Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 21:00
PENDANT LA CAMPAGNE
Les incivilités continuent, la misère progresse, pas encore la concertation


Cette fois c'est au tour d'une quarantaine de véhicules dans la quartier de la gare et de la piscine qui ont été vandalisés dans la nuit de samedi à dimanche. À croire que certains ne savent plus comment s'occuper... Les personnes y seront pour leurs frais car la valeur des véhicules et leur taux de couverture par l'assurance n'est de loin pas la totalité au regard de l'âge de beaucoup de voitures.

Si c'est la seule solution pour raviver le commerce piscicais de la réparation automobile, c'est bien triste.

Vous y ajoutez quelques ruptures de canalisation, et c'est la ville de Poissy qui prend l'eau...

La concertation de la mairie, avec les commerçants en particulier, peine à progresser avec le projet de piétonisation de la rue du Général De Gaulle. Dans ce dossier, on se demande qui "gère" la relation avec l'association du cru ? Abdelkrim dit Krémo Allaouchiche, notre adjoint, le maire, le Dircab ou quelqu'un d'autre ?

Le projet, qui a son intérêt pour tenter de raviver et de redonner un peu d'attractivité au centre, est en tout cas très mal amené. A croire que le monde réel des petites entreprises soit dans la quatrième dimension...

Cela conforte l'idée qui voudrait que ce ne soit pas un commerçant en activité qui soit "à la fois juge et partie" en prenant cette responsabilité d'adjoint au commerce au sein d'une mairie. Souvenez-vous de la polémique - devant les juges - dont deux conseillers municipaux piscicais avaient fait l'objet en juin 2010. La relaxe avait été prononcée fin décembre de cette même année sur la base du sérieux des éléments avancés dans le présent blog. Ces éléments, qui étaient attaqués par cet adjoint avec le support du maire puisqu'il avait ordonné la saisie du tribunal, ne peuvent que rappeler que le service commerce n'est pas au niveau de gestion attendue.

Misère !

Partager cet article

Repost0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 21:00

POISSY, VILLE COMMERCIALE

BIENTOT MORTE ?

 

Les commerces de Poissy sont de plus en plus mal en point : règles de circulation des livraisons, commerces qui ferment, remplacés par une Nième agence bancaire ou immobilière, mutuelle ou assureur, lunettier, voire permanence politique, réduisant pas à pas l’attractivité de Poissy.

 

Que vont devenir les habitants qui ne sont pas motorisés ? Pour aller dans les centres commerciaux il faut de bonnes jambes, à défaut de véhicule.

 

Alors bienheureux les connectés au net ? Comme l’internet se developpe pour palier a cette desertion ! Restent les metiers de bouche mais pour combien de temps ? Si le départ à la retraite du patron entraîne la fermeture comme constaté rue du Général De Gaulle (remplacé par Jules), d’ici peu il n’y en aura plus ! Mais tous ces commerces, combien de temps dureront-ils ? Les gens finiront-ils tous par faire leurs courses en grandes surfaces ou sur le net ?

 

L’offre de la ville est-elle pensée ou étudiée autrement que par une étude bateau du style de celle faite sur la « carte tempo » ?

 

En 2012, les commerces peuvent espérer sur le budget de 60.100 euros réservés au « développement économique ». Sur plus de 8 millions prévus d’être prélevés aux entreprises, voilà un retour sur taxe des plus importants depuis trois ans. Facile, direz-vous ! Les deux années précédentes le budget était de zéro euro.

 

Les mauvaises langues ont été coupées, puisque le groupe majoritaire est resté sans voix à cette mise en lumière. Comme beaucoup de Pisciacais…

Partager cet article

Repost0
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 07:00

Moins de poids lourds en ville,

Plus de véhicules...?


A partir du 1er mars 2012, les commerces de la ville ne seront plus approvisionnés que par des camions de moins de 16 tonnes, entre 6 h et 11 h, à la demande de la mairie.

 

Retrouvez l'éditorial dans http://www.pourpoissy.fr


Partager cet article

Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 08:00

VILLAGE DE NOEL A POISSY

Venez le visiter du 16 au 25 décembre

 

 

Les guirlandes, sapins et autres décorations lumineuses rendent particulièrement magique cette période de Noël. Les courses aux illuminations de fin d'année sont vendeuses : les magasins et les villes rivalisent d'ingéniosité pour attirer l’œil et féériser l’atmosphère. À Paris ce sont des kilomètres de guirlandes qui donnent vie à Noël. A Poissy, un peu moins, et elles ne fonctionnent pas les weekends de pluie ! La course aux économies sans doute…

 

Au-delà du surplus énergétique, se pose également la question du coût de ces illuminations. Les communes dépenses des centaines de milliers d'euros pour créer la féérie de Noël. L'avenue des champs Elysée, à elle seule, coûte plus d'un million d'euros, et Strasbourg, la capitale de Noël, dépense pas moins de 2 millions d'euros pour son superbe marché et ses lumières entourant sa Cathédrale.

 

Les chantres du consumérisme ne sont pas les seuls responsables de l'augmentation incontrôlée des dépenses énergétiques durant la fin d'année. Nous sommes tous responsables avec nos propres illuminations et décorations dans notre « chez nous ». Attention, la facture peut grimper de plusieurs dizaines d’euros pendant cette période !


A l'heure ou les écologistes prônent la sortie du nucléaire, il va falloir être sacrément inventif sur les solutions de remplacement, si nous voulons continuer, simultanément, à fêter Noël en lumière, à nous chauffer et à recharger les véhicules électriques.

 

Même s’il est comme l’an dernier plus proche du hameau perdu (…), que cela ne vous empêche pas d’aller visiter le village de Noel de Poissy et profitez de votre sortie pour « soutenir » les courageux commerçants ambulants, sans oublier ceux à demeure dans la ville. Pour « acheter Français », j’ai peur que ce soit de plus en plus difficile quand vous aurez jeté un œil sur les étiquettes…

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:00

poissylanuit-s.jpg

 

STATIONNEMENT, POUR UNE REVITALISATION DU CENTRE VILLE


Le stationnement est et reste un problème à Poissy. A l'heure où les surfaces commerciales se développent à vitesse grand "V", celles des parking de véhicules sont leur corrolaires pour accompagner ce développement et attirer les chalands, gratuité de place aidant.

 

Même si les causes sont multiples, le commerce pisciacais souffre durement de cet état de fait. Le résultat est visible tous les jours, avec les vitrines de plus en plus vides des commerces de la ville. La surface en déséherence de l'ancien G20 en est devenu le symbole puisqu'elle est libre depuis trois ans.

 

Le parking "du centre ville" placé en face de l'entrée du parc Messonier ne suffirait-il donc pas ? Il sert avant tout de parking bis mais gratuit de la gare RER/SNCF, et son éloignement du centre lui donne une appellation "du centre" largement surfaite. Celui de la galerie des Lys, sous la place Pompidou, devant la gare, manque son utilité première de soulagement du parking SNCF, de plus en plus rempli en journée, puisqu'il est destiné "au centre ville" et limité en temps d'utilisation.

 

A croire qu'il n'y a plus que la nuit que les places sont disponibles. Et encore, on constate pas plus tard qu'hier soir quelques dérives (impunies...), qui illustre anecdotiquement le problème, mais qui n'en enlève pas sa profondeur. Les tentatives de "place minute" avec alerte de la police municipale en cas de dépassement ne remplace pas les vingt minutes gratuites de l'ancienne formule de la carte TEMPO, passée aux oubliettes dans la pratique.

 

Le seul point positif a été l'ouverture du parking derrière la mairie, le samedi après-midi et le dimanche. Il a cependant vite prouvé sa limite car il est saturé très rapidement. Preuve que le besoin est là d'avoir des places en plus grand nombre.

 

Plusieurs solutions sont à envisager pour donner une réponse adéquate à ces besoins :

 

- le déplacement de la prison (en 2016 ?), qui laisserait une surface libre sans équivalent, parkings compris ;

- le passage en parkings souterrains de l'avenue du CEP ;

- le multi-couche et la surélévation du parking (en colimaçon par exemple, comme à Saint-Etienne)    

 

Si la revitalisation du centre doit se faire, elle passera incontestablement par un plus grand dimensionnement du stationnement des véhicules.

 

Et une zone piétonne pour renforcer son attractivité.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche