Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 08:00

arbre-noelDICTON PISCIACAIS

 

 

 

 

Le temps n'est pas vraiment au beau fixe ces jours-ci. La météo annonce la baisse des températures avec l'arrivée prochaine des premiers flocons de neige.

 

A cette occasion, j'essaye de trouver une occasion pour utiliser le dicton alsacien


"Neige en novembre, Noël en décembre",


une manière pour dire que "ce qui doit arriver, va arriver, quelles que soient les circonstances".

 

Cette année, au regard des circonstances, l'occasion m'est donnée de l'adapter un peu et d'en faire - pourquoi pas - un dicton pisciacais.

 

En effet, cette année, le spectacle de Noël de Poissy est organisé le.......27 novembre...à 15h00 au théatre Molière (celui de l'hotel de ville).

 

Bien étrange que le choix de cette date. Qui l'a choisi parmi le COS (Comité des Oeuvres Sociales, l'équivalent du CE de l'entreprise privée), le Maire et le Conseil Municipal ?

 

Nous aurons donc le "NOEL EN CIRQUE, spectacle où vous aurez le bonheur de retrouver des numéros d'illusion, de magie, de cirque, de trampoline, de tissu aérien, etc... Final avec les artistes et le Père Noël".

 

Certaines mauvaises langues pisciacaises pourraient dire que le cirque n'est pas limité à Noël, tout comme les numéros d'illusion et de magie...mais ce ne serait que des mauvaises langues...

 

Mais à Poissy, tout le monde sera d'accord pour noter son nouveau dicton, qui va devenir célèbre, à n'en pas douter :

 

"Noël en novembre, neige en décembre"...!

 

Bonne journée et faites attention de ne pas glisser sur les trottoirs en décembre.

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 07:00

Gens du voyage, Poissy ne donne pas le bon exemple

 

Les mesures à l'égard des Roms, annoncées par le gouvernement suite à la réunion de mercredi 28 juillet, n'apportent guère de nouveauté, selon les associations : Démantèlements de camps, expulsions et coopération policière sont déjà une réalité.


Le gouvernement va également "poursuivre la politique de développement des aires d'accueil" des populations nomades, a promis Brice Hortefeux, le Ministre de l'Intérieur. Une mesure qui concerne donc les gens du voyage et non les Roms.

 

Car il faut noter que seules 42 % des communes de plus de 5 000 habitants respectent l'obligation de disposer d'aires d'accueil pour les gens du voyage.

 

Poissy ne figure pas parmi ces 42%. Pourquoi ?

 

Il faut remonter à Juin 2008, soit maintenant déjà deux ans. Le constat est que le dossier "coince".

 

Il "coince" déjà pour ce qui concerne l'emplacement qui a été "choisi" pour son implantation,  en fait sans choix, puisque imposé par les circonstances et le besoin de subvention, ou plutôt le risque de la perdre.

 

J'avais contesté sa localisation, puisque placée entre RD113 (ex-N13) et A14 (voir mon intervention dans l'extrait de PV en fin d'article). La Préfecture semble-t-il aussi, officieusement tout au moins.

 

Mais deux ans plus tard, rien n'a avancé. La dérogation de deux ans mentionnée en Conseil Municipal du 24 juin 2008 est - elle aussi - dépassée.

 

Le risque de se voir imposer la "solution" par la Préfecture ne va donc pas manquer de revenir au devant de la scène, telle une épée de Damoclès.

 

Il "coince", semble-t-il, pour ce qui concerne la subvention, qui n'aurait pas encore été demandée faute de la remise d'un dossier complet et finalisé, sauf erreur de ma part.

 

Force est donc de constater que Poissy ne donne pas le bon exemple.

 

Pendant ce temps, les camps sauvages prolifèrent, notamment à Chambourcy et à Orgeval, comme vu à plusieurs reprises depuis début 2010.

 

Faudra-t-il qu'un camp s'installe sur la place de la République, en face de la Mairie de Poissy, pour que le dossier progresse enfin ?

 

-------------------extrait du PV du CM du 24 juin 2008--------------------------

Point 34°/ ENGAGEMENT DE LA VILLE DE POISSY POUR LA REALISATION D’UNE

AIRE D’ACCUEIL INTERCOMMUNALE DES GENS DU VOYAGE

Le Maire donne la parole à M. DEBUS :

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, sans remettre en cause la nécessité

de réaliser cette aire d’accueil, c’est sa localisation qui me fait intervenir ce jour. En effet,

l’emplacement prévu est situé entre l’ancienne RN 13, la RD 113, et en tout cas aussi la

proximité de l’A 14. Ce n’est humainement pas convenable. C’est même pour moi une certaine

honte et le mot n’est certainement pas assez fort pour dénoncer effectivement ce projet de

localisation, que de vouloir le localiser à cet endroit car la proximité des voies de trafic

automobile intense et qui va encore s’intensifier par le prochain doublement de la RN 13 est tout

simplement inacceptable, d’autant plus si la volonté était de vouloir mieux les accueillir (et pour

eux-mêmes de se sentir mieux accueillis). Je ne pense pas que ce soit tout à fait la bonne chose à

faire. De ce fait, si cette localisation était maintenue, je ne pourrais que voter contre cette

résolution en l’état.

Le Maire donne la parole à M. HEDRICH :

Nous avons là aussi hérité de la localisation de l’aire des gens du voyage. Ce n’était bien

évidemment pas notre choix mais nous étions dans l’obligation de le faire dans le cadre du plan

départemental des aires des gens du voyage car le délai était dépassé. Nous avons même dû

demander une dérogation pour deux ans. La préfecture pouvait se substituer à la mairie, à la

municipalité, en cas de non respect du délai et il n’aurait pas été versé de subvention. Ce n’est

effectivement pas merveilleux mais nous y avons été contraints.

Cette délibération est approuvée à la majorité des présents, moins une voix contre : M.DEBUS

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 07:30

 

mob-reduite.jpgHandicapés : Poissy au banc d’essai

 

 

 

 

 

C'est le titre de l'article du Parisien dans son édition d'hier, 28 juillet.

 

Trois membres de l'association "Mobilité réduite" se sont déplacées à Poissy pour faire une évaluation de l'accessibilité des batiments accueillant du public.

 

A Poissy, beaucoup d'améliorations sont à effectuer, même là où des efforts sont faits : "A l’hôpital, des places de stationnements ont prévues, mais elles sont trop étroites et une personne en fauteuil peine à monter dans son véhicule. A la poste et à la caisse d’assurance maladie, les ascenseurs installés pour les handicapés fonctionnent mal, voire pas du tout."

 

Le résultat semble toutefois satisfaisant : "si toutes les villes de France étaient comme Poissy, ce serait déjà un bon début". Il sera disponible sur le site internet www.accessiblepourmoi.com

 

Cependant, c'est un peu l'arbre qui cache la forêt de la loi Handicap de 2005.

 

En effet,

Le 1er janvier 2015  tous les établissements recevant du public

doivent  être accessibles aux personnes en situation de handicap

 

 

Mais pour les bâtiments des préfectures et des établissements d'enseignement supérieur appartenant à l'Etat dont la date est fixée au 1er janvier 2011.

 
C'est ainsi qu'à Poissy comme ailleurs, il va falloir s'adapter à cette contrainte, travaux à la clef.
 
Aussi, devant le challenge à réaliser, il serait bienvenu que notre municipalité communique de manière claire sur le sujet, en donnant une vision aussi large que possible sur ce qui nous attend, en terme d'actions et d'échéancier, y compris (et surtout) budgétairement parlant.
 
Car évidemment, "on peut tout faire", mais à condition de pouvoir le financer. Et l'impact risque de ne pas être neutre, même s'il y a des subventions à la clef.
 
Dans ce cadre, il me parait indispensable de solliciter et intégrer dans la démarche l'ensemble des associations en faveur des personnes à mobilité réduite entre autres qui sont présentes à Poissy.
 
Par exemple HANDICA'POISSY, inconnue au bataillon jusque là (si ce n'est au CA du CCAS...pour laquelle j'ai publié un récent article dans ce blog), pourra-t-elle enfin se faire mieux connaître, voire même se rendre utile pour mener à bien ce projet...?
 
Gageons que ce sujet sera bien pris à bras le corps et traité avec tout le sérieux et la transparence que nos concitoyens sont en droit d'attendre.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 08:00

Le Sida ne fait plus recette(s)

ni subventions...




Personne n'ignore les difficultés financières de l'Hopital intercommunal de Poissy/Saint-Germain-en-Laye.

Les raisons en sont multiples et plusieurs enquêtes sont en cours, dont une parlementaire dans laquelle se trouve Pierre MORANGE, député-maire de Chambourcy, ville d'accueil de la construction du prochain hopital.

Ce qu'il faut savoir, c'est la présence d'un certain nombre d'associations qui sont spécialisées dans leur domaine, qui gravitent et s'additionne aux services rendus.

C'est le cas des associations d'information et de lutte contre le SIDA, OSIRIS et AVH78.

La situation de cette dernière est plus que préoccupante depuis le départ à la retraite de la précédente coordinatrice, poste clef pour l'animation terrain, et non remplacée - budgétairement parlant.

Pourtant la venue de sa remplaçante a été faite dans les règles de l'art, avec un recouvrement d'un mois, en septembre 2009, pour effectuer le passage de témoin. Mais le contrat de travail de l'hopital, après maints atermoiements, n'a jamais été proposé à la nouvelle, obligeant l'association de l'embaucher en CDD et la payer sur ses fonds propres.

Ce au grand dam du médecin, responsable du service sur le budget duquel était imputé le poste, budget dont la gestion lui a purement et simplement été retirée (comme les autres).

Les moyens financiers s'épuisent à vitesse "grand V", d'autant que la plupart des subventions habituelles, y compris du Sidaction, se font attendre ou ont été annulées. A tel point que l'association va très certainement fermer ses portes à fin juin 2010, ce qui ne serait que la conséquence d'une mise en liquidation par asphyxie.

Plusieurs élus ont été contactés récemment.

Pour le moment, seul Eddie AIT (conseiller régional et maire de Carrières sous Poissy) a réagi, de façon vigoureuse.

Attendons le résultat. 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 09:00
selecthon-2009.jpgCoup de frein pour les recettes du Téléthon 2009


ou coup de Trafalgar...?

Le montant récolté en 2009 à Poissy s'établit à hauteur de 12.000 euros (dixit Le Pisciacais)

contre 17.492 euros en 2008. Soit 31% de moins !

Mais pas de souci, puisque dans sa délibération N°31 du CM du 17/12/2009, Monsier le Maire propose généreusement de reverser les recettes des entrées de la patinoire de la journée du 5 décembre 2009.

Soit la belle somme de 394 Euros.

J'ai voté "pour" bien entendu même si cela ne permet pas de combler totalement la différence...

Et je n'ai pu m'empêcher de regretter que l'AFM n'ait pu bénéficier des sommes qui auraient pu être récoltées par l'association "Coeur de Poissy", dont la présence a été interdite par le Maire pour l'édition 2009, et dont le montant récolté avait été de 1.000 euros en 2008 (source site web de l'association), soit deux fois et demi plus que le montant versé par la mairie.

Même si le motif de refus du Maire pouvait se comprendre (soutien ouvert d'un candidat à la députation, autre que le Maire de Poissy), il n'a été qu'un élément transformé en instrument médiatique qui s'est retourné contre son instigateur, pour faire encore plus parler de l'affaire, qui plus est à ses propres dépens.

Et au final, l'AFM n'a pas eu les fonds qui auraient pu être récoltés, et ce quelle qu'en soit la source.

C'est ce qui reste certainement le plus dommage dans l'histoire. 

PS : à titre de comparaison, Sartrouville a réussi à collecter 32.637 Euros.
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche