Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 08:00
Le vivre ensemble et ses limites

Retour sur une intervention de notre premier édile pisciacais ce dimanche 7 février au matin sur le plateau de #CNEWS.

Les déclarations du professeur de philosophie n’en finissent pas de faire réagir, face au séparatisme religieux et ses pratiques à #Trappes.

Beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux, souvent vives, à l’égard d’un discours qui ne passe plus, tant il tente de masquer une réalité de plus en plus visible, avec Trappes en point de mire.

Son maire (déchu puisque élection invalidée récemment) n’est pas un inconnu aux Pisciacais puisqu’il a été conseiller municipal de POISSY durant la mandature 2008-2014.

Ex-membre des Jeunes Socialistes, porte-parole du candidat Hamon en 2017 après avoir été délégué ministériel lorsque son mentor était ministre sous le mandat Hollande, le « petit » a fait du chemin.

Mais le grand reproche adressé à ces élus locaux est le non-soutien sans réserve du professeur lanceur d’alerte. Pire, l’élu de Trappes veut le poursuivre en justice...! Il se répand dans les médias depuis hier pour attaquer l’enseignant...

Pourtant ces élus se disent de terrain, et le terrain, il ne peut y avoir différente manière de le voir.

Les discours aussi beaux soient-ils, ne changeront pas sa réalité et le vécu des « administrés », fussent-ils citoyens.

Notre maire doit rétablir et clarifier au plus vite sa pensée.

Quand on est #Charlie et #SamuelPaty, on est aussi #DidierLemaire ...

Le vivre ensemble et ses limites
Le vivre ensemble et ses limites
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 09:00
Honneur et patrie à Poissy

Honneur et patrie ! 

Telle est la devise de la Légion d’honneur. Un Pisciacais l’a fait sienne depuis le 31 décembre 2020. Félicitations !

Ministère de l’Interieur

Nomination au grade de chevalier

M. Leroy (Maurice), ancien ministre, ancien député de Loir-et-Cher, ancien maire de Poislay
M. Olive (Karl, Franck), maire de Poissy, vice-président du conseil départemental des Yvelines

Honneur et patrie à Poissy
Partager cet article
Repost0
31 décembre 2020 4 31 /12 /décembre /2020 08:00
2020, une année terrible

2020, année terrible !

En regardant en arrière, que dire de cette folle période ?

Toutes nos pensées vont premièrement à tous ceux et celles qui ont été touchés par la Covid, que ce soit sanitairement parfois mortellement, comme économiquement.

Confinements et déconfinements auront mis en exergue l’utilité essentielle de notre système de soins et de tous les « petits » emplois, petits par leur rémunération.

Apres les acclamations aux fenêtres à 20h, palliatif bien maigre et dérisoire face aux risques pris et aux manques de moyens, certains diront aussi de vision/prévision, retour sur terre avec tous les impacts, visibles ou non.

Impact sur les salaires avec la mise en œuvre du chômage partiel : le budget des familles ont été restreints de fait.

Impact sur les prix : force est de constater que certains produits ont subi une hausse de prix qui n’a rien à voir avec l’inflation officielle. L’une ou l’autre enseigne de distribution a même fait du maintien un argument commercial. C’est dire...

Impact sur les habitudes : masques pas utiles au départ et obligatoires à l’arrivée, que d’aléas agrémentés de véritables sketchs de représentants gouvernementaux...

Impact sur la confiance : entre ceux qui ne savaient pas les mettre (les masques) et ceux qui argumentaient tout et son contraire, faut-il s’étonner de la rupture de confiance d’un grand nombre de Français ?
Après l’épisode des masques, des tests, des débats sur les traitements et les révélations sur les conflits d’intérêts flagrants de certains membres du corps médical français, des interdictions de prescriptions médicales suite à études médicales qui se sont révélées parfois bidonnées, voici l’épisode de la génération de la peur et du contrôle de l’information digne de « 1984 » de Georges Orwell.

Comment s’étonner de la défiance suscitée par l’arrivée miraculeuse en si peu de temps de vaccins (ou prétendus l’être) qui mettent généralement plusieurs mois ou années avant d’être avalisés, après la cascade de mensonges, contradictions ou fausses informations délivrées parfois par les plus hauts niveaux du système étatique ? 

Impact sur l’économie : si certains secteurs ont réussi à limiter les dégâts, voire developper leurs affaires, artisans et commerçants, locaux la plupart , payent un lourd tribu. Mais pas seulement : jeunes diplômés peinent à trouver leur premier emploi et avant cela un stage de fin d’études, avec une impression de « génération sacrifiée » qui n’est que la confrontation avec la vraie vie.

Impact sur notre art de vivre et notre culture : une pensée pour nos bars, restaurants, discothèques, théâtres, cinémas, salles de concert, salles de sport etc, tous ces lieux et acteurs de l’événementiel qui créent du lien entre humains, et dont certains ne rouvriront pas...

Impact sur notre liberté : l’auto-délivrance d’attestation de sortie de chez soi restera épique et dans la mémoire de beaucoup d’entre nous; que dire de la tentative gouvernementale avortée (mais pas définitivement) de passeport sanitaire pour pouvoir voyager ou accéder à des services publics alors même que nos frontières sont passées quotidiennement sans contrôle par les voyageurs intra ou extra-européens et parfois sans autorisation ou le moindre papier d’identité ? 

Impact sur l’information : le ciblage des réseaux sociaux, la mise en cause ou le dénigrement de citoyens, policiers, gendarmes, médecins ou professeurs de médecine, entre autres, qui ne suivent pas ou qui remettent en cause le diktat de la pensée unique d’activistes politico-religieux ou de certaines autorités (considérées passives voire complices) sont autant de tentatives pour réduire la liberté d’expression et l’accès à l’information. La montée en puissance de chaînes d’information en ligne, différentes de celles en continu, attise les velléités de contrôle, y compris par interdiction d’expression. 

 

L’année 2021 permettra-t-elle de revenir à un certain niveau de raison et de raisonnable ? Ou serait-ce la perspective d’une crispation encore plus forte de notre société ?

Car la troisième vague annoncée, sur base de positivité de résultat aux tests, et le reconfinement qui serait décidé en conséquence, finirait d’achever des pans entiers de notre économie.

La relecture de certaines pages de l’histoire de France devrait inspirer ou rendre attentifs nos dirigeants.

Pour le moment, place à la fête du passage à la nouvelle année. Pour rappel, elle sera confinée ce soir et les contrôles routiers renforcés en conséquence. Restez prudent et pas (trop) de folies ou d’excès.
 

 

2020, une année terrible
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 18:00
Quand un show fait polémique à Poissy

Le Grand Show de Noël 2020 à Poissy n’en finit pas de faire parler. 
La polémique lancée par Poissy Demain, groupe d’opposants à la majorité municipale, a mis le feu aux poudres durant la période de fêtes.

Exercice de mobilisation et d’animation municipale pour un épisode musical local, le show a été organisé et diffusé le vendredi 25 décembre au soir.

Passons sur les performances vocales de nos élus, qui n’ont pas tous loupé une carrière artistique, il est vrai, l’enjeu ou sujet de discorde se trouverait plus précisément dans la mise en exergue du premier édile.

L’usage de professionnels du spectacle a été très spartiate et cela figure également dans la liste des remontrances.

Sans nier le côté communication de l’opération, l’animation allant de pair avec l’animateur, l’angle d’attaque de Poissy Demain ne surprend pas finalement.

La déconnade aura bien fait rire petits et grands, même jaune pour certains.

L’entrée en matière se faisant à l’américaine, genre introduction de série du même genre, force est de constater que la farce n’était pas seulement dans la dinde de Noël...

Sans doute une future concurrence au Palma Show.

Et vive la bouffonnerie locale !

Quand un show fait polémique à Poissy
Quand un show fait polémique à Poissy
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 08:00
Le temps des hussards de la République est revenu

Grande émotion à l’annonce hier de la mort par décapitation d’un professeur d’histoire par un fanatique religieux. Notre République est touchée au plus profond d’elle-même d’autant que son enseignement et son esprit de liberté ont été attaqués.

Des parents d’élèves, certains de ses collègues semblerait-il, de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, et la mosquée de Pantin ont alimenté une mécanique infernale de vengeance à l’encontre de ce professeur assassiné à #ConflansSainteHonorine.

Leur responsabilité doit être appelée. 

Attention, pour les adeptes de la pensée magique « la seule solution, c’est l’éducation », ne pas être dans le déni du réel : De Merah jusqu’au décapiteur d’hier, presque tous les islamistes qui ont ensanglanté la France sont passés sur les bancs de l’Education nationale. 
L’institution n’est plus en mesure d’assurer son rôle attendu, y compris de protection de ses professeurs. Le ver est dans le fruit quand on apprend le témoignage de certains d’entre eux dont celui d’un proche collègue de #samuelpaty en fin de cet article.

Le temps des hussards de la République est loin. Il faudrait beaucoup de changements de paramètres pour revenir à l’esprit initial et combattre l’hydre d’aujourd’hui.

En attendant, paix à son âme et toutes nos sincères condoléances à sa famille et à ses élèves.

Le temps des hussards de la République est revenu
Le temps des hussards de la République est revenu
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche