Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 19:30

RYTHMES ET GRÈVE SCOLAIRES

 

La réforme des rythmes scolaires ne commence qu'à faire couler de l'encre et se faire réagir. Un joli questionnaire édité par la mairie avait été remis à l'ensemble des parents d'enfants scolarisés de la ville pour remise au 31 janvier.

 

Le résultat n'en est pas encore connu officiellement, mais il semblerait que certaines décisions seraient déjà prises pour la rentrée de septembre 2013, sous couvert d'une "large concertation".

 

À y regarder de plus près, le prétendu bénéfice pour les enfants est un argument qui tombe à l'eau. Qui va s'occuper des enfants après la classe, dont la durée journalière serait raccourcie ? Et surtout à quel coût ?

 

Avant la réaction des parents, voilà déjà les enseignants qui le font avec l'annonce de la grève à 100% ou presque ce mardi 12 février. Journée de galère en vue pour les parents qui n'ont pas les moyens de garder ou faire garder leur progéniture, car les écoles seront fermées.

 

La mairie sera-t-elle en mesure d'assurer un semblant de service minimum, sur la base des affirmations de notre premier édile qui voulait "s'occuper des Pisciacais" ?

 

L'occasion concrète lui est donnée.

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 14:00

QUE LA LUMIERE SOIT !

ou Versailles à Poissy...

 

image0-2013-02-11-09-09-53--0000

 

Les économies à faire sont légion à Poissy.

 

L'éclairage public en est une illustration pour ne pas dire un exemple criant.

 

Quand on voit que tout Beauregard était encore illuminé à 12h30, beaucoup se disaient que l'ancienne ville royale de Poissy voulait continuer de se mesurer avec Versailles, autre ex-ville royale.

 

Que nenni gentes dames et honorables sieurs et damoiseaux, ce n'est que pour rendre service aux citoyens et bourgeois du cru afin qu'ils visionnent les pavés des rues de la ville pour ne point choir à terre et attraper quelques vilaine blessure qui ne ferait que contribuer à engorger le service des urgences de l'hospital sis à deux lieux à peine.

 

Oyez oyez !

Notre bon roi de Poissy s'occupe de ses sujets. 

 Qu'on se le dise ! 

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 08:00

PSA AULNAY,

POISSY BASE ANTICIPEE DE REPLI

Quelle offre de logements ?

 

Depuis plusieurs jours, il y a environ 150 à 200 personnes qui bloquent la production du site PSA d’Aulnay-sous-bois. Il ne sort que quelques dizaines de voitures par jour de l'usine, alors qu'elle peut en produire jusqu'à 700.

 

Trois syndicats (CFTC, FO et CFE-CGC) inquiets du climat de violence, ont demandé des mobilités temporaires pour des employés. En effet, le site dont la fermeture est prévue en 2014, est la cible d'actes de violence, de pressions et de dégradations de la part de certains syndicalistes.

 

Les conditions de travail à l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois sont telles que certains de ses employés veulent être reclassés plus vite que prévu sur le site de Poissy. Le sujet sera abordé d’ici une semaine, lors de la réunion extraordinaire du Comité Central d’Entreprise (CCE) qui se déroulera le 15 février prochain.

 

Gros souci en perspective : le logement. La restructuration lancée par PSA prévoit un transfert d’environ 1.500 employés d'Aulnay vers Poissy. Ce sont également 1.500 familles qu’il va falloir déplacer et loger pour certaines. Une grande partie des syndicats qui étaient opposés jusqu'à présent à des mutations anticipées, ont modifié leur point de vue. Climat dans l'usine d’Aulnay oblige, mais bon sens pratique aidant.

 

Fermeture anticipée ?

 

Selon le journal « Les Echos », la ligne de production pisciacaise de la C3 et de la DS3 va accueillir une équipe de nuit à partir de mi-février, « ce qui devrait porter la capacité de production à 735 véhicules par jour ». Cette capacité serait largement suffisante au regard de l’hypothèse de ventes stables pour la C3 en 2013. D’où la question de l’impact réel de la grève en cours à Aulnay. La situation prêterait plutôt à fermer le site plus rapidement que prévu, ce qui limiterait les pertes de PSA plus rapidement également.

 

Gageons sur un PSE exemplaire, le « hic » sera la revitalisation réelle du bassin d’emploi qui aura reçu un sacré coup avec la moitié des effectifs actuels qui devront se reclasser en dehors du groupe PSA. Plusieurs initiatives sont en cours de la part de la SNCF, La Poste et d’autres, mais dans l’immédiat, elles ne pourront pas absorber la totalité des (futurs) licenciés.

 

Capacité de logement en question

 

Le sujet a été abordé récemment par une commission départementale à laquelle était associée PSA, en l’absence remarquée du premier édile de Poissy ou d’un quelconque représentant du groupe majoritaire PS, sauf erreur. Un problème de calendrier probablement, comme des priorités.

 

S’il faut saluer ce début de mobilisation, la question majeure est celle de la capacité locale de logement. « Local » s’entend à la zone de 20 à 30 kilomètres à la ronde, hors Paris dont les prix du logement sont inaccessibles à la grande majorité de la Catégorie Socio-Professionnelle (CSP) concernée.

 

Coup d'accélérateur à donner !


Pour le moment, la forte demande en vue par rapport à l’offre de logements disponibles n’aura pour effet que d’augmenter encore le prix du mètre carré pisciacais. Ce prix « plus cher » du mètre carré permettra peut-être de couvrir les coûts des opérations municipales immobilières « en cours » ? Et de les accélérer, comme pour l’ex-ZAC Bongard, rebaptisée nouveau quartier « Eoles », en mal de réalisation depuis 2008. Sans compter les Terrasses de Poncy et autres projets comme La Coudraie dont les épisodes se suivent sans avancée notable.

 

De là à dire que c’était voulu pour anticiper le transfert de PSA, et rendre les logements disponibles en 2014, il n’y aurait qu’un pas…mais il faudrait mettre les bouchées doubles pour acquérir les terrains et y construire les bâtiments.

 

Si le projet pouvait enfin avancer de manière aussi véloce que le nouveau véhicule de fonction du premier édile de la ville, ce serait Byzance… pardon, Poissy…


Partager cet article
Repost0
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 20:45

MARIAGE POUR TOUS,

MAIS TOUS AU DEBAT PARLEMENTAIRE ?

 

 

La photo des deux députés socialistes jouant au Scrabble pendant - paraît-il - les suspensions de séance font couler beaucoup d'encre aujourd'hui. Idem pour la partie de rigolade due à Mme la ministre Garde des sceaux au sujet d'un "petit bout"...

 

Au delà de l'anecdote, elle a permis de voir des images des rangs de l'assemblée nationale.

 

Peut-être était-ce à une heure avancée de la nuit, mais ce qui m'a marqué, ce serait plutôt la vision des bancs vides ou quasi vides. Pour un sujet majeur de société, on aurait pu s'attendre à ce qu'il y ait un "petit bout" de monde en plus.

 

Mais ne soyons pas dupe, le mariage pour tous est l'arbre qui cache la forêt. Pour preuve, la majorité des propositions d'amendements ne concerne pas le mariage en question, mais toutes les annexes périphériques : adoption, PMA etc. Cette "périphérie" constitue le réel enjeu de la loi en cours de discussion.

 

L'enjeu est surtout de société et à ce titre, j'aurais aimé qu'il y ait un peu plus de monde sur le pont, à droite comme à gauche, lors des discussions de l'assemblée. Dans le jeu Scrabble de nos deux députés, le premier mot positionné était "branleur" (ce n'est pas une blague et entièrement véridique !)... On pourrait y voir "absent" voire "glandeur" comme l'a suggéré "le petit journal" de Canal+ qui recevait un des deux députés PS ce soir.

Partager cet article
Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 19:00

INSECURITE RENFORCEE

La faune de la gare de Poissy en question

 

velo-gare

 

Beaucoup d'émoi ce matin à la gare de Poissy, où un chauffeur de la CSO a été poignardé au thorax. Transporté à l'hopital Bichat de Paris, son pronostic vital est engagé.

 

Le service de bus est interrompu dans la Boucle de Seine autour de Poissy, Carrières-Sous-Poissy, Saint-Germain-en-Laye, Conflans-Sainte-Honorine. Les liaisons vers Mantes-la-Jolie, Versailles et Cergy-Pontoise sont également touchées.

 

Au delà de cet évènement tragique, il est une réalité à la gare de Poissy qui est largement connue, mais qui n'est pas traitée comme il se devrait. Cette réalité c'est l'insécurité "renforcée" qui prédomine, à tel point que plusieurs personnes préfèrent prendre la ligne du RER à Saint-Germain-en-Laye, reconnue plus calme, voire de déménager pour ne plus être tributaire de la ligne à Poissy.

 

Le sujet de la faune de Poissy serait-il devenu tabou ?

 

En attendant, il y a eu une belle pagaille après l'exercice du droit de retrait de l'ensemble des chauffeurs. 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche