Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 08:00

Le JDD de ce dimanche nous apprend bien des choses sur les pratiques de nos élus départementaux. Ainsi Patrick Devedjian, l'actuel président du conseil départemental des Hauts de Seine, confie que la fusion des deux départements est "bien avancée". Se montrant même assez confiant, quel que soit le résultat des présidentielles, il ne voit "pas comment on pourrait faire marche arrière "...!

Et si nos élus demandaient l'avis aux citoyens ? Au peuple en somme. Sont-ils près à voir disparaître ce chaînon de la République ? A ceux qui diraient que les intercommunalités sont déjà plus proches des citoyens, on leur rétorquerait bien que l'ersatz du canton et l'européanisation des communes éloignent encore plus les citoyens de la vie publique.

De là à ce qu'ils se rebiffent, certains responsables finiraient par enfin retirer leurs œillères quand ils auront été supplantés par l'action de quelques mécontents dont le nombre croit de jour en jour.

Mais, non, pour l'instant ce sont eux les responsables, et d'ailleurs les responsables osent tout, c'est d'ailleurs à cela qu'on les reconnaît... encore et toujours...

Partager cet article
Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 17:00
Tractages du dimanche, avec soleil mais sans gêne

Sous un beau ciel bleu, le dimanche matin était propice au tractage :

A la droite, les Pro-Fillon, peu de têtes connues parmi les élus, pour ne pas dire aucune... il y a en qui y croient encore ou plus, selon la vision du verre à moitié vide ou plein. Peu de distribution

Au centre, les Pro-Dupont-Aignan, venus nombreux, plus nombreux que les Pro-Fillon... un peu plus de résultats à la clef vis à vis de pas mal d'indécis.

À gauche, l'anachronisme parfait avec un tractage pour les candidats PS ... aux législatives... les présidentielles seraient-elles déjà du passé ??

Toujours à gauche, les Pro-Macron venus en force et en démonstration, avec deux chevalets, des drapeaux (français et européen) et une équipe de jeunes en majorité, assez colorés (les t-shirts...) qui ne s'en laissent pas compter, y compris par le délégué à la sécurité de Poissy qui a bien eu du mal à se faire respecter pour un véhicule twingo noir "garé" en bordure de marché, en sens inverse de la circulation, par un "responsable" qui n'appréciait pas la mise en cause, entre autres.

Dans la période actuelle, en politique surtout, les responsables ça ose tout, c'est d'ailleurs à cela qu'on les reconnaît...

PS: avec la verbalisation via caméra, le responsable de la twingo aura à assumer sa prune, mais sera-t-il assez mûr pour la comprendre ? L'apprentissage est un chemin à emprunter vaille que vaille, souvent à ses dépens...

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 12:00

La campagne à droite bat son plein dès la rentrée. Autant dire que le match va aller crescendo jusqu'à fin novembre et que nos concitoyens vont en avoir plein les oreilles d'ici là. Poissy n'y échappe pas puisqu'après Alain Juppé en juin dernier, soutenu par notre maire, c'est le tour aujourd'hui de l'ancien président de la République et de "les républicains" de venir y prêcher sa bonne parole, soutenu par notre député, expliquer ce qu'il ferait pendant cinq ans ce qu'il n'a pas fait durant son précédent mandat. Impossible pas français !...

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 13:00

PLUS DE LEONARDA,

PLUS DE LEONARDO...

 

L'actualité française est riche ces temps-ci.

 

L'épisode Leonarda ne laisse pas indifférent et a suscité autant d'émotions que de réactions. Voilà une jeune fille qui s'est fait expluser hors de France avec sa famille, après plus de quatre années de procédures diverses et variées. Passons l'épisode de l'arrestation de la jeune lors de la sortie scolaire, et de l'impact déplorable qu'il a eu sur ses camarades de classe et la France entière.

 

La France terre, d'asile, elle a été, elle n'est plus, ou de moins en moins, faute de moyens. Sortons de l'émotion légitime et prenons du recul, essayons de prendre de la hauteur... 

 

Quatre ans de procédure, est-ce normal pour décider si ou ou non les personnes en situation irrégulières doivent être expulsées ? Au travers des lois, avons-nous les bons outils pour gérer l'afflux de migrants ? Comment fait-on ? A-t-on actuellement les moyens de les accueillir, ou au contraire de les empêcher de venir ? Aucun des deux mon capitaine !

 

Combien de familles du type de celle de Leonarda sont entrées en France ? Roms ou pas roms, là n'est pas la question : la stigmatisation de ces nouveaux "lépreux" est indigne autant qu'elle est un faux problème.

 

Le problème est connu, archi-connu mais quelle solution est apportée à l'ouverture des frontières ? Car ce vrai problème est celui de la France et de l'Europe qui laissent faire tout et n'importe quoi, générant désordre pour ne pas dire anarchie. S'il n'y a pas ou plus de règle d'entrée sur notre territoire, ne nous étonnons pas des conséquences : la situation est devenue ingérable. Les camps roms en sont une des illustrations qui est la plus visible : l'expulsion des lieux est spectaculaire, mais on les voit se "reloger" quelques kilomètres plus loin, sans avoir traité les mafias dont ces populations sont victimes.

 

Elles fuient la misère de leur pays, où elles sont souvent la proie au rejet de leur propres compatriotes. Les roms sont des parias chez eux, et malgré les milliards d'euros versés aux gouvernements des ex-pays de l'est, rien n'a changé car rien n'a été fait. Elles ont été mises de côté du développement économique, comme en Roumanie par exemple, restant dans la plus sombre misère. Elles retrouvent la misère ailleurs, sans pour autant avoir les moyens corrects d'y vivre.  

 

La base de la République est de maîtriser qui en fait partie. Aujourd'hui, elle comporte déjà plusieurs millions de chômeurs, entretenus à bout de bras, et bientôt à bout de souffle, par la collectivité nationale. Dans ce contexte, avons-nous encore les moyens d'accueillir toutes ces populations dites "migrantes" ? On n'a plus vraiment de doutes tellement les décideurs socialistes vont racler les fonds de tiroirs fiscaux, dans la suite de leurs prédecesseurs qui avaient amorcé la mouvement sans s'attaquer à la racine du mal. Même sans les nouvelles dispositions, les mamies touchant 800 euros de retraite auraient payé des impôts cette année.

 

Qui n'a pas entendu parler de "pause fiscale" ? Mais ne va-t-on pas plutôt vers la "pose tombale" ? Car à force d'être essoré, le peuple français risque d'en crever. La Grèce n'est pas aussi loin qu'on pourrait le penser. La France a encore de beaux jours fiscaux devant elle car contrairement à ce pays, elle dispose d'une redoutable administration d'encaissement des taxes et cotisations. La dernière trouvaille - votée en 2009 - mais inappliquée jusqu'à présent, porte le doux nom d'éco-taxe, sur les transports routiers. La Bretagne gronde fort, prélude au restant de la France. Et ce n'est pas fini dans la prolifération ou les "coups de rabot"...  

 

Car finalement on paye pour qui ou à la place de qui ? Les sociétés d'autoroute qui ont augmenté lourdement les tarifs leur permettant d'engranger de substanciels bénéfices ? Les sociétés qui fraudent à la TVA ou qui organisent l'évasion fiscale ? 

 

Pendant ce temps-là, on laisse partir des étrangers qui avaient pourtant de larges moyens financiers, qui voulaient s'intégrer qui plus est. On ne parle plus de LeonardA, mais de LeonardO, ex-entraineur/coach du PSG, parti chercher d'autres lieux à l'environnement plus accueillant. Ahh les temps sont durs !

 

Pour couronner le tout, même si Leonardo était resté, nous ne l'aurions pas eu à Poissy. Le PSG restera P mais surtout SG... Le projet à la ferme du Poult aura fait long feu.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 14:00

IMPOTS, LA RENTREE A ENFIN COMMENCE !

 

 

Vous avez été nombreux à attendre la réception de votre feuille d'impôts. Les dernières ont été reçues il y a quelques jours. La rentrée a donc réellement commencé ! Avec son lot de nouveautés, à commencer par la réforme scolaire qui institue l'école à deux vitesses en France, entre ceux qui appliquent, ce qui ne veulent pas appliquer et ceux qui ne peuvent pas appliquer faute de moyens.

 

La "pause fiscale" aura fait long feu, avec un extraordinaire imbroglio au plus haut sommet de l'Etat : un Président qui annonce d'abord 2014 suivi de près quelques jours plus tard par son premier ministre qui annonce 2015...!

 

La réalité est bien là : les charges augmentent, fonctionnement, poids de la dette, réforme scolaire. Les fameuses "économies" se réduisent à une non-augmentation de la dépense publique... Mais point de baisse réelle des dépenses.

 

La seule certitude réside dans la hausse des impôts, avec un "avantage" aux parents : plus vous avez d'enfants, plus votre impôts augmente (en montant). Les champions toutes catégories sont les foyers qui ne payaient rien jusqu'à présent, et qui désormais ont quelques centaines d'euros à régler. Ils ne seraient officiellement "que" 800.000 en France, en comparaison des premières estimations à un million et demi.

 

La rentrée a donc commencé en ce début octobre. La campagne est bien morne ce matin. Quand la brume se sera dissipée, surtout dans l'esprit de nos compatriotes, que va-t-il se passer dans les urnes dans moins de six mois ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche