Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 12:00

DANSE EN ILE DE FRANCE

MAIS PLUS A POISSY

 

Le Courrier des Yvelines du 07 décembre annoncait la terrible nouvelle pour l'association pisciacaise "Danse en Ile de France" : plus de salle de danse à partir de janvier 2012 !

 

Les responsables et parents des enfants lancent une pétition, à laquelle nous ne pouvons que souscrire et relayer l'information :

 

"A l'attention de Monsieur Le Maire de Poissy, Frédérik Bernard
 
A notre grande stupéfaction nous avons appris que l’Association DANSE EN ILE DE FRANCE, avait été conviée à quitter le Centre André Malraux où elle exerce son activité de danse classique depuis 1999, le Centre André Malraux ayant fait une demande pour renouveler son accréditation de Centre Social.
 

Il s’avère que le nouveau directeur a décidé de ne pas reprendre notre Association en janvier prochain car elle ne « rentre pas « dans ce projet social (suivant la parole en public de Mr Eddoughmi le soir de la réunion d’information du 7 septembre 2011).
 


Sachez Monsieur le Maire que l’association DANSE EN ILE DE FRANCE est une association intergénérationnelle regroupant plus de 50 enfants et adultes de 3 à 43 ans avec plus de 90 % de Pisciacais. Cette suppression de 8 heures de cours par semaine touchera plus de la moitié des adhérents, ce qui est inconcevable aussi bien pour les parents qui versent des cotisations et payent des prestations, que pour les enfants qui pourront voir leurs cours réduits à néant.
 

Nous, parents d’élèves et soutiens de l’association Danse en Ile de France qui sommes aussi vos concitoyens souhaitons que les cours puissent continuer dans les conditions habituelles au Centre Malraux ou que vous nous trouviez une solution même plus adaptée à notre problème de salle avant janvier 2012.
 
Cécile DANIKER"
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 12:00

ASSOCIATIONS, N'OUBLIEZ PAS

DE CHERCHER ET DEPOSER VOS DOSSIERS DE DEMANDE DE SUBVENTION

 

 

 

Intéressante réunion hier à l'hotel de ville, en fin d'après-midi, organisée par la maison des associations, dite "MCSA".

 

Même si le maire a probablement voulu montrer un intérêt inversement proportionnel au temps de présence puisqu'il est resté moins de 10 minutes, pour ne pas dire seulement 5, le point essentiel était ailleurs.

 

Ce point est celui de la non sollicitation des associations illustré par l'arrêt de l'envoi habituel aux associations du dossier de demande de subvention.

 

Elles sont priées d'aller voir sur le site internet pour le télécharger, puis l'imprimer.

 

Noble volonté de faire des économies en dématérialisant les documents papiers, qu'il faut saluer sur le principe, même si ce n'est qu'à la seule source d'émission.

 

Mais si en plus, certaines d'entre elles oubliaient de le faire d'ici au 04 novembre, date limite donnée hier, l'économie pour les deniers de la ville n'en seraient que plus grande...

 

Donc, le message est à relayer pour qu'elles le fassent en temps et en heure.

 

 

Partager cet article
Repost0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 13:30

FORUM DES ASSOCIATIONS :

UN EVIDENT DYNAMISME

et UN HANDICAP EN MOINS

 

 

 

Chaque année, le forum des associations est l’occasion de montrer à nos concitoyens le panel des activités qui leur sont proposées à Poissy. Depuis deux ans, il est organisé au COSEC, le Dimanche.

 

Ce 11 septembre, nous avons donc vu les bénévoles tenir leur stand respectif, regroupés pour certains par « village ». En plus de ce point d’orgue, il faut les remercier pour l’ensemble de leur travail et leur engagement au quotidien, tout au long de l’année.

 

Il faut également saluer une esthétique sans reproche de la brochure éditée pour l’occasion par le service Communication de la ville et le répertoire 2011 des associations pisciacaises.

 

Ce dernier fait toutefois apparaître une absente de marque : HANDICA’POISSY.

 

Souvenez-vous qu'en avril 2010, personne déjà ne la connaissait (sauf en Mairie, 5 mois avant sa création…), même pas la délégation locale de la Coordination Handicap (CHL) ; aucune action n’était mise en avant ou prévue. Bref, une association fantôme. Ce qui n’empêchait pas son Président de siéger en bonne place au CCAS de la ville, depuis juin 2008.

 

Une fois de plus, cette absence montre que nous avons raison de dénoncer cette situation. Et nous persistons !

 

La place au CA du CCAS doit être rendue et occupée par une personne un peu plus « qualifiée (*)» dans le domaine de l’aide sociale, avec un engagement terrain réel.

 

A moins de considérer qu’être proche du Maire de Poissy soit « qualifiant ». Pour avoir participé à sa campagne des municipales 2008, entre autres ?

 

Ou alors, peut-être que le fait d’avoir sa carte au PS soit considérée comme faire preuve d'œuvre caritative…

 

 

 

 

(*) terme administratif utilisé : « personne qualifiée »

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 07:00

lsprLSPR, LE LOCAL VALIDE !

 

 

Hier soir, le Conseil Municipal a validé l'autorisation donné au Maire de signer la convention d'objectifs avec LSPR, qui va donc pouvoir bénéficier d'un local pour ouvrir sa Web-radio, et accueillir du public.

 

Beau projet, mené à force de conviction et ténacité. Dommage que le groupe UPP (l'UMP) n'ait pas voté "pour" comme l'ensemble des autres présents (ou représentés), mais le côté "chèque en blanc" qui a été mis en avant a pris le dessus. Tout comme l'idée que "celui qui a l'argent, a la décision". 

 

Pour ma part, j'ai voté "pour" non sans avoir évoqué l'espoir pour l'association de conserver l'autonomie financière et l'indépendance de sa gestion. Sans y voir "le mal partout", que ce soit d'obédience de droite ou de gauche, des dérives ont été constatées dans le passé.

 

 

A Poissy, les anciens évoquent "Turbo FM", dont l'un des premiers animateurs n'est autre que Marc Florant, l'actuel webmestre de Poissymag. Je le salue par la même occasion et le remercie pour son article.

 

Fourniture des murs ne veut pas dire "fournitures" en général. Ainsi, il faudra amener table, chaises et équipements, ce qu'a confirmé le conseiller, délégué à la jeunesse. Je ne dirais pas que çà fait "chiche", mais il y a un côté petit bras auquel on ne peut s'empêcher de penser.

 

Sans avoir abordé la question du budget 2011, la subvention attendue est annoncée pour moins de 23.000 euros.

Cependant, la convention est rédigée de façon à pouvoir recevoir au-delà de 23.000...

 

Cela n'a pas empêché de recevoir la subvention européenne, qui sera d'un contrôle drastique, selon le Maire et son jeune délégué Jeunesse, sans aucune véléité municipales. 

 

Tout arrive à point à qui sait attendre, et compter...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 07:00

POUR un grenelle des Associations

 

La Maison de la Citoyenneté et de la Solidarité Associative (MCSA) a permis de trouver un cadre et un support à certaines associations. Mais de loin pas toutes, évidemment.

 

Il y a presque un an de cela, je dénonçais les dépenses (très) importantes de la municipalité pour réhabiliter le bâtiment. Près de 600 KE, une paille, surtout comparé au montant de la subvention reçue, année après année, par la plupart des associations.

 

Malgré la demande de documents sur les marchés passés dans ce cadre et la décision de la CADA du 08 juillet dernier, j'en attends toujours le premier élément.

 

Pour le moment, j'ai reçu la liste des subventions demandées et données (ou non) pour l'année 2010.

 

Cependant point de trace des critères retenus pour en effectuer l'attribution. L'ambitieuse ambition de Mme VINAY, 1ère adjointe au maire en charge de la politique de la ville, semble donc être restée au niveau du projet. Même notre rencontre le 18 mai dernier n'aura pas permis d'y voir plus clair ; j'en étais ressorti sans le moindre document permettant de se faire une idée concrète, même si les "grands principes" avaient été évoqués.

 

Le chemin des principes à la concrétisation - visible et claire - de ce critères semble avoir été perdu sur la route de la transparence.

 

A se demander s'ils existent, ces critères, et si tel était le cas comment ils ont été appliqués voire respectés.

Aucun élément ne permet de le savoir de manière détaillée à ce jour.

 

Annoncée en grande pompe lors d'un conseil municipal, la détermination des critères d'attribution des subventions, dont l'objectif attendu était une sorte de mise au point normative des associations et de leur financement, a donc été l'objet d'indétermination...

 

Il faut noter que certaines associations sont en difficulté de financement, parfois récurrentes, car insuffisamment aidées, nécessitant sans doute un moratoire.

 

Le "grenelle" des associations reste donc à faire à Poissy.

 

En toute transparence.

 

Texte modifié le 09/10/10, suite à plusieurs remarques, sur le titre notamment, pour laquelle la rédaction initiale n'était pas le reflet ni de l'idée en tant que telle, ni de celle de fin - voilà ce que c'est que de composer à une heure trop matinale, les idées ne prennent pas toutes comme il faut le chemin du clavier...  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche