Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 07:00

DARD, une fin dare, dare...


Sans faire un jeu de mot laid, j'ai failli me piquer d'intérêt au DARD : création tonitruante, personnalité médiatique et populaire, projet pragmatique etc.


Mais voilà que patatras, Patrick Sébastien a annoncé hier sa dissolution !


Et pourtant il y a eu beaucoup d’espoir dans ce mouvement, novateur, décalé. Malgré la promesse de ne pas baisser les bras malgré les nombreuses attaques qu’il pensait devoir subir, il a donc fini par jeter l'éponge. Comme le dit dans son blog Philippe MARIETTE (représentant local du DARD, et conseiller municipal de Poissy), c'est triste.


Triste pour la pluralité politique,

Triste pour tous les gens qui y avaient cru (plus de 25.000 personnes).

 

L'aventure n'aura donc duré que trois mois...

 

A l'avant veille du nouveau mouvement de Dominique de Villepin, cela laisse un sentiment d'inachevé et montre la difficulté de mobilisation de masse des citoyens. 

 

Même si P.SEBASTIEN faisait toujours recette, en clown des temps moderne, peut-être que le mélange des genres n'a pas été totalement compris par le plus grand nombre de ses supporters et fans, que l'animateur pensait pouvoir rassembler sur son nom..

 

Patrick Sébastien assure toutefois qu’il ne «renoncera jamais à se battre pour le respect et la dignité de chacun». «Ce qui n’a pas pu se faire dans la lumière, et bien on essaiera de le faire dans l’ombre», dit-il, plus que jamais remonté après les médias et les politiques. «Pour ma part, je vais faire comme tout le monde. Je vais m’asseoir devant la télé pour regarder le grand cirque en attendant que le chapiteau s’écroule».

 

Le chapiteau/pays qui s'écroule, je n'y tiens pas particulièrement.

 

Une autre politique est possible, même par temps de troubles.

Surtout par temps de troubles......

Partager cet article
Repost0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 07:00

mars-attacks

 

 

"Contre attacks"

 

 

 

 

 

 


Comme je l'ai relaté en février dans ce blog, et suite à mon article "éthique en toc" du 29 janvier dernier, Monsieur Le Maire de Poissy a autorisé son adjoint, Krémo ALLAOUCHICHE à ester en justice à mon encontre en sa qualité d'Adjoint au Maire. J'ai donc été assigné par huissier (*) le 15 avril.


Une première audience dite de mise en état a eu lieu le 18 mai dernier, au Tribunal de Grande Instance de Versailles, 6ème chambre correctionnelle, pour fixer l'audience de jugement au 14 juin à 14h00.


Comme je ne suis pas homme à me laisser impressionner et sûr de mon bon droit de citoyen français, j'ai plaidé la bonne foi et j'ai demandé la requalification de cette prétendue diffamation en


- prise illicite d'intérêt et détournement de fonds publics à l'encontre de K.ALLAOUCHICHE

- favoritisme, trafic d'influence et détournement de fonds publics à l'égard de F.BERNARD.

 

au regard de :

- l'organisation des salons de l'auto de Poissy en mai 2008, 2009 et 2010 et

- l'organisation de la semaine de l'égalité de décembre 2008, point que j'avais également mentionné dans ce blog au mois de février.

J'avais envoyé préalablement un courrier dans ce sens à Monsieur le Procureur de la République de Versailles, dont Frédérik BERNARD et l'avocat (**) de Krémo ALLAOUCHICHE ont été mis en copie.


Pour synthétiser :

après "Maire attacks", voilà que le conseiller "contre attacks"...


La décision sera rendue le 06 septembre 2010 à 14h00.


(*) de Médan   (**) de Paris

je ne peux donc m'empêcher de faire remarquer que cela ne contribue pas particulièrement à relancer l'activité économique locale pisciacaise...qui figure pourtant sur la "feuille de route" donnée par le Maire de Poissy à son Adjoint délégué aux commerces et au développement économique...qui se trouve être celui qui a esté en justice contre moi. 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 10:00

ANTICOR 78 est né !

 

Le bureau national d’ANTICOR, association anti-corruption en politique, militant pour une gestion éthique des finances publiques, anti-cumul des mandats, et dont le Président d’Honneur est le juge Eric HALPHEN, a demandé à son porte-parole dans les Yvelines, Jean-Luc TROTIGNON, conseiller municipal de Rambouillet, de mettre en place un groupe local "ANTICOR YVELINES" dont les principales missions seront notamment :

 

- Être le relais du bureau national d’Anticor dans les Yvelines

 

- Créer un blog d’animation et d’information à destination des Yvelines, ainsi qu’un réseau de contacts

 

- Être attentif au respect des valeurs d’Anticor dans les Yvelines, les défendre et les promouvoir

 

- Signaler publiquement tout candidat ayant signé la charte éthique d’Anticor qui, une fois élu, ne respecterait pas les engagements qu’il a pris auprès d’Anticor, donc des électeurs

 

- Être attentif à une gestion éthique et rigoureuse des finances locales dans les communes des Yvelines, 

 

- Faire en sorte que des irrégularités concernant l’indemnisation d’élus locaux ne puissent plus avoir lieu dans notre département.

 

« ANTICOR 78 », dont le groupe de départ est en cours de constitution, est ouvert à tous les adhérents et sympathisants d’ANTICOR des Yvelines, élus ou non élus, avec ou sans étiquette politique.

 

            Contact : Jean-Luc Trotignon anticor78@gmail.com

 

            Site national d’ANTICOR : http://anticor.org


Nelson DeJésus est le relai local de Poissy : http://nelsondejesus.over-blog.com/

Partager cet article
Repost0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 17:00
«Panem et circenses»
Le pain se raréfie et les jeux prolifèrent

par Mister T - citoyen pisciacais


Que de débauche de jeux et fêtes en tous genres à Poissy : Quartiers Libres, Poissy en fête et concerts ! Ajoutez-y ceux qui sont désormais disponibles sur internet, et dont les placards de publicité envahissent les écrans télés depuis peu, et vous voilà en plein milieu d'un monde "réel" bien particulier.


Oser dire que nous vivrions dans un monde virtuel rapporterait sûrement son lot de contradicteurs.


Mais soyons lucides : là où le pain commence à manquer, les jeux prolifèrent.


Le rêve et l'envie de richesse ne deviennent que plus forts quand la misère fait des ravages.


La misère économique est le pendant de la misère intellectuelle, mais elle n'est que la conséquence du manque de courage politique, illustré par le "faire plaisir".

 

Satisfaire un besoin de ses concitoyens peut être un objectif louable s'il sert l'intérêt général, satisfaire une volonté d' "éduquer" ou "ré-éduquer" ses concitoyens à la sauce gauchisante est un menu qui me donne une indigestion.

 

Indigestion des idées : ainsi la trop belle place faite à la désobéissance civique indipose le républicain que je suis.

Quand je vois les thèmes mis en avant par la LDH (Ligue des Droits de l'Homme), qui tient une place prépondérante dans l'organisation de ces quartiers libres, je me demande quel est le lien avec le décloisonnement des quartiers de la ville.

S'il s'agissait plutôt d'une tentative de décloisonnement des esprits, elle pourrait être louable si seulement il y avait toutes les tendances de pensées et d'opinions présentes, pour aider chacun à se faire une opinion par soi-même.

Ainsi, quand je vois que le CNR est un des sujets étudiés, je me demande encore où est la simple référence à De Gaulle ? Rien, nada, nothing, inconnu au bataillon mon caporal ! Et pourtant, quand on parle de "résistance", c'est toujours lui qui me vient à l'esprit. Mais ce n'est pas le cas à Poissy durant ces "quartiers libres", sauf peut-être le 18 juin prochain, sans doute par "hasard du calendrier". 

 

Je veux donc dire fort et clair que la mise en avant idéologique à sens unique à l'occasion d'une animation municipale ne devrait pas exister.

 

Indigestion de moyens : la place belle aux intermittents du spectacle.

 

Ainsi, même si tous les goûts sont dans la nature, j'ai été surpris par le peu de monde présent à ces "festivités". Les équipages hétéroclites "à la JP.GOUDE" sonnaient creux dans cette ambiance "réussie" selon un canard local qui a certainement eu du mal à cadrer l'image avec un peu de monde sur la photo qui illustre son article .

Car enfin, quand je vois que tant de débauches de moyens ont été déployées pour le (petit) nombre de gens vus sur place, cela me fait penser à ce grand feu d'artifice tiré place de la République avec seulement quelques dizaines de pisciacais présents. Quel gâchis !

 

La question à poser devient celle de la bonne diffusion de l'information que le "Pisciacais" ne permet pas, ou plus, de réaliser efficacement, tant sa rédaction fait penser à une forme de "pravda" light. D'ailleurs, il suffit de regarder la rubrique des "tribunes libres" pour se rendre compte du décalage des discours et des positionnements. Celui de l'opposant qui tient ce blog me convient d'autant plus qu'il traite des choses de la vie, sans masque ni trompette, et qu'il ne fait pas "intermittent du spectacle", ce qui n'est pas mon opinion vis-à-vis d'autres...

 

Et dernière indigestion : celle du montant global qui, malgré tous les calculs que certains s'évertuent à diffuser dans les blogs (y compris celui-ci) pour tenter de faire avaler la pillule, ne passe pas. Je vais moi-même pousser l'argument à dire qu'il ne représente finalement qu'à peine un peu plus de 4 euros par habitant...

 

Mais le total reste le total : 150.000 euros !

 

Pour conclure, une question : ne revenons-nous pas au temps de Rome, que Juvénal décrivait en son temps dans ses "satires" par "Panem et circenses" : du pain et des jeux ?


Mais chacun sait que cela ne suffit malheureusement pas pour vivre ou bien vivre.

Et il faut le financer, avec de l'argent puisque rien n'est gratuit et que quelqu'un doit bien payer. Mais ne cherchez pas : c'est vous, c'est moi qui payons.

 

En reprenant Juvénal encore une fois, j'espère encore voir "mens sana in corpore sano", un esprit sain dans un corps sain, qui mette en lumière l'envers du décor, aussi riche ou creux soit-il, et qui nous propose une autre voie dans notre paysage politique actuel.

 

Poissyscope y contribue bien. Merci à vous de m'avoir ouvert votre tribune.

 

Mister T.

 

----------------------------------------------------------------------------------------

Mister T.  est un pisciacais qui n'hésite pas à donner son opinion, et avec sa verve, à dresser une peinture tantôt acerbe, tantôt tendre de ses comptemporains, mais toujours d'une lucidité et d'un à propos saisissants. Il a accepté de donner son opinion en écrivant cet article et je tenais à l'en remercier.

Lui comme d'autres interviendront selon l'actualité et leur envie de donner leur point de vue au nombre grandissant, jour après jour, de lecteurs de ce blog.

D.Debus

----------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article
Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 07:00

Un festival d'animations




Notre équipe municipale se démène pour animer notre bonne ville de Poissy qui semblait endormie avant, tant il y a foison depuis ces deux derniers mois.


Après les assises pour les jeunes, voilà que sont programmés sur quatre semaines les "QUARTIERS LIBRES", sur le thème des "RésistanceS" (le "S" est en majuscule).


C'est à grand renfort de "résistants modernes" qui ont été appelés pour désenclaver les quartiers, but officiel affiché.


Un festival de personnalités


Ainsi, nous avons :


- le 07 juin : Eric BIESSE, vidéaste et reporter d'images engagé (mouvement de la paix), 

- le 08 juin : Daniel MERMET, journaliste, écrivain et producteur de radio (là bas si j'y suis, sur France Inter)

- le 09 juin : Serge GROSSVAK, Conseiller Municipal de Groslay (PCF), membre de l'UJFP

- le 10 juin : Nelly DUCRAY, de l'association "survie", membre du comité de rédaction d'une publication du GRDR, basé à Montreuil


Ainsi, chacun peut qualifier les animations et débats à sa manière, selon sa perception et sa sensibilité. Celle des intervenants est clairement dite "de gauche", si je ne m'abuse.


Certains pisciacais, dont je fais partie, ne manqueront pas de relever ce déséquilibre. Je l'avais déjà fait remarquer à l'occasion du débat sur la "vidéo-surveillance" organisée par VivreSaVille, marqué par le manque de contradicteur parmi les invités.


Les messages semblent donc quelque peu orientés. C'est un choix pouvez-vous me répondre. Politique évidemment.  

 

Bref, des quartiers "libres" mais un peu "cloisonnés"...


C'est également le ressenti qui m'a été rapporté suite à la prestation des deux (pseudo-)clowns au spectacle du clos d’Arcy. Il semble qu'il ait été très discutable au regard d'un message orienté dont les enfants n'avaient pas forcément les clefs pour comprendre.

 

De l'art et de la culture qui se veulent certainement subversifs, ce qui est leur  nature même...


L'autre remarque que je formulerai concerne le budget de 150.000 euros pour toutes ces opérations, "Poissy en fête" compris. La question est de savoir si "le jeu en vaut la chandelle", à défaut d'en connaître le détail. Il est vrai que "tout coûte" et à ce moment-là, sans rien on ne ferait plus rien.

A noter que l'information préalable a - une nouvelle fois - fait défaut au sein du Conseil Municipal. Et je ne suis pas certain que l'ensemble des conseillers majoritaires aient eu le privilège d'avoir été mieux traités.


Je tiens toutefois à remercier Anne-Marie VINAY, 1ère adjointe déléguée à la Politique de la ville qui a fait parvenir par email (ce lundi 07 juin, mieux vaut tard que jamais) le programme de la première semaine de ces "quartiers libres".


Comme quoi la diffusion de l'information évolue...à force de résistance, puisque je faisais remarquer dans un courrier à notre premier édile que malgré la conservation de mon adresse email de la ville de poissy ( ddebus@ville-poissy.fr ), elle restait désespéremment vide, à part les messages relatifs au stationnement gênant de véhicules sur le parking. Sans doute un sujet de "RésistanceS" supplémentaire à traiter...


Au sujet de véhicules, comme la ville est devenue très participative (...), je suggère de projeter la dernière vidéo de la Sécurité routière.

Ce sera pour être en résitance à l'usage de l'alcool et autres addictions, qui fait des ravages parmi nos jeunes et - toujours et encore - les moins jeunes. 


A Poissy comme ailleurs.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche