Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:00


Beauregard,
mon amour



J'ai appris ce week-end qu'il y a eu un deuxième habitant de Beauregard qui a été découvert mort chez lui, au bout de "seulement" un an cette fois, le premier l'ayant été il y a trois semaines de cela deux ans après son décès.

Après l'émotion passée, je me dis qu'il faudrait quand même arriver à se questionner sur le suivi que pourrait - devrait - apporter une municipalité au regard des conditions de vie dans la ville.

Je voudrais bien connaître par exemple la "feuille de route" donnée à Mme VINAY, premier Maire-Adjoint, délégué à la Politique de la Ville, si elle en a une car elle n'a jamais été communiquée, sauf erreur. Et aussi son plan d'actions qui devrait en découler directement.

Et si en plus, ils étaient publiés dans la rubrique "grands projets" du site internet de la ville, "ce serait Byzance" ! 

En attendant, ici ce n'est "que" Beauregard(*), mais il y a des gens qui voudraient qu'on s'occupe un peu plus d'eux.

Après la subvention de l'ANRU (au profit de la rénovation du quartier de Beauregard) qui risque de nous passer sous le nez avec toutes ses conséquences (cf article "petite annonce" dans ce blog), que va encore subir ce quartier pas très favorisé - c'est le moins qu'on puisse dire ?

La place Racine a été refaite, c'est une chose, mais les conditions de vie et d'environnement ne sont pas faites que de matériel et de béton, je ne veux pas lancer ou relancer le débat ici.

Mais il faudrait arriver à se poser les bonnes questions : d'un côté, la ville met sur la table 34 millions pour le quartier de La Coudraie(**), et de l'autre les quartiers comme Beauregard ou St Exupéry qui ne voient guère d'évolutions, positives et pérennes. 

En attendant la hausse de l'intérêt qui devrait y être porté, le quartier a "bénéficié" de la hausse des prix du ticket de bus pour le trajet depuis/vers la gare.

En effet, la semaine dernière, en discutant avec une habitante qui attendait avec moi l'ouverture du bureau de La Poste du quartier (à 9h00...), place Racine, j'ai appris que le prix du billet de bus pour se rendre depuis/vers la gare RER a augmenté.

Celui-ci qui était déjà cher début 2008, avec un prix à 1,50 euros, est passé à 1,60 puis 1,70 euros actuellement, soit une augmentation de  +13,33 % au total. Ce qui, comme vous pouvez l'imaginer, dépasse largement le taux moyen d'augmentation annuelle du coût de la vie en France.

Et c'est encore plus inacceptable quand on connait le revenu fiscal médian des habitants du quartier.

Donc attention, car à trop étreindre...
 


(*) Le quartier de Beauregard à Poissy est le deuxième en taille dans les Yvelines, après celui du Val Fourré. Classé en ZUS (Zone Urbaine Sensible); sa population est de 7500 personnes environ avec un revenu fiscal médian de 13.888 euros (source Insee 2005); les habitations sont aux deux tiers des locatifs HLM.
(**) Pour mémoire, j'ai bien validé le principe de rénovation du quartier, indispensable, mais pas ses coût et financement, pharaoniques.
 
 
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 09:00

 Comment contacter vos élus municipaux, ou l'égalité républicaine écornée


Dans une démocratie, les élus ne représentent pas seulement leurs électeurs mais l'ensemble des citoyens.

En tant que représentants, ils doivent pouvoir représenter, belle lapalissade me direz-vous.

Et comme nous sommes en démocratie, nos représentants se doivent d'être accessibles.

Cet accès doit pouvoir se faire à trois niveaux :

1 - physiquement, c'est ce à quoi on pense d'emblée,

2 - intellectuellement, c'est du ressort de l'ouverture d'esprit, sans oeillères,

3 - à distance, en utilisant les outils modernes de communication : téléphone et mél (email) quand physiquement cela n'est pas faisable.

Que ce soit physiquement ou par téléphone, le problème de la disponibilité peut se poser.
 
Donc, le mél (email) constitue le moyen de contact pratique (pour ceux qui ont une connexion internet) de plus en plus utilisé car il permet de laisser une trace à son envoyeur et le temps d'y répondre pour son destinataire.
 
Rien de plus simple dans ce dernier cas, pour vos élus municipaux de Poissy. En effet, les adresses sont standardisées : vous prenez la première lettre du prénom à laquelle vous complétez par le nom de famille, plus l'adresse du site de la ville.
 
Par exemple, dans mon cas, vous obtenez  ddebus@ville-poissy.fr

Très bien, mais il se trouve que les élus du groupe d'opposition n'ont pas droit à ce "privilège". Pourquoi n'y auraient-ils pas droit ? Parce qu'ils sont dans l'opposition ?
 
Il s'agit là d'une inégalité qui n'a - en aucun cas - lieu d'être.
 
Donc, j'appelle Monsieur le Maire à rétablir sans plus tarder l'égalité républicaine au sein du Conseil municipal de Poissy en attribuant à chaque conseiller une adresse mél (email) au nom de la ville.
 
Ce faisant, j'ose espérer que je ne me verrais pas retirer la mienne comme cela a été le cas pour ma boite aux lettres au sein de l'Hotel de Ville.
 
Eh oui, ma boite aux lettres nominative a été supprimée très rapidement après ma déclaration du 24 septembre.
 
Les courriers - parfois plusieurs par jour - me parviennent désormais par la voie postale, et parfois "après la bataille" c'est à dire après la date de l'évènement...
mais toujours aux frais des pisciacais, ce que je déplore profondément.
 

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 12:00

Grands projets, le nouveau site web montre-t-il la réalité ?

          

On peut être pris de doute quand on tombe sur la page qui y est consacrée : http://www.ville-poissy.fr/fr/grands-projets.html

pour voir qu'elle est désespérément vide...

Pourrait-on croire qu'il n'y ait pas (ou plus) de "grand projet" ?

Ou alors que - par exemple - celui de rénovation de La Coudraie n'en soit pas un ? Au regard de son coût prévisionnel, cela parait peu plausible.

Ce qui parait plus plausible, c'est sans doute la précipitation avec laquelle le Maire et le service de communication a engagé la refonte du site web, afin de marquer "une rupture" ou "le souffle nouveau".

Ah ! on lit (et on peut même l'écouter) : cette rubrique sera mise à jour au fur et à mesure de l’avancée de l’équipe municipale sur les différentes thématiques.

Donc patience, une surprise va peut-être sortir du chapeau rose...

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 08:00

Rénovation de La Coudraie, le projet qui va couler les finances de Poissy ?

C'est la question posée depuis le Conseil Municipal de Mars 2009.

En effet, initialement annoncé en janvier 2009 pour 17 millions d'Euros, moins certaines subventions (c'est d'ailleurs moi qui avait posé la question car il s'agissait d'autoriser le Maire de Poissy d'engager le projet, mais le coût n'a jamais été annoncé, et encore moins discuté, auparavant), nous sommes passés à 34 millions d'Euros, et moins subventions (éventuelles) au final à 20 millions d'Euros...

Sur ces 20 millions "restants", 3 millions doivent être versés à l'ancien aménageur !!

Outre qu'il parait fort peu probable que cette jolie somme n'était pas encore connue en janvier, il n'est pas certain que le montant réel des travaux se limitera à cette estimation.

Il suffit de se référer aux dépenses engagées pour la réfection de la "Maison des Associations" pour rendre blêmes nos concitoyens...(voir l'article dans ce blog).

Je tiens à rappeler que j'avais accepté le principe de la rénovation de ce quartier, enclavé, délaissé autant par le propriétaire France-Habitation que par la ville, livré à lui-même, repaire de trafics en tous genres au grand désespoir de ses habitants :

                   en résumé, une "maladrerie" des temps modernes.

Par contre, face à l'absence flagrante d'informations préalables, je me suis abstenu lors du vote de son financement en mars 2009.

Car mes craintes sont fortes quant à l'impact de ce projet sur les finances de la ville.

Une question de taille subsiste : à quoi vont servir ces 20 millions ?

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 08:00

Gogos et démagos, ou le transport à deux étages, pour ceux d'en haut et ceux d'en bas...

La cinquième délibération du Conseil Municipal du 22 octobre 2009 consistait en une "demande de subventions auprès de l'ADEME, la Région Ile de France et le Département pour l'établissement d'un plan de déplacements pour les établissements scolaires".

De quoi s'agit-il exactement ? Dans le contexte de la mise en place de l'Agenda 21, la Ville de Poissy souhaite intervenir pour réduire la dépendance automobile dans les déplacements domicile-école et développer les modes alternatifs.

L'objectif affiché est "d'élaborer, en concertation avec la commune, un questionnaire adressé aux élèves et aux parents".

Très bien me direz-vous, mais à qui s'adresse-t-il ?

L'étude est destinée à cinq écoles maternelles et élémentaires, et précision importante "ceci sera également l'occasion d'établir un dialogue parents-enfants sur le sujet, d'une manière générale." 

Ma réaction a été de dire que ce dernier point relevait de la pure démagogie et que ce serait plutôt le dialogue parents-Mairie qu'il faudrait rétablir.

En effet, il n'y a - parait-il - pas d'argent pour organiser le ramassage scolaire de La Coudraie vers l'école Pascal (cf. l'article du Parisien du 11 septembre 2009, relatant les propos de Mme METZGER, Maire-Adjoint à l'éducation) mais il y en a pour payer une pseudo-étude de plus de 12.000 euros (HT, et même si financée à 50%) alors que la plupart des problèmes sont déjà connus et identifiés.

Mme le Maire-Adjoint avait beau faire un effet de manche en me demandant si j'étais devenu le partisan de la dépense à tout va alors que je prétendais être devenu l'inverse (cf. ma déclaration au CM du 24/09/09), il n'en reste pas moins que la démagogie ne fait pas avancer les choses, et qu'au final il reste les gogos de l'histoire à savoir les parents qui n'ont pas de transport pour leurs enfants.

La question qui se pose également est "pourquoi avoir accepté des dérogations d'affectation" ? A la réponse "La décision était donnée depuis février denier et donc les parents doivent assumer !", j'ai rétorqué "Mais quels parents accepteraient de mettre leur enfant dans une classe de 3 à 4 niveaux ?" (à l'Ecole Fournier de La Coudraie).

Personne n'a été en mesure de me répondre. Et je suis surpris d'apprendre que cette décision ait été prise il y a quelques mois déjà, sans aucune concertation ni information. 

La sécurité est pourtant une priorité sur laquelle le tandem BERNARD-METZGER n'a pas lésiné en enlevant un grand nombre de jeux extérieurs dans les maternelles de la ville (voire la quasi-totalité à la maternelle de l'Abbaye), prétextant de leur non-conformité (ce qui était vrai pour certains).

Alors qu'elle est prise en compte à l'INTERIEUR pourquoi ne pas la prendre en compte à l'EXTERIEUR ?

Il n'en reste pas moins qu'il faut que le Maire sache assumer ses choix vis-à-vis de ses administrés et que la sécurité des enfants n'est pas un luxe.

Par contre, rouler en véhicule de fonction Citroen C5 Exclusive (à 38.000 euros environ) en est un.

S'il y avait des économies à faire pour financer le transport scolaire, que le M.Le Maire commence donc par celle-ci...!

Et je ne parle même pas des sommes astronomiques mises dans la Maison des Associations (entre autres)...

Y aurait-il donc deux niveaux de service rendu à nos administrés ?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche