Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2020 2 29 /12 /décembre /2020 08:00
Ramassage des déchets à Poissy, une future bombe à retardement

Le ramassage des déchets, une voire LA future bombe à retardement à Poissy...?

Parue de manière bien anodine, la nouvelle brochure 2021 est pourtant claire, pleine de découvertes des nouvelles dispositions dès les premiers jours de janvier.

Le battement de ses pages pourrait ressembler à celui d’ailes de papillon... avec des répercussions dans la lignée d’un James Yorke et de sa théorie.

Car imaginez « un peu » le bouleversement des habitudes, mais pas seulement...

Le changement répond sans doute à la nécessité de s’adapter... mais force est de constater que les services rendus à la population vont être en net recul avec cette baisse drastique, radicale, du nombre de passages.

Les services sont divisés par deux a minima, voire trois ou quatre selon les nouvelles périodicités de passage !!

Ainsi, 

- les déchets verts seront ramassés une semaine sur deux, mais aucun en juillet...;
- le papier seulement une semaine sur deux, les semaines paires ou impaires selon la zone;

- idem pour le verre (sans changement toutefois).

Le ramassage du « tout venant » est également divisé par deux avec plus qu’une fois par semaine au lieu de deux...

Et Attention, il n’y aura plus que trois dates dans l’année pour les encombrants !! Oui, trois... soit quatre fois moins.
Le plus drôle, faut-il en rire, consiste aux passages du mois d’août, en pleine période estivale, pour lesquels les dépôts recommandés la veille ne seront - plus que probablement - peu ou non respectés... difficile d’être en vacances en même temps, comprenez bien...

Au delà de cela, les dépôts sauvages risquent bien de se développer, malheureusement.


Si l’argument de la mutualisation des moyens municipaux au sein de l’intercommunalité GPSEO et de l'optimisation des services à la population est compréhensible, un tel bouleversement ne peut qu’interroger.

La question subsidiaire mais non moins intéressée et intéressante sera celle de l’impact sur le coût de la gestion des déchets : va-t-il être divisé en corrélation, par deux a minima ? Un (gros) doute est permis...
 

Si ce n’était pas le cas, le scandale s’annoncerait bien vite... se flairerait même rapidement...le nez bouché mais les yeux (grands) ouverts. 

A ce moment-là, il ne faudrait surtout pas hésiter à investir et prendre quelques actions de l’entreprise de ramassage au regard de la perspective de probables bonds de bénéfices et de versements de dividendes... puisque le rapport entre charges et coûts prestations serait en forte baisse...

Pour vous en convaincre, il suffira de sortir votre calculette à la lecture de votre futur relevé de taxes locales et de faire une simple règle de trois... Vous verrez et saurez à ce moment là.
 

Pour Poissyscope, la mobilisation est d’ores et déjà lancée et rendez-vous est pris au mois de septembre 2021 sur le sujet.

 

« Poissy, ville propre » est et reste un combat quotidien.

Ramassage des déchets à Poissy, une future bombe à retardement
Ramassage des déchets à Poissy, une future bombe à retardement
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2019 4 10 /01 /janvier /2019 08:00

Le projet de Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUI) de notre Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise GPS&O, vous le connaissez ? Pas vraiment, mais il est primordial.

Au-delà des constructions, c’est l’aménagement du territoire qui est l’enjeu majeur. Le logement doit répondre aux besoins, mais quid des accès routiers, aux soins, aux écoles, avec une population grandissante à POISSY notamment et l’arrivée en masse des habitants dans les nouveaux quartiers ?

Les nécessités induites par ces évolutions ne sont pas anticipées par nos élus, municipaux et intercommunaux. A quand la prise de conscience ?

Pour illustrer le sujet, plusieurs acteurs ont leur vision.

Jean-Pierre Grenier, Président de l'association Bien Vivre à Vernouillet, explique sa position dans le lien ci-après :

https://www.facebook.com/1813876772010603/posts/2168962849835325/

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 21:00

Intercommunalité

Première réunion de la PAC

Premier couac

 

 

Le mardi 14 janvier dernier a eu lieu la première réunion de la PAC, intercommunalité liant Poissy-Achères-Conflans.

 

Les représentants de Poissy ont été élus lors du Conseil Municipal du 20 décembre 2013. In extremis, le conseiller Richard BERTRAND a été remplacé par la conseillère Michèle de VAUCOULEURS. Le premier ayant fait le choix de ne plus assister aux réunions du conseil pisciacais, il était normal de ne pas le nommer pour le représenter au conseil communautaire.

 

Avec les élections prochaines, municipales, tout ce petit monde va probablement être chamboulé par le résultat des urnes. Leur nomination ne sera donc que bien éphémère.

 

L'essentiel à retenir est que le maire de Poissy, Frédérik BERNARD a été élu président de l'intercommunalité, malgré la fronde du maire d'Achères, estimant sa ville pas assez bien représentée en nombre d'élus présents au sein de ce conseil territorial.

 

Autre point : tout le monde a décidé et voté qu'il n'y aurait pas d'indemnités versées aux différents délégataires. A cela, deux raisons majeures :

 

- il n'y a pas (encore) d'impôts donc pas de budget intercommunautaire

- à ce stade, aucune action ne sera lancée, élections obligent

 

Et surtout que dans une coquille presque vide, il n'y en a pas réellement de définie, d'action...

 

Le plus pittoresque dans l'histoire est que cela n'a pas empêché ce jour (vendredi 17, soit trois jours après) un candidat proclamé aux élections municipales pisciacaises qui, dans un blog connu, "demande aux élus de la PAC de renoncer à leurs indemnités"...

 

Première réunion, premier couac... mais pas là où on s'y attendait !

 

On voit que l'anticipation en politique a encore de beaux jours devant elle...

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 08:00

INTERKOMMUNALITE

EN MODE "POCHETTE SURPRISE"

 

 

Pendant qu'un candidat déclaré à la mairie de la ville faisait sa première réunion publique, la soirée municipale du mardi 11 juin 2013 a été consacrée à un sujet tout aussi important, pour ne pas dire plus : l'intercommunalité. Prévue de longue date, elle a permis de faire un point sur ce projet qui va venir un peu plus vite que prévu.

 

Il y a quelques jours, le Préfet des Yvelines a validé le principe de Communauté des Communes (CC) entre Poissy, Achères et Conflans. Nous ne reviendront pas sur la configuration du périmètre, politique s'il en est, mais plutôt sur sa forme et rejoindre une des rares fois l'avis de notre premier édile.

 

En effet, la forme retenue est celle de la Communauté de Communes (CC) et non celle de Communauté d'Agglomération (CA). Petite différence de texte diriez-vous. Mais grosse différence de financement à la clef, du simple au (plus que) le double ! Une paille...

 

La frilosité de la forme reviendrait au maire d'Achères (oui, on cafte !), appuyé par le Préfet, pour rester en CC et non de se former en CA. C'est à croire que dernier voulait faire faire des économies à l'Etat, sans le sou, qu'il représente. En tout cas, maire d'Achères et Préfet ont joué les petits bras, faisant "perdre" environ 2 millions d'euros de financement au passage ! Cela commence bien...

 

Le dossier est assez technique et n'est pas très lisible pour nos concitoyens, même pour les élus dont le nombre global n'a été que de la moitié + 1 à s'être déplacés (20 / 39) : l'opposition (officielle pour le moment, hors majorité) était représentée par, outre moi-même, Michèle de Vaucouleurs, Françoise Xolin et Jean-François Raynal.

 

Pourtant l'enjeu est essentiel, peu d'entre les Pisciacais le savent. Pas necessairement la question du siège social de l'association, fixé à Poissy, et son président, premier édile de notre ville.

 

Ce qu'ils ne savent pas non plus, c'est que le dossier n'est pas prêt : champ de compétences pas clairement ni précisemment défini, discussions/négociation toujours en cours avec nos villes soeurs. Et le coût à assumer selon le partage et mutualisation qui seront effectués.

 

La tendance est généralement inflationniste question taxe/impôts. Et pour le moment, pas la moindre donnée chiffrée qui vienne étayer le projet ! Le cabinet qui nous a fait le point sur l'avancement de l'étude ne semble pas avoir avancé de manière extraordinaire depuis l précédente présentation. A leur décharge, le sujet est complexe par ses interconnexions à réaliser avec les trois villes.

 

Conséquence : une décision à prendre avant fin août pour fixer le périmètre des compétences destinées à l'intercommunalité, dans le mode "pochette surprise".

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:00

photo--2-.JPGFOURRIERE RENOVEE ET INAUGUREE

 

 

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, la fourrière de Poissy, située au début de la rue de La Bidonnière, juste après La Maladrerie, est intercommunale. Elle est gérée par le SIVOM, syndicat de communes qui vont de Saint-Germain jusqu'à Vernouillet, dont la présidence est tenue de main de maître par Daniel LEVEL, maire de Marly-le-Roi.

 

La population couverte par cet ensemble est de l'ordre de 400.000 personnes dans notre partie des Yvelines.

 

Un nombre important de travaux ont été rendus nécessaires pour la mise aux normes. Ils ont menés ces derniers mois, en particulier l'aménagement de l'accès et la réfection des sols. Les abords du batiment recevant le public ont été viabilisés.

 

Les travaux accomplis, l'inauguration a eu lieu en présence des personnalités et du personnel de la fourrière ce samedi 13 avril.

 

Les discours sont instructifs, tant du sous-préfet de Saint-Germain qui rappelait quelques points d'histoire, ancienne, que du maire de Saint-Germain, Emmanuel LAMY, qui n'a pas manquer de signaler que la proposition d'échange de terrain pour accueillir la fourrière "ailleurs" (et ainsi avoir une surface pleinement dédiée aux fameuses "Terrasses de Poncy") n'a pas été acceptée par notre premier édile pisciacais, avant d'engager les lourds travaux de réfection, il faudra donc faire avec à l'avenir, ou alors inclure le financement de son "transfert" lors de la 

 

Il faut relever que la fourrière n'est pas uniquement "mécanique" (véhicules prélevés sur la voie publique en divers états) puisque outre l'hivernage des camping-car et caravanes à signaler, elle est également "animale" avec l'accueil des animaux égarés, principalement des chiens. Cela donne de l'activité aux services vétérinaires en liaison avec la SPA notamment pour toute demande d'adoption si aucun propriétaire n'était retrouvé. En attendant leur nouvelle vie, les animaux sont mis dans des box flambant neufs.

 

Ce type de collaboration aurait pu être une entrée en matière en terme de future intercommunalité, dont le SIVOM fait "fonction de", avec succès depuis plusieures années. Comme vous le savez, il n'en a rien été, puisque c'est la "PAC" qui a été échafaudée (Poissy-Achères-Conflans) et finalement validée par le Préfecture, jetant les autres communes de Villenes, Orgeval et d'autres dans les bras de la CA2RS pour ne pas tomber ni être noyé dans ce Komitern de gauche. Nous perdons probablement 10 ans avant de pouvoir revenir dans un ensemble plus cohérent que la seule appartenance politique de gauche. 

 

A moins qu'à partir de mars 2014 il y ait un changement de majorité, à Poissy tout au moins. 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche