Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 07:00

UN ÉTÉ MOINS PEOPLE ET PLUS PEUPLE

Les médias nous abreuvaient encore, l'été dernier, des vacances des hommes et femmes publiques, fussent-ils politiques.

Cette année, il faut avouer que les vacances sont plus "normales". À peine apprend-t-on que l'on croise tel ou tel ministre à Tél endroit, précédés par l'indication de la région des vacances et des activités dont tout le monde se fout généralement...

Il faut remplir du papier, mais 2012 étant l'année olympique, il est plus aisé avec des pages sport. C'est tant mieux, d'autant que les médailles sont au rendez-vous, mieux qu'en 2008 à Pékin. C'est bien mieux puisqu'on y découvre ou redécouvre des sports encore représentant des vraies valeurs d'effort, de partage ou tout simplement d'équipe, même si quelques vedettes se distinguent. Regardez l'équipe de foot féminine. Elle nous change des enfants gâtés de l'équipe masculine, incapable de s'exprimer correctement sur le terrain comme dans les vestiaires.

Enfin un été plus populaire ! Pourvu qu'il ne soit pas gâché avec de veilles ou fausses gloires passées... En attendant la rentrée, profitez bien tous de vos vacances !

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 00:01

Le dernier numéro de la pravda locale recèle une révélation et une première en France.

 

Le numéro de juillet du "Pisciacais" mentionne un erratum quelque peu surprenant : en effet, dans le rectificatif relatif à un vote effectué lors de la réunion de conseil du 09 mai 2012, on y apprend que les partis ont remplacé les conseillers municipaux. Ainsi, jamais le nom des conseillers n'apparaît...

 

Le nouveau Président avait annoncé du changement, à Poissy il est en route ! Peut être est-ce déjà la 6eme République? Mais alors pourquoi y a-t-il des relents de 4ème? Ou bien serait-ce un simple lapsus révélateur de la conception politique de notre premier édile ?

 

Pour mieux maîtriser sa gestion majoritaire, l'opposition municipale doit au mieux être muselée, au pire être torpillée pour être rendue inexistante, c'est bien connu. Je ne me souviens plus du nom de cet élu d'opposition qui se plaignait du traitement infligé à son égard par le maire en place avant 2008.

 

Nous devrions pourtant tous le conserver en mémoire afin d'en prendre de la graine et de faire en sorte qu'il n'y ait "plus jamais cela".

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 08:00

FERMETURES ET OUVERTURES

 

L'annonce faite par PSA relève du drame national ou presque concernant la fermeture prochaine du site d'Aulnay. La faute à qui ? Probablement à un gouvernement passé, de droite comme de gauche. C'est plus vraisemblablement à une politique du "laisser faire" d'une délocalisation des activités des équipementiers automobiles en premier lieu, sous contrainte des constructeurs, puis des propres usines de ces derniers, dix ans plus tard, dont Aulnay est l'exemple type.

 

La vraie question est qu'en étant concurrence "libre" avec les pays "low-cost", comprennez "petits salaires", sommes-nous en mesure de lutter à armes égales ? Pas vraiment car on voit que le phénomène n'est pas limité à l'automobile : ce sont des pans entiers de notre industrie - et de plus en plus nos activités tertiaires et de recherche - qui sont concurrencées par notamment des esclaves chinois, payés 20 ou 30 fois moins.

 

Certains gouvernements, chinois, coréens, argentins, pour ne pas les nommer, exigent des implantations locales dans le pays pour pouvoir y faire prospérer ses affaires. Pas en Europe, pas en France...

 

L'exemple du groupe PSA est symptomatique : il délocalise même une partie de sa R&D, pourtant apanage quasi "sacré", avec ses conséquences dans ses sites de recherche en France, y compris sur tous les sous-traitants.

 

Il ne fait que suivre le mouvement que Renault a engagé depuis plusieurs années.

 

Ce qui reste incroyable, c'est la continuité des aides données à ces groupes par les instances républicaines, donc par nos impôts. Non seulement, "on" ne fait rien pour protéger notre industrie et les emplois qui y sont liés, mais en plus "on" aide à délocaliser en délivrant des aides publiques.

 

Ainsi, même si la conséquence de la fermeture annoncée d'Aulnay va "profiter" à Poissy, comment le Conseil Général des Yvelines peut-il encore continuer à verser ses aides à PSA ? Par réalisme plus que par solidarité, il ferait mieux de réorienter cette aide vers le logement dont la pénurie annoncée avec l'arrivée de 1500 salariés supplémentaires (et leur famille) sur le site pisciacais de PSA qui va bouleverser le marché immobilier local.

 

Car les fermetures vont donner des ouvertures, et des bonnes nouvelles à Poissy :

 

Bonne nouvelle pour les agents immobiliers et les propriétaires, en particulier vendeurs de leurs biens, les prix du mètre carré pisciacais vont augmenter.

 

Bonne nouvelle pour le maire de Poissy, avec cette augmentation, ses programmes de logement de la Coudraie et Eoles va pouvoir trouver un équilibre financier de manière plus probante, pour permettre d'accélérer le mouvement des travaux.

 

Bonne nouvelle pour les électeurs, le seuil de 40.000 habitants dépassé, ils auront plus de conseillers municipaux à désigner.

 

Bonne nouvelle pour les futurs élus, ils auront de meilleures indemnités. Les places vont être "chères"...

 

Au-delà du microcosme pisciacais, les nouvelles ne sont malheureusement pas aussi bonnes qu'on ne le pense. A moins d'avoir un revirement significatif et salvateur en terme de politique économique comme a su le faire l'Argentine, nous continuerons de creuser notre propre tombe, industrielle comme sociale.

 

L'ouverture attendue, elle sera celle de la vision, en enlevant nos oeillères. 

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:00

LE CHANGEMENT,

C'EST POUR MAINTENANT ?


Élections passées, voilà le grand calme des vacances, juste avant la tempête de la rentrée. Déjà nous voyons poindre les affres de la rigueur qui ne porte pas son nom au vu des dernières déclarations gouvernementales. À Poissy, rien de tel heureusement ! Les dépenses vont bon train, sur la base d'une année 2011 qui a terminé en apothéose, financièrement parlant.

 

En effet, le résultat de clôture 2011 de la mairie a terminé à plus de 20,7 millions d'euros en positif, après celui de 2010 à plus de 15,2 millions. Ceci n'avait pas manqué de susciter mon interrogation et étonnement quand la hausse conséquente d'impôts locaux avait été décidée pour le budget 2011.

 

Pour mémoire, elle s'est traduite par +17 à +25% dans la réalité pour de nombreux foyers Pisciacais. Cette hausse a permis de faire bondir les recettes fiscales de Poissy de +1,8 millions. Ce qui a permis de rembourser 1,4 millions de capital en prêt, mais chose bizarre cela n'a pas empêché de continuer à emprunter plus du double !

Assisterions-nous à une fuite en avant fiscale et dépensière de la municipalité socialiste ?

Dernier exemple en date, l'agrandissement des cantines, qui est une très bonne chose sur le fond. Mais à y regarder de plus près, il s'avère que les attestations d'emploi ne sont plus demandées aux parents lors de la réinscription des enfants à la nouvelle année scolaire.

 

Conséquence probable à la rentrée, la hausse significative de repas servis, avec tout aussi probablement une réduction de temps pour le prendre, ce repas, qui proportionnellement sera plus subventionné par la ville. Ainsi, sur le même cheminement que le "revenu étudiant" à la nouvelle sauce, les nouvelles prestations sont mises en place avec une inconséquence budgétaire dont l'ampleur sera découverte bien plus tard.

 

Gageons que pour de sombres raisons électoralistes, aucune nouvelle hausse des impôts notable sera promulguée avant 2014. Mais il faudra bien finir par revenir à la réalité des chiffres, et là, on saura bien trouver les payeurs...une nouvelle fois ! Je crains que le changement annoncé trouve ses limites, à Poissy comme ailleurs.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:00

VALSE A COMBIEN DE TEMPS ?

 

L'été venu, la mairie de Poissy et ses services "connexes" voient quelques uns de ses effectifs "valser".

 

En premier lieu, la Directrice de la Mission Locale pour l'Emploi, dont le poste est vacant depuis un peu plus d'un mois, au regard de la publication de l'annonce de recrutement publiée depuis le 12 juin dernier. Après une candidature à la députation française, sans succès il y a quelques années dans le centre de la France et sous l'étiquette socialiste ou aparantée, celle qui était devenue Directrice de la mission locale de Poissy en 2008 a semblerait-il réussi cette fois à se faire élire comme députée, représentante des algériens en France.

 

Félicitations à elle, ce qui lui permet de quitter la tête haute son poste dont le déroulement a été quelque peu controversé. Pour preuve, sa récente condamnation (ainsi que le site Médiaseine.fr) pour diffamation par le syndicat CFDT, dont les représentants ont considéré ne pas avoir été correctement traités, y compris en interne puisqu'un contentieux prud'homal avait été constaté avec l'ancienne déléguée du personnel. Sans compter que le Président de la Mission Locale, et Maire de Poissy, avait attaqué en justice un salarié pour "révélations inadéquates" alors qu'il avait divulgué les pratiques d'arrangement de chiffres statistiques qu'il avait été amené à constater selon lui dans l'exercice de ses fonctions.

 

Même si je partage le bien fondé de l'action en justice du syndicat, il est toutefois dommage que le média qui s'est fait le relais des déclarations contestées ait été condamné lui aussi, même si c'est la loi, car au final c'est lui qui a mis en exergue la situation particulière qui existait dans cette mission locale, cas pour le moins pittoresque en France. C'est au nom de la liberté de la presse que je serai tenté de demander une souscription financière pour le site incriminé, qui a réalisé son devoir d'information du public.

 

En second lieu, la Directrice du Pôle Ressources Humaines a tiré sa révérence juste avant le 14 juillet, d'après nos informations en annoncant "un nouveau départ". Bonne chance à elle également !

 

Il faut espérer que ces deux postes clefs seront pourvus rapidement, si possible sans accointances particulières mais sur la base d'un professionalisme sans faille, et surtout sans polémique. Nous verrons cela dès la rentrée.

 

Bonnes vacances à tous ! 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche