Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 février 2019 4 21 /02 /février /2019 08:00
TRAM 13 express à Poissy, du nouveau

La dernière lettre d’information au sujet du TRAM 13 express (ex-TGO) commence à arriver dans les boîtes aux lettres.

La déclaration d’utilité publique a été faite en décembre dernier, et la suite des études, avant-projet et projet, est lancée. Les travaux s’étaleront durant quelques années ensuite à partir de 2022.

Si la modification du tracé initial est controversée - une association a effectué récemment un recours, la liaison de gare à gare fait sens, d’autant plus celle de Poissy-centre, au-delà de cette - magnifique - lapalissade...

https://www.ville-poissy.fr/images/pdf/les_grands_projets/tram%2013%20express%20enquete%20publique/IDFM-Tram13_Lettre_Info_10_BD.pdf



TRAM 13 express à Poissy, du nouveau
Partager cet article
Repost0
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 08:00
Grand débat : pourquoi la facture du Grand Paris s’alourdit sans projet plus complet ?

Au début de l’année dernière, la Cour des comptes avait réalisé un rapport sur la SGP, la Société du Grand Paris, en charge de la construction des nouvelles infrastructures : les enquêteurs ont ainsi pu constater que la facture prévisionnelle est passée de 19 à 38 milliards d’euros, soit le double...! Sans compter des frais financiers encore plus astronomiques, de 32 à 134 milliards d’euros, avec un risque de les voir exploser à plus de 900 milliards dans un scénario catastrophe (*).

Si - pour un tel montant - le projet du Grand Paris avait été de réaliser le bouclage Ouest de La Francilienne, cela aurait pu se concevoir. Car - pour sa partie Nord - quid de la relance du projet de l’A104 et son tracé le plus large hors agglomérations ? Visiblement, il n’en est rien, aucun financement n’a été prévu ni dans le projet initial, ni dans le projet « augmenté »...

Les magistrats ont également pointé les procédures d’attribution des marchés. Certaines ont été identifiés avec « pour lesquels les procédures et les grands principes de mise en concurrence n’avaient pas été respectés, soit attribuant un marché à une entreprise dont l’offre aurait dû être rejetée pour irrecevabilité, soit en modifiant en cours de procédure les modalités de calcul des offres financières, ce qui a eu pour effet de modifier l’ordre de sélection des candidats ».

Beaucoup de précautions de langage pour désigner des faits constitutifs d'un possible délit de favoritisme, qui peut aussi avoir un autre nom sous-jacent, celui de corruption. A moins que ce ne soit que de la « répartition » vis-à-vis des ressources disponibles, pour permettre de préserver l’emploi dans ces entreprises bénéficiaires.

Évidemment, l’instruction du dossier est en cours et on ne peut qu’espérer que l’enquête va être lancée.

Difficile aussi de ne pas se poser la question pourquoi ce rapport a mis autant de temps pour être pris en compte ?

Le manque de transparence est condamnable mais le manque d’ambition ne l’est-il pas tout autant ?

Les projets comme l’A104 qui datent de plus de 40 ans auraient enfin pu trouver un financement. Malgré l’occasion donnée avec un projet d’une telle ampleur qui ouvre la bourse étatique de l’investissement, comment dire autrement que nos représentants élus départementaux, régionaux et nationaux ont « loupé le coche »...?

Le manque de vision, d’ambition et d’action concrète pour améliorer de façon notable voire résorber la gestion des flux routiers régionaux est patent. Historique même, car quelle autre opportunité aurons-nous pour relancer l’économie et réaliser le détournement de ces flux de nos centres de ville de la proche périphérie parisienne (à Poissy comme ailleurs)...?

(*) Sur la base de Marianne.net

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 19:00

L’effet gilets jaunes passe par la Région IdF dont la présidente Valerie Pecresse annonce ce matin le gel du montant en 2019 du Pass Navigo par rapport à 2018.

Tout le monde semble vouloir y aller de sa contribution « sociale » à la crise.

Saluons le geste - inédit - qui vient un peu contrebalancer la rupture territoriale du montant de l’amende de stationnement dont la fixation a été laissée au libre choix des maires et de leurs municipalités.

Pour le moment ça ne bouge pas de ce côté...mais où est capable de s’arrêter l’effet Gilets jaunes...?

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 20:30

Grande opération de contrôle des camions à Poissy ce jeudi 18 octobre.

À grands renforts de moyens policiers, les contrôles sont allés bon train toute la journée.

Faute d’avoir un contournement de la ville, les camions passent PAR la ville. Rien d’illégal en soit, sauf en cas d’arrêté municipal que les conducteurs découvrent parfois à leurs dépens...

Débat passionné voire passionnant au sein de la ville avec deux tendances :

- A : le maire a raison de ses actions

- B : c’est une rustine sur une jambe de bois

Soyons pragmatique, il y a un peu des deux : les transports et la circulation sont essentiels, plus particulièrement en région parisienne et le nord des Yvelines.

Faute d’ambition politique, d’action et de financement, le projet de l’A104 n’a pas réussi à se concrétiser après 30 ans, pour ne pas dire 40.

Le bouclage du réseau ferré du grand Paris-Ouest (la zone, pas le projet) va à peine se réaliser d’ici 10 ans, mais rien à l’horizon pour le réseau routier.

Pourtant, combien de villes nouvelles pourraient être construites sur le tracé pour absorber les besoins en logements, intégrées dans le projet de Grand Paris ? Beaucoup mais RIEN n’est prévu.

Après sa nomination à la co-présidence du comité foncier d’Ile de France (le nom exact reste à revalider...), notre maire Pisciacais ne devrait-il pas présenter un projet qui mette des perspectives plus ambitieuses, en couplant réseau routier et promotion immobilière, département et région ?

Pour le moment, il développe la promotion immobilière dans la ville (projets derrière la mairie et du centre Maurice Clerc), mais il devrait viser plus loin, plus grand, plus haut... changer de roue et de braquet...

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2018 1 17 /09 /septembre /2018 08:00

En marge du projet du nouveau campus du PSG, mais tout proche, se situe le rond-point de la Coudraie.

Connu pour être en face du quartier du même nom, celui-là même qui est en pleine rénovation, il est positionné sur un axe routier stratégique - donc chargé - qui est l’ex-N13, devenue D113.

En 2021, il sera également au niveau de l’entrée de la zone du campus PSG et du (futur) stade de 5000 places.

Quand on dit « axe routier chargé », vous pouvez vous en rendre compte par vous-même : placez vous à l’endroit « stratégique » au niveau du stop juste à deux pas de l’espace de vente Nexity : le trafic est presque infernal de 7h00 à 9h00 le matin, et idem de 16h30 à 18h30 l’après-midi (dans l’autre sens). Difficile de s’engager dans le rond-point sans « forcer » depuis la rue venant de la Maladrerie.

Cette situation n’est que le prolongement de celle au niveau du Novotel d’Orgeval, rond-point sur lequel débouchent les sorties d’autoroute A13 et A14 (depuis Paris) et les flux venant des bords de Seine, Villennes/Poissy et de Verneuil/Flins dans un sens, et de Chambourcy/Saint-Germain-en-Laye de l’autre sens.

Tout ce monde passe également par le rond-point de la Coudraie et de celui des Pompiers de Poissy (qui permet de s’engager sur la D30 vers Feucherolles/Plaisir).

Imaginez que dans 2-3 ans, non seulement le quartier de la Coudraie sera terminé mais aussi celui qui va être créé en contrebas sur l’ancienne propriété sportive du PSA, le centre Maurice Clerc, dont le programme immobilier vient d’être lancé.

À la clef, de l’ordre de 3.000 nouveaux habitants, avec leur véhicule, dont la porte de sortie de la ville la plus proche est le rond-point dit « de la Coudraie ».

Aujourd’hui déjà, les flux routiers étant chargés, il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’il va devenir le prochain gros point noir de la ville de Poissy.

Pourtant - comme déjà signalé lors de la grand messe publique - pardon, la conférence - de présentation du projet du campus PSG en 2017, une solution existe pour que ce rond-point ne se transforme pas irrémédiablement de point gris-foncé en point noir.

En effet, cette solution est celle du passage souterrain de la D113 comme réalisé au rond-point des pompiers, ce qui évite tant le bouchon jusqu’à Feucherolles des véhicules venant de la D30, comme celui de la N13 « au bon temps » du croisement avec les 4 feux tricolores...

Le souci de celui de La Coudraie est que les véhicules circulant sur la D113 ne marquent plus l’arrêt à son entrée, ce qui rend périlleux aux heures de pointe toute tentative de s’y engager depuis les voies venant des quartiers : les hameaux et La Coudraie.

Lors de la soirée du 13 septembre 2018, la tentative d’esquive du nouveau Préfet, arguant qu’il n’y a pas (encore...) de projet à faire progresser, ne résiste pas au devoir de l’Etat Français de protection et de sécurité de ses citoyens, surtout routière pour laquelle le gouvernement a mis en œuvre la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires en juillet dernier.

Le voilà en tout cas informé, mais il est vrai que la voie étant désormais « départementale », elle est du ressort (budgétaire) du conseil Départemental (anciennement « Général »).

Tout justement, assis à gauche, il y avait un vice-président départemental, accessoirement Maire de la ville sur laquelle passe la D113 en question...

Après avoir rappelé qu’un pré-équipement existait de source (quasi-)sûre pour faire passer la D113 en souterrain à ce rond-point, ce dernier a pris l’engagement d’aller faire vérifier le point.

La fois précédente, un autre vice-président départemental, lui aussi Pisciacais, s’en était tenu à rabrouer le lanceur d’alerte à « ne pas souhaiter de drame » (bien sûr !) mais sans lancer d’action concrète.

Souhaitons que même si la réponse était négative, notre premier édile (et donc vice-président lui aussi) ouvrirait le dossier au niveau départemental pour mettre en œuvre sa réalisation. Les travaux effectués ces dernières années à Plaisir ne manqueront pas de revenir en mémoire de chacun pour se permettre de dire que tout est possible à condition de s’en donner les moyens.

Il ne ferait d’ailleurs que de se mettre en cohérence avec sa volonté de désengorger la ville qu’il administre, quel que soit le quartier, hameaux compris.

Surtout, il serait le tenant d’une action de sécurité publique, anticipant l’accentuation d’une réelle problématique déjà présente aujourd’hui, pour laquelle il obtiendrait le support sans réserve du préfet des Yvelines.

C’est aux grandes ambitions que l’on reconnaît les grands hommes, mais aussi à leurs réalisations.

Gageons que notre premier édile soit de cette trempe là, ou tout au moins un homme d’action qui saura montrer son engagement et son efficacité.

Car en matière de sécurité, seul le résultat compte : faisons donc en sorte que le rond-point de La Coudraie ne devienne pas le « rond-point de la mort », que l’on vienne de La Coudraie ou que l’on vienne des hameaux !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche