Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 17:30

bruyere-manifLa Bruyère en colère !

 

Malgré la tempête et le silence "assourdissant" de la Mairie, les habitants de la Bruyère ont répondu présent à l’appel de la manifestation organisée ce samedi 03 juillet à partir de 10h00.

 

Bien sûr, vu les conditions climatiques, leur nombre n'était pas aussi important qu'espéré, mais en plus de moi-même et quelques sympathisants, membres de Coeur de Poissy compris, plusieurs Pisciaquais issus d'autres quartiers (sablons, clos d'Arcy) sont venus - par solidarité - soutenir les habitants de La Bruyère.

 

Cette participation de riverains hors périphérie de la Bruyère est le signe qui confirme la fracture qui existe dorénavant entre la Mairie et un nombre grandissant de la population de Poissy.

 

Sauf erreur de ma part, et en dehors du Copra184, en plusieurs mandats Mr Masdeu Arus n’a jamais eu à affronter des mouvements spontanés d’habitants en colère manifestant dans les rues.

 

Et voilà qu'en seulement deux ans de mandat, l'équipe municipale majoritaire doit aujourd’hui gérer la fronde des habitants du quartier des Sablons/ Noailles et de la Bruyère, entre autres.

 

Inutile de préciser que ces Pisciacais sont de tous bords politiques et qu’en aucune façon il ne pourra être accepté d'entendre (comme lors de la réunion de la rue Gallieni) que "les gens présents ne partagent pas mes opinions  politiques".
 

Monsieur le Maire, il vous faudra quand même mieux écouter la volonté et les besoins de vos administrés.

 

Rappelons aussi que pour ce qui est de la "démocratie participative", cette mobilisation en a constitué une étape clé et une démonstration grandeur nature, qui ne sera certainement pas laissée sans suite !

 

PS : merci aux vuvuzélas pour avoir mis un peu d'ambiance

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 13:39

Quartier La Bruyère : appel à une marche de protestation


Samedi 3 juillet, à 10h00,

Parking de la Grande Ceinture.


Chacun sait que ce projet immobilier impactera durement et durablement la circulation dans le quartier La Bruyère mais aussi la ville de Poissy puisque l’artère qui rejoint la forêt de Saint Germain en Laye est totalement saturée aux heures de pointe comme cela a été démontré in situ récemment.

 

L’équilibre du quartier, où il fait bon vivre, est menacé par ce projet de densification urbaine déraisonnable avec l’arrivée de 600 habitants supplémentaires. Sans compter l'impact de l'arrivée de la Tangentielle Ouest (TGO) qui est totalement occultée, les promoteurs ne semblent avoir que faire des difficultés à venir.

 

Poissy est à hauteur de 38% de logements sociaux, affichant ainsi une mixité sociale saluée et reconnue par l’audit externe réalisé par la commune à l'occasion du diagnostic préalable à la mise en place de l’Agenda 21. Il ne saurait y avoir de doigt accusateur pour faire jouer la corde sensible des pisciacais sur ce point.

Samedi 3 juillet à 10h00, sur le parking de la Grande Ceinture la manifestation prendra son départ et se dirigera vers la Mairie de Poissy.

L'élu que je suis soutient totalement l’initiative des habitants du quartier et appelle à la mobilisation de tous les Pisciacais.

Se mobiliser pour La Bruyère, c’est se mobiliser pour l’avenir de Poissy.

  

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 08:00

La Bruyère, suite

mais pas fin !


Dans le compte rendu de la réunion du 02 juin, qui commence a être diffusé depuis peu, l'association de défense du quartier relève plusieurs points :


Les promoteurs rappellent leurs propositions :

- K&B réalise 27 places supplémentaires en sous-sol proposées à la vente aux futurs accédants, modifie le nombre de logements en fusionnant certains appartements pour arriver à 85 au lieu de 90 sans modification du bâtiment, cède à la mairie la pointe du terrain pour créer un parking aérien de 30 places.

- SNI-OSICA propose de réaliser une crèche en Rez-de-chaussée pour une surface de 350 m2 environ.

L’association considère que cela n’est pas suffisant et ne constitue pas une avancée significative :

- le prix des places réservées aux accédants est rédhibitoire (10 à 15 000€).

- le parking à la pointe compense partiellement le stationnement de fait de 50 véhicules,

- le nombre de logements baisse faiblement sachant que la surface de la crèche ne correspond pas à la baisse de 10 logements annoncée.

-les problèmes de circulation ne font l’objet d’aucune réponse concrète.

L’association fait valoir sa surprise quant à l’absence de nouvelles propositions alors que K&B notamment s’était engagé à re-travailler le projet à l’issue de la réunion du 05/05/2010.


Le diagnostic de la municipalité considère que le groupe scolaire La Bruyère peut accueillir sans difficulté de nouveaux élèves alors que les classes comptent déjà 30 enfants, le dortoir est saturé (40 places) et la cantine est obligée de réaliser 2 services. Il est contesté en toute logique et il est demandé la communication du recensement réaliser par le service vie scolaire.

La SNI-OSICA propose de réserver une dizaine de places en aérien à mettre en location au bénéfice des habitants, avec la possibilité de créer un stationnement en épis le long de la rue La Bruyère, susceptible d’augmenter de 60% les places actuelles hors zone d’accès aux futurs immeubles.


La mairie demande la création d’un comité de suivi avec la participation de la mairie, des promoteurs et de l’association.

K&B estime la concertation terminée. Les promoteurs doivent se consulter quant à la poursuite de la concertation et informer la mairie et l’association de leur décision avant le 01/07/2010.


Confirmation de K&B du dépôt du permis


Dans un courrier daté du 21 juin adressé à la Présidente de l'association, K&B a retenu que la réunion du 02 juin que "nous avons pu conclure la concertation que la Ville a souhaité que nous engagions avec votre Association afin de donner une suite à la réunion publique de présentation de notre opération en mars dernier".


Et de ce fait, K&B confirme le dépôt du permis de construire, en accord avec SNI, "dans la mesure le (notre) projet est conforme aux règles du PLU de POISSY".


Ba-balle ou cabale ?


K&B confirme également sa volonté "de maintenir le dialogue engagé durant cette concertation en continuant à (vous) informer de l'état d'avancement de l'(notre) opération."


Dans un courrier daté du 29 juin remis hier dans les boites aux lettres, notre Maire fait part de sa réprobation quant à la méthode employée. "Car si le droit de l'urbanisme, auquel je ne peux m'opposer, permet effectivement à la société K&B de construire ces logements, je condamne la décision brutale d'arrêter le dialogue avec les riverains et avec la Ville."


Et même si "la ville compte bien continuer de travailler avec l'ensemble des acteurs locaux sur l'évolution du (de votre) quartier afin d'améliorer le (votre) cadre de vie", la question est de savoir "qui se moque de qui ?".


Pour synthétiser ce que certains pourraient considérer à juste titre comme une cabale organisée pour noyer le sujet :

- on s'est vu, on n'en sait pas plus (entre autre, où est l'étude d'impact ?)

- on s'est vu, on n'en peut plus (faut y aller pour ne pas immobiliser plus longtemps les fonds)

- on s'est vu, mais au final vous l'avez dans...l'os (restons corrects...)


Le renvoi de ba-balle entre mairie et promoteurs est donc magistral et ce n'est pas la proposition municipale de la constitution d'un "comité de pilotage" qui va faire meilleure impression.


Je ne peux que réitérer ma position qui est de dire que le pilotage de l'opération a d'emblée fait défaut : panneau sur le terrain juste avant Noel 2009, réunion d'information tardive fin mars, évolutions du projet à la marge, absence d'étude d'impact sur le quartier et quasi impuissance publique puisque conformité au PLU.

 

Ainsi, tous les ingrédients ont été réunis pour "fâcher".


Dans ces conditions, je maintiens évidemment mon soutien d'élu et de citoyen aux habitants, pour être à leurs côtés dans les jours à venir.

 

La Bruyère, "suite", mais certainement pas "fin" !

Partager cet article
Repost0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 07:30

Dodo à La Bruyère


La formule résume ce qui se passe dans le quartier de La Bruyère, dans le cadre du projet de constructions de 200 logements.


A la décharge de l'association de défense du quartier qui n'a pas ménagé ses efforts ni son implication, le permis de construire va être déposé dans les prochains jours avec assez peu de modifications :


- 5 logements en moins, avec une simple reconfiguration de surface d'appartements

- 25 places de parking en plus mais PAYANTES puisqu'à acheter pour 15.000 euros en plus de l'appartement !

- une potentielle crèche en rez de chaussée du batiment SNI, sauf erreur

- une classe supplémentaire en maternelle et deux autres en primaire.


C'est le résultat de trois réunions "de concertation", où le Maire n'était présent que la première heure de la première du 16 avril. Les autres réunions se sont tenues le 05 et 07 mai. Les compte-rendus sont disponibles sur le site web de l'association.

 

Soyons lucides, la concertation annoncée ne pouvait qu'être très limitée au regard de l'état d'avancement du projet K&B. Il y avait un air ou un goût "canada-dry" qui ne pouvait que se confirmer.

 

Ainsi, quid de l'étude d'impact sur le quartier et sa circulation ?

 

Rien en vue, soeur Anne, y compris pour la TGO en 2015. Pourtant la dernière "tribune libre" de l'équipe majoritaire parle de la perspective 2020...

 

Non, dort bien soeur Anne, tu ne verras rien de plus venir...

 

Et comment se fait-il ? Quand on décode le discours du Maire lors de la réunion du 26 mars au Club Péguy, cela pouvait-il en être autrement quand on s'est rendu compte qu'il n'y avait pas de budget pour l'aménagement du carrefour à l'entrée du quartier ?

Et ne parlons pas du stationnement limité et restreint dans la rue qui va engendrer les pires des difficultés, à commencer durant les travaux. 

 

A moins qu'hier, le 02 juin, la donne ait changé lors de la dernière réunion en Mairie ? L'opération d'endormissement serait-elle achevée ?

 

Affaire à suivre.

Partager cet article
Repost0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 12:00
bruyere-keb.jpgRéunion publique
à La Bruyère



C'est plus précisement au Club Péguy, à deux pas, que s'est tenue ce vendredi 26 mars la réunion d'information annoncée par le maire de Poissy, sous la pression de l'inquiétude et du mécontentement des habitants, exprimés à partir du Conseil municipal du 18 février 2010.

Il faut dire qu'il y a de quoi : le projet de construction de 200 logements, en plus des 33 en cours, ne va pas manquer d'exacerber les problèmes déjà présents : manque de place d'école, de crèche et de parking. Le tout avec une accessibilité du quartier déjà dégradée aux heures de pointes.

Un des habitants, membre du collectif de défense du quartier, en a fait une très bonne synthèse.

Reste les réponses aux questions, très inégales et imparfaites, avec cependant un premier éclairage qui manquait jusqu'à présent : 

- le projet était bien lancé, Kaufman&Broad (K&B), en bons professionnels, sont dans les starting-blocks pour avancer et valoriser la portion de terrain acquise.

- SNI et OSICA en sont à une démarche de choix d'architecte, pour entrer dans le projet

- la mairie annonce l'étude d'impact liée à l'arrivée de ces constructions.

Plusieurs remarques :

Il m'apparait que nombreux sont ceux qui sont restés sur leur faim, basé sur un malentendu à la base lié à une assez grande impréparation, notamment de la municipalité.

En effet, le problème n'était pas tant le projet lui-même mais plutôt tous les aspects périphériques d'aménagement de vie pratique du quartier.

L'illustration en a été le grand décalage entre le niveau de prestation des différents intervenants :

- K&B, très "pro" voire trop "pro", avec leur film en 3D et le fait d'avoir avancé sur le projet avant tous les autres, tellement avancé qu'il en donnait déjà le prix de vente des appartements...
- groupe SNI, seulement en phase d'avant projet
- le maire, en manque d'information sur l'étude d'impact, qui est de ce fait passé à côté de l'essentiel.

Car c'est bien cette étude d'impact qui intéressait les gens, et surtout les hypothèses de solutions à mettre en oeuvre, indispensables avec une évolution de population de +15% et la concentration qu'elle va engendrer.

La tournure de la réunion aurait certainement été tout autre s'il y avait eu une moindre présentation un tant soit peu construite et réfléchie sur ce point.

Au lieu de cela, aux questions des habitants, nos maire et adjoints présents en première ligne nous ont fait un "numéro de claquettes" pour tenter de faire bonne figure face aux questionnements légitimes et compréhensibles.

L'impression laissée a été celle d'une certaine forme d'amateurisme liée à la non-maitrise du dossier, mixé à un intérêt tardif suite à réaction et sollicitation des habitants.

Impression renforcée par le comptage des places de parking dans la rue, réalisé le matin même par un maire-adjoint, marquant ainsi probablement le début de "l'étude d'impact"...

En annoncant que le permis de construire qui va être déposé par K&B ne sera signé qu'après modification de son projet, le maire semble plutôt faire de la démagogie.

Car si le permis respecte tous les principes et normes en vigueur, il n'y a aucune raison d'en refuser la signature. 

Et ce n'est pas K&B qui détient les clefs de l'aménagement du quartier nécessaire pour absorber dans de bonnes conditions tous les habitants supplémentaires et leurs familles.

C'est bien au Maire de Poissy de le prendre en compte et de l'étudier sérieusement dans les plus brefs délais.

Vaste programme. Mais c'est sa responsabilité, renforcée de par la perspective de la réouverte de la gare dite "de la grande ceinture" coïncidant avec celle de la Tangentielle Ouest (TGO) à l'horizon 2015.
 
Lorsqu'il met en balance les actions à mener avec l'impact potentiel (et quasi obligatoire à écouter notre maire) sur les taxes locales, il ne faudra pas manquer de lui rappeler les 20 millions qu'il a mis sur la table pour le compte de la ville au titre du projet de La Coudraie.

Sans compter aussi l'évolution - collossale - de la masse salariale de la ville qui a été engagée depuis deux ans (et qui va continuer), dont les millions d'euros correspondant pourraient être sûrement mieux et plus utilement utilisés.

En particulier pour aménager correctement le quartier de La Bruyère, entre autres, afin de répondre aux nouveaux enjeux et contraintes qui découlent de ces projets de nouvelles constructions.

Une chose est sûre, la mobilisation des habitants doit se maintenir pour aider notre maire à rattraper le temps perdu et s'activer pour arriver à présenter un projet d'aménagements qui tienne la route. 
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche