Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 23:00

168

168 titres restaurant

 

 

 

C'est un peu passé inaperçu, sauf pour le personnel de la Mairie de Poissy : depuis le 1er septembre, les titres restaurant sont au menu !

 

"Suite à la concertation avec les partenaires sociaux et pour répondre à une demande récurrente des agents municipaux", Monsieur le Maire à proposé au Conseil Municipal réuni le 24 juin dernier d'en attribuer aux agents.

 

Belle avancée sociale de 3 euros par jour, puisque le ticket "Chèque Déjeuner" a une valeur de 6 euros.

 

Pour rappel, le principe des titres restaurants repose sur le partage généralement 50-50 de contribution conjointe salarié-employeur sur la valeur du titre/ticket.

 

Ma remarque ne consistait pas à dire "une dépense de plus" puisqu'en parallèle le restaurant mis à disposition Avenue Blanche de Castille va être arrêté à fin d'année, réalisant ainsi une économie substantielle pour la ville. Par contre, les trente à quarante personnes qui en bénéficiaient pour un prix somme toute assez modique vont devoir en faire leur deuil.

Il faut également espérer que la personne de la société SOGERES sera reclassée en bonne et due forme.

 

Avantage pour le plus grand nombre au détriment d'une minorité, donc.

 

En y regardant de plus près, calculette en main, nous prenons le nombre forfaitaire de 14 titres mensuels remis sur 12 mois, ce qui nous donne 168. Cependant, le mois compte entre 18 et 22 jours, en moyenne 20.

 

Ramenons le tout à 11 mois (1 mois de vacances déduit), et nous devrions arriver à environ 227 jours travaillés.

Il y a donc 227 - 168 = 59 jours non couverts...soit environ un quart.

 

Je me doute qu'il ne s'agit que d'une position intermédiaire, et les syndicats du cru ne manqueront pas de remettre la barre au bon niveau dans les années qui viennent.

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:20

11 septembre 2001-2010

Drôle de date "anniversaire" !

 

 

Fêter un anniversaire devrait toujours être quelque chose de joyeux, de gai. Le moins joyeux, dans des circonstances autres, prend la dénomination de "commémoration". J'ai toutefois toujours un peu de mal à "fêter" le jour en question. Surtout les moments douloureux.

 

Le 11 septembre marquera à tout jamais les esprits dans le monde entier.

 

Il n'y a pas si longtemps, un pompier New-Yorkais avait fait le déplacement en France, dans les Yvelines, à Poissy même. Son témoignage était bouleversant.

 

Aussi, pour "fêter" les 10 ans, je verrais bien une cérémonie spécialement organisée pour l'occasion, avec le support de nos pompiers, qui ne ne démontrent pas moins leur bravoure et leur abnégation tous les jours de notre vie.

 

Et si on doit faire un feu de camp, ce ne sera pas avec certains livres religieux, comme voulait le faire ce stupide pasteur américain, révélateur des amalgames que certains sont parfois enclins à vouloir faire. A tort, bien évidemment.

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:00

lspr  le concert

Samedi 11 septembre

 

 

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. Telle est la démarche des jeunes responsables de LSPR.

 

Après la promesse municipale de mise à disposition d'un local, qui devrait bientôt prendre corps, les moyens de fonctionnement restent cependant à développer. Et pour avoir des moyens (de ses objectifs), il faut un peu d'argent.

 

Pour 5 euros, venez vous détendre à l'ancienne "Taverne", rue de la Gare, dès 21h00.

Rectificatif suite à plusieurs emails : les "jeunes talents" n'étaient au final pas si "jeunes" que cela mais déjà assez confirmé : Gérard Baste est deja très connu (chanteur des Svinkels avec qui il a fait un Olympia sold out il y a peu - co-auteur du tube "fous ta
cagoule" pour Michael Youn/fatzl Bazooka entre autre) et a déjà plus de 15 ans de carrière.

Selon les messages laissés sur la page Facebook de l'FMR, il a été écourté par la Police. Peut-être qu'un riverain n'a pas apprécié les mélodies et la petite musique de nuit. Et peut-être que sa fermeture définitive prévue le 25 septembre sera hâtée dans ces conditions- là.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 08:00

LE FAR-WEST DE LA BRUYERE

 

 

Les dernières nouvelles relatives au dépôt de permis de construire viennent d’être relatées dans les médias locaux. Preuve en est, qu’en dehors de La Coudraie, aucune réelle stratégie n’est menée pour l’urbanisme dans la ville. On peut y ajouter le transport (A104, RER et traversée de la ville) et de manière générale l’art de vivre !

Plus que jamais, la mobilisation va se poursuivre suite à l’annonce faite de l’imminence de la validation du permis K&B et de l’impression donnée de « passage en force ». Le collectif de défense n’entend évidemment pas baisser la garde et se laisser faire.

 

Les premières difficultés se feront jour au premier coup de pelle, puisqu’une bonne partie des parkings « libres » seront condamnés. Le stationnement des véhicules sera probablement digne du Far-West de la meilleure époque, malgré les places devant la gare dite de la « Grande Ceinture ». Il faut espérer qu’il y aura au moins le tracé au sol qui sera réalisé en conséquence pour éviter les frictions de tôle entre autre.

 

Nous nous sommes donc plus au stade de la « vigilance », les va-et-vient incessants de la noria de camions vont débuter…A moins que…

 

Un épisode a été passé sous silence, un peu trop rapidement. Et pourtant il n’a pas pu laisser indifférent ni la mairie, ni les promoteurs.

L’épisode dont je fais état s’est déroulé le 26 août dernier : une partie de la rue devant le numéro 38 s’est affaissé, empêchant les bus de passer entre autres.

Les services de la voirie ont fait des miracles pour réparer le tout dans la journée même, et je ne dirai qu’un seul mot : « bravo ».

 

Cependant, si vous allez faire un tour sur place, vous vous rendrez compte qu’il y a désormais une fissure coupant « subrepticement » le macadam de la chaussée au niveau du numéro 40…

De quoi pourrait-il s’agir ? Nul de conteste qu’il y a d’anciennes carrières souterraines à cet endroit de la ville. Alors, est-ce que les forages pratiqués auraient ébranlé le sol ?

 

Et qu’en sera-t-il lorsque les grues d’excavation seront à l’œuvre, pour dépolluer le sol dans un premier temps ?

 

Au regard du « petit épisode du 26 août », le principe de précaution ne s’imposerait-il pas ? Imaginez qu’un pan entier de terrain s’écroule sous les pieds des camions, des ouvriers ou des habitants…

 

Ce sera une question à poser lors de la prochaine réunion d’information prévue mi-septembre semble-t-il (sans avoir de confirmation à ce jour) qui réunira à nouveau les promoteurs, la mairie et les habitants.

 

Ambiance « far-west » garantie…

 

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 10:30

A comme A104 ?

A comme Arlésienne !

  

 

Voilà de dossier de l’A104 (contournement ouest de la francilienne) qui bouge à nouveau, avec la variante du passage sous Seine, au lieu du grand pont sur l’Ile des Migneaux, et un Maire de Conflans-Sainte-Honorine qui change de position tout en restant « solidaire » avec ses collègues (de gauche) d’Achères, de Carrières-sous-Poissy et de Poissy. Comprenne qui voudra.

 

Est-ce une réelle avancée ? Pour Conflans peut-être avec un grand tunnel à la clef.

 

Mais chacun sait que le problème majeur reste les jonctions avec les autres au regard du trafic supplémentaire qui sera apporté par ce biais.

 

C’est le cas de la jonction avec l’A13 à hauteur d’Orgeval. Je devrais dire Villennes/Poissy/Orgeval puisque l’impact atmosphérique est connu sur les secteurs résidentiels à proximité.

 

Chacun connaît la surcharge actuelle de l’A13, dont les bouchons commencent parfois dès la sortie du péage d’Epône (vers Paris). La jonction de l’A104 va donc terminer de la « bourrer », faute de continuité vers le sud du département et la N12.

 

Le gagnant semble être la N184 qui verra son trafic allégé, divisé par trois en passant de 60.000 à 20.000 véhicules par jour. Mais en passant de 4 à 2 voies…

 

La nature ayant toujours horreur du vide, nous aurons donc des bouchons partout aux heures de pointe.

 

Cependant, pour pouvoir déguster aux joies de l’attente en file indienne, il faudrait faire preuve de patience, le temps de trouver les 2,5 milliards d’euros nécessaires à la réalisation des 16 kilomètres du tracé.

 

Le sujet reviendra donc probablement sur le tapis en 2020-2025, peut-être dans l’escarcelle du « Grand Paris » et de ses 25 milliards annoncés.

 

J’en fais le « grand pari »…

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche