Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 19:00
Un monde de oui-oui ?

« Faire se rencontrer Police et émeutiers »

La réaction de la Police ne s’est pas faite attendre suite à la proposition de la cheffe d’agglomération.

« Vivre dans un monde de oui-oui » est l’expression utilisée pour exprimer le décalage entre la perception et la réalité du terrain, en particulier lorsqu’il y a un rapport de force très dur entre deux parties. Une forme de naïveté.

En clair, la vision hors-sol de certaines personnes censées être l’élite en ce qu’elles sont dans les plus hautes sphères de la hiérarchie ou du système de commandement est particulièrement affligeant.

Nous ne pouvons que recommander à cette personne de reprendre ses esprits au plus vite et prendre en compte la réalité du terrain où - à force de laisser faire - la République Française perd du terrain.

Nous soutenons nos forces de l’ordre.

Un monde de oui-oui ?
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 08:00
2020, une année terrible

2020, année terrible !

En regardant en arrière, que dire de cette folle période ?

Toutes nos pensées vont premièrement à tous ceux et celles qui ont été touchés par la Covid, que ce soit sanitairement parfois mortellement, comme économiquement.

Confinements et déconfinements auront mis en exergue l’utilité essentielle de notre système de soins et de tous les « petits » emplois, petits par leur rémunération.

Apres les acclamations aux fenêtres à 20h, palliatif bien maigre et dérisoire face aux risques pris et aux manques de moyens, certains diront aussi de vision/prévision, retour sur terre avec tous les impacts, visibles ou non.

Impact sur les salaires avec la mise en œuvre du chômage partiel : le budget des familles ont été restreints de fait.

Impact sur les prix : force est de constater que certains produits ont subi une hausse de prix qui n’a rien à voir avec l’inflation officielle. L’une ou l’autre enseigne de distribution a même fait du maintien un argument commercial. C’est dire...

Impact sur les habitudes : masques pas utiles au départ et obligatoires à l’arrivée, que d’aléas agrémentés de véritables sketchs de représentants gouvernementaux...

Impact sur la confiance : entre ceux qui ne savaient pas les mettre (les masques) et ceux qui argumentaient tout et son contraire, faut-il s’étonner de la rupture de confiance d’un grand nombre de Français ?
Après l’épisode des masques, des tests, des débats sur les traitements et les révélations sur les conflits d’intérêts flagrants de certains membres du corps médical français, des interdictions de prescriptions médicales suite à études médicales qui se sont révélées parfois bidonnées, voici l’épisode de la génération de la peur et du contrôle de l’information digne de « 1984 » de Georges Orwell.

Comment s’étonner de la défiance suscitée par l’arrivée miraculeuse en si peu de temps de vaccins (ou prétendus l’être) qui mettent généralement plusieurs mois ou années avant d’être avalisés, après la cascade de mensonges, contradictions ou fausses informations délivrées parfois par les plus hauts niveaux du système étatique ? 

Impact sur l’économie : si certains secteurs ont réussi à limiter les dégâts, voire developper leurs affaires, artisans et commerçants, locaux la plupart , payent un lourd tribu. Mais pas seulement : jeunes diplômés peinent à trouver leur premier emploi et avant cela un stage de fin d’études, avec une impression de « génération sacrifiée » qui n’est que la confrontation avec la vraie vie.

Impact sur notre art de vivre et notre culture : une pensée pour nos bars, restaurants, discothèques, théâtres, cinémas, salles de concert, salles de sport etc, tous ces lieux et acteurs de l’événementiel qui créent du lien entre humains, et dont certains ne rouvriront pas...

Impact sur notre liberté : l’auto-délivrance d’attestation de sortie de chez soi restera épique et dans la mémoire de beaucoup d’entre nous; que dire de la tentative gouvernementale avortée (mais pas définitivement) de passeport sanitaire pour pouvoir voyager ou accéder à des services publics alors même que nos frontières sont passées quotidiennement sans contrôle par les voyageurs intra ou extra-européens et parfois sans autorisation ou le moindre papier d’identité ? 

Impact sur l’information : le ciblage des réseaux sociaux, la mise en cause ou le dénigrement de citoyens, policiers, gendarmes, médecins ou professeurs de médecine, entre autres, qui ne suivent pas ou qui remettent en cause le diktat de la pensée unique d’activistes politico-religieux ou de certaines autorités (considérées passives voire complices) sont autant de tentatives pour réduire la liberté d’expression et l’accès à l’information. La montée en puissance de chaînes d’information en ligne, différentes de celles en continu, attise les velléités de contrôle, y compris par interdiction d’expression. 

 

L’année 2021 permettra-t-elle de revenir à un certain niveau de raison et de raisonnable ? Ou serait-ce la perspective d’une crispation encore plus forte de notre société ?

Car la troisième vague annoncée, sur base de positivité de résultat aux tests, et le reconfinement qui serait décidé en conséquence, finirait d’achever des pans entiers de notre économie.

La relecture de certaines pages de l’histoire de France devrait inspirer ou rendre attentifs nos dirigeants.

Pour le moment, place à la fête du passage à la nouvelle année. Pour rappel, elle sera confinée ce soir et les contrôles routiers renforcés en conséquence. Restez prudent et pas (trop) de folies ou d’excès.
 

 

2020, une année terrible
Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 12:00

palais-justice.jpgASSISES 2014

SEREZ-VOUS SUR LA LISTE ?

 

 

Chaque année, le premier édile de la ville de Poissy doit établir la liste des jurés d'Assises. Cette liste est établie par tirage au sort à partir de la liste électorale.

 

La liste pisciacaise comporte 87 électeurs qui constitueront la liste préparatoire pour l'année 2014.

 

Le tirage au sort est public, et se déroulera dans un mois, le 21 mai prochain, à l'hotel de ville, salle 312 au 3ème étage à 15h00.

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:00

SECURITE & JUSTICE

des valeurs en retrait en France ?

 

Les problèmes de justice et d'insécurité sont en train de prendre des proportions angoissantes : le gouvernement a annoncé dernièrement que le nombre de cambriolages a augmenté de 17 % en France en 2011.

 

17 %, c'est énorme d'autant qu'il se commet 200 000 cambriolages de résidence principale chaque année en France.

 

Une augmentation de 17 % représente donc... 30 000 cambriolages en plus en 2011, par rapport à 2010 !!!

 

Cela signifie pour vous le risque d'être victime à votre tour, car un cambriolage est commis toutes les 2 minutes en France, nuit et jour, toute l'année.

 

Mais surtout, le phénomène le plus inquiétant est l'augmentation des home-jackings : des cambriolages au cours desquels les occupants (vous et votre famille) sont ligotés, frappés, parfois même torturés et tués par les « cambrioleurs », qui s'avèrent la plupart du temps être des multi-récidivistes.

 

Le 10 janvier 2012 a encore eu lieu dans les Yvelines ce que la presse a appelé « un cambriolage ultra-violent » (Le Parisien du 11/01/2012) :

  « Les victimes ont été ligotées puis frappées par un ou plusieurs individus qui se sont introduits chez eux au milieu de la nuit. La femme, âgée de 85 ans est décédée et le pronostic vital de son mari de 74 ans, qui a été hospitalisé, est engagé, a précisé une source proche du dossier.

  "Leur habitation a été retournée par le ou les malfrats. Vu l'état des lieux et la violence des faits, il est presque certain que les malfaiteurs étaient plusieurs sur place". (...) La femme a été retrouvée morte mercredi matin. "Son mari était à côté d'elle quand il a été découvert. Il n'est pas décédé mais son état est très préoccupant ».

 

Car c'est bien cela le risque de se faire cambrioler : non seulement cela vous coûte, en moyenne, 5 000 euros de réparations et rachat d'objets, mais, ce qui est bien pire, c'est le risque que vous courrez, ainsi que vos proches.

 

De plus en plus, vous risquez de vous faire passer à tabac ou pire par les personnes qui s'introduisent chez vous.

 

Mais faut-il s'en étonner ?

 

A vrai dire, non, quand on sait la manière dont la Justice traitera ces délinquants si, par chance, ils étaient identifiés puis retrouvés (dans 85 % des cas, ils ne sont jamais retrouvés).

 

Rendez-vous bien compte que les cambrioleurs ne subiront dans la plupart des cas aucune sanction réelle. Au mieux une peine de prison avec sursis ou un « travail d'intérêt général » de quelques jours dans une « association ».

 

Même les plus dangereux, condamnés à de la prison ferme, ne passeront généralement pas un seul jour en prison grâce aux « aménagements de peine » devenus systématiques. « Aménagement de peine » veut dire qu'ils repartent libres, tout au plus avec un bracelet électronique à la cheville (objet de fierté dans de nombreux gangs).

 

Aucune mesure de dissuasion, ni même de neutralisation efficace n'est envisagée en général.

 

C'est peut-être difficile à croire si vous avez fait, personnellement, l'expérience de la rigueur des autorités, pour des questions de code de la route par exemple.

 

Mais c'est pourtant la réalité de ce qui se passe en France.

 

Si vous en doutez encore, je vous encourage fortement à voir la vidéo suivante (pour voir la vidéo, cliquer ici).

 

Bonne écoute !

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 07:00

mars-attacks

 

 

"Contre attacks"

 

 

 

 

 

 


Comme je l'ai relaté en février dans ce blog, et suite à mon article "éthique en toc" du 29 janvier dernier, Monsieur Le Maire de Poissy a autorisé son adjoint, Krémo ALLAOUCHICHE à ester en justice à mon encontre en sa qualité d'Adjoint au Maire. J'ai donc été assigné par huissier (*) le 15 avril.


Une première audience dite de mise en état a eu lieu le 18 mai dernier, au Tribunal de Grande Instance de Versailles, 6ème chambre correctionnelle, pour fixer l'audience de jugement au 14 juin à 14h00.


Comme je ne suis pas homme à me laisser impressionner et sûr de mon bon droit de citoyen français, j'ai plaidé la bonne foi et j'ai demandé la requalification de cette prétendue diffamation en


- prise illicite d'intérêt et détournement de fonds publics à l'encontre de K.ALLAOUCHICHE

- favoritisme, trafic d'influence et détournement de fonds publics à l'égard de F.BERNARD.

 

au regard de :

- l'organisation des salons de l'auto de Poissy en mai 2008, 2009 et 2010 et

- l'organisation de la semaine de l'égalité de décembre 2008, point que j'avais également mentionné dans ce blog au mois de février.

J'avais envoyé préalablement un courrier dans ce sens à Monsieur le Procureur de la République de Versailles, dont Frédérik BERNARD et l'avocat (**) de Krémo ALLAOUCHICHE ont été mis en copie.


Pour synthétiser :

après "Maire attacks", voilà que le conseiller "contre attacks"...


La décision sera rendue le 06 septembre 2010 à 14h00.


(*) de Médan   (**) de Paris

je ne peux donc m'empêcher de faire remarquer que cela ne contribue pas particulièrement à relancer l'activité économique locale pisciacaise...qui figure pourtant sur la "feuille de route" donnée par le Maire de Poissy à son Adjoint délégué aux commerces et au développement économique...qui se trouve être celui qui a esté en justice contre moi. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche