se chargeaient de leur entretien. Désormais, le suivi laisse plus qu'à désirer. Peut être est-ce une politique volontaire pour justifier leur remplacement à terme par des rond-points ? Ce ne sera pas possible à moins de pousser à l'extrême la démarche de développement des "zones de rencontre"...

Alors, un dernier effort d'été, monsieur le maire, pour mieux assurer la sécurité de ses administrés ? L'adjoint en charge des services municipaux concernés pourrait nous donner une Lobjeois sans pareille...
Partager cet article
Repost0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 08:00


Il y a les Pisciacais de la ville et ceux des champs...

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:00

LE CHANGEMENT,

C'EST POUR MAINTENANT ?


Élections passées, voilà le grand calme des vacances, juste avant la tempête de la rentrée. Déjà nous voyons poindre les affres de la rigueur qui ne porte pas son nom au vu des dernières déclarations gouvernementales. À Poissy, rien de tel heureusement ! Les dépenses vont bon train, sur la base d'une année 2011 qui a terminé en apothéose, financièrement parlant.

 

En effet, le résultat de clôture 2011 de la mairie a terminé à plus de 20,7 millions d'euros en positif, après celui de 2010 à plus de 15,2 millions. Ceci n'avait pas manqué de susciter mon interrogation et étonnement quand la hausse conséquente d'impôts locaux avait été décidée pour le budget 2011.

 

Pour mémoire, elle s'est traduite par +17 à +25% dans la réalité pour de nombreux foyers Pisciacais. Cette hausse a permis de faire bondir les recettes fiscales de Poissy de +1,8 millions. Ce qui a permis de rembourser 1,4 millions de capital en prêt, mais chose bizarre cela n'a pas empêché de continuer à emprunter plus du double !

Assisterions-nous à une fuite en avant fiscale et dépensière de la municipalité socialiste ?

Dernier exemple en date, l'agrandissement des cantines, qui est une très bonne chose sur le fond. Mais à y regarder de plus près, il s'avère que les attestations d'emploi ne sont plus demandées aux parents lors de la réinscription des enfants à la nouvelle année scolaire.

 

Conséquence probable à la rentrée, la hausse significative de repas servis, avec tout aussi probablement une réduction de temps pour le prendre, ce repas, qui proportionnellement sera plus subventionné par la ville. Ainsi, sur le même cheminement que le "revenu étudiant" à la nouvelle sauce, les nouvelles prestations sont mises en place avec une inconséquence budgétaire dont l'ampleur sera découverte bien plus tard.

 

Gageons que pour de sombres raisons électoralistes, aucune nouvelle hausse des impôts notable sera promulguée avant 2014. Mais il faudra bien finir par revenir à la réalité des chiffres, et là, on saura bien trouver les payeurs...une nouvelle fois ! Je crains que le changement annoncé trouve ses limites, à Poissy comme ailleurs.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche