Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 08:00

photo--2-.JPGFOURRIERE RENOVEE ET INAUGUREE

 

 

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, la fourrière de Poissy, située au début de la rue de La Bidonnière, juste après La Maladrerie, est intercommunale. Elle est gérée par le SIVOM, syndicat de communes qui vont de Saint-Germain jusqu'à Vernouillet, dont la présidence est tenue de main de maître par Daniel LEVEL, maire de Marly-le-Roi.

 

La population couverte par cet ensemble est de l'ordre de 400.000 personnes dans notre partie des Yvelines.

 

Un nombre important de travaux ont été rendus nécessaires pour la mise aux normes. Ils ont menés ces derniers mois, en particulier l'aménagement de l'accès et la réfection des sols. Les abords du batiment recevant le public ont été viabilisés.

 

Les travaux accomplis, l'inauguration a eu lieu en présence des personnalités et du personnel de la fourrière ce samedi 13 avril.

 

Les discours sont instructifs, tant du sous-préfet de Saint-Germain qui rappelait quelques points d'histoire, ancienne, que du maire de Saint-Germain, Emmanuel LAMY, qui n'a pas manquer de signaler que la proposition d'échange de terrain pour accueillir la fourrière "ailleurs" (et ainsi avoir une surface pleinement dédiée aux fameuses "Terrasses de Poncy") n'a pas été acceptée par notre premier édile pisciacais, avant d'engager les lourds travaux de réfection, il faudra donc faire avec à l'avenir, ou alors inclure le financement de son "transfert" lors de la 

 

Il faut relever que la fourrière n'est pas uniquement "mécanique" (véhicules prélevés sur la voie publique en divers états) puisque outre l'hivernage des camping-car et caravanes à signaler, elle est également "animale" avec l'accueil des animaux égarés, principalement des chiens. Cela donne de l'activité aux services vétérinaires en liaison avec la SPA notamment pour toute demande d'adoption si aucun propriétaire n'était retrouvé. En attendant leur nouvelle vie, les animaux sont mis dans des box flambant neufs.

 

Ce type de collaboration aurait pu être une entrée en matière en terme de future intercommunalité, dont le SIVOM fait "fonction de", avec succès depuis plusieures années. Comme vous le savez, il n'en a rien été, puisque c'est la "PAC" qui a été échafaudée (Poissy-Achères-Conflans) et finalement validée par le Préfecture, jetant les autres communes de Villenes, Orgeval et d'autres dans les bras de la CA2RS pour ne pas tomber ni être noyé dans ce Komitern de gauche. Nous perdons probablement 10 ans avant de pouvoir revenir dans un ensemble plus cohérent que la seule appartenance politique de gauche. 

 

A moins qu'à partir de mars 2014 il y ait un changement de majorité, à Poissy tout au moins. 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 07:00

Fourrière Intercommunale rénovée

ou la préparation d'une vision du "Poissy du futur"


Gérée par le SIVOM, la fourrière intercommunale de Poissy et environs vient de faire peau neuve, avec un joli revêtement tout neuf.


Idéalement, elle devrait se situer à un autre endroit qu'à La Maladrerie, puisqu'elle empiète sur une surface qui pourrait être accordée au projet commercial de feu "les Terrasses de Poncy".


Comme ce projet a été remis en cause pour être remplacé par "autre chose", de différent, la demande d'extension de cette fourrière pour y accueillir les villes d'Andrésy et d'Ecquevilly a été repoussée pour le moment - à juste titre - lors du dernier Conseil municipal car la surface supplémentaire demandée paraissait presque astronomique et venait obérer ou limiter sérieusement toute opération future sur le "Nouveau Poncy".


D'autant que cette fourrière se situe juste en face du "nouveau quartier" de La Coudraie, de l'autre côté de la RD113 (ex-N13), qui ne manquerait pas de recréer une "tache" assez voire trop visible dans le paysage pisciacais.


La question primordiale est de savoir quelle part de foncier sera attribuée

- au projet "nouveau Poncy" dont nous ne connaissons pas la teneur pour le moment

- la fourrière intercommunale, pour laquelle une autre localisation pourrait être trouvée

- la zone d'accueil des gens du voyage, dont l'emplacement n'est toujours tranché, sauf erreur, et prévu entre RD113 et A14, ce pour quoi j'avais été le seul à voter "contre" en son temps (2008), déclaration à la clef.


La ville de Poissy dispose encore de rares zones en périphérie sur lesquelles des aménagements urbains sont possibles.


Sans compter que le terrain de l'Hôpital viendra compléter le lot des surfaces libres avec la reconstruction annoncée à Chambourcy à grand renfort de millions d'Euros.

 

De par l'intégration de Poissy dans l'OIN (Opération d'Intérêt National) de l'Ouest des Yvelines, la physionomie de la ville s'en trouvera de toute façon affectée à terme. A défaut de présenter des projets, les décisions seraient prises par le Préfet.

 

Cela pourrait être le cas de l'ouverture toujours en attente de la sortie de l'A14 au niveau du rond point donnant sur la caserne des pompiers (l'entrée vers l'A14 est déjà active depuis plusieurs mois, mais pas la sortie sur décision du Maire de Poissy).

 

Comme tout ne sera et ne pourra pas être fait durant cette mandature, il m'apparaitrait alors utile et même nécessaire qu'une réflexion globale soit menée avec les habitants pour préfigurer le "Poissy du futur", à échéance de 2020-2030, car sinon, les Pisciacais risquent de ne plus être "maîtres" de leur ville, ce quelle que soit la municipalité en place, OIN oblige.


Le bon exemple à suivre nous vient de l'autre côté de la Seine, à Carrières sous Poissy avec son projet du nouveau coeur de ville. Ce projet, même s'il est piloté par l'EPAMSA, a été généré par l'équipe municipale en place et vise à transformer en profondeur la ville et son quartier Saint-Louis en particulier. Le projet de passerelle piéton-vélos par-dessus la Seine pour relier Carrières à Poissy en est directement issu.


Plus près de nous et pour revenir au cas de la fourrière, l'illustration nous en est d'ores et déjà donnée du cas inverse car, malgré les deux représentants pisciacais qui y siègent (et dont je suis le suppléant), c'est le SIVOM et lui seul qui avait la main et qui a décidé de cette réfection du revêtement de son terrain.

 

Est-ce d'ailleurs le bon exemple en prélude à l'intercommunalité ?

 

Et au-delà du simple slogan, la démocratie locale serait mise en oeuvre sans être galvaudée.

 

Ce qui n'est pas utopique à condition d'avoir une volonté sincère de développer et partager une vision à long terme de notre ville, vision qui serait déclinée en projets, histoire donc de ne pas se les faire imposer et d'en conserver la maîtrise in fine.

 



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche