Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:00

poissylanuit-s.jpg

 

STATIONNEMENT, POUR UNE REVITALISATION DU CENTRE VILLE


Le stationnement est et reste un problème à Poissy. A l'heure où les surfaces commerciales se développent à vitesse grand "V", celles des parking de véhicules sont leur corrolaires pour accompagner ce développement et attirer les chalands, gratuité de place aidant.

 

Même si les causes sont multiples, le commerce pisciacais souffre durement de cet état de fait. Le résultat est visible tous les jours, avec les vitrines de plus en plus vides des commerces de la ville. La surface en déséherence de l'ancien G20 en est devenu le symbole puisqu'elle est libre depuis trois ans.

 

Le parking "du centre ville" placé en face de l'entrée du parc Messonier ne suffirait-il donc pas ? Il sert avant tout de parking bis mais gratuit de la gare RER/SNCF, et son éloignement du centre lui donne une appellation "du centre" largement surfaite. Celui de la galerie des Lys, sous la place Pompidou, devant la gare, manque son utilité première de soulagement du parking SNCF, de plus en plus rempli en journée, puisqu'il est destiné "au centre ville" et limité en temps d'utilisation.

 

A croire qu'il n'y a plus que la nuit que les places sont disponibles. Et encore, on constate pas plus tard qu'hier soir quelques dérives (impunies...), qui illustre anecdotiquement le problème, mais qui n'en enlève pas sa profondeur. Les tentatives de "place minute" avec alerte de la police municipale en cas de dépassement ne remplace pas les vingt minutes gratuites de l'ancienne formule de la carte TEMPO, passée aux oubliettes dans la pratique.

 

Le seul point positif a été l'ouverture du parking derrière la mairie, le samedi après-midi et le dimanche. Il a cependant vite prouvé sa limite car il est saturé très rapidement. Preuve que le besoin est là d'avoir des places en plus grand nombre.

 

Plusieurs solutions sont à envisager pour donner une réponse adéquate à ces besoins :

 

- le déplacement de la prison (en 2016 ?), qui laisserait une surface libre sans équivalent, parkings compris ;

- le passage en parkings souterrains de l'avenue du CEP ;

- le multi-couche et la surélévation du parking (en colimaçon par exemple, comme à Saint-Etienne)    

 

Si la revitalisation du centre doit se faire, elle passera incontestablement par un plus grand dimensionnement du stationnement des véhicules.

 

Et une zone piétonne pour renforcer son attractivité.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 14:00

COMMERCES A POISSY

CESSIONS ET RECESSIONS

 

 

 

La fermeture des boutiques et commerces pisciacais commence à faire de plus en plus parler, « causer » comme on dit. Jusqu’à présent la fermeture précédait la cession, mais la règle a été largement remise en cause ces derniers mois.

 

Certaines voient de plus en plus le bout du chemin, mais pas du tunnel, avec l’avancée des travaux de la zone commerciale de Chambourcy. Ils vont bon train et plus ils avancent, plus le « grandiose » des bâtisses et des surfaces ressort. Il suffit que l’ancien FLY soit repris pour compléter l’attractivité que l’expansion de la surface renforce. A s’y méprendre on assiste en un doublement de la zone actuelle. Et ce n’est pas terminé.

 

La récession du chiffre d’affaire des commerces à Poissy n’est pas qu’une vue de l’esprit.

 

Quel est ce mal étrange qui ronge le commerce pisciacais ?

 

Au-delà du manque de dynamisme et de cohésion, pour ne pas dire de cohérence, c’est le manque de vision et donc d’ambition de notre ville qui plombe littéralement la vie commerçante. Sauf celle des marchés, maigre consolation.

 

Mais point de projet global, ni d’air à injecter dans ce poumon.

 

Point de zone piétonne qui rendrait flânerie plus agréable, un art de vivre, un bien vivre.

 

Quels beaux challenges à relever, en particulier au nouveau Directeur du Commerce qui va nous rejoindre prochainement. Mais sans vouloir lui faire peur, « y a du boulot » ! Bienvenue quand même…

Partager cet article
Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 14:00

ZFU ? Zé-Fu !


L'implantation d'une ZFU Zone Franche Urbaine était un temps envisagé sur une partie des terrasses de Poncy.

 

Si le projet des Terrasses a pris du gros plomb dans l'aile, au point de tomber, la question de savoir comment créer du lien social en facilitant les échanges entre Poissy et les communes d'Orgeval, Morainvilliers, Les Alluets le Roi, Crespières et Davron, reste entière.

 

Le député-maire (et ex-ministre) Eric RAOULT doit remettre son rapport sur les ZFU à la fin du mois.

 

Mais il a déjà vendu la mèche en se disant favorable à une prorogation au-delà de décembre 2011.

 

Ce dispositif offre il est vrai une exonération totale de charges sociales et fiscales pendant cinq ans aux entreprises qui s’implantent dans ces zones. 


Le vaste consensus a pourtant plusieurs ombres au tableau :


- les cent ZFU existantes ont coûté 510 millions d’euros en 2010, sans pour autant faire la preuve de leur efficacité. Car si  l’abattement accordé aux entreprises de moins de 50 salariés et employant au moins un tiers d’habitants de zones urbaines sensibles a multiplié par trois les installations, cette hausse ne résulterait pour les deux tiers d’un déplacement d’activités économiques en provenance d’autres territoires». Dixit deux chercheurs de l’Insee. 

 

Mais, est-il justifié de fournir des aides à une zone spécifique au lieu d’aider directement les individus qui habitent cette zone ? 

 

A moins de vouloir développer la zone en question pour se détacher de la concurrence actuelle d'Orgeval avec son centre "Art de vivre" et prochainement Chambourcy qui va accueillir des grandes enseignes nationales ?

 

La stratégie mériterait d'être éclaircie. A Poissy comme ailleurs.

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 20:30
ZONE PIETONNE, UN PROJET DE REANIMATION COMMERCIALE

 

 

 

Jour après jour, et malgré sa zone de chalandise riche de diversité de communes et de population, le centre ville de Poissy perd des commerces.

 

"Un de perdu, dix de retrouvés" n'est malheureusement pas de vigueur à Poissy. Rien qu'à voir les boutiques fermées, depuis longtemps pour certaines, une réaction s'impose pour inverser la tendance.

 

La suite dans "POUR Poissy"

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 07:00

borne-autoBORNE AUTOMATIQUE !

Ou la ré-animation commerciale du centre-ville

 

 

 

Une première borne automatique autorisant 15 minutes de stationnement gratuit, a été installée aux abords de l’Octroi.

 

Présenté comme une "bonne nouvelle pour la clientèle du commerce du centre-ville" par le site web de la ville, penchons-nous un peu plus en détail sur le sujet.

 

Simplicité

Rue du Grand marché, vous pouvez désormais garer votre véhicule sur l’une des deux places signalées par un panneau et marquées au sol “arrêtminute”.

Super, rien de plus à faire.

 

Durée

Cette borne reliée à des capteurs au sol enregistre l’heure de votre arrivée et un voyant vert clignote. Vous avez dès lors 15 minutes pour effectuer votre démarche. Cela fait 5 minutes de moins que la feue "carte tempo", mais ce doit être un choix d'optimisation de l'utilisation de la place.

 

Automaticité

Au-delà de ce temps de stationnement gratuit, le voyant passe au rouge et un SMS avertit la police municipale.

 

On n'arrête plus le progrès ! Comme la Police municipale est juste à deux pas, cela ne laisse que quelques secondes de plus pour courrir à sa voiture et déguerpir, loin, très loin avant que votre numéro de plaque minéralogique ait pu être identifié...

 

Proximité

Une innovation bien pratique pour tous ceux qui ont une démarche simple et rapide à effectuer : retirer un paquet à la poste, acheter une baguette, déposer un vêtement à retoucher...

 

Il est indéniable que pour la boulangerie-patisserie à l'angle de la rue c'est un sacré plus. Pour la Poste, j'ai un peu peur que l'attente dans la file soit propice au stress de recevoir la prune au-delà des 15 minutes. Personnes cardiaques ou sous médicaments anti-anxiolytiques s'abstenir...

 

 

Pour les autres boutiques à proximité, les commerçants ont peut-être le souhait que leurs clients passent un peu plus d'un quart d'heure chez eux : on ne choisit généralement pas un vêtement ou un appareil numérique en si peu de temps.

 

L’ensemble de la démarche et le choix des lieux d’implantation se font en concertation étroite avec les commerçants et l’Union du commerce (UCAP). Dix bornes de 2 places devraient ainsi être installées d’ici la fin de cette année.

 

Reste à savoir si cette action suffira à redonner un réel avantage au centre ville. Soyons positifs en pensant qu'elle répondra à une partie de la demande. Mais la problématique du centre est bien plus large et les solutions d'une autre ampleur que vingt places de parking.

 

A voir les constructions en cours aux "Vergers de la Plaine" de Chambourcy, les places de parking sont les "nerfs de la guerre", économique, tout le monde l'aura compris.

 

Pour combattre la concurrence omniprésente des grandes surfaces, les bonnes questions sont à se poser, entre autres :

 

- qu'est-ce qui donne sa spécificité au centre ville de Poissy ?

- qu'est-ce qui en fait son attractivité ? Comment la renforcer ?

- combien de temps est-on censé y aller, y rester ? 

 

Pour avoir vu un certain nombre de centres de ville en France et ailleurs, les constats faits sont d'une récurrence implacable :

 

- accessibilité

- espace protégé

- animation

- nombre et qualité des services et biens proposés

  

 

Accessibilité

Dans le contexte "développement durable", les places de parking ne sont qu'une partie de solution, essentielle certes mais pas unique. La suppression de la carte TEMPO en a été le dernier épisode pisciacais, triste, accompagné de la refonte des tarifs et de leur durée que la gratuité du dimanche n'est pas venue compenser. Le PDU, Plan de Déplacement Urbain, est un élément clef ou qui doit redevenir clef avec la remise à plat de la circulation de la ville, en intégrant notamment la création d'une véritable zone piétonne en centre-ville.

 

A moyen ou plus long terme, la place laissée par le déplacement de la Prison Centrale donnerait des opportunités sans commune mesure avec la "borne automatique".

 

Espace protégé

La zone piétonne, véritable espace protégé pour les piétons, est devenue une des conditions majeures de revitalisation mise en place dans de nombreuses villes. Rien à voir avec "les zones de rencontre", sorte de pis-aller "moderne", qui n'en restent pas moins dangereuses. Les jours de marché, particulièrement le dimanche matin, elle existe de fait. Il s'agirait simplement de la perenniser en semaine dans un premier temps.

 

Animation

Autre enjeu majeur, l'animation est du ressort conjugé de l'association des commerçants (tous n'y sont pas adhérents) et du service commerce (et développement économique) de la ville.

 

On l'a vu il y a peu, ce n'est pas en budgétant zéro euro en 2011 (comme en 2010) que la ville va pousser notablement le développement économique... Reste la possibilité de pré-emption pour éviter de se retrouver qu'avec des banques, assureurs ou coiffeurs dans les rues de la ville, tout en précisant que ces métiers sont aussi respectables que les autres, mais la diversité doit être conservée.

 

Il n'en reste pas moins qu'une animation se doit d'être visible dans toute la ville, pas seulement dans son centre ville, encore moins sur sa seule place du marché (aussi appelée place de la République à Poissy). Les deux derniers marchés paysans en ont été l'illustration : quelle différence est faite par rapport au marché habituel, si ce n'est qu'il a été remplacé ? Quel apport pour les autres commerces ? 

 

De plus, en dehors du "Pisciacais" et du site web de la ville, la visibilité sur le terrain était finalement assez restreinte. Animation et large communication sont les deux mamelles de la réussite commerciale.

 

Nombre et qualité de services et de biens proposés

C'est un sous-ensemble de l'animation, sur l'aspect de la diversité de commerces. Et de boutiques ouvertes. A Poissy, les devantures vides sont de plus en plus légion. L'exemple de l'ex-G20 est assez symptomatique, mais il ne reste plus le seul.

 

Avant qu'elle ne devienne une véritable bérézina, la politique "commerciale" de la ville aurait besoin d'un sérieux coup de boutoir pour aller de l'avant. 

 

Même si elle répond à quelques besoins ponctuels, la mise en place de bornes automatiques reste pour l'instant un emplâtre sur une jambe de bois tant qu'une politique d'aménagement commercial plus globale et plus volontariste ne sera pas mise en oeuvre à Poissy.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche