Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 07:00

LA 208 PRODUITE A POISSY,

UN DEMI-SATISFECIT

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le dossier, la production de la 208 sur le site de Poissy peut ressembler à une victoire. En regardant d'un peu plus près, la réalité n'est pas aussi glorieuse.

 

Tout d'abord, les modèles se suivent et ne se ressemblent pas : la 208 remplace le précédent, la 207. 

 

Ensuite, le modèle s'est embourgeoisé, mais pas ceux des concurrents : plusieurs centaines d'euros de différence à l'achat en concession, en défaveur de PSA. La production multi-sites (Brésil et Slovaquie) ne vient que pour compenser le coût horaire de production plus élevé sur le site pisciacais, pour avoir une meilleure moyenne globale, et aussi conserver l'image de voiture "française fabriquée en France".

 

C'est là que le bas blesse en fait : la 207 était produite en plus grande proportion en France qu'ailleurs, notamment grâce à l'exclusivité de production de la version break "SW" à Poissy. Maintenant avec la 208, le groupe PSA a annoncé le rééquilibrage à 50/50 France/étranger, ce qui laisse penser qu'il n'hésitera pas à favoriser les lignes installées dans les pays où le taux horaire est le moins élevé si le succès du véhicule grandissait.

 

Heureusement que la DS3 a remplacé avantageusement les faibles quantités de la 1007. Même si les 6.000 salariés actuels sont loin des 20.000 du passé, ne baissons pas la garde pour conserver l'emploi par "chez nous". De nombreux collègues vont nous quitter parce ce PSA a décidé d'arrêter leur mission. Nous regrettons beaucoup cette mise au pied du mur parce que nous faisions un même corps et un même esprit au service de l'entreprise pour améliorer son savoir faire et la maîtrise des technologies sans cesse en évolution.

 

Les salariés resteront vigilants pour que ces savoirs ne soient pas bradés à l'étranger, car nous devons conserver le coeur du métier pour nous préserver des tentations si grandes de faire faire "ailleurs".

 

PSA-man, au nom de tous ses collègues de l'automobile

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:00

LES DEPUTES ET L’EFFORT DE REDRESSEMENT DES FINANCES DU PAYS : FAITES CE QUE JE DIS MAIS PAS CE QUE JE FAIS… !

 

 

Après le coup de rabot de 15% sur les niches fiscales, les taxes supplémentaires en tous genres, un collectif d’une trentaine de députés proposait de réduire de 10% leurs indemnités… Proposition refusée.

 

Les députés ont rejeté ce lundi, après un débat assez bref et dépassionné, la proposition du député UMP Lionnel Luca et d’une trentaine de ses collègues de réduire de 10% leurs indemnités parlementaires pour participer à l’effort de solidarité en ces temps de rigueur budgétaire.

 

«On doit apporter notre petite pierre à la crise»

 

«En ces temps difficiles où un deuxième plan de rigueur va demander des efforts – et rien ne nous permet d’être assurés qu’il n’y en aura peut-être pas un troisième d’ici la fin de la législature – il serait invraisemblable que nous nous exonérions d’un effort relatif», a défendu Lionnel Luca.

 

Parmi les signataires de cet amendement, figurent des députés UMP membres du collectif Droite Populaire mais aussi du Nouveau Centre comme Philippe Vigier, le non inscrit Nicolas Dupont-Aignan, le villepiniste Jean-Pierre Grand ou encore le député EELV François de Rugy.

 

Faisant valoir que les députés «font partie de ceux qui sont les moins malheureux dans ce pays», la députée UMP Chantal Brunel a jugé qu’«on doit apporter notre petite pierre à la crise» par souci d’«exemplarité». Elle s’est dite surprise par «le double langage du PS» sur le sujet, soulignant qu’aucun député PS n’avait signé l’amendement.

 

5.200 euros net par mois

 

Jean Launay (PS), rapporteur des crédits Pouvoirs publics, a critiqué un «gadget» qui «n’a pas de pertinence juridique» car il faut modifier une ordonnance organique pour pouvoir toucher aux indemnités des parlementaires.

 

La ministre du Budget, Valérie Pécresse, qui n’est pas tenue de donner un avis sur une affaire concernant les députés, a précisé que «l’enveloppe des indemnités des députés baissera de 1,6%» en 2012. «Il n’y aura aucune baisse d’aucun revenu» des fonctionnaires en général, les salaires des députés étant alignés sur ceux des fonctionnaires, a-t-elle ajouté.

 

La diminution de 10% des indemnités, actuellement de 5.200 euros net par mois, représenterait sur un an une économie de cinq millions d’euros. Le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer (UMP), y était opposé, comme le groupe des députés UMP.

 

Source AFP

http://www.20minutes.fr/

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 08:00

PSA précise son plan

 

C'est aujourd'hui que le groupe PSA dévoilera son plan de départs annoncé depuis quelques semaines.

 

Sur les 6500 postes en balance, 5300 devraient concerner la France.

 

Certains ont joué à se faire peur, en s'inquiétant de la fermeture de sites français, parmi lequel aurait figuré celui de Poissy. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Poissy dispose d'installations industrielles multiples dont celles de ferrage (découpe et formage de tôles) assez fortement automatisées, ce qui lui donne un avantage certain.

 

Le remplacement de la production de la 207 par celle de la 208 provient de celui-ci. Si la suppression d'emplois (directs mais surtout induits, chez les sous-traitants) reste toujours une mauvaise nouvelle, le groupe PSA a jusqu'à présent su montrer sa bonne gestion des départs.

 

Il n'y a pas de raison qu'il modifie sa pratique. Encore moins dans le contexte actuel de crise qui a été apréhendée et anticipée de façon beaucoup plus en amont, avec une maturité issue du retour d'expérience de 2008.

 

Reste à connaitre l'impact exact et le délai de mise en œuvre des décisions qui vont être annoncées ce jour.

 

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 13:00

09 NOVEMBRE,

UN NOUVEAU DEPART

 

Cette année j’ai commémoré la mort du Général de Gaulle à… Lille. C'est là que se trouve sa maison natale, 9 rue Princesse.

 

Jusqu’à présent, aucun déplacement « traditionnel » à Colombey-les-deux-églises. Depuis quelques temps, j’y avais pensé, mais y aller serait plus l’occasion de porter un message de résistance et d’espoir, et non un ralliement à ceux qui viennent (pour certains feindre de) pleurer sur sa tombe.

 

Car parmi ceux-là, en suivant la politique nationale actuelle, il y en a qui foulent au pied la pensée gaulienne de rassemblement des Français et d’indépendance de la France. La récente actualité européenne le prouve une fois encore. La crise financière a vraiment bon dos pour museler le peuple, fut-il grec.

 

Comme la vie est un éternel renouvellement, j’ai donc préféré la maison natale du grand Charles à sa dernière demeure.

 

Pour un nouveau départ. Car se prétendre gaulliste est une chose, l'être en est une autre. Les "diplômes de gaullisme" n'existent pas, mais si c'était le cas, bien peu seraient donnés.

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 07:00

electrosquat

 

 

VOITURES

(PRESQUE)

ELECTRIQUES

 

 

 

La voiture électrique a de l'avenir en France : pour ou contre, il y a cependant un marché pour ce type de véhicule, plus propre, plus bio, plus nature, plus "tout" en somme.

 

Si on se pose généralement peu de questions quant à la production de l'électricité nécessaire au surplus de besoin de consommation qu'il faudra bien produire (ne nous lançons pas dans le débat du nucléaire, ce n'est pas l'objet de cet article), celle relative à la mise à disposition de l'énergie dans l'espace public devient de plus en plus présente. Car pour l'heure, les batteries utilisées ont une capacité plus que limitée, avec l'autonomie en kilométrage qui l'est tout autant si elle n'est pas couplée avec une autre énergie plus classique.

 

Un projet de places spécifiques a été validé à l'unanimité en séance de conseil municipal il y a quelques mois, avec un projet Renault à sa source. L'usine de Flins qui va accueillir la production de la nouvelle ZOE, première voiture "tout électrique" du constructeur neo-Français, n'est pas loin... PSA n'est pas en reste et avance sur son projet de véhicule électrique, après son abandon des solutions à hydrogène (affaire à suivre).

 

Ces places spécifiques, où sont-elles ?

 

Le site de la Mairie n'est pas très locace sur le sujet, sauf erreur. Alors faites un tour du côté du CCAS pour en apercevoir deux.

 

 

Ah ! deux voitures sur place, un début de succès ?

 

Oh ! deux thermiques !

 

Le civisme devra aller de pair, faute de quoi le "marché" risque de se décourager.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche