Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 13:39

Quartier La Bruyère : appel à une marche de protestation


Samedi 3 juillet, à 10h00,

Parking de la Grande Ceinture.


Chacun sait que ce projet immobilier impactera durement et durablement la circulation dans le quartier La Bruyère mais aussi la ville de Poissy puisque l’artère qui rejoint la forêt de Saint Germain en Laye est totalement saturée aux heures de pointe comme cela a été démontré in situ récemment.

 

L’équilibre du quartier, où il fait bon vivre, est menacé par ce projet de densification urbaine déraisonnable avec l’arrivée de 600 habitants supplémentaires. Sans compter l'impact de l'arrivée de la Tangentielle Ouest (TGO) qui est totalement occultée, les promoteurs ne semblent avoir que faire des difficultés à venir.

 

Poissy est à hauteur de 38% de logements sociaux, affichant ainsi une mixité sociale saluée et reconnue par l’audit externe réalisé par la commune à l'occasion du diagnostic préalable à la mise en place de l’Agenda 21. Il ne saurait y avoir de doigt accusateur pour faire jouer la corde sensible des pisciacais sur ce point.

Samedi 3 juillet à 10h00, sur le parking de la Grande Ceinture la manifestation prendra son départ et se dirigera vers la Mairie de Poissy.

L'élu que je suis soutient totalement l’initiative des habitants du quartier et appelle à la mobilisation de tous les Pisciacais.

Se mobiliser pour La Bruyère, c’est se mobiliser pour l’avenir de Poissy.

  

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 08:00

La Bruyère, suite

mais pas fin !


Dans le compte rendu de la réunion du 02 juin, qui commence a être diffusé depuis peu, l'association de défense du quartier relève plusieurs points :


Les promoteurs rappellent leurs propositions :

- K&B réalise 27 places supplémentaires en sous-sol proposées à la vente aux futurs accédants, modifie le nombre de logements en fusionnant certains appartements pour arriver à 85 au lieu de 90 sans modification du bâtiment, cède à la mairie la pointe du terrain pour créer un parking aérien de 30 places.

- SNI-OSICA propose de réaliser une crèche en Rez-de-chaussée pour une surface de 350 m2 environ.

L’association considère que cela n’est pas suffisant et ne constitue pas une avancée significative :

- le prix des places réservées aux accédants est rédhibitoire (10 à 15 000€).

- le parking à la pointe compense partiellement le stationnement de fait de 50 véhicules,

- le nombre de logements baisse faiblement sachant que la surface de la crèche ne correspond pas à la baisse de 10 logements annoncée.

-les problèmes de circulation ne font l’objet d’aucune réponse concrète.

L’association fait valoir sa surprise quant à l’absence de nouvelles propositions alors que K&B notamment s’était engagé à re-travailler le projet à l’issue de la réunion du 05/05/2010.


Le diagnostic de la municipalité considère que le groupe scolaire La Bruyère peut accueillir sans difficulté de nouveaux élèves alors que les classes comptent déjà 30 enfants, le dortoir est saturé (40 places) et la cantine est obligée de réaliser 2 services. Il est contesté en toute logique et il est demandé la communication du recensement réaliser par le service vie scolaire.

La SNI-OSICA propose de réserver une dizaine de places en aérien à mettre en location au bénéfice des habitants, avec la possibilité de créer un stationnement en épis le long de la rue La Bruyère, susceptible d’augmenter de 60% les places actuelles hors zone d’accès aux futurs immeubles.


La mairie demande la création d’un comité de suivi avec la participation de la mairie, des promoteurs et de l’association.

K&B estime la concertation terminée. Les promoteurs doivent se consulter quant à la poursuite de la concertation et informer la mairie et l’association de leur décision avant le 01/07/2010.


Confirmation de K&B du dépôt du permis


Dans un courrier daté du 21 juin adressé à la Présidente de l'association, K&B a retenu que la réunion du 02 juin que "nous avons pu conclure la concertation que la Ville a souhaité que nous engagions avec votre Association afin de donner une suite à la réunion publique de présentation de notre opération en mars dernier".


Et de ce fait, K&B confirme le dépôt du permis de construire, en accord avec SNI, "dans la mesure le (notre) projet est conforme aux règles du PLU de POISSY".


Ba-balle ou cabale ?


K&B confirme également sa volonté "de maintenir le dialogue engagé durant cette concertation en continuant à (vous) informer de l'état d'avancement de l'(notre) opération."


Dans un courrier daté du 29 juin remis hier dans les boites aux lettres, notre Maire fait part de sa réprobation quant à la méthode employée. "Car si le droit de l'urbanisme, auquel je ne peux m'opposer, permet effectivement à la société K&B de construire ces logements, je condamne la décision brutale d'arrêter le dialogue avec les riverains et avec la Ville."


Et même si "la ville compte bien continuer de travailler avec l'ensemble des acteurs locaux sur l'évolution du (de votre) quartier afin d'améliorer le (votre) cadre de vie", la question est de savoir "qui se moque de qui ?".


Pour synthétiser ce que certains pourraient considérer à juste titre comme une cabale organisée pour noyer le sujet :

- on s'est vu, on n'en sait pas plus (entre autre, où est l'étude d'impact ?)

- on s'est vu, on n'en peut plus (faut y aller pour ne pas immobiliser plus longtemps les fonds)

- on s'est vu, mais au final vous l'avez dans...l'os (restons corrects...)


Le renvoi de ba-balle entre mairie et promoteurs est donc magistral et ce n'est pas la proposition municipale de la constitution d'un "comité de pilotage" qui va faire meilleure impression.


Je ne peux que réitérer ma position qui est de dire que le pilotage de l'opération a d'emblée fait défaut : panneau sur le terrain juste avant Noel 2009, réunion d'information tardive fin mars, évolutions du projet à la marge, absence d'étude d'impact sur le quartier et quasi impuissance publique puisque conformité au PLU.

 

Ainsi, tous les ingrédients ont été réunis pour "fâcher".


Dans ces conditions, je maintiens évidemment mon soutien d'élu et de citoyen aux habitants, pour être à leurs côtés dans les jours à venir.

 

La Bruyère, "suite", mais certainement pas "fin" !

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 07:00

RAS pour RS ?

 

Non, bien au contraire, il faut signaler la nomination récente du représentant pisciacais de RS, République Solidaire, le nouveau mouvement lancé par Dominique de Villepin le 19 juin dernier.

 

"Gaulliste depuis son plus jeune âge, militante fidèle et active auprès de Jacques Chirac, Aline Smaani a décidé de s’engager aux côtés de Dominique de Villepin et sa République Solidaire dont elle entend être ambassadrice en cité Saint-Louis. Militante convaincue, Aline est l’une des administratrices de Cœur de Poissy depuis sa création…"

 

La satisfaction que je n'hésite pas à vous communiquer est que le représentant est une représentante, parce que l'engagement politique des femmes reste pour le moment un enjeu et un challenge à relever. C'est un vrai combat, même encore au 21ème siècle.

 

Tous partis confondus, la présence et l'implication féminine n'atteignent pas, de loin, l'égalité républicaine, sauf pour les élections de liste où la parité est obligatoire.

 

Le plus intéressant consiste à identifier et laisser vivre les sensibilités politiques, que le carcan du grand parti ne permettait pas de faire pleinement.

 

N'oublions pas que la politique c'est une respiration, citoyenne en premier lieu, républicaine dans sa profondeur et sa source.

 

Mais il faut avoir du souffle !

 

Et de la volonté. Sans oublier la patience...

 

Je ne doute pas qu'Aline en manque.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 18:00

Au secours Des pompiers !

 

Les pompiers font partie du paysage à Poissy : belle caserne entièrement rénovée, à proximité de l’Hopital, actuel et futur à Chambourcy puisqu’au bord de la RD113, des interventions en nombre. Bref, on ne discute pas de l'utilité des sapeurs-pompiers dans la cité de Saint-Louis.

 

Ce sera peut-être sans compter sur le programme d’économies qui a été lancé et qui prévoit la fermeture de onze sur les quarante-cinq centres de secours yvelinois actuels.

 

Ainsi, le 1er  juillet, celle de Saint-Cyr-l’Ecole fermera définitivement ses portes, suivie par celles de Triel-sur-Seine et Croissy-sur-Seine au 1er septembre. La fermeture de celle des Clayes-sous-Bois est prévue au premier semestre 2011. Sept autres casernes, non désignées pour l’instant, verront leur organisation voire leur existence étudiées au fil des restructurations qui vont s’égrener.

 

Le Sdis (service départemental d’incendie et de secours) attend des économies de l’ordre « de quelques centaines de milliers d’euros », mais sans budgétisation pour le moment par son Président, le conseiller général Bertrand Devys.

 

La rigueur budgétaire conduit également le Sdis à engager le projet d’un futur siège administratif à Trappes, rassemblant sur un seul site les trois salles opérationnelles actuelles, ce qui constitue une rationalisation attendue.

Nul doute que le dossier a été étudié mais comment croire que la couverture des secours sera « meilleure ». Comment renforcer le sentiment de sécurité de nos concitoyens quand on diffuse l’information qu’un centre de moins de 50 pompiers volontaires ne peut survivre.


Il n'y a aucune certitude pour le moment que la caserne de Poissy ne soit pas impactée. La construction de trois nouvelles (Bréval et Chanteloup-les-Vignes, livrables en 2012, ainsi que Méré, attendue pour 2013) va-t-elle réellement infléchir cette impression de perte du lien social, lien qui tend à faire défaut en France quand on apprend qu’en plus nos pompiers seront privés d'orchestre ?

 

La peur d’être confrontés à de situations dramatiques par manque de ressources de proximité risque d’animer nos concitoyens. A tort ou à raison.

 

En définitive, de ces choix fondés sur des critères budgétaires, quel sera l’impact sur la qualité du service public ?

 

Au regard de l’évolution de ces personnes assurant la sauvegarde et la vie de nombreux citoyens, avec cœur et abnégation, on ne peut décidemment pas être ni rester indifférent.

 

Alors allons au secours Des pompiers !

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 14:30

Lettre de réponse

du Maire

 

ou tout vient  (presque) à point à qui sait attendre

 

 

Aux courriers lui étant adressés, Monsieur le Maire de Poissy met en moyenne deux mois pour répondre : c'est une nouvelle fois l'illustration qui a été donnée en ce qui me concerne, puisque qu'après un courrier adressé le 07 décembre 2009 (réponse donnée le 08 février 2010), voilà que je reçois ce jour 26/06 la réponse au courrier adressé le 27/04.

 

Tout vient donc à point à qui sait attendre. Enfin presque, car toutes les réponses attendues ne sont pas données.

 

Force est de constater que la notion du temps à Poissy est assez "large"...


Ainsi, je lis et j'apprends ce jour :

- mise à disposition du local d'opposition : demandé le 07 décembre 2009, le jeu de clé va m'être préparé,

- place au sein des deux commissions permanentes : le Maire maintient sa position de m'en exclure, sur la base d'un rapport du Sénat daté d'août 2009,

- mise à disposition d'une boîte aux lettres nominative : elle devient finalement collective pour les membres de l'opposition ! Un jeu de clef va également m'être préparé. A noter que la demande date elle aussi de début décembre 2009,

- communication de pièces et renseignements administratifs : comme j'ai fait une demande complémentaire à la CADA (Commission pour la communication des pièces administratives) le 31 mai dernier (soit plus d'un mois après mon courrier du 27 avril), "sans attendre de mes services qu'ils puissent recueillir l'ensemble des pièces que vous réclamiez", Monsieur le Maire s'en remet donc à l'avis à venir de la Commission (qui se réunira le 08 juillet...).


Serait-ce une mesure de rétorsion ? Mon esprit serait bien mal tourné de le penser.


Y aurait-il quelque chose qui ne serait pas avouable ou montrable ? Non, je ne le pense pas, jugez-en par vous-même :

- frais de bouche des membres du conseil municipal, pour 2008 et 2009 (date du 07 décembre 2009)

-          La copie des appels d’offres et factures des marchés de plus de 20.000 euros de la maison de la Citoyenneté et de la Solidarité Active (2, Bd Robespierre) ainsi que les noms et critères de choix des entreprises ou organismes retenus ;

-          Idem pour l’ensemble des séjours 2008 et 2009 organisés par les Services Jeunesse, Education et Loisirs de la ville ;

-          pour 2008 et 2009, la liste des infractions, amendes et nom des conducteurs incriminés du véhicule Citroen C8 (de couleur vert clair sauf erreur), ainsi que le lieu d’infraction et le nombre de points de permis retirés, photo à l’appui si disponible ;

-          copie de l’étude sur le commerce local pisciacais évoquée en réunion de conseil municipal du 22 octobre 2009, en réponse à mon interrogation sur la sauvegarde du commerce local à Poissy (Q7).

-    critères définis pour l’attribution - ou non – des subventions aux associations pour 2010 avec le fichier détaillé, comme s’y est engagée Mme VINAY, Première adjointe à la politique de la ville.

 

Pour la demande d’attribution d'un email (à l'adresse de la ville) aux autres élus minoritaires, faite en son temps dans le cadre de la semaine de l’égalité (décembre 2009), la réponse se fait toujours attendre. L’égalité semble être un combat toujours d’actualité...

 

         

Pas de réponse non plus sur la demande d'éclaircissement de la nomination de M.EL IDRISSI au CCAS de la ville en juin 2008, alors que son association n'a été créée qu'au mois de novembre. Mais cette demande officielle par email ne date que du 31 mai 2010. Cela ne fait donc pas encore un mois...Patience pour un mois de plus ? Voir l'article dans ce blog.

 

Tout vient à point à qui sait attendre.

 

Ma remarque finale est de dire que je reste persuadé qu'il existe une autre manière de faire de la politique, plus ouverte, plus transparente et plus sincère.

 

Les élus ne sont que les représentants du peuple. Ils doivent rendre compte aux citoyens qui doivent avoir toute latitude pour contrôler leurs actes. Ils doivent aussi les respecter à la juste mesure de leur rôle.

 

Ce sont les bases même de la démocratie locale dont notre Maire semble vouloir être le héraut à Poissy, au regard de l'introduction de ce thème dans les différentes restitutions et publications de ces dernières semaines.

 

Au-delà des discours, tout homme politique doit la mettre en pratique, pleinement et ouvertement. A Poissy comme ailleurs.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Poissyscope : La ville de Poissy vue par le bon bout de la lorgnette
  • : Blog d'information et d'expression libre et républicaine sur la vie municipale et politique de Poissy (Yvelines)
  • Contact

Recherche