Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 07:00

MISSION LOCALE,

NOUVELLE TRESORIERE

 

 

La démission d'Eddie AIT du poste de Trésorier de la Mission Locale pour l'Emploi avait été diversement appréciée à Poissy.

 

Du côté de l'opposition comme du côté majoritaire, la déclaration de Frédérik BERNARD au conseil de novembre 2010 le prouve. 

 

En décembre 2009, avec le chef de file du groupe Modem, j'avais relevé l'évolution - conséquente - de la subvention donnée à cette structure, puisqu'elle passait de 100.000 à 150.000 Euros, soit +50%, sur décision de Monsieur le Maire.

 

Ne le pensant pas fou, sa décision était certainement basée sur un besoin de financement. Et pour cause, puisqu'il y avait eu des difficultés de trésorerie d'après les informations qui avaient pu filtrer. Bref, je ne pense pas que l'on donne 50.000 euros de plus sans raison.

 

La ville de Poissy n'est pas la seule à financer cette mission puisque d'autres villes y sont adhérentes et l'Etat Français y est partie prenante également.

 

Je ne tiens pas à entrer dans une stigmatisation de cette structure, ni à entrer dans une spirale de critiques, surtout après les dégradations commises à ses locaux. La situation mérite de gagner en sérénité et en retenue. Encore une fois, la transparence m'apparait être la voie principale pour atteindre la première. Pour la seconde, tout dépend de chacun. 

 

Aussi, je suis attentif aux différentes évolutions. La dernière en date est la nomination du remplaçant d'Eddie AIT, qui est une remplaçante, Madame Louisa MEZREB. Dans un récent article publié dans Médiaseine.fr, elle nous assure que la situation financière est excellente, avec un excédent de 110.000 euros et qu'il n'y aurait pas de preuves formelles de toutes les allégations diverses et variées qui ont été faites par les uns ou les autres. 

 

Dont acte. Si la situation est saine et claire pour elle, tant mieux. Il faut noter sa volonté d'apaisement.

 

Il n'y aura donc aucune difficulté pour - enfin - publier les comptes 2009.

Ceux de 2010 suivront sans problème, laissant probablement Eddie AIT pantois...

 

"Il n’y a que la transparence et des preuves formelles qui puissent garantir la vérité."

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:00

MISSION-LOCALE.jpg

 

OPERATION BELIER A LA MISSION LOCALE

 

 

 

 

Après les magasins en ville, les opérations Bélier continuent, cette fois à la Mission Locale située place Corneille, celle-là même qui avait fait parler d’elle durant la période estivale.

 

Elle a eu lieu ce matin de bonne heure, commise par deux individus qui lui en voulaient visiblement beaucoup.

 

Dans mon article du 23 juillet 2010, je signalais que la moutarde commençait à monter au nez et qu’un certain ressentiment se développait. A-t-il été à la source de cette action ? L’enquête qui va être menée pourra peut-être le faire rejaillir. Il est quand même rare qu’une Mission Locale se fasse détruire.

 

Toujours est-il que quelles que soient les causes profondes, il n’est pas acceptable de détruire des locaux publics, qui plus est par le feu comme vous pouvez le constater sur la photo. Les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves avec potentiellement des vies humaines sur la conscience, pour autant que ceux qui ont agi de la sorte en aient une.

 

L’outil au service de la population est donc « sur le flan » pour un moment. Pour le réactiver, il faudra probablement remettre à plat tant son fonctionnement que sa communication, au risque de continuer à attiser haine et rancœur suite aux espoirs visiblement déçus.

 

Je ne saurais dire s’ils sont issus de promesses peut-être trop facilement données mais plus difficilement tenables et donc tenues. Cependant, le risque de propagation est réel, notamment au Centre Malraux qui pourrait lui aussi devenir une cible facile, d’autant que sa municipalisation aide à le voir comme une incursion du pouvoir et à vouloir le rejeter en tant que tel.

 

Peut-être faudrait-il arriver à mettre l’ensemble des acteurs autour d’une table avec pour objectif de remettre en selle une véritable politique envers les jeunes – et les moins jeunes – de Poissy.

 

Je reste convaincu que ce n’est pas en multipliant les structures, aux réfections de locaux dispendieuses, que l’on y arrivera, ni en privilégiant une catégorie de la population plus qu’une autre, car aujourd’hui chacun est le jeune ou le vieux de quelqu’un d’autre. Le projet de vie n’en est certes plus au même stade, mais la personne doit pouvoir vivre le plus sereinement possible, dans un environnement apaisé.

 

C’est dans cet esprit qu’il va falloir trouver une nouvelle voie à Poissy. La balle est dans le camp du Maire, en évitant de faire entrer le bélier dans le magasin de porcelaine, à défaut d’éléphant.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 10:00

LETTRE AU PREFET DES YVELINES

ou la nécessité pour l'Etat de contrôler l'utilisation des fonds publics

 

 

Poissy, le 27/10/2010

 

Chère Madame,
 
Vous n’êtes sans doute pas sans méconnaître la situation de la Mission Locale pour l’Emploi et l’Insertion Professionnelle de Poissy et environs.
 
Son Président est Monsieur Frédérik BERNARD, par ailleurs Maire de POISSY.
 
Il a mis en place une nouvelle Directrice depuis Août 2008. Or il s’avère que le Trésorier, Monsieur Eddie AIT, a démissionné de son poste avant la trêve estivale en marquant le coup par son affirmation à avoir les plus grandes difficultés à travailler avec cette Directrice (cf articles du Parisien et du Courrier des Yvelines).
 
Foin des querelles de personnes, j’ai demandé lors de la séance du Conseil Municipal de Poissy du 30 septembre dernier de procéder à un audit par la Cour des Comptes, puisque cette Mission Locale relève de la compétence de l’Etat de par son financement public.
 
Comme cette demande est restée sans réponse, je suis dans l’obligation de vous demander d’intervenir afin de mettre en lumière les pratiques de l’utilisation des deniers publics au sein de cette Mission Locale pour l’Emploi.
 
En effet, il semblerait que les comptes 2009 ne soient toujours pas certifiés. Leur non-publication sur le site internet du Journal Officiel laisse par ailleurs à penser qu’il y aurait des difficultés à le faire.
 
Vous voudrez bien me tenir informé de la situation et de ses évolutions dans les meilleurs délais. Toute la lumière doit être faite.
 
 
Daniel DEBUS
Conseiller municipal de Poissy

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 22:00

Mission Locale pour l'Emploi, un sujet collant

 

Dans mon article du 23 juillet dernier, j'écrivais : "je ne sais pas si nous serions amenés à nous délecter d'un autre rebondissement que celui de la démission du trésorier, mais si tel devait être le cas, il faudrait dans la foulée la renommer en MIEL (Mission Intercommunale pour l’Emploi Local)…

 

Mais alors attention, le miel colle aux doigts… !"

 

 

Il faisait écho à celui du 15 janvier qui relatait la subvention de la ville qui avait fait un bond de +50% sur décision unilatérale du Maire, en contradiction avec l'avis rendu par la commission finance, confirmée lors de la fameuse séance du 17 décembre 2009.

 

Le rebondissement n'aura donc mis qu'à peine plus de trois mois pour se réaliser puisqu'une procédure judiciaire a été introduite hier par la CFDT, avec un dossier assez étayé semble-t-il.

 

Le 30 septembre dernier, lors du Conseil Municipal de Poissy, j'étais intervenu dans la rubrique des "décisions prise par le Maire", pour relever qu'il manquait celle de demander au Président de la Mission Locale pour l'emploi de faire toute la lumière sur les comptes 2009, suite à la démission de son Trésorier, Eddie AIT, maire (PRG/PS) de Carrières-sous-Poissy et Conseiller Régional.

 

Force avait été de constater que j'avais été interrompu manu militari par une intervention intempestive de Monsieur le Maire de Poissy, visiblement contrarié par une telle demande. Il est vrai que le Maire et le Président de la Mission Locale pour l'Emploi sont une seule et même personne, un certain Frédérik Bernard.

 

Sa réaction ne pouvait que confirmer la sensibilité du sujet.

 

J'avais quand même pu terminer ma phrase en lui demandant de procéder à un audit par la Cour des Comptes, puisqu'il s'agit d'un organisme para-public avec des financements de l'Etat et que la démission de M.AIT laissait supposer des dysfonctionnements (cf articles du Parisien et du Courrier des Yvelines).

 

Comme je n'ai pas obtenu de réponse après un mois et que je suppose qu'il n'ait pas une ardeur réelle pour en donner une, je me vois donc dans l'obligation de demander l'intervention du Préfet, représentant de l'Etat dans les Yvelines.

 

La non-publication à ce jour des comptes 2009 sur le site internet du Journal Officiel vient renforcer mes questionnements notamment au sujet de leur certification.

 

Toute la lumière doit être faite.


Partager cet article
Repost0
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 08:00

Mission Locale Intercommunale pour l’Emploi à Poissy : incompréhensions et interrogations

 

Révélée par le journal du Parisien dans son édition du 07 juillet et le Courrier des Yvelines le 14, la démission de son Trésorier Eddie AIT, Maire de Carrières-sous-Poissy (PS), interpelle le citoyen que je suis.

 

En effet, le motif donné par Mr AIT est assez singulier, je cite : « j’ai attiré votre attention sur la situation sociale et financière de la mission locale et les difficultés à travailler avec la nouvelle directrice ».

 

Le Conseil d’Administration qui aurait dû se réunir le 30 juin dernier est reporté au 23 juillet, faute d'avoir été convoqué dans le délai de prévenance imparti selon les uns ou par défaut de quorum atteint selon les autres.

 

Bien entendu, il y aurait des gens malintentionnés selon le Président qui n'est autre que Frédérik Bernard, maire de Poissy. Je ne crois toutefois pas Eddie AIT de cet acabit, qui rappelons-le est de sa même famille politique.

 

Pour sortir de l’ornière voire de l’affrontement entre Direction, membres du CA, anciens salariés et syndicat (CFDT), le plus simple ne serait-il pas de présenter le « grand livre » des comptes pour ce qui est des aspects financiers ?

 

Cela lèverait sûrement le voile sur toutes les rumeurs, affirmations, démentis ou contentieux qui ont pour conséquence de créer un flou qui ne manque pas d'alimenter des incompréhensions.

 

Des incompréhensions, la CFDT en a plusieurs.

L’un des principaux griefs est la gestion financière dispendieuse des fonds qui est dénoncée par cette organisation syndicale. Elle s’interroge clairement sur des dons aux jeunes à hauteur de 17000€ et sur le coût d’un « voyage pédagogique » à Rouen de 6 personnes (dont la Directrice) pour accompagner un jeune pisciacais à un concours en février 2009, ainsi que le faible niveau de la trésorerie atteint en fin 2008.

 

Le départ du trésorier donnerait-il écho à cela entre autres ?   

 

D’incompréhension, j'en ai une en particulier : Lors de ma visite du 12 février dernier de la Mission Locale, sa Directrice m'avait soutenu qu'il n'y avait pas eu de subvention supplémentaire de la part de la ville de Poissy.

Cela est en contradiction avec les faits. En effet, la subvention de la ville de Poissy est bien passée à 150 KE en 2009 contre 100 KE en 2008, sur décision du Maire, Président de la Mission Locale par ailleurs, contrairement à la décision de la commission Finances, comme cela a été confirmé par l’intéressé lui-même en réunion de conseil municipal.

 

Peut-être ne parlions-nous pas de la même chose, elle par rapport au budget 2009 et moi par rapport à l’année passée ? Laissons-lui le bénéfice du doute. 

 

Ma seconde incompréhension vient du « turn-over » des effectifs. Ainsi, depuis l'arrivée de la nouvelle Directrice, il y a eu – à ma connaissance – 19 embauches et 13 départs pour un effectif actuel de 11 personnes. Ce nombre va-t-il continuer de bouger ou enfin se stabiliser ?

 

Passons aux interrogations :

 

- Comment avoir un budget équilibré avec des départs nombreux et des indemnités à payer ?

 

- Comment apporter de la stabilité aux jeunes alors même que l'équipe est en perpétuel renouvellement ?

 

- Comment apaiser une partie des habitants du quartier de Beauregard sur leur sentiment d’être désavantagé par rapport à d’autres qui auraient un traitement amélioré de leurs situations ? Je ne saurai dire avec précision de quoi il s’agit, mais il semblerait qu’il y ait jusqu’à un certain ressentiment qui se développerait et qui ne me dit rien qui vaille.

 

- Comment croire que les différents événements puissent trouver uniquement leurs sources dans ou suite à  la gestion de l'ancienne Direction et ce encore deux années plus tard ?

 

De l’interrogation à la suspicion, il n’y a parfois qu’un pas. Le devoir de transparence s'avère donc indispensable pour continuer à œuvrer plus sereinement.

 

Sans cela, nous risquons de continuer à entendre parler de cette Mission Locale, voire d'avoir l'explosion de la « bombe à retardement » évoquée dans la presse fin juin.

 

Affaire à suivre très prochainement puisque la réunion du Conseil d’Administration a lieu pas plus tard qu’aujourd’hui 23 juillet !

 

Je ne sais pas si nous serions amenés à nous délecter d'un autre rebondissement que celui de la démission du trésorier, mais si tel devait être le cas, il faudrait dans la foulée la renommer en MIEL (Mission Intercommunale pour l’Emploi Local)…

 

Mais alors attention, le miel colle aux doigts… !

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche