Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 06:30

5 à 0

 

Avec la dernière affaire en date, qui a abouti le 8 novembre, le syndicat Synami mène par 5 à 0 dans le match qui l'oppose à la Direction de la Mission Locale pour l'Emploi. 5, pour le cinquième contentieux remporté par le syndicat. Neuf sont encore à venir...

 

Au total, il y en a plus que de salariés, un quasi-record en France.

 

Depuis peu, cette mission accueille un nouveau Directeur qui hérite d'une gestion calamiteuse, non régulée probablement de par un statu quo politique sclérosant. Pourtant, en dehors des élus, les représentants de l'Etat étaient présents au Conseil d'Administration. N'ont-ils pas mesuré l'ampleur de la situation ? C'est peu plausible. La difficulté résidait certainement de l'éloignement du terrain et de l'effet d'entraînement d'un Président qui in fine a été celui qui a choisi la précédente Directrice et qui par voie de conséquence ne pouvait être désavouée sauf à désavouer le Président lui-même.

 

Mais à quoi sert donc un CA dans ce cas si tout le monde s'y neutralise. Seul Eddie AIT, maire de Carrières-sous-Poissy, et trésorier de la MLE, avait pris les devants en démissionnant de son poste, sans toutefois mettre les pieds dans le plat, peut-être par solidarité politique, mais pas de gestion en tout cas...

 

Ce qu'il faudra retenir de l'affaire, c'est la grande opacité qui règne dans ce type de structure. En étant une émanation d'organisations publiques, les MLE se devraient de publier à la fois leurs comptes (ce qui est généralement fait, mais pas toujours ou avec un temps de retard) et les minutes ou tout au moins les compte-rendus de leur CA.

 

La transparence est et reste une nécessité et une exigence républicaine. Faute de quoi toutes les dérives sont possibles, laissant une mauvaise impression générale qui ne serait pas digne des attendus de nos concitoyens, particulièrement de la population cible des MLE que sont les jeunes en recherche d'emploi.

 

À Poissy, un changement de cap s'impose. La balle est dans le camp du nouveau Directeur, mais pas seulement.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Patrick Meunier 16/11/2012 16:36


Dans ce genre de conseil d'administration d'organismes publics ou de services publics associatifs ou non, parfois paritaires, les adminsitrateurs se retrouvent souvent sous la coupe plus ou mons
habile des équipes des alaraiés de direction.


Les administrateurs ne doivent  pas se comporter comme des  potiches, et s'exprimer librement et poser des questions même sur des sujets sensibles. Ce qui suppose de prendre le temps
d'étudier les ordres du jour et leurs annexes, et d'être régulièrement présent dans les réunions et commissions.


Pour connaitre parsonnellement cette situation dans un organisme social paritaire, il n'est pas toujours facile d'être minoritaire sur certains dossiers, et quand votre voix discordante devient
gênante car on souhaiterait une unanimité, des pressions plus ou moins habiles s'exercent.. Il faut savoir résister, car on ne tardera pas je pense, dans un monde en voixde judiciarisation, à
mettre cause les responsabilités des administrateurs de ces organismes...


 

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche